Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Droits de l’enfant en contexte d’urgence au Burkina : Les journalistes outillés

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 22 janvier 2021 à 18h55min
Droits de l’enfant en contexte d’urgence au Burkina : Les journalistes outillés

En marge de la commémoration de la journée internationale de l’éducation, l’ONG Children Believe et ses partenaires ont organisé le jeudi 21 janvier 2021, un atelier de sensibilisation des journalistes sur la promotion et la protection des droits de l’enfant en contexte d’urgence. L’objectif était de renforcer leurs capacités et de faire d’eux des partenaires et alliés engagés.

Le monde entier commémore chaque 24 janvier la journée internationale de l’éducation. Cette journée a été instituée par l’Organisation des Nations-Unies (ONU) pour célébrer la contribution de l’éducation à la paix et au développement. Sa célébration au Burkina Faso intervient cette année dans un contexte marqué par l’insécurité et la pandémie du COVID-19. Et selon les chiffres officiels, suite à la crise sécuritaire actuelle, 2398 écoles ont été fermées et plus de 1 049 767 personnes sont déplacées dont plus de 60% sont des enfants.

Cette situation met à mal les droits à l’éducation, à la protection et à la participation et nécessite des actions urgentes, adéquates, concertées et coordonnées. C’est dans cette lancée que l’ONG Children Believe et ses partenaires ont entrepris, à travers cet atelier, de renforcer les capacités des hommes et femmes de médias sur la promotion et la protection des droits de l’enfant en contexte d’urgence, en vue de faire d’eux des partenaires et des alliés engagés.

Les participants

Pour la directrice Afrique de l’ouest de Children Believe, Christelle Kathoulé, il est important d’associer les professionnels des médias dans cette démarche en ce sens qu’ils sont les acteurs clés pour accélérer le changement et transformer les sociétés. À cet effet, les participants ont eu droit à une sensibilisation sur les droits, la protection et la participation de l’enfant.

Il a aussi été question de la présentation de l’approche recevabilité sensible à l’enfant et son impact dans la promotion des droits de l’enfant et la lutte contre les violences faites aux enfants. À ce propos, Dieudonné Ouédraogo, assistant chargé de programme au CGD, a indiqué que cette approche consiste à permettre aux enfants de participer à la prise de décision sur des choses qui les concernent.

Christelle Kathoulé, directrice Afrique de l’ouest de Children Believe.

De plus, Karim Sankara, l’administrateur du programme de protection de l’enfant à l’Unicef, a permis aux journalistes non seulement de connaître la place du système des Nations-Unies dans le renforcement de la protection des droits de l’enfant, mais aussi d’avoir une idée de la situation de l’enfant au Burkina Faso en matière de santé, de nutrition, et de l’éducation. Selon lui 56 % des enfants ne sont pas scolarisés au préscolaire et 53,2% de 6-11 ans soit 16 millions sont hors des écoles. Après avoir suivi avec intérêt les différentes communications, les participants sont sortis aguerris et près à développer des initiatives dans leurs différents organes en vue de promouvoir la protection de l’enfant.

Judith SANOU
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Bassolma Bazié récuse son salaire mensuel
Projet « Semer la graine de la paix » : L’association IQRA renforce les capacités de responsables d’associations féminines
Université Norbert Zongo : Appel à contributions pour un projet d’ouvrage collectif
Infrastructures du 11-Décembre à Banfora : « On ne doit pas remettre en cause la qualité des travaux... », clame Éric Bougouma
Management axé sur la valorisation des ressources : Le ministère de l’Agriculture recycle ses formateurs sur l’approche japonaise 5S-Kaizen
Avenue de l’insurrection populaire de Bobo-Dioulasso : « Les travaux reprennent bientôt », a annoncé Éric Bougouma
Éducation : L’USTA et le CESAG s’unissent pour le développement du capital humain
Découverte de l’histoire de la ville de Toma : Les « Toé » sont les premiers occupants
Sorcellerie au Burkina : « Il faut réviser la législation pour la rendre véritablement répressive », recommande Bali Nébié.
Kaya : Un accident d’un car fait quatre morts et six blessés
Caution à titre de garantie générale et la souscription au crédit d’enlèvement : La douane dément l’Association des Transitaires du Burkina au PCJ-Cinkansé
Burkina : Validation d’un nouveau projet pour accroître l’accès à l’énergie en milieu rural
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés