Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Mouvement de soutien à Kadhafi : "L’occident veut mettre fin aux projets d’indépendance véritable de l’Afrique"

Accueil > Actualités > International • • mardi 10 mai 2011 à 01h44min

Dans cette déclaration, le Mouvement de soutien à Kadhafi dénonce la guerre menée par la France, les Etats-Unies et leurs alliées contre la Libye du colonel Kadhafi. Pour le mouvement, c’est une attaque impérialiste qui vise à mettre fin aux projets d’indépendance véritable de l’Afrique.

Depuis le 15 février 2011, une rébellion en Libye a été. créée de toute pièce par le trio Sakozy - Oborna - Cameron pour soit disant vouloir instaurer la démocratie. Mais en réalité, la France, les Etats-Unis et l’Angleterre sont des pays dictatoriaux qui ne veulent pas de la démocratie et du développement véritable de l’Afrique. A ce sujet, je vous invite à lire un extrait du discours du guide de révolution Libyenne, Mouammar El Kadhafi, à l’ouverture du sommet Afrique-Amérique du Sud (Latine) tenu Ie 27 septembre 2009 au Vénézuéla :

"Cette rencontre au Sommet est historique. Je souhaite que nous aboutissions à quelque chose d’effectif qui consolide les victoires politiques et économiques réalisées par nos peuples, et qui leur ouvre la voie pour qu’ils persévèrent dans la bataille jusqu’au bout.

Nous avons l’espoir que le prochain sommet qui se tiendra, je pense, en Libye en 2011, verra la situation de nos peuples s’améliorer grâce aux efforts communs qui seront accomplis sous la direction de notre frère révolutionnaire Chavez. Pendant ces deux années, nos peuples devraient faire des réalisations matérielles et morales sur tous les plans.

Personne de l’extérieur ne nous prendra par la main. Nul ne nous fera la charité et personne n’aura pitié de nous.

Lorsqu’elles en étaient capables, les grandes puissances se sont comportées à notre égard comme avec les animaux ou les esclaves. Ils ont détruit notre sol, piIlé nos richesses et nous ont mis sous leur tutelle.

Ne croyez pas qu’une quelconque puissance soit prête à vous tendre la main. Comptons sur nous-mêmes. Les puissants veulent demeurer tout le temps puissants. Ils le sont à notre compte. Ils sont puissants parce que nous sommes faibles. Mais il est temps que nous construisions notre propre puissance.

Que les puissants actuels sachent aussi que notre faiblesse n’est pas dans l’intérêt de la paix mondiale, ni de l’équilibre international. Notre faiblesse engendre un déséquilibre flagrant dans le monde moderne.

Le Sud, qui comprend l’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine, a été colonisé, persécuté, marginalisé, humilié et spolié.

Mais nous avons notre quote-part de terre et de soleil. La Planète n’a pas été créée pour quatre ou cinq Etats puissants. Nous sommes la majorité, en fin de compte. Nous sommes la majorité écrasante aux Nations-unies, aux Non-alignés et dans toutes les instances internationales. Nous sommes une puissance mondiale majoritaire.

Par conséquent, nous pouvons changer le monde. Nous pouvons créer l’équilibre. Nous pouvons défendre la paix mondiale. Nous pouvons créer le développement pour que l’économie mondiale prospère.

C’est chez nous que se trouvent les richesses pillées par les autres. Nous avons des richesses phénoménales. Nous avons un potentiel humain phénoménal. Nous sommes capables de réagir contre le sous-développement et le colonialisme et nous sommes prêts à le faire afin de compenser le temps perdu.

C’est nous qui changerons le monde et nous devons pour ce faire, être habités par une confiance totale en nous-mêmes".

Mouammar El Kadhafi ajouta : . .

"La situation au Conseil de sécurité est insupportable. Nous devons y mettre fin.

Laissons les quatre jouir du droit de véto. Qu’ils dirigent seuls le Conseil de sécurité et qu’ils utilisent ce droit les uns contre les autres. Qu’ils soient permanents dans ce : conseil constitué d’eux seuls. Nous ne voulons pas nous asseoir à leur côté.

Ce qui est arrivé en 1945, ne doit pas continuer.

En 1945, l’Inde était une colonie, elle était considérée comme la perle de la couronne britannique et aujourd’hui, l’Inde est cent fois plus forte que l’Angleterre.

Aujourd’hui, l’Inde fabrique des bombes atomiques et des sous-marins nucléaires, et l’Angleterre emprunte l’arme nucléaire à l’Amérique. Elle l’emprunte et ne la fabrique pas.

Le monde a changé, nous ne devons pas rester prisonniers de 1945. Qui leur a donné le droit de veto ? Qui leur a donné un siège permanent ? Nous n’avons pas donné notre accord pour cela. Nous avons voté uniquement pour ]a Chine, pour qu’elle jouisse d’un siège permanent ;

l’Assemblée générale a donné à la Chine le droit d’avoir un siège permanent.

Dès maintenant, nous devons avoir une position. A partir de ce sommet historique, nous disons que nous n’accordons aucun crédit à ce qui est appelé "Conseil de sécurité" tel qu’il est composé actuellement.

Comme nous l’avons dit, si on décide d’accorder un siège permanent à tout état

puissant, nous serons, nous le Tiers-monde, écrasé. Les petits états qui comptent plus de cent seront écrasés.

En conséquence, le Conseil de sécurité devrait être constitué par des membres dont chacun représente un ensemble d’Etats ou union. Soit :

L’Amérique du sud, un siège permanent avec toutes les prérogatives.

L’Afrique, un siège avec toutes les prérogatives.

L’Union Européenne, l’Union Américaine, la Fédération Russe, l’Asie, la Ligue arabe, les Non-alignés.

Tous ces ensembles doivent avoir chacun un siège permanent, et le Conseil de sécurité doit se constituer de ces sièges uniquement. .

De cette manière, le Conseil de sécurité devient un instrument pour exécuter les décisions de l’Assemblée générale où nous siégeons. Nous sommes les législateurs. Nous sommes la majorité. Nous sommes les Nations et nos décisions doivent être exécutoires. Contrairement à ce qui se passe aujourd’hui, leCconseil de sécurité, doit impérativement appliquer nos décisions et obéir à nos injonctions, puisque nous fondons l’Assemblée générale des Nations-unies. Actuellement nous sommes les esclaves du Conseil de sécurité : cinq, quatre états ou même un seul état par un geste de la main de son représentant, annule une décision de cent-quatre-vingt-dix nations. Cela est une humiliation pour l’humanité, une mascarade et une farce !!!

Pour arriver à un équilibre mondial et sauvegarder la paix sur terre, je souhaite que nous comblions le vide qui existe dans l’hémisphère Sud, en Asie, en Afrique et en Amérique latine. Nous devons atteindre le niveau de l’hémisphère Nord, le niveau du Nato, le niveau de la Fédération Russe, de l’Union européenne et ce, dans tous les domaines.

Aujourd’hui, la balance penche du côté du Nord et le Sud n’a pas de poids. Il faut par conséquent, créer la Sato en parallèle au Nato. Face à l’alliance de l’Atlantique nord nous devons créer l’alliance de l’Atlantique sud, pour combler le vide. Cela n’ est pas une entreprise belliqueuse, ni une action terroriste, ni une agression. Cela n’a aucun lien avec la course à l’armement ou avec la guerre.

C’est une action à caractère économique. Notre but est de remplir le vide au sud de l’Atlantique. Je souhaite que ce traité soit adopté dès maintenant, afin de permettre à notre frère Chavez, de superviser le travail du comité créé à cet effet et qui examinera pendant les deux années à venir (en 2011 en Libye) jusqu’où nous pouvons aller ".

Donc, en 2011 que devrait se tenir le 2e sommet en Libye pour prise de grande décision concernant l’avenir radieux des 2 continents, Afrique et Amérique du Sud mais un avenir incertain pour les puissances occidentales. .

Chaque paragraphe de ce discours montre que les occidentaux, les blancs impérialistes ont de fortes raisons cunuIées d’un objectif primordial de faire la guerre à Kadhafi à défaut de pouvoir lui faire un coup d’Etat suivi de son élimination physique.

Qui sont ces rebelles ’ ?

- Le chef des rebelles et chef du Conseil National de Transition (CNT) basé à Benghazi,

Moustapha Abdel Jalil, Ministre de la justice démissionnaire de Kadhafi, avait été nommé

Ministre en 2007, par Kadhafi en récompense de son intransigeance dans le procès des infirmières bulgares accusées d’avoir inoculé le VIH à des centaines d’enfants libyens en 1999.

- Le coordinateur militaire du CNT Idriss Laga, est connu en Bulgarie comme le président de l’Association des parents d’enfants infectés, très actif pendant toute l’affaire.

Ali Al Isawi, ministre des Affaires étrangères du CNT était l’ancien chef de la diplomatie libyenne.

- Nouri Al-Mismari ancien chef protocole de Kadhafi qui a annoncé à paris sa démission avant-même le début de la guerre est membre du CNT.

- Mahmoud Jibril, Premier ministre du CNT est l’ancien envoyé pour les affaires internationales de Kadhafi.

L’ex-ministre de l’intérieur, Abdel Fattah Younis, membre du CNT. Voilà ceux que Sarkozy appelle "les représentants légitimes du peuple libyens" dirigeants du CNT ne sont rien d’autres que d’anciens collaborateurs (traites) de Kadhafi.

Examinons la question de savoir si la France, l’Angleterre, les USA, et tous les pays de l’Union européenne avec leur copie de démocratie dans les pays africains qui s’autoproclament "pays démocratiques" sont-ils réellement démocratiques ?

Pour Jean-Jacques Rousseau né à Genève en 1712 qui affirme dans le chapitre IV du livre III de son très célèbre "contrat social" que : "Il n’y a jamais existé de véritable démocratie, et n’en n’existera jamais".

Pourqu’un état soit véritablement démocratique, Rousseau pose quatre conditions :

1) La dimension de l’Etat : plus un Etat est grand, moins il peut être démocratique, pour Rousseau l’Etat doit être très petit pour que le peuple soit facile à rassembler et que chaque citoyen puisse aisément connaître tous les autres "voter pour voter est un acte dénué de tout fondement démocratique".

2) La simplicité des mœurs et des comportements : pour éviter que l’on passa l’essentiel du temps à parler de justice, de tribunal pour trouver des solutions aux multiples querelles d’intérêts divers qu’une société complexe fait naître naturellement.

3) Pas de luxe : pour Rousseau, pourqu’il y ait la démocratie dans un pays, il ne faut pas qu’il y ait de luxe parce que selon lui, le luxe rend nécessaire la richesse et cette dernière devient la vertu, l’objectif à atteindre à tout prix et non le bonheur et cette dernière devient la vertu, l’objectif à atteindre à tout prix et non le bonheur du peuple, "le luxe corrompt à la fois le riche et le pauvre, l’un par la possession et l’autre par la convoitise". Y a-t-il plus de luxe en France ou en Libye !

4) L’égalité dans les rangs et dans les fortunes : Le professeur Jean Paul Pougala ajoute : "il suffit de voir le classement FORBES 2010 pour voir quels sont les noms des personnes les plus riches de chacun des pays qui jette la bombe sur la tête des libyens et voir la différence avec le salaire le plus bas dans chacun des pays et faire de même pour la Libye pour comprendre qu’en matière de redistribution de la richesse du pays c’est la Libye d’exporter son savoir-faire à ceux qui la combattent. Aux Etats-Unis 5% de la population possèdent 60% de la richesse nationale. C’est le pays le plus déséquilibré, le plus inégal du monde" a-t-il conclu.

Est-ce que ces pays-là remplissent-ils les conditions définies par Jean-Jacques Rousseau pour s’autoproclamer "pays démocratiques" ? Non.

Jean Paul Pagrgala, directeur de l’Institut d’études géostratégiques et professeur de sociologie à l’université de la diplomatie à Genève, en Suisse, pense que : "la Libye de Kadhafi est même de loin plus démocratique que les Etats Unies, la France et tous les autres qui prétendent lui exporter la démocratie".

Et le sociologue américain C. Wright Mills martèle en écrivant que la démocratie américaine est "la dictature des élites". Pour Mills, les Etats-Unis d’Amérique ne sont pas une démocratie parce qu’en définitive, c’est l’argent qui y parle dans les élections et on le peuple. Le résultat de chaque élection y est l’expression de la voix de l’argent et non la voix du peuple.

Quel est l’objectif de cette guerre en Libye ?

Rappelons que Kadhafi avait mis 30 milliards de dollars soient 13 800 milliards de francs CFA pour la contribution libyenne à la finalisation de la fédération africaine à travers :

1 - La création de la Banque africaine d’investissement dont le siège sera à Syrte en Liyer,

2 - La création dès 2011 du Fonds monétaire africain avec un capital de 42 milliards de dollars soit 19 320 milliards de francs CFA avec Yaoudé pour siège,

3 - La création de la Banque centrale africaine avec le siège à Abuja au Nigeria dont la première émission de la monnaie africaine signera la fin du francs CFA. Les pays africains n’iront plus auprès de la Banque mondiale ou du FMI mais auprès du Fond monétaire africain pour contracter des prêts. "En effet, dans le capital du nouveau Fond monétaire africain, l’Algérie avec 16 milliards de dollars soit 7360 milliards de francs CFA et la Libye avec 10 milliards de dollars soit 4600 milliards, de francs CFA, contribuent à eux (deux) tous seuls pour près de 62% du capital qui est de 42 milliards de dollars. Le Nigeria et l’Afrique du Sud contribuent avec 3 milliards de dollars chacun soit 1320 milliards de francs CFA.

Donc l’objectif de cette guerre en Libye est de mettre fin à ces projets d’indépendance économique et véritable de toute l’Afrique.

C’est pourquoi le peuple du Burkina. Faso et les peuples d’Afrique à l’exemple de Nelson Mandela doivent témoigner leur reconnaissance et leur .soutien à l’endroit du peuple Libyen et de son guide le Colonel Mouammar El, Kadhafi, pour tout ce qu’il ont fait pour les peuples d’Afrique.

Nelson Mandela, le 23 octobre 1997 libéré de prison, décida d’aller rompre l’embargo des Nation Unis contre la Libye et de remercier Kadhafi pour son soutien militaire, financier et stratégique à la bataille contre l’apartheid. Et répondant à l’ex-Président Américain Bill Clinton qui avait jugé cette visite "malvenue", Mandela s’insurgea : "Aucun Etat ne peut s’arroger le rôle de gendarme du monde, et aucun Etat ne peut dicter aux autres ce qu’ils doivent faire", et ajouta : "ceux-là qui, hier, étaient les amis de nos ennemi (USA, Grande-Bretagne, France...) ont aujourd’hui le toupet de me proposer de ne pas visiter mon frère Kadhafi, ils nous conseillent d’être ingrats et d’oublier nos amis d’hier".

Population du Burkina Faso, Fils d’Afrique, tous mobilisés et unis comme un seul homme exigeons :

1- l’arrêt immédiat de la guerre contre la Libye par la France et les USA

2 - la restitution immédiate par le président Américain, Obama des 30 milliards de dollars soit 13800 milliards de francs CFA appartenant à la Libye et destinés à l’Union Africaine pour la création du Fond Monétaire Africain et l’émission de la première monnaie africaine, raison principale de la guerre contre Kadhafi.

Par conséquent, le Mouvement de Soutien à Kadhafi, décrète :

Article 1 : Le boycott des articles de fabrication française et américaine. et leurs compagnies aériennes.

Article 2 : la tenue dans l’urgence d’un sommet extraordinaire de l’Union Africaine sur la guerre en Libye

Article 3 : la rupture des relations diplomatiques des pays africains avec la France, les Etats-Unis et la Grande Bretagne et l’Italie, .

Article 4 : que les chefs d’Etats de l’Union Africaine exigent auprès des Etats-Unis la restitution des 30 milliards de dollars destines à l’Afrique,

Article 5 : l’accélération de l’émission de la monnaie africaine (unique) en remplacem ent des monnaies coloniales utilisées en ce moment par les américains (le franc CFA et autres).

Article 6 : l’accélération de la création par l’Union Africaine du gouvernement africain.

Article 7 : la relecture de la charte des Nations Unies avec droit de veto pour l’Union Africaine.

Article 8 : le retrait de l’Afrique et la non reconnaissance de l’organisation des Nations Unies qui manque de crédibilité au vu de sa composition, de son fonctionnement et de la question du droit de veto qui reste la chasse gardée de 5 pays sur 190 Nations, en cas de refus.

Article 9 : le retrait des pays africains ayant souscrit pour la Cour Pénale Internationale (CPI).

Article 10 : le retrait des pays africains à ne plus faire partie du sommet France-Afrique.

Article 11 : la publication et la suppression des accords coloniaux qui lient chacun des pays africains à la France, l’Angleterre et à la Belgique.

Population de Ouagadougou, fils d’ Afrique, mobilisons-nous pour barrer la route à l’impérialisme. .

La lutte continue

Le Président : Eric ZABSONRE

Sidwaya

Vos commentaires

  • Le 11 mai 2011 à 16:30, par socrate En réponse à : Mouvement de soutien à Kadhafi : "L’occident veut mettre fin aux projets d’indépendance véritable de l’Afrique"

    J’ai longtemps crus que tous les journalistes du monde étaient ulliminé par cette suposé democratie que la france veut vendre a la libye en contre partie du pétrole, j’espère de tout coeur que les rebels soit massacrer, mais bon en fait je parle d’une utopie, ce que j’espère vraiment que les états d’afrique dise non sa suffit et decide d’aller apporter leur aide a khadafi, il ne peuvent pas mettre tout un continent sous embargo c pas possible car c nous qui les nourrissons et pas eux ,c’est vraiment le moment de dire merde sinon on aura plus aucune chance...demains lorsqu’il voudront le pétrole du nigéria il diront quoi ? que le nigéria est un pays térroriste ? et quoi encore ....

    Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2011 à 13:03, par Clyde En réponse à : détruisons l’occident libéral

      J’ai toujours soutenu le colonel Mu’ammar el-Qadhâfi dans son courageux comat contre la barbarie occidentale. Lors de la colonisation de l’Afrique, pour justifier l’envoi des missionnaires, le politicard bourgeois Gambetta disait : "L’anticléricalisme n’est pas un produit d’exportation !" L’humanisme et la justice non plus, à voir les dégâts dans les peuples. L’occident chrétien, ce n’est pas la civilisation mais la décadence et il faut le détruire dans la violence comme lRomme a détruit Carthage. Ce sera la revanche historique d’Hannibal.

      Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2011 à 13:23, par merlin En réponse à : Mouvement de soutien à Kadhafi : "L’occident veut mettre fin aux projets d’indépendance véritable de l’Afrique"

    Messieurs, Mesdames les juristes de la C.P.I.

    Veuillez prendre connaissance du texte d’accompagnement de la plainte :

    La « Bête » surgit de la mer, ou plutôt L’OTAN, semblable aux prophéties du livre de l’apocalypse.

    Il apparaît que cette union Atlantique nord a été créée pour soutenir ses propres intérêts. Et pour preuves, le monde entier peut constater le génocide de l’OTAN qui terrorise et bombarde sans relâche le peuple libyen ; Largue sans pitié des avalanches de bombes sur des civils et militaires au dessus des cris de détresse des enfants et des vieillards, bâtiments industriels et administratifs, magasins, demeures personnelles et présidentielles, bureaux, immeubles civils, écoles, casernes, véhicules civils et militaires… et même des œuvres d’art ont été détruites, bafouant totalement les droits de l’homme et l’accord d’exclusion aérienne comme une BANDE DE DEVOYÉS en menant une véritable guerre contre le peuple libyen. Jusqu’à refuser de secourir une barque à la dérive en laissant mourir 61 personnes sous le survol de ses hélicoptères et avions.
    Pour justifier son ingérence militaire, les accusations mensongères de l’OTAN visant à faire croire au monde que le colonel Kadhafi a ordonné de bombarder les civils ont été choisi comme prétexte de porte d’entrée politicienne sur toute l’Afrique afin d’y étendre ses tentacules politiques d’intérêts économiques.
    Voir sur internet : " La Russie et la Chine défient l’OTAN."
    Le colonel Kadhafi n’a jamais ordonné de bombarder les civils. Ce sont des chefs d’état de l’OTAN qui ont créé cet odieux mensonge pour justifier le largage des avalanches de bombes exterminatrices sur tout le peuple libyen, quitte à terroriser tout le peuple, pour tenter d’expulser le régime.
    Le dernier livre de la Bible : "les révélations", transmise par le Christ à Jean, au chapitre 13, ainsi que le prophète Daniel au chapitre 7, Prophétisent globalement sur ces organisations macabres : « Je vis monter de la mer une Bête ayant 10 cornes et sept têtes. » Têtes qui, actuellement représentent les nations ou groupes de nations de l’OTAN, les cornes étant des armadas militaires puissantes avec les principaux généraux commanditaires. « Sur chacune de ses têtes est inscrit un nom blasphématoire » : Pour cette " Bête "actuelle qui s’acharne contre la Libye, ce nom est : "OTAN", « définit dans les écritures comme une insulte à Dieu, » parce que la création de ce type d’organisation au travers de l’histoire se sont édifiées sur la tromperie et le mensonge.
    C’est donc une attestation supplémentaire pour tous ceux qui ont foi aux saintes écritures, que cette coalition de l’OTAN est bien diabolique et bâtit sur les piliers du mensonge. Créée par malice, pour tromper les nations ; Contraindre les pays les plus faibles à se soumettre, et déverser sa fureur sur ceux qui osent lui faire de l’ombre sur le plan politique et économique ou qui n’entre pas dans le cadre de ses exigences. Et nous le savons, la politique logique et parfaitement légale de Kadhafi a fait perdre des milliards de dollars aux pays de l’OTAN qui commencent à se perdre dans la jungle de ses gouffres déficitaires générés par une politique laxiste désastreuse. Le sang a finit par monter à la tête de l’une de ces " Bêtes apocalyptiques " pour se lancer dans une impitoyable croisade barbare en Libye.
    La prophétie se poursuit annonçant qu’une telle "Bête" identique à celle de l’OTAN, qui n’est pour l’instant peut-être pas encore entièrement constitué, cherchera à imposé sa marque dans tous les pays du monde, cherchant à contraindre les nations de s’accorder à ses exigences d’outre-tombe. À la lumière de ce seul texte, car il y en a d’autres, il est bien clair que l’agression lâche et terroriste de l’OTAN envers la population libyenne n’a pas d’autres but que d’imposer sa soumission, en ayant pris soin de déclarer un gouvernement naïf de coopération appelé C.N.T., avant de lancer son extermination contre la majorité des Libyens qui refusent "de recevoir sur leur front la marque de la " Bête " assoiffé de sang et de richesse, là où elle peut combattre sans difficultés majeures avec la lâcheté d’une armada militaire mille fois supérieure ; Associé à quelques 3000 insurgés, une minorité dont bon nombre sont tout aussi barbares que les commanditaires de l’OTAN, qui font succomber des prisonniers sous la torture.
    Il apparaît donc que la croissance économique et technologique des peuples Africains se fait sous le regard inquiétant de la " Bête," dont sa constitution pourrait encore se modifier.
    Tous les pays d’Afrique devraient soutenir le courage qui restera légendaire, du colonel kadhafi face à l’acharnement sanguinaire de l’OTAN. Après avoir largement participé au développement de plusieurs pays Africains, il ne mérite pas un tel abandon de la ligue arabe, ni de qui que ce soit. En justice il ne doit pas se pratiquer 2 poids 2 mesures. L’OTAN a osé prétendre intervenir par la force pour sauver des civils alors que de nombreuses villes ainsi que TRIPOLI, qui étaient en paix, sans le moindre conflit avec des insurgés, se sont retrouvées sous une pluie de bombes larguées par l’OTAN. OTAN qui est indiscutablement coupable d’avoir assassiné des centaines de civils, dont témoigne aussi un évêque Libyen, et d’entretenir un climat de terreur national maintenant la population et surtout les enfants en pleurs jour et nuit, dans l’indifférence totale. Rien que ces derniers faits attestent à eux seuls la sauvagerie et l’évidente culpabilité de l’OTAN qui massacre le peuple libyen en s’identifiant clairement au nazisme. Les mandats d’arrêt pour crime contre l’humanité concernent donc tous les commanditaires et chefs d’état de l’OTAN plus que quiconque d’autres, par le seul fait que les preuves d’intervention mensongères de l’OTAN sont désormais avérées.
    Les Africains doivent soutenir le colonel Kadhafi et le peuple légitime Libyen par des manifestations de masse dans toutes les grandes villes du continent, en scandant leur opposition à l’ingérence terroriste de l’OTAN, et l’écœurement de ses pratiques exterminatrices sous des prétextes mensongers. Afin que les peuples d’Afrique ne tombent pas plus tard les uns après les autres sous l’arrogance de l’OTAN. Il vaut mieux prévoir avant qu’il soit trop tard.
    Cette " Bête " née de toutes les dépravations et débauches qui font tourner l’économie en faillite de ces " têtes blasphématoires " plongées dans l’ignominie, démontre elle-même quelle est un nouvel al-qaïda qui se cache sous des apparences trompeuses de bienfaisances. Et pour mieux tromper le monde, de son mugissement dominateur cette " Bête " a le culot de rappeler les droits de l’homme dans les coulisses populaires, afin de mieux enterrer ses mêmes droits dans les coulisses du mensonge, par le langage des bombes exterminatrices. Jusqu’à larguer volontairement des bombes incendiaires interdites d’usage sur des êtres humains, faisant des milliers de victimes civiles et militaires, y-compris sur des convois de ravitaillement de nourriture transportant civils et militaires morts en Martyrs dans le désert, loin de toutes sources de soins, dans d’atroces souffrances comparables à la torture. Torture que l’OTAN condamne toujours, mais seulement lorsque ce sont les autres qui la pratique.
    Malheureux libyens non insurgés, qui refusent de voir importer chez eux une république de tous les désordres publics, de toutes les rapines, de toutes les débauches et dépravations, de toutes les abominations, bref, de toutes les charias, qui se retrouvent sous le coup de trois transgressions militaires relevant de crime contre l’humanité de la part de l’OTAN : EXCLUSION AERIENNE NON RESPECTÉE ET BAFOUÉE A OUTRANCE AINSI QUE L’ACCORD DE 1973 ; BARBARIE MEURTRIERE ; CONVENTIONS DE GUERRE REJETÉES EN BLOC.
    L’OTAN n’a pas le droit d’exiger la dissolution d’un gouvernement. L’OTAN, s’étant fait l’allié d’une minorité d’insurgés armés, a systématiquement refusé tous les cessez-le-feu et toutes discutions d’amélioration du régime, proposés par le gouvernement libyen, qui n’a pas d’autres choix que de maintenir son armée en guerre pour se défendre légitimement. Cette attitude de l’OTAN manifeste une volonté farouche de poursuivre sa croisade exterminatrice contre le peuple libyen et de surcroît en dehors des conventions de guerre internationales contre un peuple pacifique en seule crise interne.
    Si la cour pénale internationale ne lance pas un mandat d’arrêt contre tous les commanditaires de l’OTAN, il apparaîtra que celle-ci couvre manifestement les crimes contre l’humanité que cette alliance commet sans relâche en Libye depuis mars 2011, par quelques 600 civils massacrés plus la destruction des villes libyennes. Ce refus de condamner l’OTAN devra alors être perçu par le monde entier, comme un soutien de la C.P.I. au terrorisme et aux crimes organisés contre le peuple Libyen. Le C.P.I. n’aurait alors plus de raison d’être sous de telles hypocrisies.
    Les peuples Africains doivent se mobiliser, montrer leur détermination, leur unité contre la " Bête " cruelle qui ne s’attaque qu’aux plus faibles. Le spectre de cette " Bête " OTANTIQUE plane désormais sur toute l’Afrique cherchant à y installer des bases tentaculaires.
    Consultez la page WEB " Côte d’Ivoire : Intenses combats à Meagui, 28000 morts à Abidjan."
    Et aussi " Les vraies raisons de la guerre en Libye : Voici pourquoi !... "

    Recevez, l’expression de mes salutations distinguées.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés