Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

mercredi 26 novembre 2014 à 00h09min

L’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et les manifestations qui s’en sont suivies jusqu’au 2 novembre ont laissé des traces profondes d’atteintes aux droits humains au Burkina. Des pertes en vies humaines, des pillages et des destructions de biens publics et privés ont été constatés dans plusieurs localités du pays. Le comité ad hoc mis sur pied au lendemain des évènements vient de déposer son bilan sur le bureau du Premier ministre. Puis, il a tenu une conférence de presse le 25 novembre pour présenter les résultats de ses travaux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

Le comité ad hoc a soumis l’avant-projet de son rapport au Premier ministre le 20 novembre 2014. Le document sera finalisé avec l’ensemble des acteurs de la vie politique : Organisations de la société civile, partis politiques, médias…

En attendant, les données disponibles font état de 24 morts dont 19 sont liées aux manifestations insurrectionnelles. Les cinq autres sont décédés à la Maison d’arrêt de correction de Ouagadougou le 30 octobre suite à une tentative d’évasion. Sur les 19 décès liés à l’insurrection, 14 ont perdu la vie dans les structures sanitaires et 5 ont fait l’objet de constat par les services de santé dans les domiciles. Les causes de ces décès sont liées aux complications des blessures par balles, à une noyade, à des asphyxies, aux complications de traumatismes et de brûlures graves.

Aussi, 625 blessés présentant des lésions de toutes natures (plaies pénétrantes par balles ou objets tranchants, brûlures à plusieurs degrés, traumatismes….) ont été reçus dans les formations sanitaires du pays. 88% de ces cas ont été enregistrés à Ouagadougou. Il est évident que le nombre est largement au-delà de ces chiffres car certains blessés ne se sont pas rendus dans les centres de santé, précise le rapport.

14 cas d’atteintes aux biens publics et 260 pour les biens privés

A côté de ces morts et blessés, il y a eu des pillages, saccages et incendies de biens publics et privés. On compte 14 cas d’atteintes à des biens publics. Les destructions et pillages se sont étendus à des biens privés. Des personnalités politiques ont vu leurs domiciles incendiés et pillés. Même de simples citoyens ont été victimes d’atteintes à leurs biens, notamment des commerces. Ainsi, au total, le comité ad hoc a pu enregistrer plus de 260 cas d’atteintes aux biens privés de diverses natures.

Le comité ad hoc est composé de représentants de plusieurs ministères (droits humains et promotion civique, sécurité, défense, santé, justice et affaires étrangères). Il dit avoir travaillé en étroite collaboration avec les services de police et de gendarmerie, ainsi que l’ensemble des structures sanitaires par région.


Des recommandations

Le comité a également formulé des recommandations dont :
- l’organisation d’une journée d’hommage aux morts de l’insurrection populaire ;
- la poursuite et intensification des actions de sensibilisation des populations pour l’instauration d’une culture de civisme et de respect des droits humains ;
- la prise en compte du rapport du comité ad hoc par la commission Vérité, justice et réconciliation prévue par la charte de la transition ;
- etc.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 novembre 2014 à 05:54, par Bouba
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    Je propose que le RSP enterre nos Jeunes braves patriots.
    Qu’ils sachent que le peuple sans armes a gagner devant une
    Armee dite republicaine.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 06:08, par aiti
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    toutes mes felicitations a cette equipe.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 07:07, par le vigilant
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    Salif DIALLO ou le comble de l’ignominie. Où sont donc les 17 martyrs du MPP ? Il faudra poursuivre ce monsieur pour manupilation de faits véridiques, mensonges aggravé et appelle à la rebellion. Comment un adulte , père de famill ;e peut il mentir autant ? Sortir dire devant le monde entier que le MPP a perdu 17 militants lors des événements et voila que les autorités parlent de 14 morts dont 03 par balles. Et nous savons que personne n’est mort devant l’assemblée. On commence à découvrir les objectifs cachés de ces soi disant opposants. Tous e gros menteurs. Ensemble barrons la route à ces aventuriers. Si rien n’est fait contre ces gros menteurs et menupilateurs , alors , nous saurons que ZIDA a vendu notre lutte.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 07:43
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    "la poursuite et intensification des actions de sensibilisation des populations pour l’instauration d’une culture de civisme et de respect des droits humains". C’est bien beau comme recommandation, mais tout cela dépend des gouvernants et des dirigeants. Avec le recul, savez depuis quand l’incivisme est rentré au Faso ? Le Burkinabé n’a jamais été un incivique, loin de là. Le Burkinabé a toujours été respectueux des valeurs de l’Etat et des biens privés. Mais, hélas... Ce sont les dirigeants, ces nouveaux riches, de par leur comportement, leur arrogance et leur défiance au peuple, qui ont amené tout cela. Jugez et condamnez tous ces dirigeants corrompus et repus grâce à la sueur du peuple et vous verrez s’il y a encore incivisme. Donc, de grâce, ceux qui sont chargés de produire ces genres de rapport, il faut nous éviter ces phrases qui blessent. Recommandez plutôt que les vrais coupables de cette situation soient arrêtés et punis. Vive le Peuple

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 07:56, par Jeanine Debo
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    ce sera bien de savoir ville par ville le bilan.....
    Respect pour les martyrs

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 08:44, par wedyam
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    que leur âmes repos en paix et prompte rétablissement au blessés

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 08:54, par Stalinsky
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    Mes condoléances les plus attristées aux familles éplorées. Pour avoir pris part à l’insurrection populaire du 30-31Octobre contre le régime dictatorial du CDP,ADF-RDA, UNDD et partis affiliés, les véritables héros sont ceux là qui sont morts pour que cette lutte se transforme à une véritable Révolution Démocratique et populaire et non un mouvement populaire qui sera récupéré par une nouvelle bourgeoisie politico-bureaucratique, compradore et militaire. C’est donc dire que la lutte doit se poursuivre de façon multiforme pour le passage du pouvoir des mains de la droite aux mains de la gauche. C’est en cela que nous aurons travaillé à la réalisation des aspirations de cette jeunesse qui a représenté les différentes composantes du peuple Burkinabê aspirant à la justice sociale et au bien-être.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 09:55, par Kalilou
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    Ok bon travail. Mais dites nous clairement qui sont ceux qui sont morts honorablement sur le champ légal des manifestations et à qui on peut donner le titre de héros, et les autres qui ont été rattrapés par la mort en pillant ou en brûlant. Autrement dans l’amalgame des délinquants pourraient être élevés au rang de héros et personnellement je ne m’inclinerai jamais devant un monument qui serrait baptisé en leur honneur.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 10:23, par Tenga
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    Paix à l’âme des martyrs et prompte rétablissement aux blesses, peut on nous donne la liste complète avec les noms de nos martyrs ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 11:59
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    Des recommandations

    Le comité a également formulé des recommandations dont :
    - ...
    - la poursuite et intensification des actions de sensibilisation des populations pour l’instauration d’une culture de civisme et de respect des droits humains ;
    Je suis désole, mais vous n’avez rien compris. Le problème que vous appelé "incivisme" a ses origines dans la façon dont ce pays est géré. Il ne trouvera sa solution que dans la façon dont le pays sera géré. Mais pas dans des foutues sensibilisation..

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 12:52, par sieurkeba
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    Paix à leurs âmes et Gloire aux martyrs !

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 12:58, par Je suis perdu
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    tantôt dans certains journaux on lit 24 morts, tantôt sur d’autres sites on a 19 morts ; donnez nous le nombre exact, les noms de nos valeureux martyrs et on attend que le gouvernement organise une journée de commémoration à leur honneur n’est-ce pas ? si je me souviens bien il n’y a pas eu de journée de deuil national

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 14:56, par Figo
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    La dernière partie du rapport est floue. Dites nous exactement le fond de votre pensée quand vous dites : " la prise en compte du rapport du comité ad hoc par la commission Vérité, justice et réconciliation prévue par la charte de la transition" ;
    Si c’est pour rembourser les voleurs de la République, c’est clair que c’est une prime à l’incivisme et à la malhonnêteté : "Je vole pour investir, la population s’insurge et brûle et on blanchi ces bien mal acquis en me remboursant". Il faudra donc faire clairement la part des choses entre les honnêtes citoyens, "victimes collatéraux" et les autres.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 16:44, par Christopher
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    trop tot d,ecrire l,hisoire du soulevement 30/31 au risque de creer des heros ephemeres d,ou condamnes a etre desacralisés quelques annees plus tard, parce que immortaliser selon la volonté des vainqueurs du moment.En effet,a partir de 8.00 déja de la journee du 30 nov,mon beau m,annoncait la mort de 30 personnes.Autrement dit,nos morts etaient morts avant leur mort.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 17:44, par wuroyiretian
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    C’est bien comme initiative. Mais pour une question de transparence et de recherche d’informations complémentaires additives ou rectificatives auprès d’autres personnes pouvant apporter apports, il serait bien de donner toute les précisions sur l’identité, des personnes ou des localités pour toute fin utile. Ainsi ce fameux comité ad oc dont on ne connait pas l’adresse (ou de légitimité), voire la composition réelle, pourrait recevoir et verifier d’autres informations ou démentis. Travaillons sans cachoterie : Comment est-ce que ce comité -dont je salue l’initiative- a été formé, qui le compose ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 18:08
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    paix a l’ame de chacune de ses personness decedees.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 18:10, par ISSA DE GOURCY
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    je compati a la douleur des familles eplore

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 22:47
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    Voyez-vous où l’insurrection populaire peut conduire le pays des hommes intègres ?
    La majorité des morts est lié à des actes de vendalisme où les sacs de riz sont tombés sur leurs voleurs, où l’incendie a brûlé ceux-là même qui ont mis le feu. Ok pour une insurrection populaire en face d’une injustice de nos gouvernants, mais de grâce, pas de casse et de vendalisme des délinquants et autre malfrats. C’est pourquoi l’organisation d’une quelconque journée devient prblématique. Plusieurs accidents de la route ont tué plus de soixante personnes dans notre pays (Togo et Banfora) sans qu’aucun monument ne soit érigé en leur mémoire. Donc, oui pour l’organisation d’une journée pour nos vaillants burkinabè morts pour notre liberté que Blaise et François Compaoré avaient confisqué injustement. Mais pas de monument national pour ceux-ci.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2014 à 11:52, par Ka
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    24 morts pour un entêtement de ne pas respecter un article de loi, pourtant clair a une alternance politique apaisé est grave : Tous les responsables du CDP d’ADF/RDA et UNDD doivent avec leur représentants qui est Blaise Compaoré répondre leurs crimes devant la CPI. Peuple Burkinabé, sortons comme aux Etats Unis, pour que les responsables soient traduits en Justice. Soyons avec les familles des victimes pour que justice soit rendu. Ceux qui sont toujours sur le sol Burkinabé, les ex-députés Alain Yoda, Achille Tapsoba, Poda, Assimi Kouanda, Hermann Yameogo, Gilbert Ouédraogo, doivent êtes arrêté, en attendant que Blaise Compaoré vienne les rejoindre. C’est le seul moyen de prouver que l’impunité et l’injustice sont abolies par le président et le premier ministre de la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2014 à 17:27
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    Le vandalisme n’est pas bien dans l’ absolu mais dans le cas burkinabe, c’etait l’ expression de tous les pillages organises par Blaise et ses Cedepisses. Les pilleurs ont ete pilles et les troubleurs ont ete troubles. La preuve, ils dorment a la gendarmerie ou les puces les sucent bien meme.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2014 à 17:27
    En réponse à : Insurrection populaire au Burkina : 24 morts, 625 blessés

    Moi je propose qu’ on reprenne les militaires radies sous Blaise Comp. en 2011. Ils se sont revoltes par rapport a la mauvaise gestion du pays. Mais ils ne savaient pas coment canaliser cette revolte. 500 soldats dansla rue, c’est pas bon pour la securite. C’est aussi des fils de ce pays. Ils ont droit au pardon.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés