Assises criminelles à Bobo-Dioulasso : Les viols aggravés en tête d’affiche des 17 dossiers

mercredi 19 décembre 2012 à 02h07min

La chambre criminelle de la Cour d’appel de Bobo-Dioulasso tient, du 17 au 22 décembre 2012, ses assises criminelles de l’année judiciaire en cours. Avec au total 17 dossiers à juger qui concernent 20 accusés dont 2 femmes, les atteintes à l’intégrité physique dont 4 viols aggravés et 3 viols sont récurrentes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assises criminelles à Bobo-Dioulasso : Les viols aggravés en tête d’affiche des 17 dossiers

Viols aggravés, viols, coups mortels, vol, vol à main armée, faux et usage de faux en écriture publique et authentique et escroquerie, détournement de deniers publics, faux en écriture publique et contrefaçon des sceaux de l’Etat et enfin coups et blessures volontaires avec amputation de main et d’oreille. Ce sont ainsi les accusations des 17 affaires inscrites au rôle de la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Bobo-Dioulasso pour ces assises. Impliquant 20 accusés dont deux femmes, ils risquent, s’ils sont déclarés coupables, une peine d’emprisonnement ferme allant de 5 ans à la peine de mort, selon le procureur général près la Cour d’appel de Bobo-Dioulasso, Maurice Nikiéma.

L’ouverture des assises a principalement consisté en l’élection des jurés pour la constitution définitive du jury criminel. Après la lecture des ordonnances qui consacrent la session, le tribunal, présidé par le 1er président de la Cour d’appel, Issiaka Dao, a procédé au pré -irage, par l’assistance, de 20 jurés et au tirage au sort de 4 jurés titulaires et de 2 jurés suppléants. Ces jurés, qui sont de simples citoyens, doivent jouer le même rôle que les magistrats de la Cour, en participant à l’administration de la justice. Ils doivent être âgés d’au moins 21 ans et disposer d’un casier judiciaire vierge, entre autres. Sans aucune pression ni influence des magistrats de siège, ils devront participer aux sentences des assises avec conscience et impartialité. Après avoir prêté serment, ils ont eux aussi siégé pour ces assises criminelles.

Jean-Marie TOE

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés