Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Projet de construction et d’équipement du Centre national d’appui à la transformation artisanale du coton : 25% de taux de réalisation physique enregistré en 2021

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 24 décembre 2021 à 19h29min
Projet de construction et d’équipement du Centre national d’appui à la transformation artisanale du coton : 25% de taux de réalisation physique enregistré en 2021

Le secrétaire général du ministère du Développement industriel, du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, Boubacar Traoré, a présidé la deuxième session ordinaire de l’année 2021 du Comité de revue du plan de passation des marchés 2022 du projet de construction et d’équipement du centre national d’appui à la transformation artisanale du coton (CNATAC), ce jeudi 23 décembre 2021, au SIAO.

Avec pour ambition de contribuer à améliorer les revenus des artisans intervenant dans la filière coton textile, le ministère du Développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises a lancé, en 2020, le projet de construction et d’équipement du Centre national d’appui à la transformation artisanale du coton (CNATAC).

C’est dans le but de faire l’état d’avancement de ce projet et d’établir le plan de travail et de budget pour l’année 2022 que se tient cette 2e session du comité de revue.

Selon le directeur général de l’artisanat, Séraphin Badolo, le bilan est assez satisfaisant. « De 2020 à aujourd’hui, je peux dire que beaucoup de choses ont été faites. Il faut dire que tout projet commence d’abord par la mise en place des structures qui vont le gérer et cela est chose faite depuis longtemps… En termes d’activités mises en œuvre par le projet, il y a eu d’abord une sensibilisation auprès des bénéficiaires sur toutes les treize régions du pays… »

Le directeur général de l’artisanat, Séraphin Badolo

Néanmoins, les défis sont énormes car il faut noter que le Burkina Faso est un grand pays producteur de coton et malheureusement son coton est exporté dans sa quasi-totalité à l’état brut, c’est-à-dire sous forme de fibre. Le CNATAC a donc pour ambition de transformer de façon substantielle, cette fibre de coton en produit fini.

Lancé depuis 2020, ce projet est le fruit d’un partenariat du gouvernement burkinabè et du bureau de coopération italienne, financé par ce dernier à hauteur de 3,5 milliards de francs CFA. Représenté, par son directeur régional, Domenico Bruzzone, la coopération italienne affirme être satisfaite de ces deux ans de mise en œuvre. « Nous sommes là pour le projet d’appui au secteur de la production cotonnière et surtout de la transformation pour y apporter de la valeur ajoutée en termes d’industrie textile, en termes de créativité, en termes de mode et en termes de marketing. Nous sommes bien convaincus de faire davantage d’efforts pour fortifier notre présence au Burkina Faso et la qualité de notre assistance technique… de manière générale nous sommes satisfaits parce que c’est un effort qui nous engage beaucoup. Mais il est vrai qu’il faut éliminer un peu l’effet de la bureaucratie et peut-être rendre davantage opérationnel et dynamique le cadre », a-t-il expliqué.

Le directeur régional de la coopération italienne, Domenico Bruzzone

Ainsi de façon générale, il ressort de la tenue de ce comité, que le taux de réalisation physique est estimé à 20-25%, tandis que le taux financier lui est un peu plus bas et est estimé à environ 10%. À en croire les chargés du projet, l’année 2022 est une année importante pour la réalisation du projet, car beaucoup d’activités seront mises en œuvre, ce qui permettra donc de participer au rehaussement du taux aussi bien financier que du taux physique.

Nado Ariane Paré (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional fait l’état de mise en œuvre des cinq programmes dans le Centre-ouest
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « Cette année, un hymne chanté, sera dédié à Marie », précise Abbé Jules Pascal Zagré
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de Marcoussis, un ouf de soulagement pour les riverains
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des OSC sensibilisés sur la problématique
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à Ouagadougou les 13 et 14 juillet 2023
Programme de certification au métier de consultant et de conseiller d’entreprise : 38 auditeurs mis sur le marché
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés