DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

jeudi 18 avril 2013 à 22h33min

Au mois de mars 2013, 11 candidats au baccalauréat, inscrits dans des lycées de Bobo-Dioulasso ont été informés que leur dossier était rejeté. Ces lycéens ont obtenu le BEPC en Côte d’Ivoire, où l’administration a souffert de la crise politique. Ils ne disposent que d’une attestation de réussite à l’examen, valable un an, donc considérée comme « périmée ». Pire : il est trop tard pour déposer un nouveau dossier. Malgré les demandes de dérogation et les nombreux séjours en Côte d’Ivoire, ces onze lycéens pourraient bien être privés de Bac. Nous avons voulu en savoir davantage.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

Ils sont onze lycéens, étudiant en classe de terminale dans cinq établissements de la ville de Bobo-Dioulasso. Au lycée privé Maranatha, situé dans le quartier Sarfalao, secteur 17, Viviane et Jonas pensaient passer cette année le baccalauréat D, leur camarade Kofi le bac A.

Viviane Bayili est orpheline de père. Depuis la classe de seconde, elle étudie au Burkina Faso, sous la charge de son oncle André Bado, cuisinier. Comme ses camarades, Viviane ne dispose que d’une attestation de son BEPC, qu’elle a passé avec succès en Côte d’Ivoire. Elle n’a pas pu obtenir le diplôme officiel du BEPC compte tenu de la crise ivoirienne, et son attestation est aujourd’hui « périmée » au regard de l’administration. Sa sœur a pourtant effectué des démarches pour récupérer le diplôme, mais en vain. Jonas Nitiéma devait passer cette année le baccalauréat pour la troisième fois. Sa dernière chance. « Ensuite, ce ne sera plus possible. Ma famille n’acceptera pas », confie le lycéen, qui réside au Burkina depuis 2010. « Les deux autres années, je n’ai eu aucun problème, je présentais simplement mon attestation. Cette année, on nous a informé en février qu’il fallait se procurer le diplôme. Mais on a tous les problèmes pour l’obtenir. En 2011, je suis allé en Côte d’Ivoire. A leur niveau, ils nous ont fait tourner. En tout, j’ai fait cinq villes. On m’avait finalement assuré que le diplôme allait être envoyé dans la DREN d’origine, où j’ai passé mon BEPC. Puis les cours ont commencé et j’ai du demander à mon grand frère de s’occuper de ça. C’était en 2011. Le diplôme n’est toujours pas arrivé. »

Compte tenu des difficultés en Côte d’Ivoire

Le témoignage de Jonas confirme que l’administration ivoirienne n’a pas récupéré de l’instabilité politique que le pays a connue ces dernières années. Cependant, si les élèves concernés sont peu nombreux, la résolution du problème devrait être d’autant plus efficace et rapide pour les autorités burkinabè. Selon les élèves interrogés, c’est la première année que l’administration réclame à ces élèves le diplôme du BEPC pour constituer le dossier du bac. Les autres années, l’attestation de réussite à l’examen, sur laquelle figure les notes de l’élève, suffisait amplement. « Ils tenaient compte des difficultés en Côte d’Ivoire », a expliqué André Déna, directeur des études du groupe scolaire Gasmo I (groupe d’accueil scolaire moderne), confirmant que ces attestations étaient tout autant « périmées ». « C’est la première fois qu’on est confronté à ce problème. Dans notre établissement, trois élèves sont concernés. Deux d’entre eux sont en ce moment en Côte d’Ivoire, à la recherche des papiers », a-t-il précisé.

Du côté de la direction régionale des Enseignements secondaire et supérieur (DRESS) des Hauts-Bassins, le directeur dit avoir demandé des dérogations pour les élèves confrontés à cette situation. Selon ses déclarations, il s’est même personnellement rendu à Ouagadougou pour négocier. Malheureusement, il n’a pour le moment pas eu gain de cause.

La plupart de ces lycéens a payé cette année environ 100 000 FCFA pour les seuls frais d’inscription. Financer une nouvelle inscription en terminale s’avérera particulièrement difficile pour certaines familles. C’est le cas de l’oncle de Viviane. « Moi qui suis cuisinier, payer deux fois la même classe, c’est trop difficile ». Chacun de ces élèves est en passe d’être privé d’un diplôme important, diplôme que certains d’entre eux n’auront plus jamais la chance d’obtenir. L’examen n’étant pas une mince affaire, ces lycéens sont d’ores et déjà mal partis pour le réussir. Qu’ils soient actuellement en Côte d’Ivoire, afin de satisfaire l’Office du Bac, ou à Bobo-Dioulasso, ils ne bénéficient pas des conditions nécessaires pour se préparer à cet examen difficile.

Aucune information ne permet pour le moment de connaître le nombre de cas dans le pays, mais on peut déjà imaginer que la situation se reproduira d’année en année, tant qu’aucune solution durable ne sera trouvée. Au Burkina Faso, l’éducation est censée être une préoccupation majeure, une priorité pour « développer le capital humain ». La progression de la scolarisation, en particulier celle des femmes, sera sans aucun doute l’un des facteurs décisifs pour le développement du pays. Si ces jeunes Burkinabè ont l’opportunité -et les moyens- de passer le niveau Bac, de grâce, laissons-leur cette chance.

Souro DAO
Henri LE ROUX/Stagiaire

L’Express du Faso

ENCADRE

610 : Viviane Bayili, lycée privé Maranatha

« Je suis venue en 2010 à Bobo-Dioulasso, où j’ai fait ma seconde, ma première et ma terminale. En début d’année, on a eu à dire au surveillant de l’école qu’on n’avait pas de diplôme de BEPC, parce qu’on avait passé les examens en dehors du Burkina Faso. Et il nous a dit que d’autres élèves avaient eu à passer cet examen-là les années précédentes, sans problème avec l’attestation. Donc, il n’y avait pas de problème à ce que nous puissions déposer les dossiers. C’est au mois de mars que le surveillant est venu nous dire qu’ils avaient rejeté les dossiers du bac, sous prétexte que l’attestation était périmée. Il fallait faire des dérogations et c’était nous-mêmes qui devions les amener à Ouagadougou. On l’a fait. Et celui qui a déposé les dérogations à Ouaga nous a fait savoir qu’ils avaient déjà donné une date limite aux dépôts de dossiers, et que cette date était déjà passée. Le directeur du lycée nous a dit que le DRESS était allé avec nos attestations à Ouagadougou, que l’office du Bac a refusé, donc, on n’a qu’à attendre l’année prochaine. Il nous a dit ça d’un ton sec. Je me demande si ça leur fait plaisir de faire baisser le nombre de candidats au bac. Moi je connais beaucoup de personnes dans la même situation qui ont eu à passer le bac l’année passée et sans problème. L’année est déjà partie dans l’eau, puisque présentement, avec ces évènements-là, on n’a même plus le courage de bosser ».

653 : Ibrahim Sawadogo, lycée du Gasmo I

« J’ai fait le bac en Côte d’Ivoire l’année passée. Ça n’a pas marché pour des problèmes de santé. Donc, j’ai décidé de venir faire le bac ici. Quand je suis arrivé, ils ont demandé les dossiers du bac, et ils ont demandé le diplôme du BEPC. Le papa s’est déplacé à Abidjan pour aller chercher le diplôme, mais il n’a pas pu l’avoir. Il a seulement eu une attestation, mais ça n’a pas permis de résoudre le problème. Eux, ils disent que obligatoirement, ils veulent le diplôme, que ce n’est pas l’attestation, ni le relevé. Or en Côte d’Ivoire, on ne peut pas avoir le diplôme aisément. Nous sommes allés à l’office du bac. On nous a dit que l’on devait demander une dérogation. Quand on l’a amenée, on nous a demandé d’amener le diplôme avant le 30 avril. Les parents ont commencé à chercher encore, mais le directeur m’a appelé pour me dire qu’ils ont essayé de tout faire mais que ce n’est pas possible cette année de passer le bac. Mes parents trouvaient que c’était une chance pour moi de repasser le bac. Je n’ai pas envie de reprendre une année. Il y a l’âge aussi : si j’avance pour aller de l’avant, c’est mieux. Pour mes parents aussi, parce que rester toujours derrière ce n’est pas du tout intéressant. »

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 avril 2013 à 23:23, par Rétinas
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Les autorités de ce pays là sont corrompus et malgouverne. Ils préfèrent prendre l’argent du pays pour aller le mettre à BNP PARIBAS ensuite vers UBS, que de construire des universités. Du coup, il n’y a que quelques 2 ou 3 universités (les autres étant le nom seulement) publiques pour plus de 60.000 étudiants. Qu’est-ce qu’il faut faire ? Ils pensent que c’est en réduisant le nombre de nouveaux bachéliers qu’ils arriveront à résoudre le problème.
    Ils ne veulent pas que vous passer le bac, ça ne les arrange pas !
    Sinon, moi je trouve que seule la connaissance compte : nul besoin de papier pour le montrer. Les papiers c’est juste pour avoir un aperçu (donc l’attestation suffit amplement). Si c’est gens là sont bons, on le verra au bac.
    M. les autorités du Burkina, laissez les enfants là passer le bac SVP !

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 01:49, par Inoussa verite USA
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Heee, L’Afrique, ca fait pitie. Toujours a decourager l’education de ces fils , a travers des procedures inutiles. Ces jeunes qui ont deja souffert des affres de la crise ivoirienne sont a nouveau punis. Je suis a genoux et implore votre pardon : LAISSEZ CES JEUNES PASSER LE BAC. Dans les pays occidentaux le BEPC n’existe meme plus. il ne faut jamais decourager l’effort d’un eleve. Laissez ces jeunes tenter leur chance au BAC. On doit cultiver le savoir et non l’ignorance. Simplifier les choses, oh pays sous developpes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 05:34, par L’autre Dao
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Soyons sérieux ; Vous parlez comme si le simple fait d’être candidat donnait systématiquement le bac. Je vous tire mon chapeau parce que vous avez décidé d’être la voie des sans voie mais de grâce, faites-le de la bonne manière ! zut !!! L’express du Faso nous sert du n’importe quoi.

    Répondre à ce message

    • Le 19 avril 2013 à 14:38, par Christmas
      En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

      Evidemment quand on a franchi ce stade de contrôle des connaissances on devient raisonneur, mais malheureusement le plus souvent on raisonne dans le vent. Si vous ne trouvez pas injuste le fait de n’avoir pas averti à temps ces élèves pour qu’ils se mettent dans les conditions requises, alors il vaut mieux ne rien dire. comme ça personne ne vous en-voudra.

      Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 08:06, par Lassana
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Je crois que le journaliste ne connait pas le nœud du problème des élèves qui viennent de la Côte d’Ivoire ou d’ailleurs. Sous aucun prétexte on ne dois violer les textes de notre pays pour favoriser la prolifération des diplômes dont l’origine n’est pas certifiée. C’est dommage que vous autre journalistes vous n’allez pas vers les vraies info. La Direction régionale du Mess est là .

    Répondre à ce message

    • Le 19 avril 2013 à 15:33, par romi
      En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

      Dans presque tous pays,en voie de développement,on a plus besoin. De présente,le bepc avant de passer le bac surtout pour un élève en classe de terminale,en plus le bac est un examen,je te le rappelle,et pour l obtenir il faut être competent

      Répondre à ce message

      • Le 21 avril 2013 à 13:11, par lafouine
        En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

        vous parler de compétence !!! il s’agit pas d’une question de compétence ici cher monsieur, ces élèves que vous blesser avec vos propos sont de dynamiques élèves, car ce sont la plus part, mes camarades de classe.ce sont des fils,des filles, des sœurs et des frères d’autres personnes, dont la situation de leur vie ne vous touche surement pas et peut-être vous vous en fouter mais s’il vous reste un peu de sagesse vous saurez mieux raisonner.

        Répondre à ce message

      • Le 21 avril 2013 à 17:20
        En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

        Meme a un examen, il y a des condirtions. La forme est tres importante aussi. Mais je reconnais que le ministere n’aurait pas du attendre mars pour exiger le diplome. J’ai bon espoir que le ministere se chargera de se renseigner en CI par voie officielle pous s’ assurer que les detententeurs des dites attestation ssont vraiment de vrais brevetes. La fraude est plus avancee en CI et au Nigeria et je suis aussi pour que l’ on protege le serieux de notre bac qui en france ici vaut toujours son pesant d’ or. J’ ai bon espoir que ce couac pourra etre leve pour le bonheur de nos candidats et pour le credit de notre bac. Deux exigences toutes aussi pressantes l’ une que l’autre.
        LOP

        Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 08:21, par le prophéte
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    ETRE NE HORS DU PAYS Cé SIMPLEMEN COMPLIQUE. NOS EDUCATEURS DOIVEN ETRE A MESURE DE RESOUDR CE PROBLEM

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 08:21
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Quelle est cette affaire de diplome du BEPC qu’il faut absolument avoir avant de passer le BAC. L’office du BAC a mieux d’autre a faire que de priver ces eleves de passer l’examen du premier diplome universitaire. C’est la derniere chose qu’on devait les faire subir a quelques semaines de cet examen. Sincerement, moi je ne vois aucun probleme a ce niveau surtout que certains ont eu a frequenter des etablissements de ce pays depuis la seconde. Meme le Directeur du DRESS a demande une derogation pour ces eleves qui n’a pas aboutit. De grace, laissez ces pauvres eleves en paix. Laissez-les passer leur examens du BAC.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 08:26, par ka yaandé
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    De grace laisser les enfants passer leur examens. c’est quelle histoire ca encore. Pourquoi prendre subitement des lois qui ne font que nuire aux enfants du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 08:33, par mackiavel
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Franchement, il convient de s’interroger sur la légitimité de certaines décisions. Premièrement en quoi la détention du BEPC est-elle une condition nécessaire pour être candidat au BAC ? Ensuite, même si tel était le cas, pourquoi ne pas accepter une une dérogation pour les raisons qui ne sont pas dépendant du candidat. Au CAMES, on fait pareil pour les candidats qui ont fait des efforts de complément de dossier.

    Répondre à ce message

    • Le 19 avril 2013 à 15:38
      En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

      Il convient de s’interroger de la légitimité d’avoir un permis avant de conduire. OK ?
      Pourquoi une dérogation. Pourquoi doit-on exiger qu’un papier soit légaliser si tu ne donne pas l’original ? Tu veux frauder ou quoi ? Ok ?

      Pour le dossier du CAMES, tu mens. En fait je ne devrais pas dire que tu mens pour être courtois, mais ton mensonge est tellement gros que je pense que je ne dois pas m’empêcher de te dire qu tu mens !

      Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 09:29, par Yaa Mâam
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Si le bac burkinabè a encore une bonne réputation c’est la rigueur qui entoure toute la législation relative à son organisation et la délivrance des diplômes aux lauréats (hormis les problèmes informatiques qui ont entaché la proclamation de résultats de certaines cessions dans quelques jurys et qui du reste, ont été rattrapés).La dérogation facile, sans le temps de procéder à des vérifications à la source, peut ouvrir une faille dans le système et dans laquelle les faussaires de tout poil vont s’engouffrer.
    Toutefois, il y a de quoi être peiné quand on se met à la place de ces élèves qui sont victimes d’une situation indépendante de leur volonté. La solution serait que le MESS récence urgemment et de façon exhaustive tous ces cas et dépêche une mission qui rencontrera les autorités ivoiriennes qui pourraient certifier les attestations présentées par ces élèves au cas où la partie ivoirienne ne peut pas délivrer sur place les parchemins définitifs. Et voir ce qui peut être fait pour que ces désagréments n’arrivent plus à nos enfants une prochaine fois. Le droit à l’école n’en pas un sans droit aux examens scolaires.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 09:30, par atta
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Courage les amis. le hic est qu’il n’y pas de coordination entre les deux pays sur ce volet. c’est récurrent ces genres de chose. A notre temps, on a pu déposer avec l’attestation même ancienne parce qu’en CI, te delivrer l’original du diplôme, il faut te reveiller tres tot. Avant meme la crise, j’ai essayé de retirer mon BEPC mais finalement jai laissé tomber. Cela ne m’a pas empeché d’être admis au Bac.
    Laissez les competir et ensuite verifier avec les autorites ivoiriennes. En cas de fraude, ils seront blamés pour usage de faux.

    Répondre à ce message

    • Le 19 avril 2013 à 12:28, par kl
      En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

      Cette situation de diplôme de BEPC ne relève pas de ces élèves. Cette rigueur n’est pas faite pour faciliter le retour de nos frères de la CI. Les responsables de l’éducation savent très bien qu’il est très difficile de retirer un diplôme (BEPC ou BAC) en CI alors pourquoi chercher à faire souffrir ces élèves.
      Qu’ils aient le diplôme du BEPC ou pas je pense qu’il faut les laisser composer. Les années précédentes ils ont composé sans le diplôme mais avec les attestations et cela n’a pas dévalorisé le BAC burkinabé. Ce n’est pas en composant avec le diplôme qu’une valeur s’ajoutera à ce BAC.
      La valeur d’un homme n’est pas liée aux diplômes mais plutôt à ce qu’il sait faire avec les connaissances acquises. Est-ce ces élèves (avec attestations) sont bons en classe ou pas . Laissez les composer.

      Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 10:01
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    L’administration burkinabè a l’art de compliquer les choses pour les citoyens quand c’est trop simple. Mais, quand, c’est pour résoudre les vrais problèmes, ils sont aux abonnés absents.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 11:19, par Saydou
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    C’est tout simplemnt Revoltant cette situation. Qu’ils trouvent une solution pour que ces jeunes puissent passer leur Bac en toute tranquilité. Sinon, voici parti encore les sources d’un autre probleme dans ce pays. Combien sont ceux comme nous qui sommes né en Cote d’Ivoire et somme dans cette situation. Que les autorités competente coordonnent avec celles de la Cote d’Ivoire pour trouver une solution definitive à ce probleme. Arreté de traumatiser les jeunes dans ce pays !
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 11:38
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Je suis d’accord qu’on soit rigoureux mais les réalités de chez nous ne sont pas forcement les réalités de l’autre côté. Ce sont des citoyens burkinabé et élèves en plus, pire certains sont orphelins. Ils ne passent pas le bac, ils pourront pas passer de concours avec leur diplôme (attestation) parce que validité 1 an.
    Qu’est ce qu’ils deviennent, parce que par sur qu’ils puissent récupérer leur diplôme. Il est très très dur de se procurer son diplôme en CI.
    C’est une situation qui fait appelle à nos autorités pour une résolution curative du problème par ce que je ne crois pas qu’à eux seuls ces élèves pourront avoir gain de cause.
    On a un ministère des affaires étrangère dynamique, on a une ambassade en CI pour laquelle on cotise 5000 F pour la construction de la maison depuis des décennies, ....
    Je crois qu’il faut donner à ces élèves leur chance, et mettre en place une commission à l’ambassade du Burkina en CI pour faciliter l’obtention de ces documents aux futures.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 12:11, par EH DIEU
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    J’en ai des larmes aux yeux !

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 12:48, par Gringo
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Mr le journaliste pourrait au moins approcher la direction pour comprendre de quoi il retourne

    Répondre à ce message

    • Le 19 avril 2013 à 15:29
      En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

      On peut plaider du fait que les élèves rencontrant des problèmes, le ministère soit souple. Mais il ne faut pas défendre l’indéfendable. Et je sais que les autorités chargées de gérer les dossiers des élèves, se contorsionnent et jouent des pieds et des mains pour aider les élèves. Mais comme chacun est assis dans coin pour écrire du n’importe quoi, l’on condamne. Je souhaite préciser que je ne suis pas toujours d’accord avec le ministère dans ses actions, mais quand quelqu’un a raison une fois, il accepter concéder qu’il a raison.

      Vous savez il y a des enfants qui à l’âge de 7 ans n’ont pas un acte de naissance. Je pense que ceux qui disent qu’il ne faut pas exiger un papier pour le BEPC trouveront normal. Il faut préciser que le papier du BEPC est sécurisé tandis que le papier de l’attestation est une simple feuille blanche imprimée. Alors comprenez qu’ l’Administration ne sera pas complice de l’introduction de faux document.

      Actuellement il arrive que la Police vous demande votre CIB avant de franchir la porte de certains services. Je pense que ceux qui disent qu’il ne pas faut exiger un papier trouveront normal. Ainsi le fait d’être né devrait suffire. Il ne faut exiger rien de personne.

      Des élèves arrivent au BEPC et n’ont pas une copie de leur acte de naissance. Renseignez-vous auprès des écoles, en Troisième, il arrive parfois de renvoyer un élève 2, 3 4 fois avant qu’il vous ramène son acte de naissance pour son dossier. Est-ce normal ? Depuis la sixième était-il au courant qu’il v a passer le BEPC, oui ou non ? Depuis la seconde les élèves savent qu’ils vont passer le Bac. Alors. Il y a des élèves qui passent le BEPC en CI et qui ont leur diplôme. S’il n’y a que 11, comment les autres ont fait ? Il n’y a pas d’établissement qui n’a pas son Ivoirien pour le bac. Alors comment les autres ont fait ?

      A cette allure, l’on demander un jour à l’ONI de ne plus exiger un acte de naissance avant de faire une CNIB. D’ailleurs la CINB coutait 500F il y a des gens qui n’ont pas trouver trouver 500F pour le faire. Maintenant, il vont trouver 2500F. En disant cela je n’approuve pas la hausse du cout. je veux souligner simplement ceux qui attendent la dernière minute pour tout.

      CONCLUSION : Il y a vraiment des gens qui sont pires que des moutons par leur raisonnement en pensant que tout ce que les autres font est mauvais.

      DEUXIEME CONCLUSION : Si le journaliste n’a pas approché la DR, c’est parce qu’elle sait pertinemment qu’en approchant la DR, la vérité des faits va l’empêcher d’écrire son papier.

      Répondre à ce message

      • Le 23 avril 2013 à 13:05, par BANAO
        En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

        Toi tu parles beaucoup pour ne rien dire. Assures -toi avoir bien lu les interviews de ces élèves.
        Quand tu dis "Il n’y a pas d’établissement qui n’a pas son Ivoirien pour le bac" saches que d’une manière générale
        les élèves rentrent au pays Bacheliers.
        Ils sont en Terminal, recules de trois ans, tu avais quelle CI ?
        Alors Pauses-toi la question : Dans quelles conditions ces élèves sont arrivés au pays ?

        La verité est que tu ignores la réalité en CI. Mais prends u peu de ton pour lire les commentaires des autres ! et demandes , à ceux qui disent avoir abandonné la récupération de leurs diplômes, le pourquoi ? .

        A moins que cette affaire soit d’une couverture médiatique d’envergure ou que les autorités interviennent sinon exiger à ces élèves ces leurs diplômes de BEPC aujourd’hui
        pour le BAC c’est = à ne passer pas le BAC. (sauf si l’élève aussi a un bras long).

        Cependant je te comprends, tu n’as jamais vécu une situation pareille mais c’est pas pour autant qu’il faut voir les choses ainsi.

        Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 14:27, par Le citoyen
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    L’autre Dao et Lassana, j’ai com l’impression que vous êtes contre l’auteur de cet article. Contrairement à vous, je lui tir mon chapo. Il a fait un bon reportage. Le DRESS des Hauts-Bassins, des directeurs des études, des élèves concernés opnt tous eu droit à la parole. Vous aussi ! Même si vous n’aimez pas ce journaliste, ayez le courage de reconnaître qu’il à toucher à un sujet très crucial ! En quoi L’Express du Faso nous a servi du n’importe quoi ? C’est vous qui raconter du n’importe quoi. Bravo au journaliste et à son journal

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 15:22
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    laissez les enfants passer leur BAC. Moi j’ai eu le BAC F3 en côte d’ivoire depuis 1992 et jusqu’à présent je n’ai jamais pu récupérer mon diplôme mais çà ne m’a pas empêché de faire des études universitaires.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 15:32, par lajoie
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    c’est compliqué quand tu n’ai pas toi même à Abidjan pour retirer ton dipôme. Mon cousin a fait les démarches pour ma soeur et à la fin il a payé environ 400000 fcfa pour que le diplôme vienne par dhl parcequ’il refuse de remettre le diplome à une autre personne qu’à l’intéressé même. L’année dernière il y avait un groupe d’étudiant qui s’était mobilisé pour le ça, les diplômes sont arrivés et le retrait se faisait à l’université de Ouagadougou. Cette année ils ont fait pareil pour le BEPC et pour le BAC peut être que l’info vous a manqué. courange et bonne chance

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 15:54, par legrand
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Le ministre peut t’il nous dire en quelle année passé à été conditionner à l’obtention du BEPC ? .Ceux qui ont passé le BAC sans BEPC sont ils compétants où pas ? .Je veux que le Ministre me repond.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 19:18, par kassamba
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    que le journaliste revois son titre !! ce n’est pas sérieux de titrer ainsi !!! EN PLUS on dit toujours aux élèves de 1ère passant en terminale quelles sont les conditions qu’il faut pour se présenter au bac, quels sont les pièces à fournir !! et l’information leur est donnée dès la fin de l’année !.ils ont donc toutes les vacances et même le 1er trimestre pour se préparer .les cas évoqués ici ne sont pas nouveaux ! et les cas venus ce cote d’ivoire trouvent généralement un denouement ! Mais si cette fois ci ça coince, alors il y a autre chose !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 20:29, par Delpaolo
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    gouverner c’est savoir anticiper. certaines décisions surtout académiques peuvent l’être. pourquoi attendre que ses élèves s’inscrivent, commencent les cours et préparent leur examen pour dire qu’ils ne le pourront pas. il fallait faire un communiqué pendant les vacances 2012 pour qu’ils prennent les dispositions qui sied. ça montre comment le pays est gouverné. ne faites pas porter les conséquences de votre incapacité d’innover sur ces élèves. si vous ne pouvez quitter du pouvoir. taka boye sa.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 20:33, par King BY
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Refuser que ces jeunes passe le bac,c est êtr méchant d la part de nos autorités.Ces élèves ne peuvent pas eux même s’élaborer des diplomes.Si les diplômes ne sont pas disponible en RCI,est ce la faute aux élèves ?Que font nos autorités pour leur faciliter la tache ? Ils faut qu’ils trouvent des solutions en accord avc leurs homologues de CI afin de nous faire parvenir les diplômes.

    Répondre à ce message

    • Le 21 avril 2013 à 17:33
      En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

      Ne sentimentalisez pas le debat.Je souhaite que le Ministre fasse quelque chose, en matiere de verification des vrais diplomes, et cela de facon exceptionnelle, mais je n’ approuve pas ceux qui pensent qu’ on ne doit pas exiger le diplome. C’est comme ca, les conditions du bac et pourquoi vouloir aller contre les textes ? C’est encore l’esprit de revolte contre nos autorites qui le meritent bien parce qu’ elles memes ne sont pas rigoureuses avec la gestion de la chose publique, mais tout de meme, il ne fat pas que les gens refusent qu’ on marche sur la base d’ un texte a minima. L’annee prochane, si quelqu’ un n’a pas le diplome du BEPC, meme s’ il est ne sur Mars, pas d’examen de bac. Mais cette annee, il n’ est pas question de les laisser passer sans un minimum de verification. L’ etat peut prendre sur lui la charge de verifier ca, mais apres, c’est fini. Il faut que les gens apprennent a se lever tot pour faire ce qu’ ils doivent faire. Un peui de rigueur ne tue pas. L’ africain a trop d’ exceptions dans ses manieres de faire. On dit que la moyenne de passage c’est 10 ou rien. Mais on dit que non, tel eleve a eu 9.87, il faut comprenndre. On comprend. Un autre souleve le probleme d’ un eleve qui a eu 9, 85. On dit que c’est tres proche de 9.67. Et un autre dit que Goama a eu 9, 34, qu’ il n’ y a pas un tres ecart entre 9.85 et 9, 34. Zourata a eu 9, 27 qui n’est pas tres loin de 9,34. Et que dire de Balibie qui a eu 9, 10/20. Il n’ y a que 0.17 de difference. Ainsi de suite jusqu
      ’a ce qu’ on en arrive meme a 7.32 de moyenne. Quand est-ce qu’ on va arreter avec les derogations ? Ls gens n’ ont qu’a apprendre a faire leur devoir a temps.

      LOP

      Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2013 à 07:12, par Sfofana01
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Pauvre BURKINA avec certains dirigeants plus mauvais que satan, en tant qu’être humain réffléchissez a plusieurs réprises avant de gaché l’avénir d’un enfant et le rêve de tout une famille. on sait que vos enfants ne serons jamais confronter a ses problèmes, car eux il sont eux la chance d’être des enfants de dirigeant. normalement c’est a vous de les aidez a résoudre ses problèmes, si le ministère Burkinabé de l’enseignement contact, celui de la Côte d’ivoir l’affaire sera résolu en si peut de temps et le peuple sera fière de son gouvernement, ne sacrifié pas le rêve de ses jeunes, si vous le faitent et que la justice humaine vous râte alors saché que celui de DIEU ne vous râteras pas...

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2013 à 12:03, par JUSTICIER
      En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

      Je pose cette question a tous ceux qui pensent que cette mesure est soutenable. Est-ce qu’on demandent à tous ceux qui ont eu leur BAC en Côte d’Ivoire de présenter leur diplome du BEPC avant de s’inscrire à l’Université ? Il faut comprendre une chose, dans ce pays (RCI) on n’est pas obligé d’avoir le BEPC avant de s’inscrire. De plus, les diplômes du BEPC ne sont presque jamais octroyés. Il faudra aussi tenir compte de la situation de crise qu’a connu la RCI. Et nous nous somme dans la même union économique et financière avec ce pays, sans oublié les nombreux accords et liens historiques et sociaux qui nous lient avec ce pays.

      Tous ceux qui s’inscrivent dans nos universités avec le BAC ivoirien, n’ont l’on pas obtenu en preésentant leur diplôme de BEPC.
      De grâce laissé ses jeunes gens et filles postuler au BAC. il n’ont pas demandé à naitre en RCI, Ils sont victime d’une situation qui pourrait être résolue entre les autorité de l’éducation de ses deux pays

      Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2013 à 12:29, par tièkadiyé
      En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

      Sfofana01 et tous les autres là, pourquoi vous êtes aussi cons que malhonnêtes ? Même en tant que diaspo, si tu viens avec ton attestation faire la seconde, tu dois déjà chercher à connaître les conditions à remplir pour le BAC. Par ex. pour prétendre à une bourse ils faut une copie ou un extrait d’acte de naissance, pour passer le BAC il faut le diplôme du BEPC. Mais ces 11 cancres et imbéciles sont restés à semer la merde. Ils sont arrivés jusqu’en terminal sans chercher leurs diplômes et maintenant il faut s’attacher les services d’un journaliste idiot, tchrrrr ! Vous n’êtes pas les seuls diaspos à passer le BAC. Comment les autres ont fait ? Les textes sont faits pour êtres respectés. Et si cela ne vous plait pas, recommencez le BEPC au BF et après vous passez le BAC.

      Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2013 à 10:57
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    nul ne peut se prevaloir de ses propres turpitudes.

    Répondre à ce message

  • Le 27 avril 2013 à 23:23, par yargui
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    Sincèrement dit nos frères et sœurs qui ont bossé en RCI ont du mal à retirer leur diplôme. Il faut que nos autorités trouvent une solution pour nous aider.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 13:20, par DJO PAPI
    En réponse à : DRESS des Hauts-Bassins : Onze lycéens privés de Bac

    vraiment cette situation nous préoccupes tous car ces personnes ont perdues,une année cadeau,de l’argent versé sans gain de cause.moi je demande au autorité burkinabé de faire pardon de voir ce qu’ils peuvent faire pour aider nos frères.je me dit aussi que certains écoles sont complices de ce jeu car il faut prévenir les élèves depuis le jour ou ils sont présents devant votre caisse plutot que de prendre leur argent gratuit car ils pourraient laisser votre école et allé aider les parents pour cultiver et cela est un bon moyen de lutte contre la faim au Faso.mes amis s’ils vous plais ne baissé pas les bras ok !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés