Armée burkinabè et Soutien à la paix au Darfour : 800 éléments du bataillon Laafi 5 prêts à être déployés

mercredi 3 avril 2013 à 22h07min

Dans quelques semaines, en mai, l’armée burkinabè, en collaboration avec l’armée américaine, procédera au déploiement de son cinquième bataillon ‘’Bataillon Laafi’’ au Darfour. La cérémonie de fin de formation des éléments du bataillon a eu lieu ce mercredi 3 avril 2013 à Loumbila, sous la présidence du chef d’état-major général des armées burkinabè, le Général Honoré Nabéré Traoré et en présence de l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina, Thomas Dougherty.

Armée burkinabè et Soutien à la paix au Darfour :  800 éléments du bataillon Laafi 5 prêts à être déployés

Après 9 semaines d’intense formation, les membres du bataillon sont ainsi jugés aptes à être déployés au Darfour, dans le cadre des opérations de soutien à la paix dans cette partie occidentale du Soudan. L’instruction débutée le 24 janvier 2013 a consisté d’abord en la formation de l’Etat-major et des cadres. Du 28 janvier au 1er mars 2013, ils ont reçu des enseignements portant sur les compétences, les méthodes et les procédures d’Etat-major. Cette première partie de la formation a été sanctionnée par un exercice de commandement, un CPX (Command Post Exercise).

La seconde partie de la formation a été consacrée à l’instruction de la troupe. La formation de la troupe a duré quatre semaines et a porté sur les domaines suivants : l’utilisation du GPS, les patrouilles, les techniques de bouclage et de fouilles d’une zone, le combat en zone urbaine, la défense d’un camp et d’un check point, l’escorte des convois et de VIP, le tir aux armes individuelles et collectives, le secourisme, les règles d’engagement et les droits de l’Homme.

L’exercice d’entraînement en situation de conflit, en anglais le STX (Situational Training Exercise) a marqué la fin de cette phase d’instruction des hommes. La formation d’ensemble du Bataillon Laafi 5 s’est terminée par un entraînement en situation de zone de conflit, par un FTX (Field Training Exercise). Organisé sur 48 heures non stop, cet exerce a constitué en même temps l’évaluation de l’aptitude opérationnelle du Bataillon.

Composition du Bataillon

Le Bataillon Laafi 5 qui va bientôt être déployé au Darfour comprend au total 800 personnes. Il se compose ainsi qu’il suit :
- 49 officiers dont une femme
- 266 sous- officiers
- 474 militaires du rang
- 11 personnes civiles.

L’aspect genre a été pris en compte dans la composition du présent Bataillon. Au total, 9 femmes en font partie dont un officier.

Difficultés rencontrées et pistes de solution

Dans son intervention, le Commandant du Bataillon Laafi 5, le Colonel Jean Arthur Idriss Diasso a fait cas de difficultés rencontrées pendant l’instruction et qui ont quelques fois entravé le bon déroulement de la formation. Il s’agit notamment du nombre insuffisant des moyens logistiques, de problème d’eau et d’hébergement.

Et de souhaiter des améliorations pour les futures formations en ce qui concerne le problème logistique. Pour ce qui concerne la question d’eau, il préconise d’examiner la possibilité de connecter le site du centre de formation de Loumbila au réseau de l’ONEA (Office National de l’Eau et de l’Assainissement). S’agissant du problème d’hébergement, le Commandant Diasso souhaite que l’on prévoie assez de tentes pour les futures formations, en attendant l’aboutissement du projet de construction d’un centre des Opérations de Soutien à la Paix.

Bataillon Laafi 5, fruit de la coopération militaire Américano-Burkinabè

Les éléments du Bataillon Laafi 5 comme ceux des Bataillons Laafi précédents ont été formés dans le cadre du programme ACOTA (African Contingency Opérations Training and Assistance) qui signifie en français Assistance à la Formation pour les Opérations d’Urgence en Afrique (AFOUA).

« Il y a de cela cinq ans, le déploiement du contingent burkinabè au sein de la MINUAD était sans doute, l’opération de paix la plus ambitieuse, la plus complexe et la plus exaltante de l’histoire des Forces Armées Nationales (FAN).

Grâce à la détermination des autorités politiques, à l’engagement de toute la hiérarchie militaire et au soutien constant des Etats-Unis d’Amérique, la projection et le déploiement du bataillon Laafi sont devenus réalité au cours du premier semestre 2009 et de cette date à aujourd’hui, nous avons su faire face à un autre défi : celui des relèves », a rappelé le chef d’Etat-major général des armées burkinabè, Honoré Nabéré Traoré.

Et l’Ambassadeur Thomas Dougherty d’indiquer que son pays, les Etats-Unis d’Amérique, a investi plus de dix milliards de francs CFA en matériel, formation et équipement de maintien de la paix au profit des forces armées burkinabè. « A travers le programme ACOTA, le gouvernement américain traduit concrètement sa volonté d’accompagner le Burkina Faso dans ses efforts pour garantir la stabilité et la paix en Afrique », a-t-il ajouté.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Messages

  • l’envoie de cette mission de bataillon laafi5 est vraiment salutaire. bon courage à nos braves soldats. que Dieu vous accompagne et que la paix revienne au Darfour et partout dans le monde

  • Pour aller au Mali on se presse pas beaucoup par contre pour aller au Darfour on y vas par centaine à mon avis les primes ne sont pas les même qui est fou

  • c’est bien mais pensez au Mali, notre voisin d’à côté......

  • Qu’il partent au mali. c’est à notre frontière. ou bien ? C’est la que se trouvent la bataille.

    • A mon avis on doit leur dire d aller au darfour a pied en passant par l agrar des Iforas

    • La question du Darfour, c’es comme un engagement que tu as déjà pris vis à vis d’un ami. cela ne t’empêche pas de contracter de nouveaux engagement à la seule condition que tu ne romps pas l’ancien engagement ! Allez vous comprendre ça ?

    • Tas d’ignorants ! Que savez-vous de l’Armee ? Pas grande chose, si je m’en refere a vos critiques et reflexions. Ce bataillon a commence sa formation dans le cadre de son deploiement au Darfour, bien avant l’intervention de la France au Mali, et sur financement des pays donateurs commes mentionne dans l’article. Ce n’est donc pas une question de primes qu’il faut relever ici ! Apprenez a vous instruire et a vous informer, plutot qu’a contester ou calomnier sans vergogne et sans fondements !

    • qui est fou ?apres 6 mois je reviens et construis ma villa.qui dit mieux

    • on ne calomnie personne,on constate tout simplement que nous avons une armée d’opérette qui excelle dans le maintien de la paix au darfour mais incapable d’affrontrer des jihadistes au nord mali. je sais que ça vous fait mal mais c’est la triste réalité. supprimons cette armée qui nous revient trop chere et ne sert pratiquement à rien si ce n’est embastillé son propre peuple aux mains nues.

    • mdrr ! 4 avril 11:29, vos propos sont impertinents, vs y allez un peu trop fort kan mm hein ! supprimer l’armée ? et lorsque y’a une menace, kon se retrouve ds les mosquées et eglises a prier le bon Dieu de nous proteger ? mm Dieu va nous refuser ca ! et de plus vs parlez d’embastiller kel peuple ? celui du Burkina ? riiidicule voyons ! l’armée certes n’est pas blanche coe neige ! mais tt de mm ! gardez vos discours revolutionnaires et bonapartiste pr vs !

    • ah connait pas ah demander ! le Burkina est déja au mali !

    • bravo ! tu dis bien des mots ! tu parle voir bien ! sais tu au moins comment devient on militaire ? je suis sur que tu as peu d’infos ! avant tout ;je te guide.
      1- soit homme et decide d’être un pour ta nation
      2-accepte de te faire un maillon constructif de la chaine ( la nation)
      3
      4 etcµ....
      un conseil : laisses toi aller au fond des reflexions que tes frères , soeurs, pères vivent avec toi tous les jours et tout n’est pas rose comme tu le souhaiterais ! cultives en toi le pardon du coeur, l’entraide, la volonté de travailler pour le peuple ! ne cultive cet esprit qui te ronge au jour le jour( detester autrui) ! soit fort !

    • Et lorsqu il y a une menace ,laquelle ?Quelle menace voulez vous qu il aie sur le Burkina .
      Kan bien meme il y aura une menace laquelle,ce n est pas sur cette armee d opperette nous comptons ,ils detallerons plus vite que les civils

    • c’est toi qui es ridicule et meme trop. exemple pour exemple,le mali est envahi mais qui a sauvé la vie des maliens ? qui a sauvé la vie des pays comme le faso,le niger et les autres pays de la cedeao ? ce n’est ni l’armée malienne,ni cette armée toujours en attente de la cedeao mais c’est bel et bien l’armée tchadienne,l’armée française sinon tu serais maintenant caché dans ton trou de rat parceque comme l’armée malienne qui a pris la poudre d’escampette,notre armée de gonzesses allait faire encore pire en te laissant à ton sort avec des ’demerde-toi’. qu’on est le courage de dire que nous n’avons pas d’armée et confiernotre sort aux autres pays qui ont des armées respectables. il y a pas de honte en ça,mettons notre fierté de coté avec des centaines de millairds gaspillés par an pour entretenir des voyous alors qu’ils ne servent à rien alors que ces milliards auraient servi si ils sont gérés à décoller nos universités qui agonisent. alors question : tu préféres une armée minable budgétivores ou des universités fortes ? What’s the question. toute façon tu verras aucun pays se developpé avec des anes.

    • Tapez votre texte ici. le darfour ça se vit ça se raconte pas bonne chance à mes fréres d’arme.

  • Courage aux brave soldats burkinabe.
    ABS laisse les maliens gerer leur probleme, y,a d,autre Malien qui ne connait pas la solidarité et la Tolerance. Tu sais Combien de nos compatriotes qui ont eté tués par certains Malien au Senegal ? T,informe toi d,abord avant de parlé. Nous avons deja´fait bocou pour le Mali ( Hebergement , Facilitation, envoie de 500 soldats...´)

  • Au Mali, ils se planquent derrière les francais et le tchadiens, mais ils vont au darfour par milliers. Le mali nous concerne plus. On a vu comment l’armée de ce pays a été balayé en un temps record

    • Ils gardent les ponts. Bravo

    • Je propose q ns arrêtions d faire les ignares pr une fois..mme si répulsion ns avons pr béret rouge,treillis et rangers ,faut pas oublier q ns avons près d 300 soldats au mali dont certains à tombouctou, sans compter les successifs renforts dont vs n’avez aucune connaissance.cette mission là c’est un ensembl de coordination : tant q chaq force tient sa place et joue son role, la mission d’ensemble est réussie !tt l monde n’a pas besoin d fair l guerroyeur pr q ca marche..reconnaisons kd mm kil ya du mérite...mon ami ki dit k’un simple vigile pourrait faire le travail au darfour, jspr q tu y es déjà allé et q tu connais bien forobaranga, habila, el Geneina et autres !!!sinon rends moi c service:tais toi..j’étais avc eux et civil q jsuis jai vu cmt ils en bavent !!L’autr ki dit d supprimer l’armée ;lol jspr q tu pourras bien porter l voile et la djelaba aux tiens et q tu porteras des pantalons sautés et la barbe kd ils seront à nos portes !!notr armée est loin d’etr parfaite mais n’oublions pas...informons ns...

  • pour aller faire du tourisme au darfour tt frais payé + une grosse cagnotte ces désœuvrés jouisseurs qui aiment la belle vie et la bonne chair se font des coups bas pour y etre. par contre qand s’agit d’aller dans les massifs des ifoghas, ngaw ils inventent des histoires à dormir debout pour se défiler et pourtant le mali est à nos portes par rapport au soudan. j’ai trop honte a votre place. vous faites pitié.

    • mr du 4 avril 07:15,vs parlez de fuir ou de défiler ;ne ns raconter pas des balivernes.Connaissez un soldat burkinabè qui ait refusé d’aller au Mali ? La guerre se fait avec strategie ! il y’a un Etat major,chaque armée n’évolue pas seule ! juste une question, croyez vs ke si ttes les armées engagées au mali allaient ds les ifoghas, ki allaient securiser les villes libérées alors ? alors soyez pertinent tt de mm ! cordialement !

    • très bien dit mon frère !

  • On parle de paix ici et non de guerre. Au Mali, c’est la guerre, au Darfour c’est la paix. Nous, on veut la paix. Et les Maliens, où sont-ils avec Sanogo ?
    Laissez les Maliens regler leurs affaires de famille. Ils ne veulent pas de la CEDEAO et le Burkina Faso fait partit de la CEDEAO.
    Ils disent qu’ils sont capables. Ils attisent la haine entre les peuples de l’Afrique de l’ouest et surtout des Burkinabe qui veulent les aider. Il ignorent completement l’origine de la crise comme si elle datait d’hier a la mediation du Burkina dans leurs crises politique.

    • T’es pas cohérent sinon pourquoi tu ne dis pas que nous devons laisser les Soudanais régler leurs affaires aussi ?Dis simplement qu’au Soudan,c’est du business sans danger que même un simple vigile peut faire,ce qui n’est ps le cas malien où là,il faut être garçon comme les vaillants militaires tchadiens et français.Donc ne nous pompe pas les narines parceque il y a militaires dans militaires,les nôtres ne le sont pas encore.Ils sont juste utiles pour les défilés du 11 décembre.

    • rien ne sert de se cacher derrière un écran et parler sans fondement en anonymat. fait un tour au Darfour tu verra que tu parle aux hasards. en plus tu penses que ces soldats français ou tchadiens sont plus que ceux du Burkina ? mon ami tu n’a rien compris !! occupe toi de ce qui te regarde que de te pavaner sur ce que tu ne connais pas !!

  • c’est 800 soldats pouvaient appuyer la police et la gendarmerie à réduire le grand banditisme, surtout des bandits à mains armées. il faut porter secours chez soit avant de porter secours chez l’autre.

  • bon courage à nos braves soldats.

  • bon courage à nos braves soldats.

    • bon courage a nos braves soldats. que ceux qui contestent aillent au front.
      le Mali avait bien dit qu’il ne voulait pas de soldats de la cedeao, pourquoi vouloir a tout prix y allé contre leur gré. les sodats maliens eux même ont peur d’y allé en plus ils nous humilient en disant qu’ils n’ont pas besoin de la cedeao pour libéré le nord Mali, il on mieux que l’Afrique , la mère patrie ! la chère France. Nous respectons nos frères maliens et demandons aussi un peu de respect.

    • La participation au maintient de la paix est salutaire ;mais il faut aussi qu’on songe à reformer notre armée afin qu’elle sorte de cette situation deplorable ;l’armée doit servir le peuple en l’accompagnant dans son developpement et non etre une charge pour le peuple et contre le peuple ;comment pouvez-vous comprendre qu’un militaire utilise l’arme du contribuable contre le contribuable ?combien de militaires savent que les armes qu’ils ont sont en fait des armes des contribuables ?c’est triste mais nous esperons qu’ils prendront conscience et arreteront de s’en prendre aux civiles qui sont pour le moment les soldats du developpement ;quelle est votre contribution à la croissance économique du burkina ?Commencez par l’humité,le travail,la complementarité et l’acceptation des critiques constructives.Regarder en egypte,l’armée est un employeur important ;regardez en Amerique,en europe,comment les civiles appuient les militaires par la recherche operationnelle !reflechissons et mettons nous au pas pour un burkina prospère !!!j’encourage les militaires qui ont compris et qui oeuvrent au developpement de notre cher patrie !
      Contribution à la construction de l’armée.

    • Solidarité à l’africanisme ; nous sommes solidaire entre nous au pays dans les baptêmes, mariages, déces et funérailles burkinabé De même entre pays il y a la solidarité . chacun se dit que un jour, il peut avoir le feu chez lui.
      De grace qu’on nous donnes nos primes ; que les gourous et ceux là assis dans les bureaux ne les détournent pas.
      les calculs sont faits

  • Quand on les voit aligner impeccablement comme ça, c’est beau, c’est martial. Mais, malheureusement, ils ont perdu le sens de l’honneur depuis 25 ans:leur devise, ce n’est plus Patrie, Honneur, Discipline. Non, c’est Argent, Femmes et Alcool. Pendant,que les américains qui vous forment ne se plaignent pas de l’eau et du manque de tentes, vous vous geignez. Je ne les imaginent pas dans le désert des Ifogas, ce serait une hécatombe si ce n’est une débandade généralisée.Bref, saluez nos parents soudanais pour nous, parce que les soudanais sont les parents éloignés des Burkinabè.

    • Je n’ai pas compris ce que Anta veut dire quand il parle des Soudanais comme parents lointain des Burkinabè. Peut être que vous voulez parler de ceux du Darfour ! Sinon les Nordist ne sont jamais parent d’un Burkinabé. D’ailleurs de quels Burkinabé parlez-vous ? Les Ouédraogo, Kaboré, Noraogo, etc. peut être ;

  • Je préfère que nos militaires aille au soudan que le mali qui va sacrifié ses militaires pour les maliens pendant se temps leurs 60 généraux sont où ?
    Les tchadiens sont des boucliers humains des français en contre partie idriss deby modifiera la constitution pour un 4 ème mandat sinon Angola est la pourquoi ils sont pas là. Bas c est pas une marionnette des français lepuis les malien sont des ingrat

  • Courage à notre armée qui le mérite.
    Contrairement à ce que pense certains forumistes, le Burkina a envoyé au mali plus de 600 militaires. Outre le sol Malien, il ya près de 800 militaires et gendarmes mobilisés pour la sécurité des frontières.
    N’oubliez pas que beaucoup de gens étaient contre l’envoi de soldats Burkinabé, vu la tension entre les Maliens et le "médiateur" qui selon eux ne peut pas héberger les gens du MNLA et parler de médiation.

  • Qui dit que les soldats burkinabè sont pas au MALI ? Ils sont belle et bien là entrain de garder presieusement un pont, hé yaako.

  • Attention hein ! Les djiadistes ne sont pas des enfants de cœur. Si tu veux aller et revenir construire une villa, acheter une voiture et palper les belles choses c’est pas au Mali qu’il faut aller car l bas MUJAO et AGMI ne connaissent belles choses de la vie. Ils vous récompensent directement par le Paradis. Qui dit mieux ? Et qui est fou ? Darfour, c’est loin mais c’est mieux dèh, là bas au moins tu peux boire ton lait de chameau et de temps à autre te défouler autour d’un thé.

  • Il me semble que des individus mal intentionnées veulent braquer notre article 37, cet article 37 de notre constitution. Il nous faudra alors des soldats prêts au combat pour sauver cet article qui est à ne pas toucher

  • bjr mes frères du BF je vous comprend car ce n’est pas facile ors si tout le monde faisait son boulot et son devoir on n’es sera pas la aujourd’hui tous simplement chaque année on fait le bilan financier de la douane du trésor or si toute fois vous prenez le courage a demande a l’etat le bilan financier que fait rentré l’armée en une année je pense que la douane ou le trésor en 3ans ne peut meme pas se comparé a l’armée donc je me dis que s’est mieux de s’informé que de exhibé dans le vide

  • Que Dieu seul soit leur protecteur et les assiste lors de cette mission !!!

  • que Dieu aie pitié de notre continent ;
    ma petite comprehension me fait dire ceci :
    1) aucune nation en afrique subsaharienne n’est fabricant d’armes ;
    2)tous les pays qui fabriquent les armes ne sont plus en guerre
    3) l’afrique est le continent ou on a une ouverture de conflit au moins par an
    alors toutes les armes qui sont produites vont pour la majorité dans les caisses des pays fabricant ; et ce sont nos maigres ressources qui prennent un coup).
    pour memoire, le mali a acheté 7tonnes de kalach et 20blindés ;
    une kalach pese 4kg et coute environ 1500dollars US ((7x1000)/4), soit 1750 kalach achétés à raison de 1500$USD par kalach ce fait 1.312.500.000FCFA environ ; un blindé coute 5.1million de dollar USD (20*5100000*500=51 000 000 000FCFA).
    au total cela fait 51,3milliars de CFA qui on été utilisés pour l’achat des armes au mali (ça c’est que l’on sait, pcq ce qui se trouvait bloqué à konakry).
    cette somme retourne en occident, revient en afrique sous forme d’aide humanitaire et dons et autres assistance ;
    PAUVRE DE MON AFRIQUE ; COME BACK JESUS AND SAVE MY AFRICA.

    • Salut ,BADOLO Boukary est bien vivant et se porte très bien .Nous avons décidé de renverser le régime du Burkina Faso pour restaurer un État de droit de travail (fonctionnaires,Militaires,secteurs privés et informels,le secteur artisanal moderne et traditionnel ) et droit de de l’homme ( Justice et Unité).
      Le socle de cet État de droit se forge sur les cultures de chaque peuple qui s’équivalent en terme de valeur ou de norme .
      C’est une obligation si l’on veut un avenir meilleur pour le pays et ses enfants de génération en génération .Nous voulons éradiquer cette brèche qui a été introduite dans le régime pour abattre l’espoir des enfants de l’Air .En réalité c’est les de l’Air qui sont en insécurité qui payent chaque jour les dettes des pots cassés (par qui ?).
      Le dossier est sérieusement confié à la Gendarmerie Nationale de discuter avec toutes les composantes de la Garde Présidentielle du Burkina Faso un Régime et un Chef d’État qui favorable aux vœux du peuple.
      Le President Blaise et son Chef d’etat Major le nommé Gilbert Djendjere sont priés de très bien traiter mon dossier en qualité de Chef d’Etat Major Armée de l’Air si non ils seront interpellés à l’Etat Major Armée de l’Air et soumis aux sanctions Militaires qu’il les faut.

      Chef D’Etat Major BADOLO Boukary .Ouagadougou ,Burkina Faso

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés