Commémoration de la disparition du président Thomas Sankara : Le Balai citoyen apporte sa touche particulière

mardi 8 octobre 2013 à 23h50min

Les activités entrant dans le cadre du 26e anniversaire de la disparition du président du Conseil national de la Révolution s’étaleront cette année sur 96 heures. C’est du moins, ce qu’a annoncé le mouvement « Balai citoyen » à l’occasion d’un point de presse animé en compagnie du Comité national d’organisation de l’événement, ce 8 octobre 2013 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Commémoration de la disparition du président  Thomas Sankara : Le Balai citoyen apporte sa touche particulière

Le « Balai citoyen » et la Fondation Thomas Sankara se donnent la main pour réussir avec faste, la commémoration du 26e anniversaire de la disparition du héros national, le capitaine Thomas Sankara. C’est en effet, le 15 octobre 1987 que le président du Conseil national de la Révolution a été assassiné. C’est ainsi que la journée du 15 octobre connaît chaque année le déroulement d’activités, en l’occurrence nettoyage du cimetière et dépôt de gerbes de fleurs, en la mémoire du héros national.

Cette année, ces activités commencent le 12 octobre 2013 par un panel sur le thème « La construction d’un mouvement révolutionnaire : l’expérience de Thomas Sankara ». Le lendemain, 13 octobre, interviendra le nettoyage du cimetière de Dag’noë où repose le président Sankara. Une veillée ponctuée de projection de films suivie de débats est prévue pour se tenir au domicile du père de Thomas Sankara à Paspanga. Et l’apothéose de cette commémoration interviendra le 15 octobre par une série d’activités sur le terrain situé près de la Mairie de Bogodogo où il y aura un rassemblement suivi de procession pour le dépôt de gerbes de fleurs, de prononcé de discours au cimetière de Dag’noë, et retour sur le point de départ. Là, un film sur Thomas Sankara sera projeté. Suivra ensuite l’installation officielle des « club cibal ». Un concert géant et gratuit sera offert sur place – terrain de la mairie de Bogodogo - , avec Smokey, Samsklejah, Basic Soul, Hamidou Valian, Piv’o sur scène.

Avec l’entrée en jeu du mouvement balai citoyen, « on ne se contentera pas cette année de dépôt de gerbes de fleurs suivi de discours », précise Sam’s K Le Jah pour qui « Thomas Sankara représente le premier cibal du Burkina Faso, c’est-à dire le premier balayeur ». Et d’ajouter, «  Thomas Sankara est un héritage pour le Burkina Faso ».

Signalons que des délégations étrangères – en provenance du Mali, du Sénégal, d’Europe – sont attendues à cette 26e commémoration de la disparition du président Thomas Sankara.

Le Balai citoyen s’assume

Pour les créateurs – Smokey et Sam’s K Lejah – du balai citoyen, il ne s’agit pas d’un mouvement politique, mais d’un cadre d’expression de la société civile, particulièrement de la jeunesse. Et Sam’s K Lejah de préciser que l’objectif du mouvement, c’est de faire en sorte « que Sankara sache que ses héritiers ont grandi ; que Norbert Zongo sache que ses élèves ont grandi ; que Blaise Compaoré sache qu’il y a une génération qui est là, qu’il ne pourra plus manipuler ».

Le balai citoyen n’est pas là pour faire plaisir à un quelconque camp politique. En tout cas, ces fondateurs clament haut et fort «  n’être pas des politiciens ». A ceux qui les classent du côté de l’opposition politique, Smokey dira, « nous nous opposons aussi à l’opposition, en tout cas la mauvaise ».

C’est un mouvement qui compte, et sur la mobilisation de la jeunesse à travers entre autres la création de club balai citoyen, et sur la contribution financière volontaire de tous.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés