Vision Express sur... : L’incompréhensible moisson du Burkina aux 7ème jeux de la Francophonie

lundi 23 septembre 2013 à 18h55min

Le Burkina Faso a pris part, on le sait, aux 7 ème jeux de la francophonie à Nice en France. Une participation burkinabé au niveau du sport qui s’est soldée par une médaille de bronze en lutte. Bien maigre pour une nation qui espérait plus, vu ses participations à ces jeux de la francophonie. En effet, plusieurs disciplines fondaient l’espoir de médailles pour le Burkina Faso à limage du Football, de l’athlétisme et même du cyclisme pour une des premières fois s’est vu associé à ces jeux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

L’espoir s’est très vite transformé en désespoir, d’abord pour les cyclistes, qui ont pour la plupart été classés hors course. C’est une situation aussi révoltante quant on sait que tout le monde attendait le Burkina Faso dans cette discipline. Les Etalons cyclistes devraient faire face à des hauteurs inhabituelles pour eux. Ils ont dû composer avec un relief un peu élevé sur le parcours et la chute n’a rien arrangé à cette situation. Mais nous disons que le relief ne devrait pas être un obstacle pour nos coureurs. Mais nous osons croire que c’est un enseignement pour les dirigeants de la petite reine au Faso. Si nous voulons un cyclisme compétitif, il faut bien monter d’un cran. Se former dans les conditions optimales.

Il faudra qu’on arrive à dépasser le cadre de course chaque dimanche sur l’avenue Charles De Gaulle. C’est vrai que nos coureurs maîtrisent bien les terrains plats maintenant, il faut les former sur les terrains de relief accidenté si nous voulons décrocher des titres au niveau continental, voir mondial. Le cyclisme n’est pas le seul sport fautif de ces jeux de la francophonie ; on peut ajouter à la liste aussi l’athlétisme. Les athlètes burkinabé ont été l’ombre d’eux-mêmes à ces jeux. Si Gérard Kobiané et Innocent Bologo n’ont pas pu offrir une médaille au pays des hommes intégrés, la déception vient de chez les lanceurs de poids et de javelot. Comment comprendre que le Burkina amène à ces jeux un athlète blessé ? C’est le cas de Timothée Lingani

L’athlète qu’on estime très prometteur s’est déplacé selon les informations avec une blessure à la main. Cette main qui lui permet de lancer le poids, le disque ou le javelot. Conséquence, il a déclaré forfait. Un forfait qui prive le Burkina d’une possibilité de médaille. Mais les dirigeants étaient t-il au courant de cette blessure ? L’ont-elles ignorée juste pour amener l’athlète en France ? En tout dans la maison, il y a un athlète qui proteste fortement. Pour le choix de l’athlète, c’est un choix de complaisance. Ce dernier affirme avoir plus de performances requises que le jeune Lingani.

Mais c’est le coach de l’entraineur qu’il décrie fortement. Aussi, pourquoi ne pas juste changer l’athlète avant les jeux. Deux idées sont à prendre en compte. Suit l’athlète a caché sa blessure pour pouvoir juste se rendre en France, ou que les dirigeants le savaient bien et n’ont pas voulu le changer à la dernière minute. Ce n’est pas en tout cas bien joué des deux côtés. Pour ce qui concerne le football, c’est l’incompréhensible retournement de situation. Comment comprendre que l’équipe qui avait simplement besoin d’un nul, moins d’un but, se fasse sortir de la sorte.

En effet, cette élimination des Etalons juniors aux jeux de la Francophonie doit nous permettre de corriger les lacunes de nos équipes de jeunes. En effet, ces équipes n’arrivent pas à conserver le score. C’est vrai que nous avons des talents dans ces équipes, mais il faudra travailler pour que ces équipes jeunes puissent se montrer plus solides défensivement. Les entraîneurs des petites catégories chez les Etalons sont informés. C’est aussi le cas des Etalons locaux.

Firmin OUATTARA
ofirmin@yahoo.fr

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés