EXPLOITATIONS MINIERES AU BURKINA : Comment sécuriser les investissements ?

vendredi 16 septembre 2011 à 02h53min

Pelegtenga. Voici un nom que beaucoup de Burkinabè ne connaissaient pas. Désormais, ce village sera associé à un évènement malheureux, la mise à feu et à sac de l’exploitation aurifère semi- mécanisée de l’entreprise Pinsapo Gold, le 14 septembre dernier. En quelques heures, les populations qui, semble-t-il, étaient mécontentes du non-respect des engagements (notamment les infrastructures socioéconomiques) par la société Pinsapo, ont réduit à néant des investissements très lourds de plusieurs millions, voire des milliards de F CFA.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Dans un Etat de droit, on ne peut pas tolérer ce genre de comportements qui donnent une image négative de notre pays. Faut-il le rappeler, le Burkina Faso a déployé de nombreux efforts pour attirer les investisseurs dans le domaine minier, notamment en leur accordant de nombreuses exonérations fiscales. Avec ces évènements, que pourra-t-on répondre à ceux qui s’inquiètent et vont hésiter pour un éventuel projet au Burkina ? Après ce qui s’est passé sur le site de Banouassi dans l’Est du Burkina, on est en droit de se demander si certaines populations n’ont pas décidé de jeter l’eau du bain avec le bébé. Car, s’il est vrai que l’or appartient à tous les Burkinabè, on ne peut pas cautionner l’attitude de ceux qui s’opposent aux exploitants reconnus par l’Etat parce que leurs intérêts immédiats ne sont pas suffisamment pris en compte.

Cela dit, la réaction des populations, quoique démesurée, doit interpeller d’abord l’Etat sur sa politique, parce qu’assurément, leurs intérêts devraient être défendus par le gouvernement. On a l’impression qu’en la matière, les engagements des sociétés minières n’engagent que ceux qui y croient. Pour le moment, aucun texte ne leur fixe des obligations et tout est laissé à leur bon vouloir même si on reconnaît que les populations riveraines ne doivent pas être laissées sur le bas-côté. C’est pourquoi les pratiques sont différentes, d’une société minière à l’autre. Si elles reconnaissent que le climat social est important pour la bonne marche de leur business, les actions ne suivent pas toujours. Faut-il le rappeler, les sociétés minières ont tout intérêt à ce que le dialogue ne soit pas rompu avec les populations. Seule la concertation permanente par le mécanisme de cadres tripartites (administration, société minière et populations) peut permettre de prendre en compte les intérêts de tous les acteurs. Il faut se le dire, de nombreuses frustrations naissent du fait que de nombreux Burkinabè ne voient pas les retombées de l’or.

Ils comprennent très mal l’argument selon lequel les impôts et les taxes tombent dans la caisse commune qui alimente la construction des routes, qui paie les salaires des fonctionnaires et finance l’achat des engrais distribués aux paysans. Et c’est pourquoi ils tiennent à ce que l’or qui sort des entrailles de leurs champs leur profite avec des infrastructures socioéconomiques. L’Etat qui a le droit de veiller sur les intérêts de tous les citoyens, doit faire des efforts dans ce sens. Il est donc urgent que les investissements des sociétés minières soient sécurisés. Le Burkina Faso n’a pas intérêt à voir les investisseurs fuir ses potentialités. C’est pourquoi tous attendent du gouvernement qu’il joue correctement son rôle d’arbitre.

Dayang-ne-Wendé P. SILGA

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 septembre 2011 à 08:22
    En réponse à : EXPLOITATIONS MINIERES AU BURKINA : Comment sécuriser les investissements ?

    gombo gombo gombo,ca vous connaissez mnt et ce ki est de la santé de la population,on s’en tape.ces gens deversent leur merdes toxiques partout et ca vous dérange pas,vous demandez des flics pour sécurisé.kils viennent

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2011 à 10:16
    En réponse à : EXPLOITATIONS MINIERES AU BURKINA : Comment sécuriser les investissements ?

    Mr le jounaliste à vous lire, j’ai le présentiment que vous prenez partie. Dans de telles circonstances, il searait intéressant et même rationnelle de proceder à un diagnostic du problème avant de prendre position. Moi en tant que lecteur de votre article j’ai rien saisi du fond du problème.
    Pourquoi les mines sont attaquées par les villageois ?
    Et pour moi securiser les mines n’est pas le principal puisque c’est s’attaquer aux effets du phénomène sans rechercher les causes.

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2011 à 19:44
      En réponse à : EXPLOITATIONS MINIERES AU BURKINA : Comment sécuriser les investissements ?

      Il faut dire pour la gouverne des uns et des autres, que la société exploitatrice Pinsapo Gold est une nouvelle entreprise. Aprés l’installation, l’exploitation doit véritablement commencer maintenant. Alors je ne comprend pas la réaction des populations. Pour ceux qui ne connaissent pas Bouda (Province du passoré ) c’est l’un des pus enciens site d’orpaillage du Pays (depuis plus de 30) ans. Avec l’arrivé de cette socité certains orpailleurs ont vus leur intérêt menacés d’où cette réaction violente. les raisons avancées ne tiennent pas la route par ce que les orpailleurs eux mêmes utilisent les produits chimiques (cynure et mercure) de façon anarchiques.
      Cette socité a céer plusieurs emplois décents depuis sont installation que vont dévenir tout ces travailleurs ?

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2011 à 10:18, par dolph
    En réponse à : EXPLOITATIONS MINIERES AU BURKINA : Comment sécuriser les investissements ?

    Mr le jounaliste à vous lire, j’ai le présentiment que vous prenez partie. Dans de telles circonstances, il searait intéressant et même rationnelle de proceder à un diagnostic du problème avant de prendre position. Moi en tant que lecteur de votre article j’ai rien saisi du fond du problème.
    Pourquoi les mines sont attaquées par les villageois ?
    Et pour moi securiser les mines n’est pas le principal puisque c’est s’attaquer aux effets du phénomène sans rechercher les causes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2011 à 10:23, par pourquoi et pour qui ?
    En réponse à : EXPLOITATIONS MINIERES AU BURKINA : Comment sécuriser les investissements ?

    Dans un etat de droit on ne peut tolerer ces faits et pourkoi laisse ton les exploitants miniers ne pas honorer leurs engagements vis a vis des populations ? Il doit avoir des clauses sur les retombes sinon cela reste vain car on encourage lexploitation de la grande masse par une minorite et comment voons nous que linjustice cesse ? Monsieur le journaliste, votre reflexion doit aller de lavant cest a dire pourkoi laisss ton un groupuscule dicter sa loi sur tt le monde. Encourageons les masses a dicter desormais les conduites de nos dirigeants.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2011 à 10:33, par NB
    En réponse à : EXPLOITATIONS MINIERES AU BURKINA : Comment sécuriser les investissements ?

    Tres bel article. Il est important que notre gouvernement se panche sur la securisation des societes minières. Le Burkina Faso a attiré les investisseurs en leur faisant croire que leurs installations seront securisées. Il faut tenir parole maintenant. Ailleurs, les militaires/Gendarmerie ont leur base sur les sites miniers .
    De plus, le gouverenement doit jouer un travail de fond auprès des populations locales. Ces derniers doivent comprendre que bien que les societés minières doivent faire la promotion de l’emploi local, tout burkinabè a le droit de travailler partout sur le territoire NATIONAL. Ces populations se reclament les regions d’exploitations. Elles aiment a dire que ceux qui ne sont pas de la region deguerpissent de leur sol. Chers dirigeants de ce pays, ce sont des Burkinabè qui parlent ainsi a d’autres Burkinabè ! Reveillez vous car ce sont des bombes a retardement qui peuvent exploser a tout moment. Le cas de Pensapo est un exemple. Si rien n’est fait, c’est tout le monde qui perd et le Burkina en premier.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2011 à 11:35, par Le Citoyen
    En réponse à : EXPLOITATIONS MINIERES AU BURKINA : Comment sécuriser les investissements ?

    Voila qui est bien dit. Je pense comme vous que l’État doit revoir sa copie par rapport à la sécurité des investisseurs.Pour ce qui est de Pelegtenga, des gents doivent être puni car ils sont allé jusqu’à blesser des policiers qui n’ont pas ripostés par peur d’être condamné à 10 ans de prison.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2011 à 18:12, par TGM
    En réponse à : EXPLOITATIONS MINIERES AU BURKINA : Comment sécuriser les investissements ?

    Bel article

    Le Burkina est un pays á ressources trés limitées. Pour créer de la richesse, il nous faut des investissseurs etrangers et nationaux. De ce fait, il est inadmissible de tolerer des acts barbares comme ceux qui se se deroulés á Pelegtenga. La population de Pelegtenga doit savoir qu’il ya des moyens civilisés pour resoudre des conflits surtout ceux ayant des incidences sur les interets economiques nationaux et regionaux.
    La barbarerie est á banir

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés