Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les nations sont nées dans le cœur des poètes, elles prospèrent et meurent dans les mains des politiciens.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Evénements de Côte d’Ivoire : Déclaration de la LIDEJEL sur les événements

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • • lundi 29 mars 2004 à 07h17min

Le jeudi 25 mars 2004, une marche "pacifique" initiée par des partis politiques d’opposition de la Côte d’Ivoire en vue d’obtenir l’application intégrale des Accords de Marcoussis a été réprimée par les forces de sécurité. Le bilan provisoire fait état de plusieurs morts.

Le Bureau exécutif de la LIDEJEL, après une analyse critique de la situation en Côte d’Ivoire, déplore sérieusement ces dérives maximalistes, orchestrées par des politiciens soucieux de se maintenir au pouvoir, si ce n’est d’y accéder. Sur les rues d’Abidjan, des citoyens sont morts parce qu’ils ont voulu user de leur droit de manifester, de se prononcer sur l’évolution de leur pays.

La LIDEJEL s’insurge contre tous ceux qui, en Côte d’Ivoire ou ailleurs sur le continent, n’hésitent pas à ôter la vie pour assouvir leur soif de pouvoir. Il est aussi à regretter la manipulation ou l’utilisation des honnêtes citoyens comme chair à canon en dépit des dangers que laissait présager la situation.

En tout état de cause, la LIDEJEL :

- Interpelle la conscience de l’ensemble des Ivoiriens pour un dépassement de soi ;

- Invite tous les acteurs de la scène politique locale à toujours privilégier les voies du dialogue, seule solution véritable à l’impasse dans laquelle la Côte d’Ivoire se trouve ;

- Rappel au président de la République de Côte d’Ivoire sa responsabilité de garantir à toute personne vivant sur le territoire ivoirien l’entière jouissance de ses droits ;

- Réclame l’ouverture d’une enquête pour établir toute la lumière sur les événements du 25 mars 2004 afin que toutes les responsabilités soient situées.

Il est tant que la Côte d’ivoire s’engage résolument sur le chemin de la paix.

La LIDEJEL réaffirme son engagement à accompagner toutes les initiatives allant dans ce sens et invite la communauté internationale à user de tous les moyens légaux pour que les Ivoiriens puissent enfin se livrer au seul combat qui mérite d’être mené, celui contre la pauvreté et pour le développement.

Pour le Bureau exécutif national,
Le président Ousmane NACRO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Claude Sahy Soumahoro : L’inattendu à la présidence de la République de Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire : Un soldat tué lors d’une attaque à Tougbo
Côte d’Ivoire : Le Premier Ministre Patrick Achi est de retour à Abidjan
Côte d’Ivoire : Le Premier ministre Patrick Achi hospitalisé en France
Côte d’Ivoire : Des victimes de la crise post-électorale s’opposent au retour de Laurent Gbagbo
Côte d’Ivoire : Attaque contre une base militaire dans la nuit du 20 au 21 avril 2021
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et Blé Goudé libres de rentrer au pays
Côte d’Ivoire : Le gouvernement Achi I enfin dévoilé !
La Politique de la Mort ou la Mort de la Politique ? : Décryptage d’une nécro politique à l’ivoirienne
Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé
Côte d’Ivoire : Après les échéances politiques, place aux gestionnaires économiques et financiers !
Côte d’Ivoire : Deux soldats tués et quatre autres blessés dans une attaque à Kafolo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés