Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

lundi 2 septembre 2013 à 20h37min

Au lendemain de la remise du rapport circonstancié, Blaise Compaoré a été invité à se prononcer sur le contenu dudit rapport, à l’occasion de la visite de président malien élu, Ibrahime Boubacar Kéita. Comme on le sait, ce rapport avait été remis la veille par le Comité de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des réformes politiques , dans un climat de controverses tous azimuts.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise  Compaoré

En rappel, le 16 août dernier, le Comité d’évaluation et de suivi de la mise en œuvre des réformes politiques entrait en conclave. Et le rapport dit circonstancié de ses travaux devait être remis au président du Faso au plus tard le 31 août 2013. Ce qui fut fait la veille du délai imparti, c’est-à-dire le 30 août 2013 où rien n’a filé de son contenu. Et l’occasion faisant le larron, face à la presse le 31 août avec le nouveau président malien, Blaise Compaoré a été invité à donner sa lecture du contenu de ce rapport.

Avant d’en venir à la question du contenu du rapport, Blaise Compaoré a, plus de deux minutes durant, magnifié les qualités d’IBK (Ibrahim Boubacar Kéïta) avec la précision « j’ai bien sûr un préjugé très favorable le concernant ».
Et s’en est suivi le message tant attendu, la lecture du président du Faso sur le rapport du Comité directeur du CCRP (Conseil consultatif sur les réformes politiques) en ces termes : « Pour le Burkina Faso, nous savons qu’aider à la stabilité et la sécurité de la sous-région, il faut commencer par installer chez nous des institutions qui permettent la stabilité du Burkina.

Alors, hier j’ai reçu avec beaucoup de satisfaction, les conclusions de ce forum dans la mesure où l’essentiel, c’est d’abord que des hommes et des femmes de divers partis de la majorité et de l’opposition, des hommes et des femmes de la société civile, se soient retrouvés et aient trouvé un consensus autour d’une question fondamentale pour notre avenir, la question du Sénat.

Je me suis réjoui de voir que le principe a été adopté consensuellement, à savoir que dans un contexte historique qui est le nôtre, de démocratie libérale, il est certain que lorsque vous avez deux chambres qui gèrent la question de la loi, on a plus d’assurance d’aller vers le consensus populaire, parce que nous avons la possibilité d’avoir une première lecture et aussi de corriger par la suite à travers l’opinion publique, l’opinion populaire que nous recevons.

C’est dire donc que ça c’était essentiel pour nous ; mais aussi élargir cette représentation de ceux qui doivent être mandatés par le peuple ; nous pensons que tout cela ne fait que consolider nos possibilités de stabilité et bien sûr, de meilleure visibilité pour la construction du développement de notre pays. Alors, c’est vous dire que j’ai vraiment eu plaisir à échanger encore avec ces hommes et ces femmes qui ont aussi le souci de la stabilité du Burkina, mais aussi le souci de notre engagement commun pour que la région ouest-africaine soit une communauté plus ouverte, plus dynamique ».

En clair, le processus de mise en place du Sénat jouit jusque-là, de la légitimité qui sied. Il est donc à croire qu’il sera mis en place.

Cette intervention de Blaise Compaoré sonne au lendemain de l’assassinat d’un ex-militaire du régiment de sécurité présidentiel du nom de Romuald Tuina qui aurait tenté d’en finir avec le locataire du palais de Kossyam. Ce qu’on sait de cette affaire pour le moment, c’est qu’une détonation, suivie de tirs à l’arme lourde dans les environs du palais présidentiel, a créé la frayeur au cours de la nuit du 30 au 31 août 2013.

Interrogé par des journalistes sur ce que d’aucuns ont pris pour une tentative de coup d’Etat, Blaise Compaoré, visiblement serein et très détendu, a déclaré : « Je suis là et j’ai demandé aux militaires de faire un communiqué pour expliquer ce qui s’est passé ».

Et « l’explication », on l’a eue dans la soirée de samedi avec une déclaration lue à la télévision nationale par le substitut du procureur du Faso (Voir retranscription du communiqué ci-dessous).

Fulbert Paré


Retranscription du communiqué lu par Monsieur Blaise Bazié, substitut du procureur du Faso

« Le parquet du Procureur du Faso du Tribunal de grande instance de Ouagadougou porte à la connaissance du public qu’un ex-militaire du nom de Tuina Romuald a trouvé la mort au cours d’un échange de tirs entre une patrouille militaire et lui dans la nuit du vendredi 30 août 2013.

Le sieur Tuina Romuald, portant irrégulièrement une tenue militaire, avait tenté de tromper la vigilance d’une sentinelle et s’était attaqué à un poste de garde du Camp Naaba Koom II du Régiment de sécurité présidentielle.

Face à la réaction des éléments de garde, il a pris la fuite. Une course-poursuite s’est alors engagée pour l’interpeller. Il a opposé une résistance si bien que suite aux échanges de coups de feu, les balles l’ont atteint mortellement.

Il vous souviendra que Tuina Romuald est cet ex-militaire radié des Forces Armées Nationales pour avoir tiré sur le gérant d’un bar dans la nuit du 20 au 21 février 2012 à Ouagadougou. Interpellé le 1er mars 2012, il s’était évadé, peu après, de la brigade de gendarmerie où il était détenu.

Le 11 avril 2012, il avait braqué en plein jour l’agence de la Banque Commerciale du Burkina (BCB) de la Patte d’Oie et emporté la somme de sept millions cinq cent quatre mille (7 504 000) francs CFA. Activement recherché après ce forfait, il s’était enfui hors du pays. Le Procureur du Faso avait requis l’ouverture d’une information judiciaire et le juge d’instruction en charge du dossier avait décerné un mandat d’arrêt contre lui le 24 mai 2012.

Dans les documents découverts sur lui, il a été retrouvé un billet de sortie de prison délivré par l’administration pénitentiaire d’un pays voisin.
Le Procureur du Faso a été saisi de cette affaire qui suit son cours.
Ouagadougou.

le 31 août 2013. »

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 septembre 2013 à 05:09
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    bonjour les degats ou allons nous. a deux ans de la fin de ton mandat tu cherches a modifier la constitution pour te maintenir au pouvoir. que Dieu sauve le burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 06:56
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Je n’ y comprend pas grand chose, mais je constate qu’ il y a eu une coupure générale de courant sur toute la ville de ouaga alors que le phénomène était localisé à la présidence du Faso. En plus si le soldat TUINA était armé d’une simple kalash, pourquoi alors les détonations d’armes lourdes ?!?!

    Répondre à ce message

    • Le 2 septembre 2013 à 11:15, par ahmedlee
      En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

      franchement Mr le Président arrête de nous tourner en rond . il est impératif que tu laisse tomber cette stupide idée qu’est la mise en place d’un sénat.On a plus urgent que ça actuellement. Il n’y aura pas de stabilité dans ce pays tant que ce sénat sera mis en place .donc cher Président lâche l’affaire et tache de ne pas essayer de te présenter en 2015 et tu verras que la paix règnera toujours au Faso

      Répondre à ce message

    • Le 2 septembre 2013 à 11:38, par Indjaba
      En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

      Dans tout ça c’est Zeph qui m’inquiète. Il y’a plus d’un mois qu’on a marché et depuis lors plus rien. C’est vrai que les marches ont un cout et nécessitent du temps pour être organisées mais quand même hein !!!!! On est inquiété surtout qu’avec les politicard les trahison ne sont pas loin....... Je me rappelle encore de Herman dans les années 90 quand il mobilisait le monde pour ensuite dribler tout ce monde. Zeph, donnons-nous quand même un rythme d’au moins une marche par mois. C’est pas trop car l’enjeu est de taille.

      Répondre à ce message

      • Le 2 septembre 2013 à 16:05, par opposant
        En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

        Indjaba,ce n’est pas Zeph qui décide des marches, mais l’assemblée générale des chefs de partis. La dernière fois la question a été évoquée,c’était lors d’une AG extraordinaire tenue Lundi 26 Aout, consacrée à la gestion houleuse des fonds de la surveillance électorale des élections du 2 Décembre. La majorité a estimé qu’il fallait attendre la réaction du PF au rapport d’étape. Cette position a été défendue par Le Vieux Arba et les gens ont suivi. Demain mardi, premier mardi du mois, se tiendra la réunion mensuelle statuaire et la question de la situation nationale figure à l’ordre du jour et nous allons en discuter. Eviter de croire que l’opposition se résume à Zeph. Je sais que tout le monde croit que c’est lui le seul opposant de ce pays mais tout de même ! .L’opposition compte 43 partis et donc 43 leaders tous vaillants opposants ! Et Zeph n’est que le porte parole attitré, c’est à dire qu’il exprime la position consensuelle qui se dégage lors de nos rencontres.

        Répondre à ce message

        • Le 3 septembre 2013 à 17:37, par Y. KONATE
          En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

          Mon cher "oposant" penses tu que c’est à cause de tout ces opposant que ns battons le pavé ???
          Non sache que c’est à cause de zeph en qui nous voyons un espoir que ns sortons.
          Sinon si c’est tes soit disant opposants qui tous les jours crient à la corruption et la nuit sont sur la route de Ziniaré pour une audience on les connait.
          A part zeph et Arba Diallo tous les autres sont des tigres en papier maché.
          Tu dis faut ????

          Répondre à ce message

      • Le 2 septembre 2013 à 18:30, par songma
        En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

        Mon chèr, vos marches sont en panne parce l’argent est fini. On va vous voir ici ! Il parait que Zeph a institué une cotisation de 150.00 Frs par parti pour chaque marche. A la première marche personne n’a payé. C’est lui qui a tout pris en charge. A la seconde, seuls 8 partis on payé sur 43 ! Zéph a du racler les fonds de tiroirs . Depuis lors, à chaque réunion il supplie les partis politiques de mettre la main à la poche ! RIEN ! Des fauchés qui veulent faire la politique. Comment comprendre que des leaders politiques qui aiment causer dèguè ne puissent pas trouver 150.000frs pour contribuer à des marches. On voit en fait que l’opposition n’est qu’un ramassis de gens sans base. Ou sont vos militants ? Vous ne pouvez pas faire des cotisations ? Foutez le camp là bas ! C’est bien fait pour vous. On aura maintenant la paix pour mettre en place le Sénat et construire ce beau pays avec le Président Blaise Compaoré, le leader bien aimé du peuple burkinabè.

        Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 07:53, par cygne
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Presi on ne veut pas du SENA, c’est quoi cette histoire encore. il ne faudrait pas distraire les gens avec vos bla bla bla. c’est a croire que c’est vous qui avez commander l’assassinat du militaire pour nous distraire inutilement. QUITTE DANS CA !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 07:55, par Rodilove
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Concerna Romuald Tuina, tou sa se sont des histoires !! Comment kelkun ki è recherché dpuis plus d’une année é ki avè kité l pays réussi a rentré o pays jusqu’a aller a la présidence pour Tué !! VS aussi, vous nous prené pour dè con ??? LE Sieur Tuina a été Ramené de son pays d’exil et exécuté avk dotr Persones !! Vous ète loin d nous cacher la vérité !! ya toujour une fuite !!! K Lumière sois faite...........

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 07:59, par LAGUI ADAMA
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Son Excellence Mr le président vous êtes fait d’un cœur propre et un amour inégalé pour le PEUPLE burkinabè, de ce fait Mr le président du Faso NOUS vous disons de dormir TRANQUILLE car au nom de votre foi d’amour et paix, aucun esprit satanique même manipulé ne pourra vous atteindre car Allah-même veille sur votre sécurité 24h/24h ! Qu’Allah vous bénisse et vous protège ainsi que votre famille.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 08:01, par LAGUI ADAMA
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Son Excellence Mr le président vous êtes fait d’un cœur propre et un amour inégalé pour le PEUPLE burkinabè, de ce fait Mr le président du Faso NOUS vous disons de dormir TRANQUILLE car au nom de votre foi d’amour et de paix, aucun esprit satanique même manipulé ne pourra vous atteindre car Allah-même veille sur votre sécurité 24h/24h ! Qu’Allah vous bénisse et vous protège ainsi que votre famille.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 08:02, par le sage cibal
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Pour une fois,soyez sérieux, même si vous voulez monter un film, cherchez à voir jack bauer, c’est totalement scandaleux comme déclaration, comment un soldat de la trame de tuina (commando, 2 fois champion attitude nahouri, braqueur de jour d’une grande banque et n’ayant pas pu être arrêté) arrive à pénétrer dans cette forteresse qu’est kosyam sans tuer au moins un soldat à la sentinelle ?imaginez un seul instant car on veut qu’on prenne des vessies pour des lanternes, mais les jours suivants nous situeront d’avantage sur cette affaire, on veut occulter la question du sénat tout simplement, si c’est avéré, c’est dire aussi que blaise doit renouveler toute sa garde qui est championne en tuerie de leurs copines que de le defendre

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 08:13, par respect
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Quand on a l’habitude de mentir ;on finit par ne plus convaincre personne ;je ne crois même pas à cette histoire à dormir débout.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 08:18, par respect
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Quand on a l’habitude de mentir ;on finit par ne plus convaincre personne ;je ne crois même pas à cette histoire à dormir débout.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 08:19, par Patriote
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Trop floue cette affaire. Dites seulement qu’un soldat a été sacrifié pour faire peur aux autres. Et le soldat de mauvais record a été choisi, là toute personne donnera raison pour son assassinat.
    Epuis depuis 2012 vous n’avez pas pu le juder pour avoir tirer sur le gerant du maquis sous pretexte qu’ il ne repond pas au convocations. Et d’ailleurs peut il s’evader aussi facilement de la prison ? Et jusqu’á revenir au palais quelque temps après !
    Je dirai que ce soldat à peut être été tué pour avoir eu le courage de dire une verité au President.

    Répondre à ce message

    • Le 3 septembre 2013 à 08:41, par NIRSIZA
      En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

      Est-ce-que c’est sûr même que TUINA a été tué ? Quelqu’un de crédible ou sa famille a vu le corps et l’identifier comme étant celui de TUINA ? Le communiqué lu par le substitut dit que le procureur a été saisi de l’affaire, c’est pourquoi faire, dans la mesure où il est dit que TUINA est tué ; ou c’est pour savoir qui l’a tué et le poursuivre ? Et puis, est -ce que le procureur est compétent pour connaître de cette affaire qui à mon point de vue est purement militaire parce qu’impliquant que des militaires ?

      Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 08:20, par JACQUES BAUER DE KOSSYAM
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    "Je me suis réjoui de voir que le principe a été adopté consensuellement, à savoir que dans un contexte historique qui est le nôtre, de démocratie libérale, il est certain que lorsque vous avez deux chambres qui gèrent la question de la loi"

    EN CLAIR LE SENAT SERA MISE EN PLACE !!!!!! HEYYYYYYY !!!!!! HEYYYYYY !!!!!!!
    JE LE SAVAIS CES GENS LA NE RECULE DEVANT RIEN !!!!!!!!!! LE PEUPLE N A PLUS LE CHOIX IL DOIT SE BATTRE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ET CA NE NE FAIT QUE COMMENCER

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 08:52, par Le pic Nahouri
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Sujet complexe et flou étant donné que le présumé a été abattu. Cette affaire ne peut plus suivre son cours normal Mr le procureur. Quelle vérité pourrait sortir de notre justice. Dans un état de droit on aurait dû l’arrêter et le juger. D’ailleurs, comment peut-on délivré un billet de sortie de prison à un soi disant criminel très recherché par un état voisin et surtout ami. Ce qui est sûr, le RSP et son haut gradé on fini par avoir la peau à ce merdeux, mais au moins que la justice soit lucide car c’est un citoyen Burkinabè et il a aussi des droits

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 09:04, par Justice
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Hé hé ! Je crois que les gens doivent prendre le peuple au sérieux en donnant certaines informations. Tôt ou tard, il y aura la justice dans ce faso qui nous appartient à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 09:15, par sergy
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    En conclusion,Blaise a décidé de sacrifier la paix sociale sur l’autel des ambitions de sa famille.Mais qu’il sache que le peuple triomphera car "son genie créateur libéré,le peuple burkinabé est capable de construire lui même et de ses mains,les fondements matériaux de son avenir ;c’est pourqoui notre combat quotidien vise à débarasser notre peuple de ceux qui l’ont toujours baillonné,opprimé,oppressé.Gloirrre,au Peuple ;Dignitttté,au Peuple ;Honneurrrr,au Peuple ;LA PATRIE OU LA MORT ?NOUS VAINCRONS.Ce slogan que je recitais en tant que pionnier de la révolution est plus que jamais d’actualité.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 09:17, par Omed
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Faut pas nous divertir avec des pseudo tentatives d’assassinats....Il faut simplement supprimer ce faux projet de sénat,c’est tout ce qui nous interesse...on est fatigué (26ans de galère...).Vive le changement.A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 10:15, par ar
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    le president a toujour pris des bonnes decisions,il est tres sage et sagesse finit toujour par payé et lui donné raison sut tout,pour se militaire qui a faillit creé le pir senario au faso, il a eu pour lui mais je pense que c est un avertissement pour tout ceux qui veulent un jour essayé de faire quoi que se soit,bonne chance au president et que le seigneur vous protege .

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 10:19, par Clown Lagui adama
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    L’histoire ne tient pas sur la mort du soldat. Un seul soldat qui tente d’attaquer tout un camp ! on n’est pas expert miliaire mais votre rapport est bidon. Pourquoi ne pas l’arrêter et remonter son réseau. Des armes lourdes pour tuer un seul homme !
    C’est peut être un sacrifice pour la mise en place du sénat !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 10:32, par bashar assad
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Qu’attendons nous pour dit non a cette mise en place du SENA qui entrainera la modification de l’article 37 !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 10:41, par Clown Lagui adama
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    L’histoire ne tient pas sur la mort du soldat. Un seul soldat qui tente d’attaquer tout un camp ! on n’est pas expert miliaire mais votre rapport est bidon. Pourquoi ne pas l’arrêter et remonter son réseau. Des armes lourdes pour tuer un seul homme !
    C’est peut être un sacrifice pour la mise en place du sénat !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 10:41, par BANGOSS
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    PERSONNE NE CROIT A CETTE HISTOIRE.COMMENT UN SEUL HOMME PEUT IL ENTRER DANS CETTE FORTERESSE ET TENTER DE TUER LE PRESI.QUAND ON MENT A SON PEUPLE TOUT LE TEMPS IL ARRIVERA UN JOUR OU PERSONNE NE CROIRA EN LA VRAI VERITE.
    JUSQUE LA VOS HISTOIRES DE TUER SONT MAL MONTER : ASSASSINAT SANKARA, LA COMPAGNIE LINGANI, EETC....
    CETTE FOIS VOUS N ’ETES NI MALADE NI HORS DU PAYS, NI NE DORMEZ PAS DONC.........

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 10:42, par bashar assad
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Qu’attendons nous pour dit non a cette mise en place du SENA qui entrainera la modification de l’article 37 !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 10:42, par Swil
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Si le ridicule pouvait tuer !!! Ces gens là pense que le peuple regarde un film dans un vidéo club de non lotis ou quoi ? continuer seulement votre marche vers la crise de notre pays, personne ne s’en tirera à bon compte, régime de mon oeil.pfffffffff

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 10:48, par kabore, faya
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    LE BLAISO me fait pitié tes proches t’on flaté ? tu partiras avant 2015 ! vs allez ensemble faire reculer notre faso,

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 11:00, par tam-tam
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Si je comprend bien le SENAT sera mis en place. Je me réjouis de cette décision de Blaiso car selon mes analyses Blaiso prépare sa porte de sortir. Sachez que Blaiso est un grand vous voulez ou pas il restera unique en son genre. Au Finish vous saurez quel c’est l’homme idéal qu’il fallait mais ça sera trop tard et cela est prévisible si nous prenons le cas de la Cote d’Ivoire avec Félix Houphouët Boigny.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 11:09, par LE CREANCIER
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    C’est un senario de toute piéce pour envoyer deux messages aux populations : Premièrement à l’armée pour une tentative de coup d’état. Deuxièmement aux marcheurs qui auraient pris l’initiative de marcher sur le palais de kossyam. voiçi le message envoyé a la nation par le Président au lendemain de la remise du rapport circonstancié par le comité de suivi et d’évaluation du CCRP.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 11:32, par LA PAIX
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    entouka il faut que le peuple se lève pour prier fort pour que Dieu pardonne et sauve le Burkina Faso sinon ...................................

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 12:36
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    PAS UN REGRET POUR LE SOLDAT ABATTU, NI POUR CE BURKINABE TUE.
    DANS LA BONNE HUMEUR !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 12:46, par ouedassi
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    les militaires sont rentrés dans la danse pour la stabilité du burkina faso avec le soutien des hommes et des femmes de divers partis de la majorité et de l’opposition, des hommes et des femmes de la société civile, qui se soient retrouvés et aient trouvé un consensus autour d’une question fondamentale pour notre avenir, la question du Sénat. Blaise aurait-il violé la loi quand il dit que ces hommes et femmes de divers partis de la majorité et de l’opposition... ?

    Répondre à ce message

    • Le 2 septembre 2013 à 13:39, par KKBdWaga
      En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

      TUINA a été ramené de RCI et froidement assassiné devant Kossyam. Comme il ne faut pas que les mouvements de défenses des droits humains se saisissent du dossier, il faut maquiller la chose de la sorte. Mais c’est très maladroit et même un gosse de la maternité peut récuser cette version rigoloïde. Revenons aux choses sérieuse à savoir le Sénat. Nous n’en voulons pas quel que soit le format présenté. Dans tous les cas vous aller pondre de l"argent bientôt pour nous payer nos arriérés de salaires résultant du différentiel de 8 ans entre fonctionnaires et contractuels. Et comme certains syndicalistes se sont signalés être des potes, vos proches des gouvernants actuels - TOLLE SAGNON- , nous les contraindrons à aller dans le sens que nous voulons désormais. A Mamadou BARRO du SYNTER (cousin de TOLLE), qu"il sache que les enseignants du secondaire n’iront pas en grève au mois de MAI cette année -( comme avant) mais dès la rentrée en Octobre. Amusement est fini, bandes de vendus

      Répondre à ce message

    • Le 2 septembre 2013 à 14:21, par mika
      En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

      C’est de la MANIPULATION purement imaginée !!!! demagomanipulatiomensonge

      Répondre à ce message

    • Le 2 septembre 2013 à 15:03, par 24HEURES
      En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

      J’ai l’impression que le blaiso joue au sourd muet dans cette histoire de sénat ; le peuple dit qu’il n’en veut pas et n’en voudra jamais, pourquoi ignorer toutes ces voix qui s’élèvent contre cette deuxième chambre et aller chercher des mots irréfléchis pour vouloir endormir le peuple et procéder à installation de ce sénat. mais soit sure qu’on te laissera faire. soit tu y renonce, soit ça casse !!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 2 septembre 2013 à 15:20, par lecitoyen
      En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

      Heureusement que le peuple comprend à présent tout ce qui se passe autour de lui.

      Ne se contentant plus de prendre pour argent comptant ce qu’on lui présente de façon officielle, le peuple fait preuve de maturité. Blaise le savait mais se disait que cela prendrait encore du temps.

      SANKARA ne l’avait-il pas dis en ces termes : on peut tromper tout le peuple une partie du temps ou tromper une partie du peuple tout le temps mais jamais l’on ne réussira à tromper tout le peuple pendant tout le temps.

      Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 12:53, par Véritas
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise de Compaoré

    Monsieur le Président, on ne veut pas du sénat dans notre pays pour le moment. il y a trop de choses à faire pour le peuple qui a faim. Le sénat ne lui servira à rien. Si vous insistez à le mettre en place, c’est que c’est pour vos intérêts personnels inavoués que vous le faites et non pour le peuple. Concernant le soldat assassiné, il n’est pas revenu de lui-même. il a été ramené de force de son exil et abattu sous prétexte qu’il a violé la tranquillité du palais. Si les traces des 7 500 000 avaient été trouvées et qu’il avait accepté le deal de partager la somme avec ses bourreaux, il ne serait pas abattu. Il aurait dit que dans ce pays, des gens ont volé des milliards, d’autres ont même assassiné des gens publics sans être inquiétés parce qu’ils sont proches du président. Donc lui il voulait s’aligner dans la même logique. Ces propos ont été mal reçus à kossyam, d’où sa mise à mort digne d’un film d’Hollywood pour calmer les ardeurs des autres soldats qui voudrait tenter un coup même hors du palais et en même temps effrayer le peuple qui proteste contre les idées de kossyam.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 12:56, par Nabi II
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    ces gens nous prennent pour des nez percés ou quoi ? de grâces faites vos bizarreries macabres, c’est vos habitudes .Mais n’insultez pas notre intelligence. C’est quoi ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 13:03, par lisou
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Ne sous estimons pas ce qui aurait pu arrive car Tenté d’assassiner un président cest hypothèquer l, avenir du BF. Du calme BLaise ne merite pas çà quand même ! Ne soyons pas ingrats chers compatriote, vous vouler un changement ? Les urnes sont faites pour cela. Que tout ce qui se plaigne itulise des moyens légaux SVP en 2015 .!

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 13:07, par sage
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Bonjour à tous,
    Son Excellence Le Président de notre pays, semble décider à quitter le "pouvoir" par la force du peuple et avec le déshonneur total. Il pense (ou plutôt, ses détenteurs pensent) qu’il a tout le pouvoir nécessaire pour mater et maîtriser un peuple victime de l’injustice, un peuple qui a faim, un peuple assoiffé de changement (26 ans d’attente !), un peuple jeune qui a envie de prendre en mains le développement équitable de son pays (de son avenir)...... Non, cher Président ce temps est révolu et vous devez le savoir.. Regardez un peu certains des caciques Présidents (Lybie, Egypte, Tunisie,..) qui ont été demis de leur fonction par la volonté et la révolte du peuple. En réfléchissant et en faisant un call back en arrière, je pense que vous n’aviez jamais imaginé que cela pouvait se faire en Lybie. Et pourtant.... Alors, dites à ceux qui vous tiennent aujourd’hui en otage que plus rien n’est possible pour vous et par conséquent pour eux. Tous vos amis internationaux seront les premiers à vous lâcher car certains convoitisent votre place de Président leader en Afrique de l’ouest et les autres trouvent que vous aviez assez durer au pouvoir. Le Burkina n’est pas une propriété privée et par conséquent n’est pas votre patrimoine ou celui du clan qui décide pour vous.
    Le Sénat, vous insistez à le mettre en place pour (soit disant)une démocratie libérale !! C’est quoi la démocratie pour vous ? Qu’une minorité décide au détriment de la majorité ? Vous parlez de stabilité, de meilleure visibilité... Il aurait fallu ajouter aussi de continuité de pouvoir entre les frères. Je comprends que, vous (avec votre clan) soyez inquiets de l’après pouvoir... Mais, franchement, pensez vous que vous allez échapper à ce jugement ? Vous pourriez aller même au pôle nord, mais le verdict vous rattrapera. Le peuple est souverain et nous n’avions pas besoin d’être militan d’un parti de l’opposition pour le savoir. Vous comme l’opposition, devrez savoir que le Burkina ne serait plus comme avant.....
    Que Dieu vous aide à prendre la bonne décision de l’abandon du Sénat.
    Que Dieu guide le peuple Burkinabè dans la reconquête d’un pouvoir pour une éducation juste, une justice équitable et une santé pour tous.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 13:08, par Espoir
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Que M.TUINA repose en paix. aidez moi à comprendre le reste,c’est trop flou !!

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 13:08
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Moi, je ne crois pas en cette histoire parce que KOSYAM dispose d’une vidéo surveillance très efficace sur un rayon d’au moins 5 km, raison pour laquelle on a pu surprendre le ministre qui s’amusait en plein air dans les environs de Ouaga 2000. Nous savons également que l’entrée de KOSYAM est soumis à des scanners comme à l’aéroport et que toute pièce métallique est détectée à plus forte raison une kalash. Enfin nous savons qu’en plus de la surveillance de KOSYAM, il y a aussi la surveillance de l’ambassade des Etats Unis. Cette histoire est cousue avec du fil blanc. Peut-être s’agit-il d’un marché conclu avec un pays voisin où le soldat était déjà en détention, sinon pourquoi le soldat garderait-il le billet de sortie de prison comme si c’était une pièce importante pour lui. La logique aurait voulu qu’il détruise vite pièce.

    Répondre à ce message

    • Le 2 septembre 2013 à 18:25, par Verite
      En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

      Nul personne qui fait l’effort de comprendre une chose, ne peut la comprendre. Concernant le scanner, il na pas son utilite vu que la garde presidential est arme et que TUNA en question a tenter de se faire passer pour un garde republicain. Pour tn argument de video surveillance efficace, tu as raison vu que limposteur a ete repere. Concernant le marche conclu entre pays dont tu parles, comme tu la si bien dit la logique aurait etel detruise la piece. ce qui contredit tn hypotheses

      Répondre à ce message

    • Le 2 septembre 2013 à 22:02
      En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

      Avec ca, le Ghana, la justice des justes, pas la justice acquise, a refuse d’ extrader Justin Katinan. On comporend maintenant que le Ghana a vu juste. Kone allait etre massacre en Cote d-’ Ivoire meme si je ne supporte pas ce vaurien du vauirien de Gagbo , je respecte le Ghana. Voila, la CI a remis Tuibna sachant que sa vie etait menacee. Voila qu’ ils ont fait sacrifice de ce voyou du RSP non moins voyou pour calmer nos coeurs come le marabout a conseille. mais on wacke pas tout un peuple. Non au senat, c’est non, grisgris ou blancsblancs ou pas.

      Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 13:10, par Lakbé
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    De toute façon, il mérite de partir par la petite porte. Les dés sont jetés, nous sommes tous désolés pour lui, mais nous ne compatissons pas.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 13:15, par SAGESSE
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Je pense simplement que cette affaire de tuina n’est que montage. Arrêtez de vous prendre pour des idiot et penser que notre mental n’a pas évoluer.

    Pitiez pour mon beau pays.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 13:18, par francompoa
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    je comprends que l’assassinat fomenté par la présidence du Faso est de tromper la vigilance du peuple. Ils veulent profiter du flou pour mettre le sénat en place.
    soyez vigilants les burkinabè. Je ne le souhaite pas mais je suis sûr que la situation ivoirienne de 2010 arrivera au BF. Le virage de la pente est déjà amorcée et il ne reste que la descente à l’enfer

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 13:44, par Themis
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Plutot surprenantes les reactions sur ce forum : Voici un bandit de grand chemin, criminel recherche qui tente, arme, de s’infilter dans les residences presidentielles. Il est abattu. Ce qui est tout a fait normal et tant mieux.
    Or la plupart des commentaires ici ramenent le sujet au Senat et a l’alternance. Et on accuse le complot et le mensonge ? Quel interet la presidence aurait a mentir sur ce criminel. Quelle importance ce criminel ? combien de soldats comme lui ont ete executes a la presidence comme le supposent certains ?

    Et puis parlons de cette idee fixe sur l’article litigieux concernant l’alternance.
    Nous sommes en democratie. Soit ! et le peuple choisit. Tant mieux.
    Si le Chef de l’Etat actuel modifie l’article et se represente contre le gre du peuple, il peut toujours etre sanctionne.
    Mais entre nous, regardons la verite en face : quand je vois tous ces affames qui se pressent au portillon du pouvoir, les poches vides, mais esperant etre milliardaires, quand je vois ce "jouflu" de Zephirin & Co. je me demande s’il n’est pas preferable de laisser encore pour un temps Mr. Compaore au pouvoir. Car voyez-vous, lui est deja repu pour avoir bien mange. Il ne travaille aujourd’hui que pour l’interet du Faso et pour la gloire.
    Imaginez qu’on le vire et que ces nouveaux affames se remanent avec leurs marmailes, leurs epouses, leurs familles, leurs amis tout aussi affames et leurs familles et marmailles... nous sommes mal barres. Car il faut encore attendre que tout ce beau monde se repaisse avant de songer au peuple burkinabe
    Ah ! on peut toujours rever d’un pays comme les USA ou on n’entre dans la politique qu’apres avoir fait ses preuves dans sa vie privee ; prouver et monter qu’on possede pour esperer etre elu par le peuple. Prouver qu’on peut faire avancer le pays en prouvant qu’on a reussi dans ses affaires privees,
    Malheusement en Afrique, au Faso specifiquement, la politique est concue comme le plus court chemin pour s’enrichir vite et bien. Et en cela je n’ai aucune confiance en l’opposition.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 13:47, par le producteur bio
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    laissez le venir. On le suit de près car nous ne somme plus ce peuple mouton malmené durant 26 ans et a accepter des scénario stupide monté de toute pièce rien que pour assouvir ses basses besognes de mise en place d’un sénat et de révision de l’article 37. peuple Burkinabé soyez près pour les prochains durs combats.

    Répondre à ce message

    • Le 3 septembre 2013 à 08:16, par mika
      En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

      ÊTES VOUS SURS QUE LA RENTRÉE DES CLASSES SERA EFFECTIVE ? SI MES SOUPÇONS SE CONFIRMENT ALORS , PRÉPAREZ VOUS A UN DÉCRET MINISTÉRIEL EN PRÉVISION A CE QUI SE PROFILE !!! MAIS ON EST OU LA ? LE CCRP , ÊTES VOUS SURS QUE CES GENS LA QUI ONT RÉFLÉCHI SUR LA PROBLÉMATIQUE SOCIO POLITIQUE ONT EU TOUTE LA JOIE DE TRAVAILLER ? N’ONT ILS PAS ÉTÉ SUBJUGUES PAR DES FORCES QUELCONQUES ? LE CCRP, MOI JE NE M’Y FIS PAS !!!! C’EST A UNE CONFÉRENCE NATIONALE QUE JE PENSAIS !!! LA , ON SE VOIT YEUX DANS YEUX ET ON SAPPRECIE MIEUX !!

      Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 13:48, par taryam
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    je ne cesse de m poser une qestion.ou est que ce bras de fer nous menera ?c qui est sure ce ne sera pas au paradi ca on a trop peche

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 13:52, par le producteur bio
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    laissez le venir. On le suit de près car nous ne somme plus ce peuple mouton malmené durant 26 ans et a accepter des scénario stupide monté de toute pièce rien que pour assouvir ses basses besognes de mise en place d’un sénat et de révision de l’article 37. peuple Burkinabé soyez près pour les prochains durs combats.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 14:24, par sage
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Bonjour à tous,
    Son Excellence Le Président de notre pays, semble décider à quitter le "pouvoir" par la force du peuple et avec le déshonneur total. Il pense (ou plutôt, ses détenteurs pensent) qu’il a tout le pouvoir nécessaire pour mater et maîtriser un peuple victime de l’injustice, un peuple qui a faim, un peuple assoiffé de changement (26 ans d’attente !), un peuple jeune qui a envie de prendre en mains le développement équitable de son pays (de son avenir)...... Non, cher Président ce temps est révolu et vous devez le savoir.. Regardez un peu certains des caciques Présidents (Lybie, Egypte, Tunisie,..) qui ont été demis de leur fonction par la volonté et la révolte du peuple. En réfléchissant et en faisant un call back en arrière, je pense que vous n’aviez jamais imaginé que cela pouvait se faire en Lybie. Et pourtant.... Alors, dites à ceux qui vous tiennent aujourd’hui en otage que plus rien n’est possible pour vous et par conséquent pour eux. Tous vos amis internationaux seront les premiers à vous lâcher car certains convoitisent votre place de Président leader en Afrique de l’ouest et les autres trouvent que vous aviez assez durer au pouvoir. Le Burkina n’est pas une propriété privée et par conséquent n’est pas votre patrimoine ou celui du clan qui décide pour vous.
    Le Sénat, vous insistez à le mettre en place pour (soit disant)une démocratie libérale !! C’est quoi la démocratie pour vous ? Qu’une minorité décide au détriment de la majorité ? Vous parlez de stabilité, de meilleure visibilité... Il aurait fallu ajouter aussi de continuité de pouvoir entre les frères. Je comprends que, vous (avec votre clan) soyez inquiets de l’après pouvoir... Mais, franchement, pensez vous que vous allez échapper à ce jugement ? Vous pourriez aller même au pôle nord, mais le verdict vous rattrapera. Le peuple est souverain et nous n’avions pas besoin d’être militan d’un parti de l’opposition pour le savoir. Vous comme l’opposition, devrez savoir que le Burkina ne serait plus comme avant.....
    Que Dieu vous aide à prendre la bonne décision de l’abandon du Sénat.
    Que Dieu guide le peuple Burkinabè dans la reconquête d’un pouvoir pour une éducation juste, une justice équitable et une santé pour tous.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 14:48, par la censure
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Par tous les moyens necessaires nous devons empecher la mise en place du sénat.ce qui me ronge plus cest le silence de l’opposition.qui pendant c temp de suspension aurait pu annoncer une marche pour dmander l’annulation pure et simple du senat.il n faut pas attendre à chaque fois la morsure du serpent pour se mettre à frapper sur ses traces et l’opposition semble jouer à ce jeu et cest domage.lorsque du dors avec enemi attend toujours quil se couche avant toi mais ne laisse jamais se reveiller avant toi.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 14:54, par Cheicklamenace
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Ne basculons pas dans un régime totalitaire ou autoritaire, ces dernières années le burkina est connu pour son sens du dialogue et la recherche perpétuelle de la paix dans la sous région , SEM le président pour l amour du ciel écoutez votre peuple...

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 15:06, par anta
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Si c’est Jack Bauer, ou bien Rambo ou alors Commando qui avait attqé Kossyam seul, j’allais croire à ce polar.Blaise prépare encore un coup fourré !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 15:21, par Pokolé
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    C’est débile cette histoire à dormir débout...il faut faire les choses intelligemment au moins...on n’a pas besoin d’armement lourd pour tuer un individu.Un peu de respect au peuple tout de même. Vaut mieux se taire que d’inventer une histoire débile qui vous ridiculise en plus.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 15:48, par Filsdupays
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Ecoutez ; ce qui se passe dans ce faso n’a plus de qualificatifs. Devrons -nous s’en plaindre de la mort de ce soldat lorsqu’on sait que des militaires en 2011 ont subi le même sort sans que personne ne bronche. Au contraire il y en a qui ont applaudi ce régime. Nous les burkinabé avons la mémoire courte. . Actuellement on croit peut être échappé mais le pire est à venir. Lorsque les anti-sénats seront au dehors vous comprendrez et connaitrez le vrai visage de ce régime. Aujourd’hui tuer un civil ce n’est pas compliqué comme en 2000 car il suffirait de lui coller certains préfixes tels alcaïda, jhihadhiste, je ne sais encore pour que ça passe dans l’opinion internationale. Regardez un peu en Egype, ou en Syrie. Comment faire confiance à un sorcier qui a déjà mangé sa propre progéniture ? Là est la vraie question. Ne vous trompez pas, car le vrai salut du peuple viendra par ceux qui ont fait le même métier que le locateur de Kosyam. il l’a bien exprimé je crois ? Ce ne sont pas les marches qui vont changer sa vision de son Burkina émergent, quant on sait que les marches font partir de la démocratie. Alors posez-vous la question ? Pensez -vous que Maurice Yaméogo partirait par le soulèvement si les militaires ne s’y étaient pas joints ? j’en doute fort.
    Loin de la peur de sacrifice, je demande à tous les burkinabé d’éviter de faire des orphélins de ce régime et de laisser Blaise tout comme Mobutu faire ce qu’il veut car il est aussi mortel et un jour il partira comme il est venu sur terre.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 16:36, par N’Djolé
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    L’erreur monumentale, fatale que commettront Zéphirin Diabré et l’opposition politique-et tuer tout espoir d’alternance au Faso—c’est d’accepter un quelconque compromis sur l’instauration du Sénat, même si on propose la quasi totalité des sénateurs à l’opposition. Le seul compromis acceptable c’est la non installation, quelle que soit la donne. Non, c’est non ! Pas de Sénat ! Si vous acceptez qu’on l’instaure, prenez en même temps vos retraites politiques. Il faut vite des déclarations, et vite. J’étais en train de m’affilier à un parti politique au siège duquel je me suis renseigné(en face du Lycée Mixte de Gounghin) sur les conditions d’adhésion. Mais entre temps j’ai tempéré pour voir la constance de ce parti(upc) face à ce machin de sénat. Opposition, attention, attention, attention !!! Le virage est dangereux et votre crédibilité y passe. A bon entendeur...

    Je vois ici que le pouvoir a trouvé un moyen avec cette vraie fausse affaire de coups de feu de Kossyam pour détourner et cristalliser l’attention du peuple là-dessus. Et les gens se sont fait prendre si j’en juge par le contenu de leur commentaires qui n’est plus focalisé sur le sénat. Faites en sorte que notre déception ne soit pas grande, messieurs et mesdames de l’opposition, au moins vous !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 17:32, par JC
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Désormais nous connaissons la position des équilibristes qui disaient ne pas prendre position. Soyons honnêtes envers nous-mêmes.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 17:39, par PAPITO
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Bizarre tout ça ......
    il me semble que le chef d’état major particulier à été vu au mali dernièrement
    et on nous dis que le trucideur portait un billet de sortie d’une prison malienne
     ?....

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 17:56, par Pokolé
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    C’est débile cette histoire à dormir débout...il faut faire les choses intelligemment au moins...on n’a pas besoin d’armement lourd pour tuer un individu.Un peu de respect au peuple tout de même. Vaut mieux se taire que d’inventer une histoire débile qui vous ridiculise en plus.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 19:53, par tahi
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    J’ai toujours dis que Mr. Blaise Compaoré n’a plus aucun pouvoir dans notre pays. Il est devenu une petite marionnette de Mr. Yé, Yoda, et son voilà toi, voilà moi le fameux Gilbert. Qu’il pleuve ou qu’il neige, le sénat sera installé, l’article 37 sera modifié selon les conseils des trois geôliers de notre président prisonnier. Chers internautes clôturons le débat sur le sénat et l’article 37, sauf un Yanogo qui peut basculer les objectifs des trois empoisonneurs de notre démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 20:24, par vision
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    ça ne m’étonne guère,toujours fidèle à sa stratégie:utiliser les temps pr distraire, elle est belle.Le temps efface tjr les douleurs et inhibe l’élan d’engagement. L’intention est clair:mettre en place le sénat coute que coute, c’est la voie indispensable pour modifier la constitution, demeurer au pouvoir, à vie. On le savait, tu nous étonne pas. L’esclave qui n’est pas capable de lutter pour s’affranchir ne mérite pas qu’on s’apitoie sur son sort. Alors peuple du FASO, la décision nous reviens ; si vous êtes fier de la situation ou vous vous trouviez alors dormez au cas contraire mobilisons nous.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 21:21, par kaiserrasbank
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    tout compte fait on attend l’annonce de la mise en place du sénat et là je crois qu’on marchera jusqu’à l’usure de nos chaussures !!! L’attaque de lé présidence n’est qu’une machinerie et même le procureur le sait. Franchement je ne comprend pas des gens comme Mr Thémis qui dit qu’il faut laisser l’ancien voleur parce qu’il a déjà mangé au lieu de faire venir d’autres on dirait le vol est une qualité noble !!! laissez l’autre arrivée s’il vole on le fera partir. Vous voulez que Blaise meurt au pouvoir et qui pendra le relais après puisqu’il ne sera pas la éternellement au moins ça !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 21:44
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Fini les gesticulations des seconds couteaux. Aujourd’hui, on a la version du chef et les choses ont l’avantage d’être désormais très claires pour tous le monde ! wait & see !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 22:10, par Win toogtar kugri
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    M.Le Président ; je voyais en vous une lueur de sagesse. Mais,vu que c’est le feu et le sang qui vous intéressent, je vvous souhaite bonne chance. N’oubliez pas ceci : l’instauration du Sénat précipitera votre chute, très bientôt !!!!
    A bon entendeur, Salut !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2013 à 23:14, par afrikanist
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    ki règn par lè arm,fini par lè arm

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 07:35, par goulèyanlo
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    le pays va mal très mal : osez traiter feu Isidore Tomas SANKARA de dictateur, c’est le comble. Pardon, confesse toi. Combien as-tu reçu de le vente de ta conscience ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 07:50, par Abzek
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Monsieur Lisou : avez vous votez Monsieur Blaise Compaoré le 15 octobre 1987 ?
    Monsieur Themis : vous affirmez que Monsieur Blaise Compaoré a voler et manger, pensez vous qu’un riche arrête de s’enrichir ? Vous voulez qu’il dure au pouvoir, est il immortel ? Pensez plutôt à l’après Blaise Compaoré. J’ai constaté qu’après un long règne de président africain s’en suit un chaot. Je prie le Tout miséricordieux que celà ne nous arrive pas.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 08:12, par Triple X
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Ceci n’est qu’une mise en scène pour endormir nos esprits, le temps de nous fourvoyer ce que Kossyam est en train de nous concocter pour faire avaler leur fameux SENAT. Rappelons-nous des faits passés pour comprendre. A chaque fois qu’on veut nous faire avaler le bébé à la place du placenta, on nous imagine un évènement qui impossible et inadmissible, nous retient et pendant ce temps, la couleuvre passe. Depuis l’histoire du Conseil, c’est toujours comme cela que les choses se font pour dire que de leur entendement "Ce qui s’est passé hier, se passera aujourd’hui". Alors qu’on cesse de nous baratiner les esprits. Qui connait comment la Sécurité est façonnée à Kossyam, qui connait et a entendu que ce TUINA après son attaque de la Banque se savait fortement "recherché" et qui plus est, avait réussi à quitter le pays, on ne saurait comprendre que : 1)-une seule personne puisse s’introduire dans cette "République au coeur d’une République", armé en plus d’une simple Kalachnikov (arme de poing), sans être décelé et liquidé. 2)-qu’il pense une seule fois, qu’il ose revenir dans cet enfer qu’il connait bien pour y avoir vécu et professé, pour se jeter dans la gueule du loup puisque, ancien du milieu, il sait comment on y traite les intrus, de surcroît vivement recherché comme lui Mieux, à en croire aux rumeurs de la rue, Gl. Sanogo (du Mali) aurait précédé IBK au BF. Et si oui que ce TUINA avait après sa fuite réussi à rentrer au Mali parce que sa mère y est native (presses de lundi), qui dit qu’il n’a pas été arrêté et livré au PF et son 1/2 Dieu en compensation de ce qui fut fait pour sauver ce Sanogo (à l’époque) du bourbier dans lequel il s’était empêtré. En clair, n’a-t-il pas fait partie des composantes des termes et conditions de remerciements et d’échange. (Sic) Sanogo et Tuina se connaissaient parfaitement pour avoir été camarades en Côte d’Ivoire quant, qui pour le compte du BF, qui pour le compte du Mali, ils ont tous les deux été "Rebelles aux cotés des Rebelles ivoiriens" pour attaquer la Côte d’Ivoire de Gbagbo (sources d’informations ivoiriennes). Que Kossyam et son environnement cesse de nous masturber les esprits. Si un militaire de moins ne dérange pas l’Armée nationale, un militaire de moins, surtout provenant de ceux qui constituent une "Armée dans une Armée", ne dérangerait aucunement nous autres qui n’avons de soucis que trouver à manger à notre fin. "Bass ned bangdo".

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 08:25, par DELMOS
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    DIEU seul avec ceux de la président savent ce qui s’est réellement passé dans la nuit du vendredi 30 août 2013 au palais. Ce qui est sur un jour tout sa va pourrir et se féra sentir par tout le monde. Demandons aux américains actuellement ils ne peuvent pas dire le contraire avec les actes commissent avant et qui est présentement entrait d’être publier.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 08:48, par Israêl
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Sacré Tuina !!!!!C’était un dur. La coupure d’électricité c’est lui, l’explosion du groupe c’est lui, les tirs à l’arme lourde, c’est encore lui. Tout le boucan de Kossyam et ses environs c’était lui et lui seul. Mais malgré tout ça il n’a pas touché un seul RSP, il n’a échappé, il a été bousillé à l’arme lourde. Les gars vous êtes des durs, des caïds et rien ne vous résiste. Pas même les marches et contre marche, le projet de Sénat ira à son terme. Que celui qui n’est pas content lève la main le deuxième.......

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 09:10, par Oulla
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Ainsi Le sénat sera donc installé !!!!! Parole de BC. Rappelez vous que vous gouvernez ce pays mais vous en êtes pas le propriétaire. De plus la stabilité de ce pays n’est pas non plus de votre fait mais l’œuvre de chacun de tes compatriotes. Si vous avez pris des engagements avec gens retrouvez les et renoncez-y sinon ce sera ce que ce sera

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 09:45, par ar
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    bonjour a tous,j intervient pour ceux qui pensent que le militaire qui voulais assassiné notre president n est qu une histoire monté par toute piece par le chef de l etat, porquoi cette idee,le chef de l etat est un etre humain comme tout le monde,il vient d echapé a une tantative d assassina,et nous devrions remercié ses braves soldats qui ont du intervenir a temp,cela pourrais etre pire, et sachiez aussi que sa peut etre l un de vos parent et vos proches,jai lu et je suis tres decu par les propos de certaines personnes,rendons plutot hommage a ses personnes qui assument la securité de notre chef d etat,jusqu en 2015 et jusqu a preuve de contraire blaise est notre president,donc svp arretté de parlé de certaines choses ,merci a vs et bnne chance a blaise et qu il finisse son mandat dans de bonnes conditions.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 09:47, par M’nifou
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Il n’est pas donné à n’importe qui de mentir. Hummmmm !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 09:55, par Le patriote
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Quand un Président manque de lucidité et de sagesse dans la lecture d’une situation nationale aussi préoccupante comme celle-ci, il faut alors comprendre deux choses. Soit le PF n’a plus toute sa raison, soit il est manipulé par son entourage d’arrivistes de bandits toute catégorie confondue. Le Burkina Faso n’appartient ni à un individu ni à une famille, il appartient à peuple qui veut avancer et gagner le pari de la liberté et du développement. Le peuple est suffisamment intelligent pour ne pas se laisser tromper par une poignée de pseudo-politiciens véreux. Dans la vie tout a une fin, même l’humanité elle-même a une fin.
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso et nous épargne des démons qui veulent détruire notre pays parce qu’ils n’ont plus d’espoir. Monsieur le Président, rendez-nous le pouvoir qu’on vous a confié pour un temps donné et nous vous saurons éternellement reconnaissants.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 09:55, par BiG-Balé INJ
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Le Mali est un pays frère de l’Afrique.c’est aussi un pays où la démocratie fonctionne plus ou moins.Cependant, depuis l’avenement de sa crise,le pays a perdu sa stabilité et la quiétude de la population est confisquée.IBK est élu démocratiquement , nouveau président de notre pays bien aimé.C’est formidable.J’ose croire que IBK construira selon des principes démocratiques,de façon plurielle,participative, la stabilité politique,économique et sociale tant attendue par les filles et fils du Mali.en un mot ;la sécurité et la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 10:33, par ben barka
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    je viens d’écouter les béninois sur leur chaine nationale : tous unanimes à saluer les 80 ans que fête Mathieu Kérékou présentement. Homme sage qui a su sauver sa nation d’un chaos à un moment donné de son histoire.
    monsieur le président du Faso je vous souhaite la même sagesse et la même longévité.
    IL faut vous aviser que toutes les ruses finissent par s’étioler et trahissent toujours pour finir leurs auteurs.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 10:45
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Grotesque !!!! meme a Hollywood, ils reflechiraient plusieurs fois avant de pondre un tel senario !! c est tout simplement honteux !!

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 10:52, par ben barka
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    par rapport au cas Romuald Tuina, il ne faudrait pas qu’on nous monte un scénario digne des années front populaires : il ne faut pas arreter ce pauvre hère dans quelque bouge que ce soit et l’abattre froidement à la présidence et escompter de la part du peuple une sympathie vis-à-vis du président Compaoré qui subitement deviendrait victime.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 10:54, par ben barka
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    par rapport au cas Romuald Tuina, il ne faudrait pas qu’on nous monte un scénario digne des années front populaires : il ne faut pas arreter ce pauvre hère dans quelque bouge que ce soit et l’abattre froidement à la présidence et escompter de la part du peuple une sympathie vis-à-vis du président Compaoré qui subitement deviendrait victime.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 11:04, par la base
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    ha !! c’est quoi même Blaise a dans sa tête pour ne pas comprendre que le peuple ne veut pas du sénat oubien c’est les foutaises. ce qui est claire la jeunesse ne va pas se laisser faire . ON VA TE CHASSER

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 11:26, par L’Etalon Enragé
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Le Président du Faso et son Chef d’état major particulier sont dangereux. Les forumistes avaient donné l’alerte comme quoi, lorsqu’un coup se prepare dans leur rang, le PF occasionne un voyage ou il est malade. Voilà que le PF rentre de ses vacances et le pauvre Tuina que la Côte d’Ivoire a extradé en cachette se voit assassiner comme quoi il voulait tuer le PF. Continuez vos lugubres besognes qui ont commencé depuis oct 1987. Un seul jour, ce sera le jour de votre jour. Je croyais que le PF et son aide de camp étaient immortels. Il semblerait qu’ils sont anti-balles, anti-roquettes, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2013 à 16:13, par jaime mon pays
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    Ce sont les actions communes qui permettent la construction d’ un pays. N’allons pas endommager ce que nous meme avons construit par des actes d’incivisme au nom de la justice. Cela ne résoudra pas nos problème, ils ne feront que s’aggraver la situation qui est deja critique. citoyenneté et esprit de paix pour un Burkina meilleur

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2013 à 14:58, par le fan de Assimi Kouanda
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    que Dieu sécurise Kossyam ! je demande au Blaiso de traquer tous les rsp radiés jusque dans leur dernier retranchement ! c’est pas normal de laisser un SR en divagation !!!! sécurité ! sécurité ! le Blaiso , au pouvoir !!

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2013 à 15:17, par le fan de Assimi Kouanda
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    que Dieu sécurise Kossyam ! je demande au Blaiso de traquer tous les rsp radiés jusque dans leur dernier retranchement ! c’est pas normal de laisser un SR en divagation !!!! sécurité ! sécurité ! le Blaiso , au pouvoir !!

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2014 à 14:54, par issa
    En réponse à : Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

    bjr je ne suis pas content

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés