Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Prise en charge du SIDA : Les principes directeurs du ministère de la Santé

Accueil > Actualités > Société • • mardi 27 avril 2004 à 07h00min

Le secteur santé occupe une place prépondérante dans la lutte contre le VIH/Sida. En effet, les interventions portent sur les domaines d’actions prioritaires contenues dans le Cadre stratégique de lutte contre le VIH/Sida 2001-2005. Nous nous intéresserons au volet prise en charge par le secteur santé du Burkina Faso.

Le début de toute prise en charge de la PVVIH (personne vivant avec le VIH) commence par la détermination de statut sérologique, Les différents Centres de conseil dépistage volontaire s’appliquent à faire avec minutie, la situation des CCDV et leurs résultats sont présentés dans le volet communautaire du fait de l’aspect prédominant du conseil et de la prise en charge psychosociale. Le volet réalisation du test biologique étant traité dans le domaine de la situation biologique.

Accidents d’exposition au sang (AES)

Les AES ou Accidents exposant au sang et aux liquides biologiques contenant du sang est un volet très préoccupant pour les agents de santé. Aussi le manque de dispositions spécifiques pour leur prise en charge est dramatique et démotivante. La Direction générale de la tutelle des hôpitaux s’est donc attaquée à cette problématique avec l’appui du CMLS/Santé, du SP/CNLS-IST et de l’OMS. Actuellement des directives nationales de la prise en charge des travailleurs de Santé exposés au VIH/SIDA sur leurs lieux de travail sont élaborées et validées. L’infection à VIH/SIDA contracté lors de l’exercice de soins est acceptée comme maladie professionnelle et quelques hôpitaux ont mis en place un mécanisme de référence des agents victimes d’accidents, Avec les formations sur la prévention des risques et la conduite à tenir devant les cas d’AES, toutes les formations sanitaires du niveau central et intermédiaire sont armées pour prendre en charge leurs agents en situation d’accident exposant au risque de contamination VIH.

Sécurité transfusionnelle

La sécurité transfusionnelle vise à éradiquer toute contamination de VIH par suite de transfusion de sang ou dérivés sanguins et lors de transplantations d’organes. Ce qui exige que toutes les poches de sang prélevées soient testées avant toute transfusion. Dans la même dynamique, une restructuration de la transfusion sanguine a été enclenchée. L’impulsion donnée par le SP/CNLS depuis 1999 a permis donc la mise en place d’un CNTS (Centre national de transfusion sanguine) de deux CRTS (Centre régional de transfusion sanguine) et un appui constant en équipement et réactifs à tous les laboratoires polyvalents des CHR et CMA. Actuellement le CNTS conduit les activités inhérentes à la sécurité transfusionnelle. Même si on note quelques difficultés d’approvisionnement régulier en poches de sang et réactifs, il n’a plus été signalé de délivrance de produits sanguins non testés depuis 1999.

Prévention de la transmission mère-enfant (PTME) du VIH

Ce programme est exécuté par le Comité ministériel de lutte contre le SIDA à travers la direction de la santé de la famille.

L’objectif général du programme PTME est de réduire d’au moins 50% la transmission du VIH de la mère à l’enfant.

Elle se base sur deux types d’approches appliquées pour la mise en place de ce programme. Il s’agit de

. l’approche contractuelle (cas de Saint Camille) et

. l’intégration des activités dans le PMA du district sanitaire : cas des structures sanitaires (DS)

On peut distinguer trois catégories de sites PTME. Ceux qui offrent des prestations de PTMEVIH ; sont concernés les cinq districts sanitaires : secteur 30 de Ouaga, DS de Pissy, DS de Ouahigouya, DS 22 de Bobo, DS de Nouna.

Ceux qui mènent des activités préparatoires : (équipement, réaménagement, formation). Six districts sanitaires sont concernés : DS de Gaoua, DS de Tenkodogo, DS 15 de Bobo, DS de Kaya , DS de Koupéla DS de Barsalogho Ceux qui sont programmés pour 2004 : Huit districts sont identifiés, il s’agit : des districts sanitaires de Kossodo et Fada dont le financement sera assuré par le fonds mondial de lutte contre le SIDA et de la Tuberculose et le Paludisme ; Six districts sanitaires : Dano, Diébougou, Houndé , Boromo, Dédougou et de Léo sur financement de la Banque africaine de développement ( BAD).

Comme résultat obtenu de la PTME

Sur 14394 femmes reçues en conseil, lors de CPN seulement 2563 soit 17,8% acceptent le conseil pré test ; 2261 soit 15,7% acceptent le test de dépistage ; Durant la période de janvier à juillet 2003 sur les 2261 femmes, 215 femmes ont été trouvées séropositives soit 9,7% . Parmi les femmes séropositives 32 ont pratiqué l’allaitement maternel exclusif et 34 l’allaitement artificiel. Parmi les femmes enceintes séropositives 20,9% sont prises par le protocole ARV complet.

Au titre du bilan financier on peut noter quatre sources d’appui qui sont UNICEF, OMS, PAPMLS, budget Etat, et bientôt Fonds m2 Fond mondial et BAD.

Les deux partenaires essentiels étant l’UNICEF et l’OMS. L’UNICEF pour un montant total de 16 250 170 F CFA en 2002 et 2003, de plus a été assuré l’approvisionnement en Névirapine, réactifs et consommables de laboratoires ; l’OMS pour un montant total de 10 708 862 F CFA.

L’appui du budget national a été de 4 012 500 en 2002 et le PAPMLS pour 1 500 000 FCFA en 2002.

Une synthèse de Charles OUEDRAOGO
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
École burkinabè des affaires : Une conférence publique sur l’impact des crises sécuritaire et sanitaire dans la chaîne d’approvisionnement
Foire « Campus Team Europe » : Présenter aux étudiants burkinabè les opportunités de bourses offertes par l’Union européenne
Burkina : Quand des agents de liaison se prennent pour des demi-dieux…
Crise à la mine de Houndé : Il y a trois ans, en juin 2019, le CGD alertait sur la situation déjà explosive
Beguédo : Cinq ans de prison ferme pour onze personnes impliquées dans l’affaire des bars vandalisés
Forces armées nationales : Six gendarmes radiés pour convenance personnelle
Affaire Dabo Boukary : « Non à 32 ans d’impunité », clament les étudiants
Effondrement d’un bâtiment universitaire à Koudougou : Le tribunal administratif rejette la décision de l’ARCOP
Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso prêche l’engagement et l’unité dans la garnison de Bobo
Défis sécuritaires au Burkina : Le rôle des chercheurs examiné par le Haut conseil national de la recherche scientifique et de l’innovation
Dépolitisation de l’administration au Burkina : Une loi en cours d’adoption, selon le chef du gouvernement
Solenzo : Ecobank va plier bagages à compter du 30 mai 2022 (AIB)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés