PELERINAGE DIOCESAIN DE BOBO : Sous le signe de la réconciliation pour une paix durable

vendredi 4 février 2011 à 03h20min

L’Eglise famille de l’archidiocèse de Bobo- Dioulasso a effectué, le 30 janvier 2011, son 23e pèlerinage marial diocésain. A l’instar des autres années, c’est Diguinso, village situé à une quinzaine de kilomètres de Bobo sur la route de Banfora, qui a accueilli les nombreux fidèles chrétiens venus de tous les horizons de la province ecclésiastique pour proclamer leur foi en Dieu lors de ce pèlerinage placé sous le signe de la reconciliation pour une paix durable.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Avec Marie, mère de l’Eglise, avançons sur les chemins de la justice, de la réconciliation et de la paix. » C’est en ces termes qu’a été libellé le thème du 23e pèlerinage diocésain consécutif de l’archidiocèse de Bobo-Dioulasso, qui s’est déroulé à Diguinso le dimanche 30 janvier 2011. Selon la liturgie de la doctrine catholique, les pèlerinages sont des moments de recueillement pour entrer dans le temps de carême, période de la pénitence où les fidèles chrétiens revivent la passion du Christ, qui l’a conduit jusqu’à la croix.

Fidèles à cette doctrine, les chrétiens ont répondu massivement présents à la démarche de foi le 30 janvier à Diguinso pour « rencontrer Dieu dans la prière », comme Moïse l’a rencontré sur le Mont Sinaï. La lecture sainte du jour, tirée de l’évangile selon Saint Mathieu, a évoqué la béatitude comme facteur de paix, de cohésion sociale, d’amour et de salut. Une béatitude que l’archevêque Paul Yambuari Ouédraogo, qui a présidé l’eucharistie, a concoctée pour cadrer avec le thème du pèlerinage. Dans son homélie, Mgr Paul Yambuari Ouédraogo a mis en relief l’évangile du jour comme facteur important pour prôner la paix dans le monde.

"Les cessez-le-feu signés çà et là, les réconciliations entre Etats, sociétés, communautés, les familles, les couples… sont des signes de l’amour de Dieu pour les hommes", a-t-il relevé. Il a aussi rappelé la nécessité de recourir au sens de pardon (pardonner et être pardonné) pour parvenir à la paix. Des paroles réconciliantes et des conseils pour garder une inspiration de sainteté, les fidèles qui ont effectué le déplacement en ont eus pour redynamiser leur foi.

Josias Zounzaola DABIRE

Le Pays

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés