Ruée de militants du nord vers les démissionnaires du CDP : L’ADF/RDA ne craint rien

lundi 13 janvier 2014 à 01h37min

C’est dans une ambiance festive que responsables et militants de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération-Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) se sont retrouvés ce samedi 11 janvier 2014 à Ouagadougou pour leur cérémonie de présentation de vœux pour l’année en cours. Allocutions, décorations, prestations musicales ont meublé la cérémonie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ruée de militants du nord vers les démissionnaires du CDP : L’ADF/RDA ne craint rien

Et comme c’est souvent le cas en pareilles circonstances, le bilan des actions du parti en 2013 a occupé une bonne partie des interventions des orateurs. Le bilan dressé par Gilbert Noël Ouédraogo est on ne peut plus positif : « 2013 a été une année très active pour nous au plan national comme au plan international. Nous avons organisé des missions à l’intérieur et des missions à l’extérieur. Nous avons pu tenir toutes les réunions statutaires. Nous avons pu installer l’ensemble de nos maires et les communes dans lesquelles nous sommes, fonctionnent correctement. Nos députés ont joué un rôle capital à l’Assemblée nationale dans la mesure où à plusieurs reprises nos points de vue ont été pris en compte. Nous avons eu une anticipation sur un certain nombre de faits qui se produits au cours de l’année 2013 et tout cela a confirmé que l’ADF/RDA est un parti qui a de la vision et qui anticipe sur les questions de manière sereine et sans passion ».

Pour avoir contribué aux actions de l’ADF/RDA, une quarantaine de militants ont décorés pour services rendus au parti. Les récipiendaires sont de trois catégories : les éléphants d’or ; les éléphants d’argent et les éléphants de bronze.

Pour 2014, le président de l’ADF/RDA a appelé les membres du parti à se mobiliser pour relever les défis de l’année. A commencer par le congrès ordinaire du parti prévu pour les 15 et 16 mars 2O14. Ce congrès devrait être une occasion d’asseoir la stratégie du parti de l’éléphant dans la perspective des futures échéances électorales dont la présidentielle de 2015. Gilbert a été clair : son parti n’a pas renoncé à la conquête du pouvoir d’Etat et que le moment venu, il saura s’assumer devant l’histoire. Le président de l’ADF/RDA a réaffirmé l’engagement de son parti à toujours œuvrer pour la paix et la démocratie au Burkina Faso.

Pas de crainte pour les militants du Nord

Interrogé sur la situation du CDP avec la démission de ses ex-ténors du CDP, Gilbert Noël Ouédraogo a trouvé cela normal.

« Nous sommes dans un régime démocratique et en démocratie on adhère librement dans une formation politique comme on la quitte librement », a-t-il indiqué. Il a en outre souhaité que cela contribue à la consolidation de la démocratie et de la paix dans notre pays. Mais, l’ADF/RDA ne craint-il pas de perdre sa position de leader au nord ? Réponse de Gilbert Noël Ouédraogo qui se veut rassurant : « Aux élections, vous verrez parce que l’ADF/RDA a pour habitude de ne pas proclamer ses victoires avant les faits. Nous sommes bien installés dans notre zone. Nous espérer toujours aller de l’avant. Nous sommes sereins par rapport à nos bases sur l’ensemble du territoire ». Mais, le président n’exclut pas quelques démissions parce que, dit-il, « c’est toute la classe politique qui connaît une reconfiguration. Il est clair que l’on assistera à quelques démissions sur l’ensemble du territoire dans tous les partis d’ailleurs, d’autres pour aller ailleurs, d’autres pour venir chez nous. Et c’est cela aussi le jeu politique. Mais, nous savons qu’à terme l’ADF/RDA gardera sa substance et va être fortifié ». Toujours sur le chapitre des démissions, le président de l’ADF/RDA a toutefois confirmé la départ de la secrétaire générale Aïssata Sidibé pour raison de santé.

Par ailleurs, Gilbert Noël Ouédraogo s’est prononcé sur la mise en place du Sénat et la question de la limitation du nombre des mandats présidentiels. Pour ce qui concerne les mandats présidentiels, Gilbert a laissé entendre qu’il était fermement attaché à leur limitation. En ce qui concerne le sénat, il a souhaité que sa mise en place soit différée.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés