Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le monde a beau changer, le chat ne pondra jamais. » Proverbe Africain

Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel/Burkina : Vers l’opérationnalisation de la phase 2

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 16 mai 2022 à 22h54min
Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel/Burkina : Vers l’opérationnalisation de la phase 2

L’atelier de lancement technique du Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel phase 2-Burkina Faso (PRAPS-2 BF) se tient, du 16 au 18 mai 2022 à Bobo-Dioulasso. Cet atelier vise ainsi à partager des informations et à harmoniser la compréhension des parties prenantes sur les mécanismes de mise en œuvre dudit projet.

Cet atelier technique de lancement officiel du Projet d’appui au pastoralisme au Sahel phase 2-Burkina Faso réunit les partenaires techniques impliqués dans l’exécution dudit projet, des projets et programmes du département ministériel, les représentants des organisations professionnelles d’élevage et des personnes ressources. Cette rencontre est organisée pour permettre à ces différents acteurs, de mieux s’approprier le projet et harmoniser leur stratégie d’intervention.

Il s’agira, durant les trois jours de travaux, de rappeler le contexte de formulation, les objectifs et la contribution du projet à l’amélioration de la résilience du public cible conformément aux documents du projet ; de présenter les mécanismes de mise en œuvre, les partenaires impliqués et leur rôle, afin de faciliter la mise en œuvre opérationnelle des activités sur le terrain. Les travaux de cette séance se dérouleront en plénières et en groupes et seront ponctués d’exposés suivis d’échanges.

Les acteurs de mise en œuvre du PRAPS 2 présents à la cérémonie de lancement

La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, des ressources animales et halieutiques, Wendné Victor Bonogo. Dans son mot d’ouverture, il a rappelé que ce sont les acquis de la première phase du projet qui ont permis de tracer les sillons pour un décollage de l’élevage au Burkina Faso. « Les transformations structurelles relatives à la santé animale, à la gestion durable des paysages, à l’amélioration de la chaîne des valeurs du bétail et à l’inclusion sociale et économique sont aujourd’hui un levier sur lequel le sous-secteur de l’élevage peut amorcer son envol » a-t-il souligné.

Le secrétaire général du ministère en charge de l’agriculture Wendné Victor Bonogo

A l’en croire, c’est grâce à ce projet que des milliers de pasteurs et agropasteurs bénéficient de meilleures conditions de pratique de leurs activités pastorales, avec une certaine assurance liée à la sécurisation des espaces dans lesquels l’activité pastorale se déroule. Il reste toutefois convaincu que cette deuxième phase du projet va permettre de consolider les acquis de la première et inclure d’autres thématiques importantes pour la réussite dudit projet et le développement de l’élevage au Burkina Faso. C’est pourquoi, il invite tous les acteurs de mise en œuvre du PRAPS 2 à jouer pleinement leur partition pour sa réussite. Il a par ailleurs saisi cette occasion pour réitérer ses remerciements à tous les partenaires techniques et financiers qui accompagnent ce projet.

Le coordonnateur du PRAPS 2, Souleymane Pindé

Les acteurs engagés à relever les défis de la mise en œuvre du PRAPS 2

Le coordonnateur du PRAPS 2, Souleymane Pindé, a également rappelé que l’objectif de cet atelier est d’assurer à l’ensemble des parties prenantes, une compréhension commune des objectifs du projet et des mécanismes de sa mise en œuvre. « Nous visons une bonne appropriation du projet par tous, afin d’harmoniser la stratégie d’intervention. C’est pourquoi, tous les documents essentiels seront passés en revue et les échanges menés en groupe et en plénière, afin de répondre à toutes les préoccupations en termes de besoins en information des partenaires de mise en œuvre », a-t-il laissé entendre.

La photo de famille à l’issue de la cérémonie de lancement du PRAPS 2

Le PRAPS 2 est un projet qui vise à améliorer la résilience des pasteurs et des agropasteurs dans certaines zones ciblées de la région du Sahel. Il couvre six pays sahéliens à savoir le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad. Il s’exécutera en six ans (2022-2027) et est mis en œuvre au niveau régional par le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS). Au plan national, le PRAPS 2 est mis en œuvre par une Unité de gestion du projet (UGP) logée au sein du ministère de l’Agriculture.

D’un budget de 26,4 milliards de FCFA, ce projet est financé par le Fond IDA par un don de 12,5 milliards de FCFA, un crédit de 12,5 milliards de FCFA. La contrepartie de l’Etat burkinabè est de 1,4 milliards de FCFA. Afin d’atteindre les objectifs du projet, des activités ont été déterminées et rapportées dans cinq principales composantes. Il s’agit de l’amélioration de la santé animale et du contrôle des médicaments vétérinaires ; la gestion durable des paysages et l’amélioration de la gouvernance ; l’amélioration des chaînes de valeur du bétail ; l’amélioration de l’inclusion sociale et économique, femmes et jeunes ; et de la coordination du projet, renforcement institutionnel, prévention et réponse aux crises.

C’est avec joie que les acteurs du monde pastoral ont accueilli le lancement de cette phase 2 du projet PRAPS. Au nom de tous les bénéficiaires, Boubacar Cissé a salué l’initiative de ce projet qui, selon lui, était tant attendu. Il est convaincu que ce projet va permettre d’améliorer la résilience des pasteurs et agropasteurs et aussi renforcer leurs capacités. Il a souhaité aussi une appropriation du projet par toutes les parties prenantes.

L.D
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le Forum national de réconciliation se tiendra « dans les semaines à venir », selon le ministre d’Etat Yéro Boly
Massacres de Solhan et Seytenga : Les ressortissants craignent que l’histoire se répète à Sebba
Mois de la famille et de l’enfant au Burkina : « Aucun pays ne s’est construit avec l’indiscipline et l’incivisme », rappelle la ministre Salimata Nébié
Burkina/Indemnisation des victimes : « Les choses bougent dans le bon sens, il n’y a aucun dossier qui ne soit pas pris en compte » (ministre Yéro Boly)
Situation nationale : Le collectif des OSC de la Boucle du Mouhoun appelle les populations à construire un front unique contre l"insécurité
Burkina : L’organigramme du ministère des Affaires religieuses et coutumières présenté au personnel
Formation et insertion professionnelle au Burkina Faso : Plus de 6 000 jeunes et femmes formés dans le cadre du PAFPA Dual
Âge de la Ménopause : Les recettes du Pr Charlemagne Ouédraogo pour bien vivre ce changement hormonal
Burkina/Santé : Un nouveau projet pour améliorer la lutte contre la dengue
Promotion de la paix au Burkina : Le ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire rend visite à la Fédération des églises et missions évangéliques
Nayala : Rencontre avec des producteurs pour des essais de produits agricoles
Ouagadougou : Une crise foncière divise les habitants de Yagma
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés