GOURCY : La maternité ravagée par un incendie

mercredi 16 novembre 2011 à 01h37min

Dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 novembre 2011, la maternité de Gourcy a été ravagée par un incendie. On ne déplore pas de perte en vies humaines, ni de blessés mais d’importants dégâts matériels.

"Ma collègue Suzanne et moi sommes arrivées à 17h pour assurer la permanence et rien ne présageait d’un tel scénario. C’est pratiquement la première fois depuis plus d’une année que notre équipe passe une garde aussi calme. Toutes les suites de couches étaient inoccupées. Aux environs de minuit, pendant que nous étions dans la salle de garde, nous avons entendu du bruit et tout de suite nous avons pensé à l’arrivée de l’ambulancier avec une patiente, puis à un grand vent et, enfin, à des voleurs, tellement le bruit s’amplifiait.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

A un moment donné, nous avons senti un danger mais, par peur, nous avons préféré rester à l’intérieur. C’est après une forte explosion suivie d’une coupure d’électricité que le gardien est venu nous alerter. Nous sommes sorties en catastrophe et avons constaté que la salle de consultations a pris feu. Nous avons juste eu le temps de prendre le portable du service pour informer nos supérieurs hiérarchiques. Que serions-nous si la bouteille de gaz explosait ? Nous rendons grâce à Dieu pour nous avoir sauvé la vie." C’est en ces termes que s’est exprimée Andréa Tiendrébéogo, responsable de l’équipe de garde, visiblement sous le choc, que nous avons rencontrée après le drame à son domicile avec, à ses côtés, sa collègue d’un soir, Suzanne Yaméogo.

De sources bien informées, un court-circuit électrique serait à l’origine du sinistre mais seule l’enquête en cours nous situera sur les causes réelles. Comme lors de l’incendie du marché en novembre 2010, ce sont les populations qui se sont mobilisées pour venir à bout des flammes avec les moyens de bord. Les sapeurs- pompiers, arrivés de Ouahigouya (situé à 45 km de Gourcy) à 2h 25, n’ont fait que parachever le travail en éteignant les braises récalcitrantes. A 3h, tout le feu était maîtrisé et chacun pouvait regagner son domicile avec le sentiment du devoir accompli. Certes, il n’y a pas eu de perte en vies humaines, ni de blessés mais les dégâts matériels étaient énormes. Le bâtiment est hors d’usage, les deux motos personnelles des infirmières de garde et tout le matériel qui se trouvait dans les salles ont été calcinés. Quelles dispositions particulières sont prises pour pallier cette situation ?

Joint au téléphone, le médecin-chef du district sanitaire de Gourcy, Dieudonné Soma, nous rassure que les services de la maternité sont transférés au Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Gourcy nouvellement construit à la sortie nord de la ville et dont les populations attendent impatiemment l’inauguration. Nous nous y sommes rendus et avons constaté la présence de vigiles et d’un personnel médical réduit qui attendait toujours la première parturiente. L’approvisionnement en eau et en électricité est effectif même si, pour la première, il y avait une coupure. En l’espace d’une année, c’est la quatrième fois que la cité de Naaba Yadéga enregistre un tel sinistre après le marché, un dépôt de carburant et le commissariat de police.

P.B.Winninmi ILBOUDO (Correspondant)

Le Pays

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés