Enseignements secondaire et supérieur : Des professeurs et chercheurs en sit-in à Bobo

mardi 24 mai 2011 à 02h07min

Les enseignants du secondaire, du supérieur et de la recherche ont observé le 23 mai, un sit-in à la direction régionale des Enseignements secondaire et supérieur des Hauts-Bassins. Ce débrayage entamé hier pour une durée indéterminée a pour objectif d’amener les autorités compétentes à satisfaire leur plate-forme revendicative.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le sit-in a été initié par le Syndicat national des enseignants du secondaire et du supérieur (SNESS) et la Fédération des Syndicats nationaux des travailleurs de l’éducation et de la recherche (F-SYNTER). Il intervient à quelques jours de la rencontre que le nouveau ministre des Enseignements secondaire et supérieur, Albert Ouédraogo a eue avec les acteurs de l’éducation le 20 mai à Bobo-Dioulasso. Cette rencontre, à en croire Aurélien Hien, secrétaire général du SNESS secteur de Bobo, « a accouché d’une souris » parce que selon lui, leurs revendications n’ont pas trouvé satisfaction. C’est pour cela qu’ils ont décidé d’abandonner les classes pour se rassembler chaque jour pendant une heure devant la Direction régionale des Enseignements secondaire et supérieur (DRESS) jusqu’à obtenir gain de cause.

En plus du sit-in, les enseignants envisagent faire des retentions de notes et de copie et s’abstenir de remplir les bulletins de notes et les différents registres. Ils comptent aussi boycotter les examens de fin d’année. Aujourd’hui 24 mai, des marches sont prévues pour être organisées à Bobo-Dioulasso. Elles partiront des différents établissements pour se converger toutes vers la DRESS. Aussi, les travailleurs de l’éducation observeront le 3 juin, un arrêt de travail de 24 heures assorti de marches sur toute l’étendue du territoire. Les revendications et les différentes actions envisagées sont contenues dans deux documents que les deux secrétaires généraux du SNESS et F-SYNTER ont remis au directeur régional des Enseignements secondaire et supérieur, Michel Ouédraogo.

Celui-ci a promis de transmettre à qui de droit ces revendications qui comportent quatre points. Il s’agit des questions indemnitaires, du respect de l’arrêté portant limitation des effectifs dans les classes, de l’apurement des retards d’avancement avec incidence financière immédiate pour tous les travailleurs de l’éducation et de la recherche et enfin, du reclassement des conseillers pédagogiques de l’enseignement secondaire.

Adaman DRABO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 mai 2011 à 16:01, par COULOU LE SAGE
    En réponse à : Enseignements secondaire et supérieur : Des professeurs et chercheurs en sit-in à Bobo

    Les élèves ont soutenu leurs enseignants en se rendant à la Direction régionale. La même action a été répétée ce matin. Il faut noter que, contrairement à Ouagadougou, il n’y a pas eu de casses : les élèves se sont simplement contentés de chanter l’hymne national sous les fenêres du DR. On espère que, lorsqu’ils seront des soldats, ils ne tireront pour mettre du plomb dans la cervelle des décideurs...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés