EDUCATION : Le SYNTER et le SNESS en grève les 15 et 16 mars

jeudi 10 mars 2011 à 00h38min

Le Syndicat national des enseignants du secondaire et du supérieur (SNESS) et le Syndicat national des travailleurs de l’éducation et de la recherche (SYNTER) entendent organiser les 15 et 16 mars prochains, une marche sur l’étendue du territoire national pour exiger la satisfaction des revendications minimales contenues dans leur plateforme et dénoncer la situation qui prévaut actuellement sur le territoire. En prélude à cette manifestation, les secrétaires généraux des deux organisations ont rencontré la presse le 9 mars 2011 à la Bourse du travail de Ouagadougou pour en parler.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le Syndicat national des enseignants du secondaire et du supérieur (SNESS) et le Syndicat national des travailleurs de l’éducation et de la recherche (SYNTER) étaient face à la presse le 9 mars 2011 à Ouagadougou. Objectif : échanger avec les hommes et femmes de médias sur l’arrêt de travail qu’ils entendent marquer les 15 et 16 mars prochains. Un arrêt de travail qu’ils disent d’avertissement et qui sera ponctué de manifestations telles que des marches, des meetings et un sit-in sur toute l’étendue du territoire national. A travers cet arrêt de travail, les deux syndicats exigent la satisfaction des revendications minimales contenues dans leur plateforme et dénoncent la situation qui prévaut actuellement sur le territoire suite aux tristes événements survenus à Koudougou.

La plateforme revendicative a été adoptée à l’issue des négociations entre le gouvernement et les syndicats et porte sur quatre points, à savoir les questions indemnitaires, le respect de l’arrêté portant limitation des effectifs dans les classes, l’apurement des retards d’avancements avec incidence financière immédiate pour tous les travailleurs de l’éducation et de la recherche et le reclassement des conseillers pédagogiques de l’enseignement secondaire. A travers cette lutte, ils veulent aussi dénoncer un mépris du gouvernement à l’égard de l’institution éducative et de ses acteurs.

Pour ce qui est des événements de Koudougou, le SNESS et le SYNTER ont estimé, au cours de cette conférence de presse, que ces assassinats par balles ou par tortures font suite à une longue série de violations des espaces scolaires et universitaires sous le gouvernement de la IVe République. Ils ont en outre exprimé leurs condoléances à la famille de Justin Zongo et aux autres familles endeuillées et souhaité prompt rétablissement à tous les blessés. Ils ont par ailleurs exigé que la lumière soit faite sur les tueries et que les auteurs de ces crimes soient poursuivis et punis à la hauteur de leurs forfaits.

Ils ont également interpellé les autorités du pays au respect des franchises scolaires et universitaires et demandé aux travailleurs de l’éducation de rester mobilisés pour faire respecter ces franchises. Quant à l’appel des élèves au calme et à la retenue, les représentants des deux syndicats ont estimé qu’il est difficile de leur parler tant que les solutions ne sont pas avancées de façon convaincante. Ils ont déclaré avoir exprimé dans leurs différentes prises de position, leur solidarité avec les actions des élèves. Selon eux, dans pareille situation, c’est le gouvernement qui doit travailler en sachant qu’il y a des mesures à prendre pour que la situation revienne au calme.

Aussi, de leur avis, c’est prêcher dans le désert que de demander quelque chose aux élèves sans qu’il n’y ait véritablement des mesures attendues et cela peut même être mal compris par ces derniers dans la situation actuelle. Pour le SG du SYNTER, la suite à donner aux activités dépendra de l’évolution de la situation au niveau de leurs bases qui ont déjà fait des propositions.

Christine SAWADOGO

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 mars 2011 à 08:34, par Ousmane le grand
    En réponse à : EDUCATION : Le SYNTER et le SNESS en grève les 15 et 16 mars

    Le SNESS N’ose pas manifester contre le gouvernement ! Ce syndicat n’a t-il pas montré sa vraie face lors des négociations sur le statut des Enseignants chercheurs. Que le SYNTER se méfie de ces gars là. De toute façon ils se connaissent.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars 2011 à 08:38, par hana
    En réponse à : EDUCATION : Le SYNTER et le SNESS en grève les 15 et 16 mars

    Je vous dit une chose ; l’état au burkina ici se moque des des syndicats puisque il ya dans ce pays des syndicats créés par cet état pour contre carrer tout mouvement. si vous avez remarqué, dans ce pays les syndicats ne peuvent jamais prendre une décision commune comme dans les années avant la révolution.
    sinon quoi de plus normal que de revoir les revenus des travailleurs. nul n’ignore la vie dure vraiment dure que le peuple vie. si tous les syndicats pouvaient d’une seule voix dire merde, je crois "qu’ils" allaient leur prendre au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars 2011 à 13:53, par le patriote de l’ouest
    En réponse à : EDUCATION : Le SYNTER et le SNESS en grève les 15 et 16 mars

    tels pères tels fils sortons et appuyons nos enfants pour qu’on brule tout au besoin tout le BURKINA FASO.quant on aura finit de tout bruler nous serons les grands champions de ce siècle.quelle honte pour des peuples qui ne peuvent se développer par eux mêmes ni contribuer en rien dans un état sauf bien sur se déguiser en pyromanes et pilleurs pour détruire des acquis de nos chères grands parents.Des centaines de milliers de vie humaines sont partis pour que voit le jour le territoire BURKINA FASO,savaient-ils qu’ils se sacrifiaient pour des enfants comme nous.Respectons leur sacrifice.Œuvrons pour que les coupables soient punis au lieu d’utiliser le feu pour assouvir des luttes sans fondements.le patriote de l’ouest soutien a Balamine et Benchico

    Répondre à ce message

    • Le 10 mars 2011 à 16:27, par Kenzaff
      En réponse à : EDUCATION : Le SYNTER et le SNESS en grève les 15 et 16 mars

      Patriote de l’Ouest. Tu es un vrai patriote. Tu as tout dit ; Dieu te bénisse.
      Notre pays n’a pas besoin de gens incapables de véhiculer des idées nobles mais qui passent leur temps à envoyer des enfants dans la rue pour tout casser et brûler.
      Honte aux vandales.

      Répondre à ce message

    • Le 10 mars 2011 à 18:45, par SAGESSE
      En réponse à : EDUCATION : Le SYNTER et le SNESS en grève les 15 et 16 mars

      C’est vraimment honteux et scandaleux de voir comment des personnes qui se disent sensés tendent à récupérer une lutte qui n’est pas leur et incitent ainsi les enfants à mettre le feux à leur pays. Qui défendez-vous ? après avoir brulé le BURKINA FASO dans quel pays allez vous migrer pour faire valoir vos droits ? C’est dans la paix que les problèmes sont solutionés. De grace, épargnez le BURKINA FASO.

      Répondre à ce message

  • Le 10 mars 2011 à 16:49, par Boroma
    En réponse à : EDUCATION : Le SYNTER et le SNESS en grève les 15 et 16 mars

    Je suis désapointé par la communication de ces syndicats,dire que la solution se trouve dans le camp du gouvernement uniquement est dire que le syndicat ne travaille pas à la construction du Faso et c’est grave. Quand ils auront tout brulé avec les élèvent puisqu’ils les cautionnent, on verra si c’est gouvernement qui souffrira ; je crois qu’on peut etre plus responsable et on doit l’etre quand on se dit Secrétaire général.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars 2011 à 21:43, par Ydan
    En réponse à : EDUCATION : Le SYNTER et le SNESS en grève les 15 et 16 mars

    Il m’arrive de me demander très sincèrement ce que veulent les syndicats. Comment des hommes dits de l’éducation, par ces temps qui courent, n’ont trouvé aucune sagesse que de manifester un soutien à des "enfants" (élèves et étudiants qui brûlent et incendient tout ce qu’ils trouvent sur leur passage ?
    J’ai honte mais je suis aussi écoeuré par un tel manque d’intelligence. Et dire que ce sont ces gens qui enseignent ou plutôt "dé-senseignent" les enfants !

    Il est dit que quand l’on perd de vue, à coup sûr l’on marche sans frein. Mais quand ceux qui devraient incarner le civisme se désengagent, se déresponsabilisent ; alors là...Dieu au secours !
    Voyez-vous, devant ces évènements, personne ne peut se conduire en irresponsable ! L’Etat, aussi bien les syndicats, les élèves et les étudiants ; les responsabilités sont partagées. Chacun, à un moment de sa vie, récoltera ce qu’il a semé !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2011 à 00:33
    En réponse à : EDUCATION : Le SYNTER et le SNESS en grève les 15 et 16 mars

    Le danger est qu’il y a toujours des gens qui ne voient que tout en en noir et ils croient être parfaits et posent inconsciemment l’opération suivante :délinquance + mauvaise éducation+impolitesse=syndicalisme et érigent du même coup leur idiotie comme règle de vie communautaire. De grâce vulgaire individu ne nous divise pas avant même que nos deux syndicats n’entament la lutte.

    Tous unis dans le respect et la concorde, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés