Commémoration du 8 mars 2012 : L’évènement aura bel et bien lieu à Dédougou

lundi 19 décembre 2011 à 01h21min

Après avoir été privée de l’organisation du 8-Mars 2011, la ville de Dédougou va abriter en 2012 la commémoration de la « Journée de la femme » au Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Cette fois, c’est la bonne ». Le 8-Mars 2012 aura bel et bien lieu dans la citée de Bankuy. C’est du moins la confirmation faite par madame le ministre de la Promotion de la femme, Nestorine Sangaré, au cours d’une rencontre d’échanges qu’elle a tenue avec les différentes associations de femmes de la région le vendredi 16 décembre dernier à la salle des fêtes de la mairie de Dédougou. Le ministre a mis à profit cette rencontre d’échanges pour dévoiler le programme de cette commémoration qui a pour thème principal : « Mobilisation sociale pour la réduction de la mortalité maternelle ». Le choix de ce thème, a précisé le ministre Sangaré, ne se limite pas seulement aux femmes, mais va aussi se pencher sur le rôle des hommes.

Parce que explique-t-elle, « en période de maternité, les femmes sont le plus souvent victimes de violences physiques par le simple fait qu’elles ne répondent plus aux besoins sexuels des hommes ». C’est pourquoi en marge de cette commémoration, des conférences - débats vont être organisées sur ce thème dans tous les chefs-lieux de régions et les communes du pays aux fins d’expliquer le rôle des différents « genres » pour la réduction de la mortalité maternelle. Le programme de la commémoration du 8-Mars à Dédougou prévoit également une marche de lancement de la Semaine de la Femme, une vente promotionnelle des kits d’accouchements, une opération don de sang, une grande parade avec les différents groupes de femmes, une course cycliste féminine et une séance de décorations au profit des femmes qui se sont distinguées à travers leurs actions pour la réduction de la mortalité maternelle.

La commémoration du 8-Mars 2011 dans la citée de Bankuy verra aussi la pose de la première pierre d’une maternité moderne. Selon madame le ministre de la Promotion de la femme, la réalisation de cette infrastructure qui va coûter 350 millions FCFA, va contribuer à réduire considérablement le taux de mortalité maternelle dans la région. Pour Nestorine Sangaré, cette commémoration marque du même coup le lancement des activités de 2012 dans la région. « Il va falloir mobiliser les ressources, donc consentir à un sacrifice de la part de chacun de nous », a prévenu le ministre avant d’inviter ses « sœurs » d’un jour à se mobiliser pour la réussite de l’évènement.

Ousmane TRAORE

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés