Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Développement du secteur privé au Burkina : Le gouvernement opte pour l’adoption d’une stratégie nationale

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 20 janvier 2022 à 18h50min
Développement du secteur privé au Burkina : Le gouvernement opte pour l’adoption d’une stratégie nationale

Dans le but de créer un secteur privé plus résilient et dynamique, le gouvernement burkinabè a commandité une étude afin de doter le pays d’une stratégie fiable et fédératrice de toutes les actions de promotion du secteur privé. Un atelier de validation de l’étude sur la stratégie nationale de développement du secteur privé s’est donc ouvert ce jeudi 20 janvier 2022, à Ouagadougou. Il se tiendra les 20 et 21 janvier 2021.

Ces deux jours d’échanges offriront l’opportunité à l’ensemble des participants, constitués de l’administration et du secteur privé, d’apporter leur contribution à l’amélioration de la qualité du rapport. Rapport qui, selon le ministre en charge du commerce, Christophe Ilboudo, fait un diagnostic de l’état de fonctionnement du secteur privé au Burkina et doit proposer un plan d’action à même de dynamiser davantage la contribution du secteur privé et faire de ce secteur le moteur de la croissance économique du pays.

« Le secteur privé constitue dans toutes les économies modernes un véritable moteur de la croissance économique. Le Burkina a opté pour le libéralisme économique et met ainsi en exergue le secteur privé au cœur du développement. Cette volonté de faire du secteur privé le moteur de la croissance, créateur d’emplois et de richesse a été réaffirmée dans les différents référentiels nationaux de développement successif dont le Plan national de développement économique et social qui prévoit, dans son axe 4, de dynamiser les secteurs porteurs pour l’économie et les emplois », a indiqué le ministre.

« J’ose espérer que l’ensemble des participants apporteront les amendements qu’il faut afin que nous puissions avoir un document consensuel, porteur d’avenir pour le développement du secteur privé au Burkina », dit le ministre en charge du commerce

Selon Mahamadi Ouédraogo, président de la délégation consulaire régionale du Nord, les dernières statistiques estiment que près de 90% de la population active burkinabè sont employés dans le secteur privé, faisant ainsi de lui le premier pourvoyeur d’emplois du pays.

L’adoption et la mise en œuvre du projet de document de stratégie nationale de développement du secteur privé et de son plan d’action permettront de disposer d’un cadre des affaires plus propice et d’un secteur privé davantage renforcé dans son rôle de moteur de l’économie nationale.

En attendant, le secteur privé, qui est majoritairement constitué de petites et moyennes entreprises, reste confronté à des contraintes majeures qui freinent son émergence. A entendre le président de la délégation consulaire régionale du Nord, le secteur privé reste peu structuré et très vulnérable aux chocs externes, tels que la volatilité des prix des matières premières, les taux de change des principales devises internationales, l’insécurité, les pandémies. Cette occasion devrait être saisie, selon lui, pour insister sur des aspects qui paraissent important dans le cadre d’une stratégie de développement du secteur privé.

Cette stratégie devra définir des actions concrètes sur les axes telle que l’amélioration du climat des affaires sans laquelle il serait difficile d’envisager toute éclosion d’un secteur privé dynamique et fort, ainsi que la facilitation de l’écoulement des produits, la compétitivité des entreprises et l’amélioration de l’accès aux marchés locaux et régionaux par la mise en place de facilités pour désenclaver ces marchés.

Hanifa Koussoubé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Air Burkina : Maxime Toé, le nouveau commandant de bord, face à d’immenses défis
Burkina Faso : L’association CADIS-BF rend hommage aux martyrs camilliens le 25 mai 2022
Filtration des moteurs : Optez pour les filtres HIFI FILTER disponibles au Burkina Faso chez DRINCO
Mine de Perkoa - Burkina : La 2e chambre de refuge est vide, mais l’espoir reste permis
Camp de jeunes : Impliquer la jeunesse dans la recherche de la paix, la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation
Koudougou : Après la mort d’un étudiant dans une bousculade, le ministre de l’enseignement supérieur ordonne la fermeture temporaire d’un restaurant universitaire
Décès d’un étudiant au restaurant universitaire de Koudougou : Le comité exécutif de l’UGEB et de l’ANEB exige l’ouverture d’une enquête
Analyse comparative entre les sexes dans le domaine de l’énergie : Le rapport remis à la première responsable de l’énergie, Maminata Traoré
Agropastoralisme dans le Centre-sud du Burkina : Les besoins réels des producteurs passés à la loupe
Mineurs coincés à Perkoa : La chambre de refuge retrouvée vide
Prévision saisonnière 2022 : Les pluies seront abondantes au Burkina, selon l’Agence nationale de la météorologie
Drame de Perkoa : Le gouvernement suit de près la poursuite des opérations sur le terrain
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés