Civisme et paix : Des jeunes au service du patriotisme

dimanche 20 avril 2014 à 17h40min

L’Association Jeunesse Unie pour la Lutte contre le Changement Climatique (AJULCC) a organisé ce samedi 19 avril au Centre d’Information des Jeunes pour l’Emploi et la Formation (CIJEF) à Ouagadougou, une formation sur « le civisme et la culture de paix en milieu scolaire et estudiantin » au profit de quelques élèves et étudiants de la capitale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Civisme et paix : Des jeunes au service du patriotisme

Léguer aux générations une société de paix, tel est l’objectif recherché par l’Association Jeunesse Unie pour la Lutte contre le Changement Climatique (AJULCC) à travers la formation et la sensibilisation de près de 100 jeunes sur le civisme et la culture de paix en milieu scolaire et estudiantin. Tenue ce samedi 19 avril 2014 au CIJEF, la cérémonie est parrainée par le Ministre des Enseignements Secondaire et Supérieur, le Pr Moussa Ouattara représenté par son chef de mission M. Windé Issa GANAEMA.

Dans le passé, des mouvements et manifestations scolaires et estudiantines ont ébranlé le Burkina Faso avec des pertes en vies humaines et la destruction de biens publics et privés. Afin donc de prévenir des scénarii similaires, l’AJULCC, avec à sa tête M. Lassina Ouédraogo entend jouer sa partition pour un climat apaisé au Pays de hommes intègres. Les organisateurs sont convaincus qu’il existe un lien étroit entre la protection de l’environnement et la bonne gestion d’un Etat. Combattre donc l’incivisme en milieu scolaire et universitaire reviendrait avant tout à cultiver la tolérance d’où le droit à la différence. Ainsi les modules qui seront enseignés aux participants concerneront le civisme, la paix et le droit dans tous leurs états.

Pour M. Windé Issa GANAEMA « il faut aller chercher l’origine de l’incivisme dans les esprits, dans les consciences et même dans le subconscient ». Toute entreprise qui n’exclut nullement que la responsabilité soit partagée à toutes les échelles de la vie sociale car précise-t-il « nous sommes victimes et responsables en même temps ». Cette formation est en croire le président de l’association et du comité d’organisation, est un plaidoyer pour la quête d’un patriotisme exemplaire depuis la base. Il a donc appelé les participants « à être des relais dans leurs milieux pour la promotion de comportements responsables ».

Herman Frédéric BASSOLE (Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés