Les rencontres en ligne font des mariages plus heureux

mercredi 5 juin 2013 à 18h54min

Les jeunes mariés ayant rencontré l’âme soeur en ligne divorcent moins que les autres, selon une étude américaine. Après les bals populaires, les petites annonces et les boîtes de nuit, il est désormais courant de chercher l’homme ou la femme de sa vie sur la toile.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Les rencontres en ligne font des mariages plus heureux

Et ce lieu de rencontre relativement récent s’avère prometteur, puisque les couples qui se sont formés grâce à internet sont plus heureux en ménage que les autres, selon une étude publiée lundi dans la revue des comptes-rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS).

L’enquête, menée par John Cacioppo, professeur de psychologie à l’université de Chicago, aux États-Unis, a été conduite sur un échantillon de 19.131 Américains, mariés entre 2005 et 2012. Les participants ont évalué le bonheur, l’affection et l’amour ressentis pour leur partenaire ainsi que la qualité de la communication dans leur couple. Les résultats ont ensuite été classés selon leur lieu de rencontre : en ligne ou en face-à-face (chez des amis, à l’école, à l’église…).

Sur une échelle de 1 à 7, les personnes ayant trouvé leur moitié en ligne ont un taux de satisfaction dans leur mariage de 5,64 contre 5,48 pour celles rencontrées en face-à-face. Et les séparations sont moins nombreuses pour les couples formés en ligne, puisque seulement 6% des mariages se sont mal terminés, contre 7,6% pour les autres. « Il est possible que les personnes qui ont rencontré leur conjoint sur internet n’aient pas le même type de personnalité - qu’elles soient moins impulsives par eemple - ou qu’elles soient plus motivées pour s’engager à long terme, explique John Cacioppo dans l’étude. Les agences matrimoniales en ligne rassemblent davantage d’individus désirant se marier ». Pour un mariage long et heureux, il est en revanche déconseillé de rencontrer son conjoint dans un bar, sur son lieu de travail ou lors d’un « blind date » (un rendez-vous avec un inconnu organisé par des connaissances), d’après les résultats de l’étude.

L’enquête révèle également que plus d’un tiers des Américains mariés depuis 2005 ont rencontré leur conjoint sur internet. Leur profil-type : entre 30 et 39 ans, avec un emploi et des revenus élevés (plus de 100.000$ par an, soit plus de 76.460€).
À chaque âge ses préférences

Il n’y a toutefois pas qu’un site unique pour trouver l’amour : les couples formés par internet se sont connus par des moyens très différents. Ainsi les auteurs remarquent que les personnes qui se rencontrent par e-mail sont plus âgées tandis que les jeunes trouvent davantage leur âme sœur sur des réseaux sociaux comme Facebook, ou via des mondes virtuels, comme Second Life. Globalement, près de la moitié a fait connaissance sur un site de rencontres dédié, les autres essentiellement via des réseaux sociaux, des chats ou des communautés en ligne.

Ces résultats doivent quand même être nuancés puisqu’ils ne sont représentatifs que de mariages de moins de 7 ans. « Des études de long terme sont nécessaires pour déterminer si les différences observées s’intensifient ou se dissipent avec le temps, indique John Cacioppo. Il serait également intéressant de mener une étude similaire dans d’autres pays pour voir si ces résultats se retrouvent dans des sociétés plus traditionnelles ».

www.lefigaro.fr

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés