RDEBF à Bobo : Ram Ouedraogo propose l’alternative de l’écologie politique pour désamorcer les tensions politiques

dimanche 8 juin 2014 à 23h58min

Le Rassemblement des écologistes du Burkina Faso (RDEBF) a organisé un séminaire de formation à l’adresse de ses militants et de ses cadres des régions des Hauts-Bassins, des Cascades, du Sud-Ouest et de la Boucle du Mouhoun ce samedi 07 juin 2014 à Bobo-Dioulasso. Le président du parti, Ram Ouédraogo a saisi l’occasion pour se prononcer sur des questions politiques du moment.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
RDEBF à Bobo : Ram Ouedraogo propose l’alternative de l’écologie politique pour désamorcer  les tensions politiques

« L’écologie politique, une alternative crédible pour le développement durable du Burkina dans la stabilité, la paix, la concorde, la solidarité et l’unité », c’est sous ce thème que des cadres et militants du Rassemblement des écologistes du Burkina Faso (RDEBF) ont entamé leur séminaire de formation à Bobo-Dioulasso. Initié pour permettre aux membres du RDEBF de maitriser l’idéologie de l’écologie politique, ce séminaire a été pointillé par trois communications « L’écologie politique : une alternative crédible pour un développement durable du Burkina dans la stabilité, la paix, la concorde, la solidarité et l’unité ; Cyanure et mercure : déchets toxiques et les changements climatiques et Développement durable et économie verte ». Pour Ram Ouedraogo l’écologie politique est la voie du salut pour le Burkina : « Oui, en vérité je vous le dis, le projet de société des écologistes dont les fondements et valeurs reposent sur la paix, la non-violence, la solidarité, l’intérêt général et qui bannit la haine, les rancœurs et l’esprit de vengeance est la seule alternative pour sauvegarder les acquis et préserver notre nation du chaos de l’instabilité et de l’aventurisme ».

A propos de l’actualité politique nationale

Avec comme objectifs généraux le renforcement des capacités des cadres et des militants du RDEBF et des réflexions sur les préoccupations majeures de la nation, le séminaire des verts a été saisi par le parti pour se prononcer sur le débat politique national. Membre du Front républicain, le RDEBF dit défendre la république et ses valeurs. Et pour Ram Ouedraogo, il y a « des débats politiques qui polluent l’atmosphère ». Le Bicaméralisme étant institué dans notre pays et consacré par l’article 78 de notre constitution, les verts pensent que sa mise en place ne devrait plus souffrir de débat. En ce qui concerne l’article 37, Ram Ouédraogo trouve que cet article ne fait pas partie des dispositions intangibles de l’article 165. A savoir : La nature et la forme républicaine de l’Etat, le multipartisme intégral et l’intégrité du territoire. Ce qui veut dire que toutes les tensions autour de cet article ne sont que « politiques ». Tout compte fait, Ram Ouedraogo et les verts du Burkina sont sûrs d’une seule chose : « Aucune alternance ne peut s’opérer de façon pacifique au Burkina Faso sans l’accord ô conscient du président Blaise Compaoré ». D’où l’invite du parti à l’esprit du Front républicain qui réunit des partis de la majorité et de l’Opposition politique dans le seul but de sauvegarder l’intérêt supérieur de la nation. L’autre révélation de Ram Ouedraogo au cours de ce séminaire est sa plausible candidature à la présidentielle de 2015.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés