Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Burkina Faso : une Haute autorité pour contrôler l’importation des armes et leur utilisation

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 18 août 2013 à 20h39min
Burkina Faso : une Haute autorité pour contrôler l’importation des armes et leur utilisation

Après une période de passivité, la Haute autorité de contrôle de l’importation des armes et de leur utilisation (HACIAU) veut passer à la phase active. Elle entend ainsi renforcer sa communication et dérouler très prochainement ses activités sur le terrain. Pour se faire connaitre et présenter ses nouvelles ambitions, les responsables de la structure ont animé, ce vendredi 16 août 2013, un point de presse à Ouagadougou.

Créée depuis 2001 par le gouvernement burkinabè, la Haute autorité de contrôle de l’importation des armes et de leur utilisation (HACIAU) a connu une période de latence. « Cela ne veut pas dire que le travail ne se faisait pas. Il y a eu trois directeurs avant moi. Ils ont fait un travail magnifique », a tenu à souligner le colonel major Dibana Zerbo, le secrétaire permanent de HACIAU.

La HACIAU a été créée pour montrer la volonté du gouvernement burkinabè de lutter contre la vente illicite des armes. « Si vous vous rappelez, à cette époque, des gens accusaient le Burkina d’acheminer des armes dans des pays en conflits pour les belligérants. C’était donc pour montrer patte blanche que la HACIAU a vu le jour », a précisé le colonel Christophe R. Tapsoba, secrétaire permanent de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères.

Présidée par le Premier ministre, la Haute autorité a pouvoir sur tout type d’arme qui circule au Burkina Faso, y compris les armes légères. « Les compétences de la HACIAU, étant larges, se rapportent à toutes les catégories d’armes y compris les munitions et matériels connexes », a ajouté le colonel major Zerbo. Elle compte 9 membres issus des différents Ministères ayant en charge la défense et la sécurité nationale.

La principale mission dévolue à cette structure est de « contrôler tout transfert d’arme au Burkina Faso ». Pour ce faire, elle participe à :
- l’élaboration du certificat de destination finale et du certificat de l’utilisateur final,
- la prévention de tout trafic illicite d’armes sur le territoire burkinabè,
- collecte et exploite toutes les informations et tous les renseignements relatifs aux transferts d’armes,
- procède à l’inventaire de tous les types d’armes de guerre en dépôt au Burkina Faso.

Sur ce point dernier, le patron de la HACIAU a indiqué que le point des armes des forces de défense est déjà fait mais il reste celui des forces de sécurité. « Nous allons nous atteler car il nous faut un fichier central des armes de nos forces de défense et de sécurité », a indiqué le colonel major Dibana Zerbo.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Education : L’association Coach du cœur offre 500 kits scolaires aux élèves déplacés de Panzani
Ecole d’été en intelligence artificielle : Les participants proposent des solutions pour venir à bout de l’insécurité au Burkina
Domotique au Burkina : Prenez le contrôle de votre maison grâce aux produits connectés de Legrand
Projet Weoog-Paani : Le comité technique de suivi dresse le bilan à mi-parcours des activités
Sud-Ouest : L’Association pour la promotion féminine de Gaoua aide les jeunes à booster l’économie régionale
Burkina : La grève des contrôleurs aériens suspendue
Exécution de commande publique par les artisans : Le ministre de l’artisanat s’enquiert de l’avancement des travaux
Affaire Ollo Mathias Kambou : Le procureur requiert une peine de trois mois d’emprisonnement ferme
Santé au travail : « Chaque année, le travailleur doit effectuer une visite médicale pour s’assurer de son aptitude », rappelle Dr Emilie Somé
Pré-forum d’investissement de l’initiative « Main dans la main » de la FAO : Le plan d’investissement du Burkina Faso de plus de 500 millions de dollars au menu des échanges
Education au Burkina : CREDO en quête de 5000 bourses pour des enfants vulnérables
Bobo-Dioulasso : L’arrondissement 3 récompense ses meilleurs élèves et enseignants de l’année scolaire 2021-2022
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés