Vision Express sur… : La disparition des mystères africains

mercredi 5 décembre 2012 à 00h54min

Après l’Asie, l’Afrique serait le continent où l’Homme pose le plus d’actes mystérieux. Si en Asie, la mythologie est plus accessible par des initiations, en Afrique elle est plutôt en voie de disparition pour plusieurs raisons. L’absence d’une relève responsable et crédible est la cause véritable de cette situation. Avant de développer cette cause, que pouvons-nous retenir par mystère africain ? Ici, il s’agit de tout pouvoir incompréhensible (secret) pouvant entrainer un résultat escompté. Par exemple, lorsqu’une personne détentrice d’un pouvoir parvient à provoquer une pluie en un endroit donné, où à une date précise, son action relève du mystère.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vision Express sur… : La disparition des mystères africains

Ou bien, lorsqu’une pratique permet de prévoir la suite d’un fait, ou aboutit à un objectif précis, sans une démonstration scientifique, on parlera également de mystères. Et le dictionnaire définit le mystère comme étant quelque chose d’incompréhensible, de cacher, secret. Partant de cette définition, on retiendra que ce qui est tenu pour secret quant au pouvoir africain, n’est plus transmis à la nouvelle génération. Les vieux qui possèdent toujours ce savoir ancestral, ne le confient plus aux jeunes. Car la jeunesse n’inspire pas confiance selon eux. Pire, lorsqu’un jeune obtient un secret, il ne l’utilise pas à bon inscient. Toute chose qui rend méfiants les gardiens de la tradition vis-à-vis de la jeunesse.

A cette méfiance, s’ajoute l’indiscipline des jeunes. Ils sont rares les jeunes qui savent qu’un vieillard est un « trésor » qu’il faut « exploiter » avec patience et tout le respect possible. Amadou Hampaté Bâ comparaît un vieillard africain à une bibliothèque. « En Afrique, lorsqu’un vieillard meurt, c’est toute une bibliothèque qui brûle », a-t-il dit. Pour éviter que l’incendie n’emporte la bibliothèque et son contenu, la seule solution pour sauvegarder ce pouvoir combien indispensable pour nous, serait la considération de nos vieilles personnes. Car ici, l’incendie (la mort) dont il est question est inévitable. La disparition des mystères en Afrique est une réalité qui s’impose partout à nous.

Les problèmes sociaux qui se traitaient grâce à ces pouvoirs mystiques, sont aujourd’hui des casse-têtes pour des communautés. Tout simplement, parce qu’il n’y a pas eu une transmission des savoirs ancestraux. L’homme ne peut plus « rentrer » dans sa chambre et ressortir sauver une situation devant ses enfants et son épouse comme ce fut le cas avec nos grands parents. En Afrique traditionnelle, un père de famille digne de ce nom était une source de quiétude pour tous les membres de la famille. Maintenant qu’il n’y a plus de différence entre le père, son épouse et ses enfants, nous sommes donc embarqués dans un navire sans gouvernail. Pour la Vision du mercredi prochain, nous parlerons des conséquences (méfaits) des mesquineries sur la vie d’une famille donnée.

Souro DAO (daosouro@yahoo.fr)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 décembre 2012 à 10:30
    En réponse à : Vision Express sur… : La disparition des mystères africains

    grand merci a vous M dao pour deja aborder cet aspect crucial qui est devenu le vrai probleme de l’afrique Vous avez bien cerné la chose et avez bien analysé
    je reviendrai faire un commentaire sur le fond
    en attendant vivement le prochain article
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2012 à 11:06, par ratamanegre
    En réponse à : Vision Express sur… : La disparition des mystères africains

    Je suis d’avis avec cette vision des choses par monsieur DAO. A mon avis personnel, je trouve que cette déperdition de valeurs mytérieuses et mythiques est le résultat de l’introduction des religions étrangères qui nous contraignent intelligemment à délaisser nos pratiques ancestrales jugées diaboliques. il est enfin temps de se ressaisir pour sauver ce qui peut encore l’être avant qu’il ne soit trop tard !
    Je trouve néanmoins qu’il serait prudent d’effacer les guillemets en évoquant la pensée de A. H. BA car la fidélité dans la forme n’y est pas.

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2012 à 20:28
      En réponse à : Vision Express sur… : La disparition des mystères africains

      Bonjour Souro,

      Ce que vous appeler mystères et autres, revêtent aussi une dimension obscurantiste que vous avez omis de parler. Prenez l’Occident qui domine le monde aujourd’hui. Il est aussi passé par là. Lisez les contes de l’Iliade et d’Homère et vous verrez que ces gens là ont eu leur passé avec ces mystères. Mais, à partir d’un certain moment, ils ont compris qu’il fallait rompre avec cela. Voilà pourquoi aujourd’hui, ils sont sur Mars et nous toujours à terre à la recherche de nos mystères perdus. Tu as accuse les religions révélées, alors que ces dernières ont beaucoup contribué à faire de l’Occident ce qu’il est. Pour te montrer cela, prend le livre de La génèse, dans la Bible, tu liras dans la partie sur la création à la fin que : "...au sommet de l’univers, il créa l’homme à son image". Repars lire le discours de la méthode qui amorce l’éclosion de la science moderne en occident , tu liras : "...La science à pour objet de nous rendre comme maître et possesseur de la nature.". Alors que les mythes que nous entretenons le plus souvent en Afrique, nous amènent à adorer des serpents et des montagnes ou des arbres. Une attitude qui nous maintient et pour toujours dans le noire. Au lieu d’être au sommet de l’univers comme l’a voulu le divin créateur, nous nous retrouvons à nous soumettre à la nature ; Pourtant la science devrait nous permettre d’en être des maîtres et des possesseurs. Si vous le désirez, je vais vous envoyer plus tard une réflexion plus étoffée. Merci

      Répondre à ce message

      • Le 5 décembre 2012 à 23:53, par lepapy
        En réponse à : Vision Express sur… : La disparition des mystères africains

        detrompe toi mon frere ces pratique sont toujours d’actualite ici c’est simplement que sa appartien a un cercle bien donner en plus, les occidentaux on soustrait le bonne party qu’ils ont mis a le disposition du monde je veut parler de la science de la chimie, physique, des math qui sont d’une facon ou d’une autre deriver de l’alchimie. Les Africains ont preferer se rediriger vers d’autre voix

        Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés