Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

mardi 20 août 2013 à 22h33min

Dans un de mes précédents articles sur lefaso.net, j’évoquais la question d’une possible médiation (extérieure) au cas où les divergences actuelles autour du Sénat et de l’article 37 au Burkina n’arrivaient pas à se régler en interne.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

J’avais dit que deux chefs d’Etat de la sous-région me semblaient alors bien placés pour tenter une Facilitation au pays du Facilitateur !

Parmi ceux-ci, Macky Sall, qui me semblait assez bien placé, disais-je. En raison de « considérant » que j’estime assez évocateurs. En cela, j’estime qu’il n’y aurait aucune honte à se prêter à une palabre à l’africaine, si cela peut effectivement permettre de sortir du guêpier !

La semaine dernière pourtant, l’Observateur, le doyen des quotidiens burkinabè et généralement bien informé, a laissé entendre que l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et bien d’autres dirigeants du continent ont demandé au successeur d’Abdoulaye Wade, d’intercéder auprès de Blaise Compaoré, afin qu’il accepte de passer la main au terme de son deuxième et dernier mandat présidentiel en 2015.

Ce qui lui permettrait, si l’en croit les termes de la mission, de conserver son capital de faiseur de paix dans la sous-région et sur le continent africain.

Comme il fallait s’y attendre, l’article ne dit pas quelle a été la réponse du Chef de l’Etat burkinabè. Ni même s’il a été sensible à la démarche ou au discours. Mais qu’à cela ne tienne ! Le fait est que le cas burkinabè intéresse de plus en plus de monde, au-delà des frontières. Ce qui est logique !

Du reste, les Etats ne peuvent de ne nos jours, se permettre de n’en faire qu’à leur seule volonté, au motif qu’ils n’auraient pas de leçon à recevoir.

Il y a une interdépendance forte qui oblige les uns à tenir compte de ce qui se passe autour d’eux. Et les autres à accepter la main tendue qui pourrait leur permettre, le cas échéant, de regagner leur place dans le concert des nations. N’est-ce pas au nom de ce ‘’droit d’ingérence démocratique’’ que le Burkina a pu contribuer à sa manière à des sorties de crise ailleurs ?

A la croisée des chemins

Pour l’heure en tout cas, il reste encore une petite chance, à mon avis, pour résoudre le problème : elle est suspendue aux travaux du Comité de suivi des réformes politiques, convoqué par le Chef de l’Etat burkinabè.

Celui-ci a encore une dizaine de jours devant lui pour dire aux burkinabè, si oui ou non il a été sensible à tout ce qui a été dit ou fait autour de ce Sénat. A charge, bien entendu, pour le Président du Faso d’en disposer.

En attendant le 31 août 2013, et pour emprunter à un certain jargon, il serait intéressant que toutes les parties en présence s’abstiennent de poser des actes de belligérance ou de provocation. Dans ce sens, le report « sine die » de la visite du futur siège du Sénat me paraît avoir été une sage décision.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 août 2013 à 23:04, par Tahi
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Merci Somé. Vos articles ont toujours étés dans les positives des choses. Malheureusement Kouanda et Yé ont détournés notre président à leur faim et le manipule à leur guise. Pourtant avant que ces deux personnes rentrent totalement dans la vie de notre bâtisseur farouche qui est Blaise Compaoré, en 1998, 98% de la population burkinabé croyait aux engagements de notre bâtisseur de démocratie et autres, le fils redoutable de Zignarè. En 2013 notre président est un fantôme qui vit sous les ailes de ses conseillers égoïstes qui ne pensent qu’a eux-mêmes et oubliant le peuple. Le président sénégalais ne peut rien contre les conseils de Yé ou de kouanda, le sénat sera maintenu, l’article 37 sera modifié ce sont les devises des deux conseillers de notre fantôme de président. Quel gâchis !!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 08:21, par Verite man
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      Mon cher Tahi, N’utilisez surtout pas des chiffres que vous ne maitrisez pas et dont vous ignorez les sens. 100% de 24%= 24% de la population dont que dire de 98% de CDPiste par rapport a la population totale.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 12:22, par le bon citoyen
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      Mon ami Tahi, je vois que vous admirez Blaise sans connaître vraiment la personne. Tout ce qui se passe dans ce pays est de la volonté pure de notre chef. Blaise n’aime pas ce qui lui dise la vérité. Demandez à Salif DIALLO et tu comprendras. Blaise aime des gens qui disent Oui chef (dixit Zéphirin DIABRE). ou des loyalistes plus royalistes que le roi.
      Blaise est le chef du Burkina, donc tout ce qui se fait au burkina plait à Blaise

      Répondre à ce message

      • Le 21 août 2013 à 18:02, par Tahi
        En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

        Chers internautes, soutenir un pouvoir ce n’est pas soutenir un seul individu, mais les actions concrètes et les bonnes actions que ce même pouvoir entreprend par l’intermédiaire de son représentant. Et nous ne pouvons pas nié aujourd’hui les objectifs louables, surtout des bons résultats des six engagements pris pendant la campagne présidentiel de 1998, même si c’étaient des objectifs non réalisés de la révolution inachevé, le Burkina des année rose de blaise n’ont pas eu trop de critique. A présent la donne a changé avec la corruption ouverte, l’impunité, la vie chère, il est temps que l’alternance prenne le relais pour que le Burkina suive de près la mondialisation et que nos enfants aient de l’avenir, pour cela pas de Sénat couteux, ni toucher à l’article 37, et je pense que Mr. Blaise Compaoré et sont équipe sont conscients là-dessus. Parlant des chiffres, 98% des burkinabé rejette la prétention de Blaise et de son équipe ce qui n’est pas bien pour l’avenir de notre pays car c’est d l’égoïsme pure et simple de quelques individus que j’ai cité. Encore une fois non au Sénat, et pas toucher à l’article 37.

        Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 23:05
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    A t on vraiment besoin d’un médiateur dan cette histoire ? Personne visiblement ne veut du Sénat ni de la modification du célèbre article 37. Adaptez la Constitution à cette situation. Point ; C’est si difficile à comprendre ou bien il vous faut un dessin ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 23:36, par LAGUI ADAMA
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Ici au pays des hommes intègres c’est le peuple qui décidera de qu’il veut concernant de la gestion de son propre destin, son Excellence Mr Blaise Compaoré n’a pas été élu par le PEUPLE pour le PEUPLE pour que quelqu’un d’autre d’ailleurs vienne nous dicter sa vision, la divergence au sujet de nos questions internes restent et resteront NATIONALES et burkinabè Vive l’indépendance du PEUPLE burkinabè, NON à toute ingérence extérieure Vive le PEUPLE , Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa famille

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 08:11, par le sage
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      Bonjour LAGUI ADAMA, si tous les partisans du CDP étaient comme toi présentement ce beau pays serait en feu, soit vraiment sage, ne pense pas à ton seul paix mais aux victimes collatéraux d’une crise probable. Cette phrase ’’Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa famill’’ montre ton attachement à Blaise qui est déjà bénisse puisqu’il a fait plus 25 ans de pouvoir sans partage alors que toi, tu n’es qu’un vautour dont faudra te bénir afin que tu ne reste pas mendiant comme tu l’es. Conseils de sage

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 08:12, par Un autre Koro
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      Pauvre Lagui Adama. On vous a acheté. Mangez et fermez votre bouche.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 08:14, par Freeman
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      Lagui Adama haba !!! Toi aussi faut changer un jour ton discours qui est le même ; le disque commence à se rayer. Peuple, CDP, Excellence Blaise Compaoré et sa famille. Montrez un peu de jugeotte dans votre esprit sclérosé ; j’oubliais vous ne valez pas mieux que ça.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 08:43, par Amien-Nanyié
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      Lagui Adama je suppose que tu fais partie de sa famille ! Sinon nul part dans la bénédiction je n’ai vu ton nom la-bas. Ou bien tu pouvais tout simplement utiliser le pronom personnel "NOUS" c’est encore mieux.
      Tas inconscients, vous demandez bénédiction des sorciers, c’est que vous même vous êtes wacman !

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 09:09, par Ouattaratchè
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      il me semble que vous oubliez très vite, si les questions doivent rester internes, que est-ce que Blaise a eu a voir au Mali ? en Côte d’Ivoire, Guinée. n’oubliez pas aussi que Blaise a été élu par 70% de 3.000.000 de Burkinabé ce qui fait 2.100.000 votants alors que nous sommes près de 15.000.000 de Burkinabé est-ce un calcul difficile à comprendre que Nous ne voulons plus de lui et son régime qui nous ont assez sucé ?

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 10:28
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      mon frère Adama, ne confond pas le PEUPLE au CDP. car le CDP est minime au PEUPLE Burkinbé

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 11:24, par Yidy
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      Bonjour Monsieur LAGUI ADAMA, voudriez vous dire que Blaise a été élu par le peuple Burkinabè pour dicter sa vision dans les conflits internes au Mali, en Cote d’Ivoire, au Niger, au Togo, en RCA, dans nombre de pays africains et qu’en retour ceux ne doivent pas intervenir si le Burkina connait des problèmes internes ? Soyez sage et plus politique plutôt qu’un pyromane. Le Burkina s’inscrit dans des ensembles et ne peut vivre et prospérer en vase clos.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 12:40, par SOUBAGA FOROTO
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      Pauvre LAGUI ADAMA, je constate avec amertume ton analphabétisme politique. Blaise Compaoré aura la chair de poule en te lisant. Moi SOUBAGA FOROTO je pense que tu dois savoir faire le choix entre une crise probable et une crise certaine. C’est ça l’analyse.

      Répondre à ce message

    • Le 22 août 2013 à 11:06, par RANY
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      je vais pas tappeler Ladui mais plutot adama avec petit a car tu na pas la crainte de Dieu. Tu appel Allah dans l’injustice, le mensonge, les crimes, la corruption, le vol............. Blaise et sa famill seron beni et protégé, le cdp va vivre mais toi tu va POURRIR EN ENFER. Que Dieu te MAUDISSE. Amen !!!!

      Répondre à ce message

    • Le 23 août 2013 à 00:03, par Jeune Burkinabé
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      Mr adama, tu te cache derreire ton ecran pour faire des éloges a un vieux parti dnt le commanditaire n’es pas loin d’une mort certaines, derierre ton ecran nul ne peu devinez ton age, j’ose espéré que tu ne soit qu’un gamin, car s’il s’avere que tu es une vielle personne, pense tu aux conditions dans lesquels ce trouverons tes petits fils si l’on ne met pas fin a ce régime de militaires, ( des etudiants qui sont frappés, une capitale avec des voie aux nids de poules, sans lumières, je te rappel que nous somme en 2013 et non en 1013..) reprends vite conscience avant qu’il ne soit trop tard.. a moins que tu ne met ce genre de poste pour lire et avoir plein de commentaire dans le seul cas ou cela serai amusant pour toi.
      J’ai 22 ans a ce jours, je voudrais juste te dire un nom (KADAFHI) tu sait bien qu’il etais bien plus implanté que ton mentor de blaise CON-paoré a tu regardez sa fin, mort coe meurt tous les lâches, alors si tu as un lien avec blaise dne lui vite des conseil. Merci

      Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 00:27, par cellasier
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Une bonne idée pour l’OIF ; on espère que Blaise soit sage comme d’habitude pour accepter cette demande. Je sens que les gens l’attendent de pieds ferme s’il touche à l’article 37 de la constitution. Il faut donc supprimer votre projet de sénat pour la paix dans la nation.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 05:28, par Somimades
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    VITE UN MEDIATTEUR ! Vite un facilitateur chez le facilitateur !!!
    Son Excellence MACKY SALL est bien indique !!!!
    Que dieu protege le Burkina !!!

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 09:57
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      SOMIMADES ; sais tu ce que c’est que la dignité ? Pour le moment, nous même citoyens burkinabé pouvons faire changer les choses. Comme les maliens gardons la tète haute. Pas de Saletés au Burkina. Partis d’opposition, Société Civile suffisent pour faire reculer Blaise. Il nous suffira de demander la médiation de nos Évêques.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 10:19, par ABLO DU FASO
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      C’est vrai qu’en politique, chaccun ne voit que son propre interêt mais l’interêt de la nation doit passer avant tout. Nous ne voulons pas que ce qui s’est produit chez nos voisins arrive chez nous. Le président a obligation cette fois-ci je dis bien cette fois-ci de respecter la constitution que lui même a mis en place après l’avoir modifiée n et n fois. ça suffi et pour la paix au Faso, il doit ceder la place avant qu’on la lui face ceder. Lui qui a conseillé les Tandja, Bagbo et autres, voudra-t-il terminer comme eux et mettre le pays à sang et à feu ?

      Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 08:10, par freeman
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Vous fatiguez le peuple.... tout est clair, laissé la constitution en PAIX et mettez le sénat inapproprié a la poubelle. Par ces temps de vaches maigres, qui peux se payer une médiation. Trop ça commence à être vraiment trop !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 08:27, par Scorpion
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Il est temps qu’il quitte le pouvoir et laisser la place à un système !

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 10:15, par Gjau
      En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

      Mr Somé je suis un peu sceptique quant à la piste sénégalaise dont vous évoquez car c’est après cette vite de Maky Sall que la déclaration de Yamoussokro est intervenue :" le sénat sera bel et bien installé car c’est la constitution qui le recommande"dixit le président. Dans tous les cas on attendra la fin des travaux du comité du suivi pour apprécier la justesse de ce que vous dites et si le message de son homologue sénégalais a été entendu.

      Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 09:58, par lewang
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Chers internautes, remarquez une chose. quand l’écrit est d’un intéllectuel reconnu comme tel avec des arguments intellectuels, vous truverez que les genres lagui, tenko, thot et j’en oublie ne réagissent pas. tout simplement qu’ils ne sont pas capables de fournir quelque chose de contraire à la hauteur : limite intellectuel. quand ce sont des questions d’informations et non d’analyse vous les verrez dans tous leurs états. ce sont des constipées intellectuels achetés comme le CDP achète ses marcheurs pour nous rabacher les oreilles et distraire sur le forum. oubliez les

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:02, par Rapoug-yandé
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Bonjour mon cher Lagui,

    Je voudrais te rappeler que le Peuple s’en fout de ta constitution. C’est une chose des gens de la ville. Le jour des élections on leur demande de voter et il vote pour le plus offrant. Cela a toujours été ainsi de la Haute Volta au Burkina Faso. Dis toi aussi que ce sont les paysans qui votent le plus et les gens de la ville s"abstiennent généralement. Ils ne votent mais ils ont toujours fait partir les présidents (Maurice Yaméogo, Lamizana, Saye Zerbo et JB Ouédraogo). Bientôt cela risque d’être le cas de ton mentor. Il faut le mettre sur le droit chemin qui est celui voulu par les gens des villes. Si non N’agaw comme le disait un candidat solitaire en 1992.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:10
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Surtout pas de médiation externe, sinon notre cause est foutue. On connait les recettes des médiations externes : Gouvernement d’Union Nationale, report de dates d’élection, etc., etc. Conséquence : Blaise COMPAORE va rebeloter en 2015 sans avoir à modifier l’article 37 et avec la bénédiction de la "Communauté Internationale". Surtout pas ! Il faut qu’on règle ce problème vite, avant l’arrivée de cette fameuse "Communauté Internationale", brouilleuse des justes luttes.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:25, par Yassou Mamadou
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Dans tous les cas le grand frère n’a pas le choix que de quitter le pouvoir en 2015 dans la paix et nous allons prendre souvent conseil auprès de lui. Ca dépend de lui. partir par la grande porte ou la petite.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:28, par MOREBALLA
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Lagui Adama, celui là même que vous adorez tant, combien s’est il impliqué dans la médiation afin de faciliter la paix chez d’autres peuples ? Pensez vous le peuple du Burkina est supérieur aux peuples Togolais, Ivoiriens, Guinéens et Maliens. En toute honnêteté vous êtes un détracteur pour la famille COMPAORE et précisément pour Blaise COMPAORE. Si réellement vous êtes, ce que vous laissez paraître, revisitez votre copie afin d’assister vos amis pour un avenir pour eux et surtout pour la nation toute entière. Quand on est ami avec autrui, on a l’obligation de lui porter le vrai, même si cela va lui rougir les yeux : c’est en cela l’essence fondamentale de l’amitié.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:54, par le cibal juriste
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    le facilitateur facilité ;je veux qu’on ne tienne pas compte des ibos (lagui adama, tenko, le riche, cami) on doit discuter entre burkinabè, quand blaise facilite, on met cela à son actif et on ne parle pas d’ongerence maintenant que les esprits avertis veulent anticiper les choses, on trouve qu’il ne doit pas avoir d’ingerence chez nous, c’est malhonnete lagui adama, toi ibo, tu conseils ça aux burkinabès car tu sais que quand ça chauffe,tu peux fuir

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:56, par LEUK
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    ne vous en faites pas. y a pas plus sage que Blaise.
    il a entendu la voix du peuple.
    il va laissez tomber le sénat.
    il ne touchera pas à l’article 37.
    il ne se représentera pas en 2015.
    NE LUI FERMONS PAS LA PORTE DE SORTIE QU’IL EST EN TRAIN DE PRENDRE ;

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 11:05, par Wassouloufaso
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Il est grand temps pour Blaise COMPAORE de savoir que le peuple burkinabé a les yeux ouverts maintenant et que ceux qui le poussent à cette dérive ne pensent qu’à conserver leurs postes.
    J’apprécie ce le Président A déjà fait pour le pays mais il est grand temps pour lui de laisser la place à d’autres personnes et de se consacrer à la médiation dans les conflits en Afrique et dans le monde entier.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 11:12, par tièn
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Blaise est à son 4ème Mandat je crois ?Donc parler d’un 2èmè mandat est injuste.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 11:54, par TP
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Merci frère Juvénal SOME. Tes proposition sont les bien venue mais pour le moment Blaise fait son travail et j’en ai confiance à lui car un grand reste toujours un grand. Il a bien écouté, bien vu et bien constaté ce qui se passe dans le pays des hommes intègres donc je sais bien qu’il est capable d’apporter des solutions meilleurs pour une sortie de crise au BF.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 12:21, par Mystic
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Cela me rappelle un titre d’un journal "LE FACILITATEUR AURA T IL BESOIN D’UN FACILITATEUR ?".
    Le pire n’arrive pas qu’aux autres. A chaque peuple de savoir tirer les leçons de ce qui se passe autour de lui. Nous ne sommes pas mieux que les autres comme le dit MOREBALLA.
    A cette allure nous aurons aussi notre grande crise, et Puisse le Tout Puissant empêcher que cela n arrive. Qu’il éclaire ce peuple aveuglé par l’ignorance, l’égoïsme et l’appât du gains facile.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 12:29, par le bon citoyen
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Ce n’est ni la francophonie, ni tout autre organisation ou personnalité qui va imposer le changement au BF, ça sera le peuple lui même. Que ceux n’ont pas compris le sache. Rien ne pourra arrêter ce processus.

    On peut tromper tout le peuple pendant un certain temps, ou bien tromper une partie du peuple pendant tout le temps. Mais on ne peut pas tromper tout le peuple pendant tout le temps

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 12:49, par LEWILL
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    La vérité c’est que Blaise se cherche avec ces vautours qu’il a trainés derrière lui depuis ces décennies. Le pouvoir c’est comme ça. Mais Blaise doit être sage car il sait bien qu’il ne doit pas laisser le pays dans une situation qu’on ne souhaite pas. Et Blaise n’a pas besoin que quelqu’un lui dise ça car il est suffisamment conscient des conséquences de son forcing pour rester au Pouvoir. Dans tous les cas le peuple veut un Burkina sans lui comme président à partir de 2015. Aujourd’hui le peuple africain et sa jeunesse ne veut plus voir le même chef d’état plus de 10 ans, ça c’est révolu. Laissez-nous avancer avec notre cher AFRIQUE car elle a trop souffert dans les mains des présidents archaïques. Camarade Lagui, suis désolé parce que je crois que tu ne sais pas ce que c’est que l’indépendance. Notre indépendance, on l’a vécu du 4 Août 1984 au 15 Octobre 1987. Blaise est entrain de vendre moins chère l’âme du Burkina Faso, mais on le laissera pas faire, on va récupérer l’âme de notre pays. C’est les gens médiocres comme vous que le pouvoir là Aime. Tu es nul !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 18:05, par Tahi
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Chers internautes, soutenir un pouvoir ce n’est pas soutenir un seul individu, mais les actions concrètes et les bonnes actions que ce même pouvoir entreprend par l’intermédiaire de son représentant. Et nous ne pouvons pas nié aujourd’hui les objectifs louables, surtout des bons résultats des six engagements pris pendant la campagne présidentiel de 1998, même si c’étaient des objectifs non réalisés de la révolution inachevé, le Burkina des année rose de blaise n’ont pas eu trop de critique. A présent la donne a changé avec la corruption ouverte, l’impunité, la vie chère, il est temps que l’alternance prenne le relais pour que le Burkina suive de près la mondialisation et que nos enfants aient de l’avenir, pour cela pas de Sénat couteux, ni toucher à l’article 37, et je pense que Mr. Blaise Compaoré et sont équipe sont conscients là-dessus. Parlant des chiffres, 98% des burkinabé rejette la prétention de Blaise et de son équipe ce qui n’est pas bien pour l’avenir de notre pays car c’est de l’égoïsme pure et simple de quelques individus que j’ai cité. Encore une fois non au Sénat, et pas toucher à l’article 37.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2013 à 10:32
    En réponse à : Sénat burkinabè : La piste sénégalaise confirmée

    Sincèrement, nous n’avons besoin ni de la francophonie ni de maky sall ou d’autres personnes ici pour nous dire ce que nous devons faire ici au faso. Je crois que Blaise lui même est suffisamment malin et suffisamment mure pour savoir ce que le peuple attend de lui à savoir non au sénat et à l’article 37. Il peut bien s’épanouir ailleurs que de rester à la présidence du faso de manière indéfini. Je demande à Tous ceux qui aime Blaise comparé épouse, maitreses, ,enfants, amis, parents, voisins, collaborateurs, chiens, chats, souris, perroquets et autres animaux du parc animalier de lui dire de d abandonner.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés