COTE D’IVOIRE : Des "mercenaires" burkinabè haussent le ton

vendredi 11 mai 2012 à 01h19min

Ils sont très mécontents. Ils disent avoir été roulés dans la farine. Aujourd’hui, ils ont le regard tourné vers l’ex-chef rebelle Zakaria Koné qui a conduit, pendant la crise en Côte d’Ivoire, certaines opérations militaires d’envergure, afin de déloger Laurent Gbagbo du palais présidentiel. C’est Zakaria Koné qui, disent-ils, les a contactés à Ouagadougou et leur a proposé de participer aux différentes offensives qui devaient permettre au camp Ouattara de prendre la ville d’Abidjan et, de façon précise, la Présidence ivoirienne alors occupée par Gbagbo et ses hommes malgré les résultats de l’élection présidentielle qui leur étaient défavorables.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Les ex-combattants, de nationalité burkinabè, que nous avons rencontrés, et qui n’hésitent pas à se qualifier de "mercenaires", affirment que les promesses financières qui leur avaient été faites par le chef rebelle n’ont jamais été respectées. Pourtant, "nous avons combattu au risque de notre vie", affirme, d’un ton ferme, l’un d’entre eux. Et un autre de préciser que le chef rebelle avait promis à chacun, cinq millions de francs. "Nous avons accepté d’aller au front parce que le marché était conclu et que Zakaria Koné nous avait donné la ferme assurance que les sommes promises seraient réglées. Nous les avons aidés à déloger Gbagbo et à s’installer au pouvoir. Mais nous avons été très surpris de constater, après la prise du pouvoir, que les promesses ont été jetées aux oubliettes".

L’ambassadeur de Côte d’Ivoire au Burkina, Abdou Touré, est bien au courant de cette affaire brûlante. Lorsque nous l’avons contacté, il a affirmé avoir déjà été saisi par les plaignants. Mais très vite, il ajoute que ce n’est pas lui qui doit traiter ce dossier, mais plutôt le ministre ivoirien chargé des ex-combattants. "Dites-leur de contacter le ministre ; je n’ai rien à voir dans ça", a-t-il martelé avant de mettre un terme à la conversation. Les "mercenaires" affirment pourtant qu’il est le représentant de l’Etat ivoirien au Burkina Faso et devrait, de ce fait, "transmettre leur préoccupation au pouvoir ivoirien, suivre l’évolution du dossier et les tenir informés d’autant plus qu’il s’agit d’une affaire cruciale".

Selon nos sources, certains membres du gouvernement ivoirien sont bien au parfum de l’affaire. Mais l’information ne serait pas remontée jusqu’à la haute sphère de l’Etat. Le Président Alassane Dramane Ouattara et son ex-Premier ministre, devenu, récemment, président de l’Assemblée nationale, ont-ils eu vent de cette affaire ? Si oui, pourquoi le problème n’est-il pas encore réglé ? L’ex-chef rebelle, que nous avons tenté de joindre en vain, n’a pas non plus repris contact « avec ses anciens compagnons de guerre aujourd’hui mécontents », affirment ces derniers.

Dans tous les cas, les "mercenaires" attendent fermement d’être payés. Certains d’entre eux menacent même de faire d’autres révélations si la partie ivoirienne ne tient pas parole. Déjà, ils confient que "trois vagues de combattants burkinabè ont été envoyées au front aux côtés des forces nouvelles". Affaire à suivre.

Hervé D’AFRICK

Le Reporter

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 mai 2012 à 01:41
    En réponse à : COTE D’IVOIRE : Des "mercenaires" burkinabè haussent le ton

    çà a un coup monté des partisans de gbagbo !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai 2012 à 11:32, par Le Chat !!!!
    En réponse à : COTE D’IVOIRE : Des "mercenaires" burkinabè haussent le ton

    C’est pas des tenues militaire burkinabé que ces gens portent là ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai 2012 à 12:22
    En réponse à : COTE D’IVOIRE : Des "mercenaires" burkinabè haussent le ton

    Bonjour monsieur le jounaliste !vous avez un metier noble et honorable celui d’apporter à la population l’information juste et vraie et surtout celle qui contribue à la paix.
    Cette information à mon sens ne devrait pas être publiée dans vos colonnes parce qu’elle est un danger pour la paix.voici des gens qui se sont,pour une question d’argent prêté à aller ôter des vies humaines sans que personne ne soit informée au risque de se voir raisonnés pour abandonner leur projet.Maintenant que les choses se passent mal ils montent sur leur toît sous lequel le sécret est passé pour crier au secours.Qu’ils nous collent la paix !Qu’ils répartent voir zakaria koné.Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai 2012 à 12:23
    En réponse à : COTE D’IVOIRE : Des "mercenaires" burkinabè haussent le ton

    c’est tout simplement ridicule !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai 2012 à 12:59, par titier
    En réponse à : COTE D’IVOIRE : Des "mercenaires" burkinabè haussent le ton

    J’espère que ces sois disants plaignants sont conscients du risque qu’ils prennent. S’ils ne le savent pas il faut le leur dire. Etre mercénaire est une activité illégale et répréhensible. ils risquent même des peines lourdes pour ça. Une affaire qui s’est géré à huis clos et en toute discrétion, il est mieux pour eux de poursuivre avec cette formule. Si vous voulez meler des Etat à ça, vous sortirez perdants. Faites preuve d’un peu de sagesse et cela vaudra mieux pour vous. Je trouve même que Monsieur l’Ambassaduer a pris trop de risques en se pronnonçant sur cette affaire "officieuse".

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai 2012 à 20:22, par ASW
    En réponse à : COTE D’IVOIRE : Des "mercenaires" burkinabè haussent le ton

    Oui c’est leur droit le plus absolu. ils ont conclu en toute liberté un marché en suivant leur voix alors qu’ils aillent simplement voir avec qui ils ont signé ce marché. Et c’est la première fois que je voie des mercenaires saisir la presse ou une ambassade pour se faire payer. ou bien ils ne sont pas mercenaires comme ils le prétendent ? si c’est une profession comme toutes les autres alors qu’ils saisissent l’inspection de travail.
    par ailleurs un journaliste doit être professionnel et ne pas saisir n’importe quoi sans analyser.vous devriez avoir une ligne éditoriale je suppose.De toute façon, nous au Burkina on n’a pas besoin de cela.
    Que Dieu les pardonne s’ils ont seulement tiré sur des militaires.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2012 à 14:09, par Good lock
    En réponse à : COTE D’IVOIRE : Des "mercenaires" burkinabè haussent le ton

    hum !!!! tu as grouillé mais apprend à mesurer la porté de tes écrits. sinon tu devanceras la solution.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2012 à 14:37, par Zulu
    En réponse à : COTE D’IVOIRE : Des "mercenaires" burkinabè haussent le ton

    quelqu’un a posé la question de savoir si les tenues que ces gens là portent ne sont pas des tenues burkinabé.
    reponse : il n’existe malheureusement pas de tenue burkinabé. notre armée s’en va acheter là où toutes les autres armées pauvres achètent et/ou quémande là où l’on veut bien lui donner quelques chiffons. la minabilité commence dans des têtes comme la tienne qui au lieu de chercher à quitter là où nous sommes s’évertue à s’auto accabler de tous les maux de la planète. c’est quelle malédiction ça ??????????

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2012 à 14:38, par Zulu
    En réponse à : COTE D’IVOIRE : Des "mercenaires" burkinabè haussent le ton

    quelqu’un a posé la question de savoir si les tenues que ces gens là portent ne sont pas des tenues burkinabé.
    reponse : il n’existe malheureusement pas de tenue burkinabé. notre armée s’en va acheter là où toutes les autres armées pauvres achètent et/ou quémande là où l’on veut bien lui donner quelques chiffons. la minabilité commence dans des têtes comme la tienne qui au lieu de chercher à quitter là où nous sommes s’évertue à s’auto accabler de tous les maux de la planète parcequ’on n’aime pas x ou y. c’est quelle malédiction ça ??????????

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2012 à 17:38, par simporus
    En réponse à : COTE D’IVOIRE : Des "mercenaires" burkinabè haussent le ton

    Tout d’abord, merci à mes prédecesseurs d’avoir donner leur point de vue sur un sujet polémique.Je comprends leurs inquiètudes. cependant, le journaliste est à féliciter. Loin de connaitre ses intentions réelles, je pense que cet écrit nous à élucider sur un sujet qu’on ne connaissait pas l’existance au BF, pays des hommes intègres. A cause de cela, nous avous pris connaissance qu’il y’a des mercenaires au BF dont des dangers permanent pour la sécurité des Burkinabè. Cela doit interpeler l’Etat à prendre des dispositions necessaires pour étouffer ce phenomène dans l’oeuf.si on sait que certains de ces mercenaires ont participé aux différentes mutineries qui ont endeuillé le bf a travers des violes, vols,de criminalités de tout genre.Ces radiations dans l’armée devrait pourtant les donner des leçons et les amener se repentir devant le peuple burkinabè et devant Dieu.en definitif, je dirai bravo à ce journaliste professionnel qui a fait l’écrit et je souhaite qu’il continue dans ses insvestigations.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés