Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Burkina : « La politique doit servir à éviter les minutes de silence dramatique », requiert Pr Abdoulaye Soma

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 20 juillet 2021 à 20h40min
Burkina : « La politique doit servir à éviter les minutes de silence dramatique », requiert Pr Abdoulaye Soma

C’est fort de sa conviction que le ‘’dynamisme d’un parti politique se mesure par sa capacité à tenir ses instances’’, que le Mouvement Soleil d’Avenir a organisé ce samedi 17 juillet 2021 à Ouagadougou, sa rentrée politique. Cet acte, qui s’est déroulé devant des responsables et représentants de partis politiques invités, a été placé sous le thème : « Les défis de la classe politique burkinabè ».

C’est également un moment qui consacre, selon le président du Mouvement Soleil d’Avenir, Pr Abdoulaye Soma, le lancement des activités du parti, en vue de préparer les échéances électorales à venir. Et ce, après les joutes démocratiques (présidentielle et législatives) du 22 novembre 2020, d’où le candidat du parti est arrivé 9e sur les treize candidats avec 1, 43% des voix et aucun député engrangé.

A l’image du président du Mouvement patriotique pour le Salut (MPS), Pr Augustin Loada (à droite)...et....

« Je ne suis pas content de n’avoir pas gagné ces élections. Mais il faut dire que mon parti a été créé en 2019, à un an des élections. Il a quand même pu participer aux élections, présenter des listes dans toutes les régions. Il a obtenu plus de 1,5% de voix, ce qui est l’un des meilleurs résultats de tous ceux qui participent pour la première fois aux élections. (…). Après les élections couplées présidentielle et législatives, le Soleil d’Avenir est rentré en concertations avec d’autres acteurs politiques pour savoir la meilleure façon de s’orienter, d’orienter la classe politique burkinabè pour régler les problèmes concrets du peuple burkinabè », confie Abdoulaye Soma, précisant que c’est en ayant eu quelques pistes de solutions que la machine du Soleil d’Avenir se met ainsi en route par cette rentrée politique.

... représentant du chargé des affaires juridiques adjoint du CDP, Adama Ouédraogo...

Ce cadre a aussi été une aubaine pour les dirigeants du parti de scruter la vie nationale. « La politique, elle sert à observer des minutes de silence, mais elle doit servir à éviter les minutes de silence dramatique », a lancé le président du parti, à l’ouverture, et ce, après avoir observé une minute de minute de silence en la mémoire des victimes de l’insécurité. De l’avis de Pr Soma, le défi actuel de la classe politique, c’est la résolution de la crise sécuritaire au Burkina.

« La classe politique est entièrement orientée à trouver des solutions à la crise sécuritaire. Le Soleil d’Avenir a été créé dans ce contexte de crise sécuritaire en 2019. Il a pu imprimer sa dynamique et son orientation vers des solutions programmatiques pour la résolution de la crise sécuritaire aux côtés des autres », a affirmé le constitutionnaliste, Abdoulaye Soma.

... ils étaient plusieurs représentants de partis politiques à assister à la rentrée politique.

« La politique, ça sert à réfléchir sur les problèmes politiques »

La rentrée politique a été marquée par un panel sur le thème central « les défis de la classe politique burkinabè » et sur l’avenir du Mouvement Soleil d’Avenir, animé respectivement par le politologue Siaka Coulibaly et le Pr Abdoulaye Soma, sous la modération du politologue et enseignant à l’Université Thomas Sankara, Dr Abdoul Karim Saïdou.

Ici, le modérateur du panel, Dr Abdoul Karim Saïdou, avec à sa gauche, Siaka Coulibaly et Pr Abdoulaye Soma.

« Il y a lieu de réfléchir sur ces défis, parce que la politique, ça sert à réfléchir sur les problèmes politiques. Aujourd’hui, il y a vraiment des problèmes concrets à régler, et entre autres, les questions de sécurité, de cohésion sociale, de réconciliation nationale, de développement. (…). Cette génération est aux commandes depuis la révolution. Il nous faut le renouvellement de génération, en liant les deux générations, dans cette classe politique. Quand on nomme un jeune à un ministère, cela n’a pas trop d’intérêt, si ses décisions sont approuvées par la génération ancienne. Il faut des jeunes au poste primaire, comme la Primature pour un renouveau politique », a commenté Abdoulaye Soma.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 juillet à 12:41, par Bigbale En réponse à : Burkina : « La politique doit servir à éviter les minutes de silence dramatique », requiert Pr Abdoulaye Soma

    Certains politiciens sont vraiment en retard par rapport à leur temps ! Si d’aventure ils estiment que l’électorat est aussi idiot que ça, c’est leur droit. Mais delà à vouloir que leur petit rêve dans leur petite cervelle politisée soit vrai et réalisable, il ya encore du chemin voire une éternité ! Bon courage à eux !

    Répondre à ce message

    • Le 20 juillet à 07:44, par Soundjata . En réponse à : Burkina : « La politique doit servir à éviter les minutes de silence dramatique », requiert Pr Abdoulaye Soma

      Bigbale ,de grace ! quand on n’a rien à dire de sensé , on la ferme purement et simplement . arrete de polluer les reseaux de ton haleine combien nauseabonde Cordialement.

      Répondre à ce message

      • Le 20 juillet à 12:03, par Le cdpbis En réponse à : Burkina : « La politique doit servir à éviter les minutes de silence dramatique », requiert Pr Abdoulaye Soma

        Mon frère Soundjata ! Merci pour la leçon que vous donnez à l’internaute Bigbale ! Cependant , que vous le vouliez où non, le soleil de la vérité va se lever forcément un jour sur ce pays. Si vous pensez que votre vision de la politique dans ce Burkina est la.meilleure, c’est votre droit. Malheureusement vous serez obligés de comprendre que votre vision myope et uni-jambiste du monde et des sciences sociales n’engage que vous. Continuez de rêver que l’Etat est obligé de consulter n’importe quelle association ou groupement de ceci ou de cela pour diriger un pays parce que chacun croit dans son coin qu’il est là crème de l’intelligence. En attendant, au lieu de poluer l’air des citoyens, battez-vous pour avoir au moins 1/4 de conseiller municipal ou au moins 1 seul conseil municipal pour prouver que vous êtes important. Votre Opposition Non Affiliée signifie simplement la recherche de la courte échelle pour vous faire entendre. Ça fait mal quand on sait que les électeurs vous ont découverts, n’est-ce pas. L’Histoire n’a jamais menti et son jugement est sans appel. Avec tout le respect qu’on a pour vous, l’homme à l’haleine parfumé !

        Répondre à ce message

      • Le 20 juillet à 12:04, par Le cdpbis En réponse à : Burkina : « La politique doit servir à éviter les minutes de silence dramatique », requiert Pr Abdoulaye Soma

        Mon frère Soundjata ! Merci pour la leçon ! Cependant , que vous le vouliez où non, le soleil de la vérité va se lever forcément un jour sur ce pays. Si vous pensez que votre vision de la politique dans ce Burkina est la.meilleure, c’est votre droit. Malheureusement vous serez obligés de comprendre que votre vision myope et uni-jambiste du monde et des sciences sociales n’engage que vous. Continuez de rêver que l’Etat est obligé de consulter n’importe quelle association ou groupement de ceci ou de cela pour diriger un pays parce que chacun croit dans son coin qu’il est là crème de l’intelligence. En attendant, au lieu de poluer l’air des citoyens, battez-vous pour avoir au moins 1/4 de conseiller municipal ou au moins 1 seul conseil municipal pour prouver que vous êtes important. Votre Opposition Non Affiliée signifie simplement la recherche de la courte échelle pour vous faire entendre. Ça fait mal quand on sait que les électeurs vous ont découverts, n’est-ce pas. L’Histoire n’a jamais menti et son jugement est sans appel. Avec tout le respect qu’on a pour vous, l’homme à l’haleine parfumé !

        Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 09:54, par ancien En réponse à : Burkina : « La politique doit servir à éviter les minutes de silence dramatique », requiert Pr Abdoulaye Soma

    Hummmm la salle est vide hein. Même l’association des ressortissants de mon village peut faire mieux.
    C’est tout de même honteux.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Crise au Mouvement Agir ensemble pour le Burkina : Kadré Désiré Ouédraogo pourra-t-il sauver les meubles ?
Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du CDP dénoncent une « dictature extrême » du maire
Organisation des élections au Burkina : Les membres de la CENI outillés sur les mécanismes de gestion
Burkina/Rencontre Etat-ONG-AD et fondations : L’équation de l’emploi des jeunes sur la table de réflexion
Burkina/politique : Des militants du "Mouvement agir ensemble pour le Burkina" exigent la démission du président du parti
Burkina/CDP : L’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao rend sa démission
Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle stratégie genre et son plan d’action pour la période 2021-2025
Politique au Burkina : Bluff de l’opposition ou hostilité de la majorité ?
Burkina/vie politique : Les militants de PS-Burkina décident de s’engager dans le MPP
Burkina Faso : « En plus des cadavres qui continuent de s’empiler, il y a le spectre de la famine », Eddie Komboïgo
Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo
Burkina Faso : Une formation au profit des nouveaux députés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés