Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Violences sexuelles liées au terrorisme : Le Burkina abrite un atelier en vue de renforcer les enquêtes

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • mardi 27 septembre 2022 à 23h11min
Violences sexuelles liées au terrorisme : Le Burkina abrite un atelier en vue de renforcer les enquêtes

Ouagadougou abrite du 27 au 29 septembre 2022, un atelier sous régional sur le renforcement des enquêtes sur les crimes de violences sexuelles liés au terrorisme. L’atelier est organisé en collaboration avec le ministère du Genre et de la famille au Burkina Faso.

Organisé par l’Institut international pour la justice et l’Etat de droit (IIJ), le présent atelier régional a pour objectif de partager avec les praticiens de la justice pénale, des compétences sur les enquêtes des violences sexuelles liées au terrorisme.

« Nous sommes ici pour encourager les acteurs de la chaîne pénale à mieux prendre en compte ce problème, écouter les victimes, adopter une approche plus centrée vers les victimes pour un jour avoir les meilleurs succès avec des poursuites contre les auteurs », a déclaré la directrice des programmes, Gail Fisk Malone.

L’atelier régional a été placé sous le thème : « Renforcement des enquêtes sur les crimes de violences sexuelles liés au terrorisme »

Durant trois jours, juges, procureurs et enquêteurs du Burkina Faso, du Mali, du Togo, du Bénin et de la République centrafricaine, mettront l’accent sur les techniques d’entrevue des victimes ; l’importance de corroborer les preuves ; la collecte et l’analyse de preuves ainsi que les enquêtes médico-légales, en utilisant des études de cas de zones de conflits dans une approche centrée sur les survivants.

Le Premier ministre burkinabè, par la voix du ministre en charge de la justice, Barthélémy Kéré, a salué l’initiative de cet atelier qui vient à point nommé pour renforcer le mécanisme judiciaire de protection et de prise en charge des personnes contre les violences sexuelles dans les régions du Sahel.

« Nous sommes dans un pays victime du terrorisme depuis plusieurs années déjà. Nous avons souvent parlé des atteintes à la vie, à la santé, etc. Mais très rarement nous avons visé la question des violences sexuelles dans ces milieux. Même les professionnels qui ont la charge de ce dossier n’arrivent pas à identifier le fléau. Or de plus en plus, les mouvements terroristes agressent les jeunes femmes et filles. Ces activités permettront à l’ensemble des professionnels d’échanger leurs idées dans le cadre d’une plateforme pour voir comment identifier de manière précise ce fléau et le considérer comme une véritable stratégie de destruction utilisée par les terroristes », a expliqué le ministre en charge de la justice, Barthélémy Kéré.

L’atelier réunit des juges, procureurs et enquêteurs venus du Burkina Faso, du Mali, du Togo, du Bénin et de la République Centrafricaine

« Les femmes sont au cœur d’une stratégie terroriste qui leur permet de faire taire les populations, de les empêcher d’avoir une résilience à même de faciliter le combat. La plus-value de cet atelier c’est de parvenir à une vue d’ensemble sur le fléau afin d’en sortir des mécanismes pour renforcer la chaîne pénale pour que ce fléau soit combattu. Il convient que nous ayons donc une synergie pour éradiquer le phénomène », a indiqué le directeur de cabinet du ministre du genre et de la famille, Ousmane Djiguemdé.

Lors de cet atelier il sera question d’explorer des approches novatrices à l’égard des obstacles sociétaux, religieux et traditionnels, qui entravent les enquêtes et les poursuites dans le cas de la violence sexuelle.

Hanifa Koussoubé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional fait l’état de mise en œuvre des cinq programmes dans le Centre-ouest
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « Cette année, un hymne chanté, sera dédié à Marie », précise Abbé Jules Pascal Zagré
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de Marcoussis, un ouf de soulagement pour les riverains
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des OSC sensibilisés sur la problématique
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à Ouagadougou les 13 et 14 juillet 2023
Programme de certification au métier de consultant et de conseiller d’entreprise : 38 auditeurs mis sur le marché
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés