CONAREF : Des refugiés sensibilisés à Ziniaré sur la coexistence pacifique

samedi 14 décembre 2013 à 00h31min

La Commission nationale pour les réfugiés (CONAREF) a initié les 7 et 8 décembre 2013 à Ziniaré, sous l’égide du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, une séance d’information et de sensibilisation au profit des refugiés des camps de Saniogo et de Pabré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CONAREF : Des refugiés sensibilisés à Ziniaré sur la coexistence pacifique

C’est le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Marc Somda a présidé la cérémonie de clôture des activités, en présence du coordonnateur national de la CONAREF, Mamadou Sangaré.

La formation visait à mieux faire connaître la CONAREF aux réfugiés et à les outiller afin de les encourager à une coexistence pacifique avec les populations locales. Plusieurs représentants de ces deux camps de refugiés ont pris part à la rencontre.
La présente séance de formation et d’information sur les opportunités d’intégration a été organisée avec l’appui du Haut- commissariat des refugiés. Elle a donc permis à plusieurs refugiés d’être outillés pour une meilleure intégration dans leurs localités d’accueil.

Esprit de solidarité légendaire des Burkinabè

A entendre Marc Somda, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, les deux jours de formation sont à saluer, en ce sens qu’elle a permis d’exhorter les refugiés à cultiver l’esprit de solidarité légendaire des Burkinabè. Cela est, dit-il, gage d’une coexistence pacifique avec les populations locales qui, elles aussi, ont été sensibilisées. Il a indiqué que ce genre de rencontres est à multiplier en vue de promouvoir des valeurs cardinales nécessaires à la paix sociale entre les réfugiés et les populations des localités qui les accueillent. De l’avis de Mamadou Sangaré, coordonnateur national de la CONAREF, en plus de la coexistence pacifique, il serait intéressant pour les refugiés de saisir les opportunités d’intégration locale. C’est pourquoi, les modules qui ont été enseignés pendant les deux jours ont eu un lien avec les opportunités d’intégration, a-t-il justifié. Il a également mentionné que la période de formation a été une occasion de faire connaître les missions et les attributions de la CONAREF aux refugiés. Il est important de faire connaître la législation qui régit la situation des refugiés dans le pays, a-t-il fait savoir. Dans ce sens, le Burkina est l’un des rares pays à se doter d’une loi en la matière, notamment la loi 042 sur les réfugiés, a-t-il laissé entendre.

Connaissance des textes, un préalable

La connaissance de ces textes est un préalable indispensable pour permettre aux refugiés et aux populations locales de s’en approprier. Il est stipulé dans cette loi que les refugiés ont les mêmes droits et les mêmes devoirs que les nationaux, a martelé le coordonnateur national de la CONAREF. Il a en outre relevé l’appui du Haut-commissariat des refugiés, qui est l’un des partenaires privilégiés du gouvernement dans la protection des réfugiés. Pour le président des réfugiés du Camp de Saniogo, Mohamed Ag Mohamed Almaouloud, les échanges ont été fructueux et leur ont aussi permis d’acquérir des connaissances sur la CONAREF. « Nous avons acquis beaucoup de connaissances sur le droit des refugiés et sur la CONAREF. Ces connaissances nous permettront de mieux nous intégrer dans les villages d’accueil et de cultiver la paix avec les populations locales  », a dit celui-ci. C’est dans le même sens qu’a abondé la représentante des femmes, Lala Wallet Rhissa. Elle soutient qu’elles ont compris qu’ils ont les mêmes droits et devoirs que les nationaux. « De retour dans nos camps respectifs, nous allons relayer à notre tour l’information aux autres », a-t-elle assuré.

Correspondance particulière

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés