Situation au Burkina : La CEDEAO invite les forces de l’ordre à jouer leur rôle, conformément à l’esprit républicain

vendredi 31 octobre 2014 à 10h14min

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) suit, avec une grande préoccupation, les événements en cours au Burkina Faso et les tensions générées par le processus visant à examiner le projet de loi portant révision de la Constitution.

Situation au Burkina : La CEDEAO invite les forces de l’ordre à jouer leur rôle, conformément à l’esprit républicain

La CEDEAO prend acte de la décision du gouvernement de procéder au retrait de ce projet de loi.

La CEDEAO estime que cette décision est de nature à préserver la stabilité et la paix dans le pays. Elle réitère, à cet égard, la nécessité de respecter les principes de démocratie et de gouvernance constitutionnelle telle que stipulée dans le Protocole de la CEDEAO sur la Démocratie et la Bonne Gouvernance.

La CEDEAO appelle la population au calme et à la retenue et invite les forces de l’ordre à jouer leur rôle, conformément à l’esprit républicain. Elle exhorte toutes les forces vives de la Nation, notamment l’ensemble des acteurs de la classe politique à privilégier le dialogue dans le but de dégager un consensus politique en vue de parvenir à des élections libres, justes et crédibles, dans le respect des dispositions constitutionnelles.

La CEDEAO, fidèle à ses principes, ne reconnaitra aucune accession au pouvoir par des voies non constitutionnelles.

Accra, le 30 octobre 2014

S.E.M. John Dramani Mahama

Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO

Messages

  • Nous n’avons besoin d’aucune reconnaissance de cette CEDEAO. Où vous étiez ? Bandes de complices

  • On n’a pas besoin que vous reconnaissez un pouvoir du peuple. si le peuple prend son pouvoir on s’en fout de ces pompiers qui arrivent chaque fois en retard pour endormir les consciences au profit des dictateurs. Ilfallait recadrer Blaise par rapport à vos principes que vous n’auriez pas à écrire ce torchon aujourd’hui.

  • Vous n’avez même pas eu le courage de le dire clairement avant l’incendie malgré nos multiples interpellations. C’est à nous de faire la promotion de vos lois contre des vies humaines. Vous aviez aussi peur de Blaise, n’est-ce pas ? C’est cette peur qui vous a obligé à lui concéder son role de médiateur d’otages au Mali, n’est-ce pas ?
    Surtout comme l’UA ne venez pas nous parler de négociation. Le mal est fait, les faits sont consommés. VENEZ TOUT SIMPLEMENT LE COUPABLE. Celui qui a enfreint à la loi de la CEDEAO, de l’UA et qui nous a servi la mort de 30 citoyens aux mains nues OU BIEN vous attendez que la CPI le réclame pour vous levez raconter partout que c’est seulement les africains qu’elle traduit ?

  • QU’A DIT LA CEDEAO QUAND BLAISE TENTAIT DE VOLER NOTRE DEMOCRATIE, C’EST MAINTENANT QUE VOUS AVEZ LA BOUCHE POUR PARLER, TOUS CES PSEUDO DEMOCRATE PRESIDENTS, VOUS ALLEZ TOUS PARTIR, LE PEUPLE AFRICAIN EST VIGILANT

  • Mais où est le peuple dans tout ça ?
    Que faisait la CEDEAO au moment ou Compaore était entrain de charcuterie notre constituon ?
    Le pouvoir appartient d’abord au peuple et c’est lui qui le donne à qui il veut.
    Foutaises.

  • Eh, quittez là-bas... c’est qu’on demande à tous, c’est de dire d’une seule et même voie à Blaise Compaoré qu’il doit céder le pouvoir... plus en novembre de l’année prochaine comme les burkinabé étaient prêts à lui accorder, mais illico presto !

  • on s’en fou de la CEDEAO on veut le départ immédiat de Blaise Compaore du pouvoir meme si c’est un autre militaire qui va prendre le pouvoir pour préparer les élections. TOUT SAUF BLAISE COMPAORE.

  • Une insurrection populaire, c’est la voie constitutionnelle par excellence. C’est l’expression de la démocratie directe. Il n’y a pas voie plus constitutionnelle de prise de pouvoir que celle-là.
    C’est pour cela qu’il ne faut pas que l’armée confisque notre révolution. Le peuple n’a qu’à introniser aujourd’hui même le Général KWAME Lougué, à la place de la révolution. S’il prête serment devant le peuple, il est légitimé. Il peut, à partir de ce moment prononcer la destitution du Président Compaoré, ce qui évitera que le sang du peuple continue d’être versé. Il prend fonction à l’ancienne présidence et tout le peuple burkinabè lui obéit. Le désormais ex-président Compaoré sentira le vide autour de lui et sera obligé de se chercher. S’il refuse de partir, le Général KWAME, nouveau chef de l’Etat, a toute légitimité pour demander l’aide de la France et des Etats-Unis pour le faire arrêter et l’envoyer à la CPI.
    Il faut surtout se méfier du Chef d’Etat Major de l’Armée, il roule pour Blaise. Il ne joue pas franc jeu.

  • Je vois que la CEDEAO vient de se reveiller ou a retouve sa voix ! ou etait-elle tout au debut ?

  • Où étiez vous bande de vauriens ! Il fallait le faire bien avant. L’inconscience et l’irresponsabilité est le sport favori de tous les acteurs des institutions sous régionales et Africaines.

  • tout a fait d’accord son excellence

  • Que c’est honteux, il s’agit d’une grande insulte AU PEUPLE BURKINABE de la part de la CEDEAO, Nous estimons que c’est trop tard de la part de cette institutions bidons africaines de se prononcer sur la crise dans notre pays. Au moment ou les ETATS UNIS, LA FRANCE ET L’UNION EUROPEENNE se prononcaient, ou étaient cette CEDEAO ET L’UNION AFRICAINE ? QUE C’EST HONTEUX, CES INSTITUTIONS SONT A L’IMAGE DE BLAISE COMPAORE QUI DOIT RENDRE SA DEMISSION d’ICI CE SOIR, il s’agit pour le peuple burkinabé de la seule porte honorable qui lui reste, il n’a qu’a la saisir avant que les choses ne dégenèrent une fois de plus car pour tout burkinabé à l’heure actuelle, BLAISE COMPAORE EST UN ANCIEN PRESIDENT

    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !

  • Ou etait la CEDEAO lorsque Blaise C avait decide de modifier la constitution qui etait contraire au protocole de cette meme CEDEAO, vous n’avez pas de dignite quoi, quand l’un de vous decide de modifier la constitution de son pays, vous restez silencieux, mais quand son peuple prend son avenir en main, vous sortez comme des hyenes de votre cachette, pour dire n’importe quoi. Ou etiez vous depuis l’annonce du projet de modification de la constitution ???

  • La CEDEAO, conformement a son mode d’action n’intervient jamais pour le peuple. La demande que cette institution aurait pu formuler serait le depart pur et simple de compaore blaise, l’ex-president du Faso. Non seulement quand cet individu introduisait le projet de loi pour se foutre des Burkinabe, la CEDEAO n’a pas bronche. Aujourd’hui, alors que le peuple lui a retirer le pouvoir, la CEDEAO veut jouer un triste et sombre jeu. Arretez cela s’il vous plait ! C’est degoutant franchement ! Vive le Faso libere de son dictateur compaore ! Force reste au peuple car la loi c’est le peuple ! Le droit, c’est le peuple ! Le pouvoir, c’est le peuple ! La constitution, c’est le peuple ! L’ex-president a voulu violer le peuple et le peuple s’est defendu legitimement !

  • Où étiez vous quand les mêmes principes de démocratie et de gouvernance constitutionnelle étaient en train d’être bafoués par Blaise Compaoré. Toujours en sapeur pompier. Honte à vous.

  • CDEAO, ca c’est votre probleme. Nous on se reconnait pas dans cette declaration. Blaise doit partir. C’est trop tard.

  • Vous êtes les médecins de service après la mort. Ce n’était pas aujourd’hui qu’il fallait réagir mais il y a une semaine. Décidément, la CEDEAO a encore du chemin à faire pour être au service du Peuple et non des tyrans ou présidents qui gèrent leurs pays comme des monarchies.

  • N’importe quoi ! Ou était tu ?

  • Bravo à la CEDEAO pour cette très courageuse déclaration. La question est de savoir si elle reconnaît que des mercenaires sont entrain de tuer les enfants burkinabè ? La CEDEAO reconnaît-elle la perte de legitimité de Blaise ? Puis quoi encore..?

  • Dear President Mahama.
    Thanks for appealing all the parties to retainment and Dialog. People in Burkina Faso are tightly attached to peace to conduct real development actions.
    However, I deeply regret that your message comes like a doctor committed to examine a dead person.
    Where were you (I mean ECOWAS) when all the organizations concerned by the respect of Democratic Principles were asking President COMPAORE not to modify the Constitution.
    I find your language in the message very confusing. What do you mean exactly when you invite the security forces to play their role ?
    Do you mean that the security forces failed in protecting the National Assembly ? Were you expecting the security forces to shoot on the young people during the démonstrations ?
    It is commonly admited that diplomatic language is voluntarely confused but but I think your message could be more clear.
    My last thought to you : ECOWAS would be more useful and respected by West African citizens if it could care more about the Population at the base than the Leaders.
    I am looking forward to reading from you.
    Respectfully Yours.
    KPODA Yirviel
    yirviela70@gmai.com

  • CEDEAO, où étiez-vous quand Mr. Compaoré Blaise a demandé la modification de la constituion. Nous n’avons que faire de votre avis et éviter de vous adresser à nos forces de l’ordre elles savent déjà ce qu’elles doivent faire pour le bien du peuple. Bandes de vendus.

  • quand le clown voulais modif l’A37 la CEDEAO étais ou ?
    yaah ya boin !

  • Ou etait la CEDEAO ? Pour le respect de nos morts, il faut qu’elle se taise a jamais. Ce qui n’est pas bon au Ghana n’est pas aussi bon chez nous. Quant une cause est juste, on est prêt à endurer toutes les privations. Qui d’entre vous a eu le courage de dire a Blaise de laisser tomber. Bandes d’hypocrites et de laches. Nous l’avons dit, ce n’est ni la France, ni les USA ou la CEDEAO qui viendrait nous secourir. Nous avons pris notre destin en main. La Patrie ou la mort, nous vaincrons

  • Bien dommage que ce soit maintenant, après l’incendie et les meurtres qui s’en sont suivis, que la CEDEAO et bientôt l’UA, et autres trouvent le temps de crier avec les mains nues, à l’arrêt du feu. Qu’ont fait les institutions de préventions des crises ? Le citoyen lambda savait au moins depuis le 21 octobre que le Burkina s’apprêtait à vivre les pires atrocités à ciel ouvert du régime de Blaise. Vous n’avez pas osé lever le petit doit. Je voudrais bien accepter que toute intervention visant à instaurer la paix soit la bienvenue, mais j’estime celle des institutions africaines inacceptable. Taisez vous et observez, ce serait plus honorable pour vous.

  • La CEDEAO a avalisé cette situation de chaos. Elle savait bien que le projet de révision constitutionnelle ne garantissait pas la démocratie. Elle a laissé faire. Actuellement, le peuple est mobilisé sur toute l’étendue du territoire national et toutes ces condamnations de cette instance viennent trop tard.
    Pour avoir une crédibilité dans la gestion des crises, la CEDEAO doit anticiper et avoir le courage de condamner les projets des présidents pour rester au pouvoir.

  • CEDEAO. c’est parole seulement....

  • Je demande a la CEDEAO d’écarter le Burkina Faso s‚il veut .qu’il sache une chose le destin du Burkina Faso n’appartient pas des organismes bêtes et bordels .aujourd’hui le Burkina Faso souffre et il décide de prendre son destin en main.rien que pour la mémoire de nos braves combattants qui sont tombes sur le champ de bataille et celui des dignes fils du pays qui ont été tues par ce régime sous l.œil dela CEDEAO sans justice.le sang ces personnes sont avec nous et celui d nos a ancêtres nous aiderons a faire chuter Blaise compaore.vive la démocratie vive le Burkina Faso !

  • N’avons nous pas l’habitude de dire qu’en démocratie le peuple est souverain ?? Ainsi donc toute décision du peuple n’est pure et simple que constitutionelle.
    l’armée elle meme dans le sousis de jouer son rôle républicain ne peut que faire allégeance aux peuple et allant de la a celui que le peuple aura choisis pr assurer cette transition.
    je crois qu’il est plus que jamais temps que nos institutions sous régionales comprennent que le peuple afriquain ( burkinabé en particulier) est désormais determiné a prendre son avenir en main donc si ils n’ont aucun cran pour suivre la voix de la vérité, de la justice, du peuple, alors qu’ils s’asbtiennent d’avoir des propos qui ne font que mettre a nu leur lâcheté aux yeux de la communauté international. OÙ ETIEZ-VS BIEN AVANT ???

  • Vous savez, il ne faut pas que l’armée traine les choses sont claires : Le Président doit partir !!
    Je vous assure si toutefois (ils essayent de gérer autrement cette situation, ils risquent de verser du sang encore). Le peuple a belle et ben démontrer son mécontentement, pas pour rien, ses hommes forts de l’armée Burkinabé ne se sont pas montrer capable jusqu’à présent de siéger au palais en attendant les élection. ça commence a être honteux de leur par. Où mettons cette révolution, on se souvient toujours de cette année 1987. donc c’est le retour a l’envoyeur qui semé le vent récolte la tempête. BC doit partir !!! Il ne faut pas que l’armée accepte une éventuelle manipulation........ si non !!!!!!!!!!

  • Chers freres et søeurs Aboulaye Wade est de loin dans le collimateur. Il accuse un coup de fils Macky Sall a Blaise Compaore, 25 heures avant notre marche historique du 30 Octobre 2014. Contre la Dictature Blaise Compaore.
    Meme l ancient President Senegalais reconnait aujourdhui la legimite de cette marche victorieuse du vaillant peuple burkinabe.

  • Vous savez, il ne faut pas que l’armée traine les choses sont claires : Le Président doit partir !!
    Je vous assure si toutefois (ils essayent de gérer autrement cette situation, ils risquent de verser du sang encore). Le peuple a belle et ben démontrer son mécontentement, pas pour rien, ses hommes forts de l’armée Burkinabé ne se sont pas montrer capable jusqu’à présent de siéger au palais en attendant les élections. ça commence a être honteux de leur par. Où mettons cette révolution, on se souvient toujours de cette année 1987. donc c’est le retour à l’envoyeur qui semé le vent récolte la tempête. BC doit partir !!! Il ne faut pas que l’armée accepte une éventuelle manipulation........ si non !!!!!!!!!!

  • CEDEAO ! vous savez que cette situation n’a plus besoin de théorie donc il faut la pratique. et la pratique que vous proposez, nous l’avons déjà essayé et cela a échoue comme on pouvait s’y attendre. je lis dans votre message un appel aux les forces de l’ordre à jouer leur rôle. je comprend cela comme une invite à l’Armée à prendre ses responsabilité. Cette responsabilité et lequel rôle est de protéger le peuple. Désolé que cette CEDEAO n’ait pas fait de message fort à Blaise pour écouter les aspirations d’un peuple déjà engager dans un élan de changement. Où était cette CEDEAO quand des dignitaires du pouvoir (je veux dire de l’ancien pouvoir) insultaient les manifestants de voyous.ces "voyous" ne sont plus dupes. trop tard pour dire ce que vous dites. A bon entendeur, salut ! passez le messages à certains voyous de présidents. Ce qui devait arriver, arriva.

  • Où etiez vous ? sale institution de cedeao pourie, allez y vous faire foutre.Conard

  • C’est encore un faux pas de la CEDEAO. L’auguste institution devait inviter le président Compaoré à entendre la voix du peuple et à respecter la volonté populaire. C’est un communiqué laconique. Cela prouve que nous n’avons pas des institutions fortes en Afrique.

  • pourquoi ne pas aller manifester devant le siège de la CDEAO pour leure dire qu’elle soutenait BLAISE COMPAORE mais les vraix panafricaniste en particulier les vraix patriotes BURKINABE ont prit leur destin en main et c’est le moment pour eux de la fermer et tirer leçon.
    la patrie ou la mort nous vaincrons. devise du pays des hommes intégres.

  • Désolé pour la CEDEAO !!.. on ne comprend pas toujours les institutions africaines : Toujours des déclarations, soient tardives, soient vagues, indecises, soient completement inutiles...Dans la plus part des cas elles n’arrivent pas à resoudre les crises en Afrique...Et on veux parler de developpement !!!..cette declaration est juste un coup de pouce voilé a BC !!.on a trop attendu...et on ne veux plus voir notre population mourrir......Assez !!..

  • Vous étiez où ? La CEDEAO ? Quand Blaise a fait son conseil extraordinaire des ministre et a decidé outre mesure de modififier l’article 37 que vous savez anticonstitutionnel vous n’avez rien dit. Maintenant que le peuple a pris ses responsabilités vous venez avec des communiqués laconiques. Bandes d’irresponsables. On s’en fout de vous maintenant. Regardez en 24H les degats, par la faute d’une seule personne. Un sanguinaire. Il n’est plus notre president. Vous pouvez venir le prendre apres son jugement.

  • la CEDEAO est parmi les bourreaux de l’afrique où elle était quand blaise compaoré voulait modifier l’article 37
    attention ce sont les amis de blaise compaoré qui ont la meme intension que lui qui parle
    la CEDEAO risque de séparer l’afrique et d’occasionner la fin des ces organisations régionales par leurs vilaines position et ingérance incendiaire et falacheuse
    ici au BF, nous avons pris nos responsabilités celui qui a fait cette déclaration au nom de la CEDEAO a les memes idées matiaveliques que Blaise et pense déjà a la meme situation chez lui
    les Africains et le Burkina resteront vigilants et vont chassé les dictateurs , les sanguinaires, les bruleurs de pays, les assoiffés de pouvoir dans toute l’espace que ce soit CEDEAO ou autres
    paix à l’ame de ces fossoyeurs car tot ou tard le peuple aura raison de toutes ces pourritures

  • Peuple du Faso ;soyez très très vigilants,et n’acceptez aucune mediation d’où qu’elle vienne pour tenter de vous convaincre à ce que Blaise reste pour une quelconque transition.

  • Pourquoi la CEDEAO attend toujours que tout ce gatte avant de réagir et ne fait pas comme les pays européens pour anticiper sur les faits dans les pays ou on voit les problèmes venir ?
    Nous simples citoyens nous savions que cela arriver et pourquoi pas vous les politiques ?

  • Nous demandons à la CEDEAO de ne pas provoquer le peuple Burkinabé. Cette organisation bidon intervient toujours pour protéger les dictateurs. Le peuple Burkinabé doit poursuivre la CEDEAO pour non assistance à un peuple en danger. Honte à vous

  • Où etiez vous ? sale institution de cedeao pourie, allez y vous faire foutre

  • Et pourtant la CDEAO a toujours reconnu le putschiste COMPAORE. Qui règne par les armes périra par les armes, dit-on et pour rien au monde nous n’admettrons le retour de l’assassin aux commandes. Nous en avons marre, nous avons faim et nous voulons jouir du droit d’être Burkinabé. Vive le peuple conscient !!!

  • Ou etait votre CEDEAO quand Blaise annoncait le projet de modification de l’article 37 ? Fichez nous la paix ! Le peuple a assumé ses responsabilités par la revolution, il demande l’homme intègre Kwamé LOUGUE à la tête de la transition avec condition qu’il ne soit pas éligible a la prochaine presidentielle, alors envoyez votre Ibn CHAMBAS faire valoir son experience ailleurs car nos martyres (plus de 30 morts) ne seront pas sacrifiés pour rien. La patrie ou la mort, nous vaincrons !

  • Les dirigeants de la CEDEAO ne sont pas élus mais nommés par les présidents dictateurs ou pseudo-démocrates. Les déclarations de la CEDEAO sur les crises dans les différents pays sont destinées aux responsables des pays occidentaux, des institutions financières internationales et non à sa propre population. Ils ont uniquement le souci de maintenir au pouvoir contre la volonté des peuples leurs bienfaiteurs de présidents pour leurs seuls bonheurs. Burkinabé, oublions les propos démagogiques de ces personnes qui n’ont aucune légitimité pour parler au nom du peuple de la CEDEAO qui, à travers tous les pays, nous soutient comme l’attestent les réactions des citoyens sur les différents sites d’information. Montrons la voie aux autres concitoyens de la CEDEAO pour débarrasser nos pays de tous ces dirigeants dictateurs corrompus. Blaise doit partir et les autres chefs d’état pourris le suivront. Ensuite, on pourra reformer la CEDEAO elle-même avec des dirigeants issus du peuple par des élections non truquées pour enfin qu’elle devient une institution politique et économique au service des peuples.

  • IL FAUT DISSOUDRE LA CEDEAO ET L’UA : EBOLA, VOUS ETES LE DERNIER A AGIR, GUERRE VOUS ETES LE DERNIER A AGIR ; VOUS-MEMES-LA C’EST QUOI ?

  • De l’utilité véritable (pas théorique) des institutions telle la CEDEAO pour nos peuples, j’ai besoin d’être convaincu.

  • Le Chef d’Etat Major Général des Armées n’a qu’un seul but "HONORER" ses engament à Blaise. Il a été nommé dans des conditions difficiles. Donc il faut surtout pas compter sur quelqu’un comme celui-là

  • la CEDEAO est venu encore avec sa chanson habituelle ! ou était-elle quand Compaoré a décidé de changer la constitution ? que la CEDEAO parte se faire foutre !!!! si elle n’a rien à dire qu’elle se taise au lieu de venir jouer les pompier après que l’incendie ai fini ravage ça suffit comme ça ! la mascarade de Compaoré a assez duré !

  • Depuis un an au moins, le peuple Burkinabè, de manière très pacifique envoie à la communauté mondiale (faire le distinguo avec le fourre-tout nommé communauté internationale) un message clair concernant le charcutage de sa constitution. Ce message du peuple Burkinabè a eu écho auprès des pays occidentaux notamment les USA et la France qui se sont manifestées certes du bout des lèvres mais ils se sont manifestées quand même. D’où vient-il que des organismes africains notamment la CEDEAO et UA viennent prendre acte après qu’il y ait eu des morts !!! Le silence coupable de ces deux organismes qui consistait à acheter du temps à leur protégé Blaise Compaoré pour lui permettre de ruser afin de s’éterniser ad vitam aeternam au pouvoir discrédite de fait ces deux organismes qui fonctionnent à la traine des visions occidentales. Le peuple burkinabè a amorcé sa libération il se doit de finir le travail en démissionnant Blaise Compaoré. L’attitude jusqu’auboutiste de Blaise Compaoré dans son ambition machiavélique de charcuter la constitution malgré les nombreux avertissements du peuple nous conforte dans la position qu’il n’est pas un interlocuteur honnête.
    J’apprends a l’instant qu’il a démissionné Merci Seigneur.

  • Gilbert Noel OUEDRAOGO est l’homme qui a provoqué la chute de Blaise Compaoré. Depuis 2005,il a préféré trahir ces militant pour pour prolonger le règne de blaise. Et la décision de voter pou la modification de l’article 37 est la goutte d’eau qui a débordé le vase. ce homme là les gens de OUAHIGOUYA vont le traduire en justice et le condamné.

  • Vous avez raison de réagir ainsi et que l’autre président Africain qui veulent faire la même chose qu’il fassent attention, car ce vent est un avertissement bravo peuple BURKINABE et bonne chance.

  • la CEDEAO a encore raté son RDV avec l’histoire. Pourtant votre mécanisme avait déjà identifié le Burkina comme source potentielle de conflit.

  • La CEDEAO existe pour les chefs d’Etats sanguinaires et dictateurs comme Blaise ou pour les peuples ? Revoyez votre copie Bande d’inefficaces.
    Venez à son secours. Vous n’êtes pas mieux que lui. Mais la jeunesse africaine va en finir avec tous ces vieux dictateurs de plus de vingt ans qui veulent tripatouiller leurs constitutions.

  • quand il s’agit de jouer la carte de faux africanistes quand un dictateur par ses malversations et ses crimes est épinglé par la justice internationale, là vous êtes champions.UEMOA UA CEDEAO tous des corrompus et des incapables.Vous nous avez laissé à la merci d’un criminel.plus d’une trentaines de morts qu’on aurait pu éviter si vous aviez au moins essayer de rappeler vos sales principes à l’ex président lorsque qu’il persistait dans sa forfaiture.nous peuple du burkina faso nous n’avons plus besoin de vous.allez y dans une autre dictature et aider le à baillonner et à asservir son peuple comme à votre habitude.Quelle honte !

  • On se moque de qui la ? quand le peuple conduisait au pouvoir est ce la CEDEAO n’y etait pas pourquoi ce jour le peuple demande a ce monsieur de quitter cette fonction qu’il a bien voulu confier le regne du pouvoir et la cette soit disant CEDEAO donne maintenant de la voix.
    foutaise le peuple burkinabè est souverain. Alte a l’igerance de la CEDEAO et les autres institutions.

  • ses le peuple ki est fort .eh eh eh la CEDEAO ait honte le monde evolu ,la nouvelle generation n’accepte pa la mediocrite .

  • Eh CEDEAO cessez de jouer o pompier !Obama vous a dit que l’Afrique a besoin des institutions fortes et non des soi-disants hommes forts .Parceque nos dirigeants nous fon toujours souffrir pour notre liberte,notre evolution bref ils sont contraire a l’evolution du continent .aucun pays n’acceptera d ’un soi-disant president aniantisse la marche de la vrai democratie a cause de ses interets egoistes donc attention o autre ki on l’intention .
    la CEDEAO et L’UA representent un n’obstacle de developpement de la democratie sur le continent .ils veulent annule le traite de ROME mais la jeunesse africaine est tres tres vigilante face a ce traite malgre des tentatives de corruption mais serait solidaire derriere la loi car seule la loi est forte ,donc les autres changes des maintenant vos programmes personne n’est ne president donc pourquoi mourrir

    president

  • Quel CEDEAO ? fichez nous le camp ! Vous étiez où ? C’est notre patrie le BURKINA FASO et non le votre. Que vous soyez ok ou pas on saan fouuuu !viva le Burkina Faso. Pain,paix et salut pour nous le peuple ! CEDEAO ? hm je vous nous imposez votre volonté ? C’est notre constitution on fait ce qu’on veut. Si ça ne plaît a quiconque, qu’il attache une corde bien haut, et qu’il se pende avec.foutaise

  • C’est effarant pour cette CEDEAO aux ordres des présidents africains, les citoyens africains se leurrent toujours que vous êtes là pour eux mais petit à petit nous sommes en train de vous découvrir ; je me dis qu’un homme peut tout perdre mais il doit lui rester toujours un peu de dignité ; il fallait vous taire à jamais sur ce que le BF a vecu ces dernières heures ; mais on se rend compte que vous êtes une bande de laches, pusillanimes inqualifiables puisque vous n’avez pas eu le courage de dire le droit à Blaise ; et maintenant que le peuple a reussi à se débarasser de lui vous ouvrez vos gueule nauséabondes pour dire vos bassesses et vous écrivez de vos mains lepreuses des insanités ; vous voulez que qui lise ces inepties ; vous mettez notre cher continent en retard ; vous devez démissionner également bande d’incapables

  • Thank you Dear Grandfather Kpoda for you words to ECOWAS.

    There is one question I’d really want to ask to H.E. President Doctor John Dramani Mahama
    What does HE want to say when he seems to doubt that security forces were playing professionally there rule in protecting the National Assembly Office ? Was HE expecting them to shoot on people ?

    On the manner the job was done, even President Blaise Compaoré himself said that it has been done professionally.
    Regard Doctor President.
    Adam’s

  • Vous auriez dû attirer l’attention de Blaise au moment même où la décision a été prise d’enclencher la révision constitutionnelle en contradiction flagrante avec les principes de bonne gouvrenance de la CEDEAO et de L’UA ! medecin après la mort, le peuple burkinabè n’a pas besoin de vos léçons de démocratie ! la même remarque est valable pour l’UA !

  • que nos frères bourkinabé ne puisse pas se plongé dans la distraction si Monsieur Blaise a démissionné ce la prouve a suffisance que pesronne n’est eternelle comme disait Mzee Laurant Désiré KABILA de la RDC mais le pays appartient à touts les FASO frères fait tout pour sauvegarder votre patrimoine commun
    Étienne NGONGO DRC

  • je ne suis pas étonné de ce discours tardif truffé d’hypocrisies.
    je vous demande de bien vouloir nous éviter un bain de sang en nous privant de vos prochains médiateurs qui ne sont en réalité les véritables terroristes près à conduire le pays en péril. Prenez vos responsabilités et rompez une bonne fois avec la FRANCE !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés