Syndicat national des travailleurs des télécommunications : Les agents de l’ONATEL dans la rue pour se faire entendre

lundi 17 décembre 2012 à 00h38min

Le Syndicat national des travailleurs des télécommunications (SYNATEL) a organisé une marche suivie d’une remise de mémorandum au représentant du Premier ministre, le samedi 15 décembre 2012.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Syndicat national des travailleurs des télécommunications : Les agents de l’ONATEL dans la rue pour se faire entendre

Grande mobilisation des agents de l’Office national des télécommunications (ONATEL), le samedi 15 décembre 2012. Autour du Syndicat national des travailleurs des télécommunications (SYNATEL), ils ont organisé une marche qui les a conduits de la Direction de l’ONATEL à la devanture de l’Office de santé des travailleurs (OST) où ils ont remis un mémorandum au conseiller spécial du Premier ministre, Nata Poda. Avec des pancartes où l’on pouvait lire entre autres « Non au pillage de l’ONATEL », « Boutons Maroc telecom hors du Burkina », « Non à la soutraitance mafieuse des marchés ».

Les marcheurs ont accompagné leur mouvement avec des slogans hostiles à Maroc Telecom. Pour le secrétaire général du SYNATEL, Soulémane So, « le mémorandum est constitué du diagnostic du dysfonctionnement que nous connaissons à l’ONATEL et de propositions de solutions ». Selon lui, les dysfonctionnements se situent entre autres, au niveau des ressources humaines, du développement des infrastructures et aussi la gestion financière de l’entreprise qui connaît de sérieux problèmes. « Tous ceux-ci sont relevés à travers un diagnostic et des pistes de solutions pour que le gouvernement puisse intervenir afin que l’entreprise que les Burkinabè ont chèrement bâtie et qui a valu 144 milliards de F CFA quand on la vendait n’aille pas en déclin à cause d’une mauvaise gestion », a-t-il déclaré. M. So a souligné que l’objectif du mémorandum est d’attirer l’attention du gouvernement sur les dérives de gestion à l’ONATEL.

« Il est urgent que l’Etat intervienne avant qu’il ne soit tard » a prévenu le secrétaire général du SYNATEL. Après la réception du mémorandum, le représentant du Premier ministre, son conseiller spécial, Nata Poda a promis de le transmettre fidèlement à qui de droit. Il a salué la forme « pacifique et de dialogue » de lutte que mène le SYNATEL. « Le dialogue est la voix indiquée pour résoudre les problèmes de toute organisation sociale. Et lorsque vous choisissez la voix du dialogue, vous êtes surs que vous allez aboutir. Je vous invite surtout à maintenir le cap du dialogue pour la résolution des problèmes que vous rencontrez », a conseillé M. Poda. Une marche ponctuée par une assemblée générale dans la cour de la direction générale de ladite société.

Yves OUEDRAOGO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés