Société Industrielle Burkinabè d’épices et d’aliments (SIBEA) : les travailleurs réclament leurs salaires

vendredi 26 août 2011 à 02h11min

Les travailleurs de la Société industrielle burkinabè d’épices et d’aliments (SIBEA) ont organisé, le jeudi 25 août 2011 à la Bourse du travail de Ouagadougou, une conférence de presse pour informer le public de la crise que traverse cette société.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

"Nous revendiquons nos arrièrés de salaires et la réouverture de la société pour permettre à nos camarades de rejoindre leurs postes". C’est en ces mots que le secrétaire général du comité syndical de la Société industrielle burkinabè d’épices et d’aliments (SIBEA), Moumouni Boly a signifié, d’entrée de jeu, aux hommes des médias au cours de la conférence de presse tenue le 25 août 2011. Pour lui, les travailleurs de la SIBEA ont tenu à inviter la presse parce qu’ils estiment qu’elle est un pouvoir incontournable et qu’à travers elle, l’opinion nationale et internationale pourront être informées de leur situation.

"Si par la voie de presse, nous n’obtenons pas satisfaction, nous verrons avec la Centrale syndicale, d’autres démarches à entreprendre en fonction de l’évolution de la situation", a - t-il poursuivi. En effet, c’est depuis le mois de mai que la crise s’est déclenchée au sein de la SIBEA. Selon Moumouni Boly, suite à une rupture de matières premières et de produits finis courant avril 2011, ils ont constaté au cours du mois de mai 2011 que des produits finis "Jumbo" sont distribués sur le marché par une autre société. "Au début, nous avons cru à une simple rupture. Mais nous avons été surpris qu’une autre société dénommée entreprise commerciale du Faso (ECF) commercialisait les produits de "Jumbo. C’est en ce moment que nous avons compris que l’affaire est devenue grave", a-t-il souligné. c’est ainsi que les travailleurs de la dite société ont diligenté un comité provisoire de crise afin de s’informer de la situation ; auprès du président directeur général (PDG).

Ce comité a appris que la SIBEA éprouvait des difficultés financières. Aussi, la société aurait perdu l’exclusivité de la marque "Jumbo" pour non paiement d’une dette à l’égard de la partenaire espagnol "Pasa" au profit de l’entreprise commerciale du Faso (ECF). Cette entreprise a été créée par le PDG sortant de la SIBEA, Ali Compaoré. C’est alors que les fonds de la SIBEA ont été déplacés dans le compte de cette nouvelle société. Mais pour l’heure, les travailleurs de SIBEA estiment qu’il n’y a pas eu de liquidation de la société puisqu’elle a une nouvelle directIion avec à sa tête, Christophe Samné et un président du conseil d’administration en la personne du directeur général de la SONABY, Paul Marie Compaooré. Pour eux, cette équipe s’active à négocier la licence qui est actuellement entre les mains de la nouvelle société de Ali Compaoré "Nous savons que n’eût été l’intervention des autres actionnaires, Ali Compaoré allait liquider la SIBEA", ont-ils conclu.

Kowoma Marc & DOH Piga BIRBA (stagiaire)

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés