MANIFESTATION D’ELEVES A TIEBELE : Soutien des élèves de Pô pour 48 h de grève

jeudi 7 avril 2011 à 01h58min

Depuis que la nouvelle est parvenue à Pô, à savoir l’incendie le 1er avril 2011 du commissariat de police de Tiébélé ainsi que du domicile d’un policier par les élèves de ladite localité, les uns et les autres craignaient un effet contagion. Ainsi, le climat était visiblement tendu dans la matinée du lundi 4 avril dans la ville de Pô. Et cela était bien perceptible la veille dimanche, au sein de la population. Conséquence : un communiqué a même été diffusé sur les ondes des radios locales à Pô invitant la population à faire barrage aux élèves, si d’aventure, ils venaient à manifester dans la ville.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Il fallait donc protéger des biens de l’Etat car selon certains parents d’élèves, 3 endroits auraient été ciblés par les manifestants pour être incendiés. Il s’agit du commissariat central de police, du haut-commissariat et du siège du CDP. En réponse à l’appel radiophonique en question et à la suite des différentes rencontres auxquelles certains ont pris part, des parents et des autorités ont très tôt investi quelques artères du centre de la ville et autres endroits indiqués afin de dissuader d’éventuels manifestants.

Si certains voulaient en découdre avec quiconque oserait s’attaquer aux édifices, d’autres prônaient plutôt la sensibilisation des manifestants. Fort heureusement, il n’y a eu aucun affrontement entre les élèves et une partie de la population qui a répondu à l’appel à la mobilisation encore moins avec la police qui a timidement repris du service après la manifestation violente du 9 mars dernier.

Revendication d’examens blancs

Après leur manifestation, les élèves du lycée départemental de Tiébélé ont envahi le bureau de leur proviseur pour exiger l’organisation, sans condition, d’examens blancs. Ils ont même donné, à cette fin, un ultimatum au proviseur qui expirait le lundi 4 avril. Le directeur régional des enseignements secondaire et supérieur du Centre-Sud, Mamadou Diarra, s’est rendu à Tiébélé le samedi 2 avril afin de trouver une solution à la crise. Il a rencontré tous les acteurs y compris les parents d’élèves. Cela n’a pas empêché les élèves de débrayer le 4 avril.

Aux dernières nouvelles, les examens en question auraient été organisés ; les enseignants et l’administration s’étant entendus. En rappel, les élèves des établissements secondaires de la ville de Pô sont entrés en mouvement ce lundi 4 avril afin, dit-on, de soutenir leurs camarades de Tiébélé (ndlr : Localité situé à 30 km de Pô) qui sont en mouvement depuis le 1er avril. Comme annoncé dans la rubrique confidences du week-end du lundi 4 avril, les élèves de Tiébélé se sont révoltés contre leur police et ont incendié le commissariat et le domicile d’un policier qui a porté la main sur l’un d’eux. Et selon plusieurs sources en provenance de Tiébélé, le policier en question serait déjà dans le collimateur de la population pour certains de ses actes.

Noufou ZONGA (Collaborateur)

Le Pays

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés