Médias et jeunesse : Bayard célèbre ses vingt années de présence en Afrique

jeudi 11 septembre 2014 à 01h09min

Bayard Afrique, l’éditeur des magazines panafricains Planète Jeunes et planète Enfants fête ses 20 ans d’existence sur le continent noir. Pour marquer l’évènement, ses premiers responsables ont animé une conférence de presse ce 10 septembre 2014 à Ouagadougou. Ce fut l’occasion d’échanger avec les hommes de médias sur ces deux décennies de présence en Afrique et sur les perspectives à venir aussi bien de l’éditeur que des différents magazines qu’il édite.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Médias et jeunesse : Bayard célèbre ses vingt années de présence en Afrique

Bayard Afrique est présent au Burkina Faso depuis 1993, à travers les magazines Planète Jeunes et planète Enfants. Cet éditeur dit œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie des jeunes et des enfants en les initiant à la lecture. Ainsi à travers la création de ‘’Planètes jeunes’’ en 1993 pour les enfants âgés de 14 à 20 ans et de ‘’Planètes enfants’’ (8 à 13 ans) en 1998, Bayard accompagne les jeunes sur plusieurs plans : sensibilisation, formation, reconnaissance de leurs droits à la citoyenneté… « La lecture est fondamentale pour le développement d’un enfant ; elle permet à l’enfant de grandir, de mieux apprendre et de comprendre », estime Lionel Bilgo, le Directeur de publication. « Grâce aux Planètes jeunes et enfants, les parents ont commencé à donner du crédit à la lecture », a ajouté la rédactrice en chef, Moudjibath Daouda-Koudjo.
Bayard Afrique a son siège à Ouagadougou depuis 2009, avec aujourd’hui une quinzaine d’employés. En plus de l’édition de la presse éducative (Planète jeunes, Planète enfants, et Planète j’aime lire), il exerce plusieurs autres métiers notamment l’édition de la presse religieuse (Prions en Eglise Junior, Prions en Eglise édition africaine, Compagnon de Prière) et la fourniture de maquettes aux professionnels de la communication et de la publicité.

Des partenariats solides

Grâce à son professionnalisme, Bayard Afrique a réussi à nouer des partenariats solides avec le ministère des enseignements secondaire et supérieur du Burkina, le ministère de l’éducation nationale de la Côte d’Ivoire ainsi que des organismes internationaux tels que l’OIF, Plan international, Plan Burkina, Plan Benin, UNICEF, OMS…
Pour rester leader dans son domaine, Bayard Afrique s’adapte au contexte et aux demandes de son public cible. « Les planètes sont faites à l’image de l’Afrique en tenant compte de la réalité (…) ; et apportent aux enfants une image du Burkina, de l’Afrique et du monde », soutient Christophe Mauratille, le directeur Afrique et Asie de Bayard.
L’Afrique est désormais devenue un continent de rêve, d’avenir et d’espoir. Des raisons qui incitent Bayard à produire en Afrique pour l’Afrique, mais aussi produire en Afrique pour la France. C’est pourquoi, désormais la plupart des rédacteurs des différents magazines sont basés sur le continent.

Un contenu riche

« Le contenu de ces ‘’Planètes’’ est trop riche pour qu’elles appartiennent uniquement aux enfants des riches », soutient le directeur de Publication, Lionel Bilgo. « L’éducation n’a pas de classe sociale », poursuit la rédactrice en chef. C’est pourquoi, les initiateurs de la conférence de presse ont invité les parents d’élèves à s’approprier ces précieux journaux afin d’aider leurs enfants à grandir avec l’amour de la lecture. Malheureusement, ils regrettent le manque d’implication du ministère en charge de l’éducation nationale et de l’alphabétisation du Burkina pour permettre aux élèves des établissements publics à acquérir ces précieux documents.

Comment acquérir ces magazines ?

Les magazines « Planètes » sont disponibles dans les écoles ainsi que dans les kiosques à journaux. L’abonnement annuel est fixé à 7200f, soit 1200f le numéro. Par contre, l’exemplaire est vendu à 1500f dans les kiosques et 1000f dans les librairies ainsi que dans les paroisses. A noter que Bayard est avant tout une structure catholique. Bayard Afrique est présent dans une vingtaine de pays du continent. Il a déjà édité près de 150 numéros de Planète Jeunes et 100 numéros de Planète Enfants avec une audience variant entre 300 000 et 500 000 lecteurs à chaque parution.

C’est pourquoi, les premiers responsables de la structure estiment que le bilan est largement positif en termes de diffusion. Mais, sur le plan économique, c’est de plus en plus difficile car Bayard ne fait pas de bénéfices sur l’édition des magazines pour jeunes. Qu’à cela ne tienne, les différents magazines devraient continuer à paraître, et même avec un meilleur design et de contenus plus riches, a-t-on laissé entendre. C’est aussi ça, promouvoir le partage de la connaissance.

Moussa Diallo et Aida Zida (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés