Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

mercredi 29 octobre 2014 à 18h01min

La journée de désobéissance civile décrétée par l’opposition politique a bien été suivie, le 28 octobre dernier, dans la capitale économique du Burkina, Bobo-Dioulasso. Faits et gestes d’une journée très agitée.

Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

« Allez, descendez du véhicule ! »

La prise de bec entre le coordonnateur du mouvement Balai citoyen et le mouvement en rouge Faso kun kô aura duré que quelques heures. Ces deux mouvements n’allaient plus travailler ensemble après la marche-meeting au cours de laquelle, Alexandre Diakité Kaba du balai citoyen aura adopté un certain nombre de comportements de nature compromettante. Ce dernier n’ayant pas apprécié pas les reproches du mouvement en rouge, et pire, qu’on lui retire le micro a demandé à ses « éléments » de quitter la marche. « Allez, descendez du véhicule », lançait ainsi Diakité, l’air furieux à ses « Cibals et Cibelles ». On apprendra plus tard dans la soirée que les deux mouvements ont tenu une réunion qui leur ont permis de mettre les points sur les « i ». Ils se seraient entendus pour continuer la lutte ensembles. Ils en ont donné la preuve à la marche contre la vie chère, ce mercredi 29 octobre.

« Abahhh ! Nous allons mourir de faim »

« Nous serons encore dehors, mercredi, jeudi, vendredi…. », disait ainsi un marcheur à un commerçant du grand marché de Bobo-Dioulasso. Etonné et visiblement inquiet, le jeune commerçant répondra que : « abbahhh, nous allons mourir de faim, si nous n’ouvrons pas le grand marché ».

Elle a marché avec une « boite de tomate »

La boîte de garibou (mendiant) sur la tête, une jeune femme aura suivi tout l’itinéraire prévu pour la marche-meeting. Dansant et scandant des propos hostiles au pouvoir en place, elle était vraisemblablement déterminée pour la lutte contre la modification de l’article 37. « Nous n’en pouvons plus. On veut connaitre un autre président », scandait-elle.

Des gaz lacrymogènes utilisés contre des manifestants au secteur 25

Après avoir arpenté quelques artères de la cité de Sya, des marcheurs sans attendre pour écouter le message du rassemblement des partis de l’opposition du Houet (RPOH) ont continué sur la RN1 pour bloquer la voie. Ils n’auront pas gain de cause car ces derniers ont été gazés par les forces de sécurité.

« Empêcher-le de respirer »

Après avoir déboulonné le monument de l’amitié arabo-burkinabè, notamment la statuette à l’effigie de Blaise Compaoré, des manifestants se sont assis tout en malmenant la statue. Un marcheur tenant le nez s’amusait à l’asphyxier. Et un autre de l’encourager en disant de l’empêcher de respirer. « Attrapez bien le nez pour qu’il ne respire pas », entendait-on çà et là.

Rassemblés par Bassératou KINDO
Pour le Faso.net

Vos commentaires

  • Le 29 octobre 2014 à 18:15, par vérité no1 En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    J’ai des larmes aux yeux en apprenant qu’une mendiante a parcouru tout le trajet avec sa calebasse ! Un exemple de détermination et de combativité à suivre ! Comme quoi même la misère ne peut pas empêcher quelqu’un de lutter et comme disait Albert Camus, ce n’est pas une raison de cesser de lutter. Si je pouvais retrouver cette mendiante, je la sortirai de la mendicité et à jamais..... vérité no1.

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 18:17, par burkinbila En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Blaise compaore et son clan me font penser a ce genre de délinquants inaltérables. Bien que pris en flagrant délit par le propriétaire, ils tiennent a emporter l objet qu ils venait de saisir en oubliant comme si ils négligeaient le risque énorme qui ils courent. Je réalisé jusqu ou la tolérance peut être pris comme la peur !! Ils ne peuvent cependant dire qui ils ignorent tout du burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 18:28, par kaboré ludovic de tanghin En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Vous appelez à manifester comme si vous avez raison .on vous a invité à dialoguer et vous n’avez pas voulu .on utilise la voie légale en vu de la modification de l’article 37 vous protestez .dites nous ce que vous voulez à la fin ! vous voulez mettre à genoux le pays là ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 18:33, par kaboré ludovic de tanghin En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Nous le savons tous .l’appareil répressif de de l’état en l’occurrence la police nationale a pour rôle de maintenir l’autre sociale .La police ne peut toléré tout débordement allant à l’encontre de la loi .

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 18:40, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Nous le savons tous .l’appareil répressif de de l’état en l’occurrence la police nationale a pour rôle de maintenir l’autre sociale .La police ne peut toléré tout débordement allant à l’encontre de la loi .

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 18:53, par Bongo En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Omer laisse leur se chatouiller puis rire nous savons tous que le quart de ceux qui participe au élection dépasse le nombre de personne présent à leur rencontre ! Une infime parti de la population se lève pour protester et les médias qui avait pris déjà parti parlent de peuple. Ils étaient combien France à être contre le mariage pour tous et combien sont ils encore aujourd’hui !

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 18:59, par hamed En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    J’invite tous les élèves et étudiants a regagner leur salles de classe pour montrer au aîné la voie a suivre. Le pays d’abord ensuite les sentiments personnels après rien n’est inopportun pour un pays en voie de développement mais l’entretien c’est cela qui fait défaut. Comment pouvons nous passer notre temps a construire des routes pour que d’autres viennent y brûler leurs déchets ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 19:05, par Ulerich Diallo En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    les jeunes ne vous laissez pas instrumentaliser par des haineux, les aigris et ceux qui sont à la recherche de vengeance. La vengeance n’a jamais été une solution optimale dans n’importe quelle situation. Les jeunes devront savoir que le Président Blaise se bat aujourd’hui pour eux, pour les permettre de venir au pouvoir, sinon ya longtemps il avait laisser le pouvoir et aller se reposer. Un repos d’ailleurs bien mérité.

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 19:14, par virus très virulent En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    « Abahhh ! Nous allons mourir de faim » Sa crie déjà famine au sien de l’opposition pour une marche qui n’a duré qu’une demi journée aujourd’hui les échéances sont parti à 10 000 par personne mais cela n’a pas suffit. Ce qui a entraîné un recrudescence de la criminalité certain manifestant sont allé même jusqu’à voir piller les honnête citoyens dans la soiré. L’opposition ayant contribuer a cela n’est pas là juste satisfaire sont désir de prendre la tête de ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 19:23, par django tom En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Nous avons connu labà la FESCI barbare qui se battait avec des machettes et plus barbare sous le règne du gle gbapè ;Blé goudé qui retenaient des armes au sein des campus à Abidjan .c’est bien cette barbarie qui a conduit la côte d’ivoire au soir du jeudi 19 septembre 2002 qualifier de jeudi noir ! halte à la barbarie chers camarades étudiants .

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 19:23, par NGaw En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    NOUS le savions tous que se mouvements ne le font pas a notre cause,mais pour des intérêts personnels !a cette allure nous ne pouvions pas les faire confiance car ils sont tous des opportunistes qui ne se soucis pas du peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 19:23, par tilboti En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Démarquez-vous des anarchistes et pêcheurs en eaux troubles. Ils sont mauvais.
    En avant pour la relève générationnelle avec Papa Blaise Compaoré
    Faites confiance au Président Blaise Compaoré

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 19:26, par Zena Zena En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Ceux que les jeunes conscients doivent faire c’est soutenir le Président Blaise à assurer la transition générationnelle apaisée. Sinon si les loups de la classe politique actuelle prennent le pouvoir, les jeunes de notre génération sont condamnés au calvaire.

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 19:40, par tilboti En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Juridiquement aucune disposition n’empêche le référendum cependant comme le monde a préférer aller à l’assemble pour histoire de moins coûteux alors ils devraient avoir la bienveillance d’accepter l’issue de ces votes au parlement. Dormir dans la rue n’empêchera pas le vote au parlement. Dans les Non Non Non ont arrive où Blaise à le plus de chance a vue de son côté. Nous aussi on veut plus du référendum

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 19:43, par Vision CLaSS En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    ON était tous convaincu qu’ils finiront par se manqué pour problème de leadership,nous l’avons assisté directement et on ne savait pas que la presse allait le souligné !encore merci a fasonet de nous mettre au parfum des grands événements !

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 19:54, par Tiiga En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Achille tapsoaba je suis d’avis avec toi a chaque fois c’est la jeunes qui est utilisé comme bouclier par moment elle a essuyé des coups et pas qu’un peu ! Les politiciens ont toujours garder leur famille saint et sauf dans les établissements étrangers qui ne subissent aucun bouleversement actuelle. Tous cela c’est pour que venir nous gouverner après et nous parler de baisse du système éducatif. Allez y vous branler ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 20:37 En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Il aurait fallu mettre une balle dans sa tête,question de se défouler

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 20:42, par ramsy En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    si vous n’avez rien a dire ne vous foutez pas des gens vous les journalistes du cdp. qu’attendez vous par journee de desobeissence a bobo. la population reclame ses droits, vous journalistes farfelus trouviez qu’elle desobeit mais contre quel voyou.

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 20:48, par jack En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Quelle paradoxe d’entendre ces deux phrases prononcer au niveau des adepetes de l’opposition« Nous serons encore dehors, mercredi, jeudi, vendredi…. », disait ainsi un marcheur à un commerçant du grand marché de Bobo-Dioulasso. Etonné et visiblement inquiet, le jeune commerçant répondra que : « abbahhh, nous allons mourir de faim, si nous n’ouvrons pas le grand marché ». Pour certains l’opposition a fait plus de mal que de bien et pour d’autre le contre ! Il est claire que le problème monétaire s’y est mais certains pour ne pas des hauts placer arrivent toujours a se languir la langue. Le peuple se limite il a ce qui mange toujours bien au sien de l’opposition ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 21:11, par Didier En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    OUI a la modification de l’article 37,en ce qui concerne vos bagarres internes on s’en fou !
    pensez y a respecter la constitution,car elle est suprême et générale !

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 21:17, par jackmani En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Monsieur ibriga doit arrêter de rêver, ces manifestations n’ont évidement rien de pacifique ! Dans les 13 régions du Burkina Faso c’est mobilisation se soit disant désobéissance civil on laisser place a un incivisme grandissant. Nul ne rejet le droit de grèves mais à l’allure ou cela s’en vas il faudra agir pour que la destruction des biens aussi bien privé que public cesse. Je lance un appel fort au gouvernement pour qu’il met tout en oeuvre afin de garantir notre sécurité a tous

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 22:08, par referendum En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    BLAISE ne bouge pas !il reste pian,jusqu’en 2220 !

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2014 à 04:36, par Aubin En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Ca fait depuis longtemps, on a dit au president du faso de nous debarasser de ces delinquants et de cette racaille. Comment comprenez vous que l’on puisse voir a la tele des delinquants averee comme Smokey. C’est inadmissible dans un Etat de droit

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2014 à 07:02, par Jeanine Debo En réponse à : Les coulisses de la journée de désobéissance à Bobo-Dioulasso

    Aux urnes citoyen !
    Des élections générales anticipées ! voilà donc la sortie de crise
    Maires, Conseiler, députés, PF nous renouvellerons tout avec des élections générales anticipées et un pouvoir légitimes !
    Sinnon nous n’avons pas les moyens du "gouvernement de la rue" !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés