Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Burkina Faso : Le comité de revue du PN/GIRE se penche sur les activités menées en 2021 et celles à mettre en œuvre en 2022

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • mercredi 25 mai 2022 à 16h30min
Burkina Faso : Le comité de revue du PN/GIRE se penche sur les activités menées en 2021 et celles à mettre en œuvre en 2022

Le comité de revue du Programme national pour la gestion intégrée des ressources en eau (PN/GIRE) tient, ce 25 mai 2022, sa première session ordinaire au titre de l’année 2022. La rencontre va permettre aux membres du comité d’évaluer l’exécution du Plan de travail et le budget (PTB) 2021 et de jeter un regard sur le PTB 2022 du PN/GIRE. Le bilan du PTB 2021, donne un taux d’exécution global de 73,01%.

Le Programme national pour la gestion intégrée des ressources en eau (PN/GIRE) qui couvre la période 2016-2030, vise à contribuer durablement à la satisfaction des besoins en eau douce des usagers et des écosystèmes aquatiques. Il s’exécute annuellement autour d’activités inscrites dans le plan de travail et de budget (PTB).
En ce qui concerne le bilan du PTB 2021, on note que sur 404 activités inscrites, 218 ont été entièrement réalisées, 50 partiellement réalisées et 27 en cours de démarrage. Ce qui donne un taux d’exécution de 73,02%, contre 81,01% en 2020.

Moustapha Congo, secrétaire permanent de la gestion intégrée des ressources en eau (SP/GIRE)

Selon le secrétaire permanent de la gestion intégrée des ressources en eau (SP/GIRE), Moustapha Congo, cette contre-performance s’explique par la situation sécuritaire, qui a par moment empêché la mise en œuvre de certaines activités.
Néanmoins, on retient que plusieurs activités majeures ont pu être réalisées au cours de l’année 2021. Il s’agit selon le président du comité de revue, Alassoun Sori, de la subvention des services des polices de l’eau d’un montant de plus de 306 millions de FCFA, du recouvrement d’environ 2 milliards 600 millions au titre de la contribution financière en matière d’eau.

Alassoun Sori, président du comité de revue

A cela s’ajoute la mise en place de deux nouveaux comités locaux de l’eau dans le Gourma, la réalisation de 2.200 m de diguettes pour la protection des berges de la rivière de Kou, des barrages de Samandeni et de Seboun, ainsi que l’achèvement des barrages de Koulweogo, Zangogo, Yaika, Bénévarou et Kabouda, qui ont coûté un peu plus de 746 millions de FCFA.

Pour l’année 2022, le PTB prévoit la mise en œuvre de 505 activités, pour un montant global de plus de 14 milliards de FCFA. Et à en croire le SP/GIRE, des efforts seront faits pour améliorer le recouvrement de la contribution financière en matière d’eau. Ce qui va permettre de financer les activités des services de polices de l’eau et de la protection des ressources.

Il faut noter que cette session du comité de revue a enregistré la participation pour la première fois du projet Eau, clé de développement durable (ECDD). A cet effet, il a été fait une présentation des grandes lignes du projet ainsi que le bilan des activités menées en 2021 et la programmation des activités pour 2022. Le projet ECDD faut-il le rappeler, est mis en œuvre par le consortium SNV et World Waternet, sur la période 2020-2024. Son objectif principal est de contribuer à la résilience des populations dans les territoires cibles par l’accroissement des moyens de subsistance et l’accès aux services sociaux de base.

Ghislain Anselme Kaboré, coordonnateur national du projet ECDD

Selon le coordonnateur national du projet, Ghislain Anselme Kaboré, ECDD comprend quatre composantes. La première concerne l’amélioration de la gestion intégrée des ressources en eau par le renforcement des institutions intermédiaires responsables comme les agences de l’eau et les comités locaux de l’eau, et la deuxième porte sur la régénération du sol et de la qualité de la capacité de rétention d’eau sur les territoires ciblés.

Les composantes 3 et 4 porte respectivement sur l’amélioration de l’accès de base équitable et durable à l’eau potable et à l’assainissement des ménages ruraux et urbains et sur l’augmentation et la diversification des stocks et des revenus agricoles des ménages ruraux.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Prix burkinabè de la qualité : La CAMEG reconnaissante au ministre Robert Kargougou
Commémoration de la journée internationale de la jeunesse : Le personnel du système des nations unies donne de son sang
Burkina Faso : Le Centre d’études, de formation et de recherche en gestion des risques sociaux (CEFORGRIS) se dévoile à travers une table ronde
Santé au Burkina : Des acteurs à l’école de la planification sensible au genre
Kaya : Un bébé abandonné dans une école
Burkina Faso : Plus de 56 tonnes de vivres saisies pour exportation frauduleuse
Sensibilisation au port de casque à Ouagadougou : L’ONASER a offert des casques à Tampouy
Projet « Grand Ouaga » : Une concertation territoriale en vue de l’élaboration d’un outil de suivi
Gestion des risques sociaux : 48h de dialogue entre les partenaires sectoriels et les acteurs de terrain
Lutte contre la cécité au Burkina : Du matériel roulant et des équipements médico-techniques pour renforcer les structures ophtalmologiques
Société burkinabè des fibres textiles : Fidèle Ilboudo désormais installé dans ses fonctions de président du Conseil d’administration
Caisse nationale de sécurité sociale : Le directeur général rend visite aux retraités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés