Le PAM souligne son engagement auprès des plus vulnérables

lundi 22 octobre 2012 à 23h33min

A l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation qui a été commémorée le 16 octobre dernier, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) réaffirme son engagement et dévouement à travailler avec les communautés, la société civile, les gouvernements et le secteur privé pour mettre un terme à la faim de notre vivant.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le PAM souligne son engagement auprès des plus vulnérables

Au cours de cette dernière année, les communautés ont subi dans presque tous les continents, les effets dévastateurs de la flambée des prix alimentaires, des catastrophes naturelles, des urgences liées aux chocs climatiques et aux conflits, qui ont contribué à exacerber la faim et la pauvreté. Heureusement, l’assistance alimentaire du PAM, en collaboration avec des partenaires à travers le monde, a apporté aide et espoir à des millions de personnes.

« Le PAM se trouve confronté à plusieurs défis alors que nous œuvrons pour assurer que les personnes sous-alimentées et démunies reçoivent les bons aliments au bon moment, » a déclaré Ertharin Cousin, Directrice exécutive du PAM. « De la région du Sahel touchée par la troisième sécheresse ces dernières années jusqu’au Moyen Orient affecté par l’instabilité en passant par des communautés où les aliments de base importés sont devenus inaccessibles en raison de prix prohibitifs, le PAM achemine une assistance alimentaire vitale dans les endroits qui en ont le plus besoin. »

En 2011, le PAM a nourri près de 100 millions de personnes dans 75 pays dont 11 millions d’enfants ayant reçu un appui nutritionnel spécial et 23 millions d’enfants ayant reçu des repas scolaires ou des rations à emporter.

Au Burkina Faso, le PAM a soutenu activement la mise en œuvre du plan de réponse du gouvernement face à la crise alimentaire et nutritionnelle que le pays a connu cette année. Agissant dans les régions touchées par cette crise, le PAM a accru son appui dans les domaines de prévention nutritionnelle pour les enfants de 6 à 23 mois, de réhabilitation nutritionnelle pour les femmes enceintes et allaitantes et les enfants de 6 à 59 mois malnutris, ainsi que d’assistance alimentaire (distribution de vivres et/ou monétaire) conditionnelle et inconditionnelle.

« Les activités de transfert monétaire et de vivres contre travail exécutées par les populations rurales sous forme de création d’actifs productifs comme par exemple, la restauration de sols dégradés et la création de retenues d’eau, permettent d’accroître la production agricole et de renforcer la résilience des bénéficiaires aux chocs. En outre, elles permettent de stabiliser les marchés locaux et de prévenir ainsi la hausse des prix des céréales locales », a déclaré la Directrice-Représentante du PAM pour le Burkina Faso, Angelline Rudakubana.

Le PAM a également assuré une assistance alimentaire et nutritionnelle aux réfugiés maliens et aux populations hôtes des localités d’accueil.

Au total, ce sont quelques 1 769 000 personnes qui bénéficient de cette opération d’urgence entre avril et décembre 2012, dans les régions du Nord, du Sahel, de l’Est, du Centre, Centre-Ouest, du Centre-Est, du Centre-Nord, du Centre-Sud, du Plateau Central et de la Boucle du Mouhoun.

La thématique à l’honneur à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation cette année est « Les coopératives agricoles- clé pour nourrir le monde. » Le PAM travaille avec des coopératives et organisations agricoles dans de nombreux pays autour du monde, fournissant des formations pour améliorer la qualité des récoltes, développer les pratiques commerciales et renforcer l’accès aux marchés. Plus particulièrement, à ce jour, le projet pilote intitulé « Les Achats pour le Progrès » du PAM a permis de travailler avec plus de 800 organisations agricoles, composées de plus d’un million de petits agriculteurs dans 20 pays afin de renforcer les capacités de production et maximiser l’impact des achats alimentaires sur le développement.

Le PAM célèbre la Journée mondiale de l’alimentation avec les deux autres agences alimentaires de l’ONU, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Fonds International de Développement Agricole (FIDA). Les trois agences basées à Rome sont souvent amenées à travailler ensemble pour investir et développer la production des petits agriculteurs et améliorer l’accès des populations aux aliments nutritifs.


Le PAM est la plus grande agence humanitaire au monde. Chaque année, le PAM nourrit plus de 90 millions de personnes dans plus de 70 pays.

Suivez le PAM sur Twitter : @wfp_media en français : @wfp_fr
Pour plus d’informations sur les activités du PAM au Burkina Faso, nous vous invitons à visiter la page web de notre pays :
http://www.wfp.org/countries/burkina-faso
Vous pouvez également contacter :
-  Célestine Ouédraogo, Point Focal Information Publique, celestine.ouedraogo@wfp.org

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés