Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Sciences de la population : L’ISSP forme une trentaine de personnes sur l’analyse descriptive des données quantitatives

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 15 janvier 2021 à 22h49min
Sciences de la population : L’ISSP forme une trentaine de personnes sur l’analyse descriptive des données quantitatives

Dans le cadre du programme « Renforcement des capacités, productions et diffusion de connaissances sur la population burkinabè », l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP) a organisé, du 11 au 15 janvier 2021, la deuxième session de formation en analyse descriptive des données quantitatives sous le logiciel SPSS. Cette formation en statistiques appliquées aux sciences sociales a regroupé 32 participants venus de dix villes, tous issus de ministères publics, de la société civile et d’ONG.

Le logiciel SPSS est un outil d’analyse qui permet de synthétiser les données. Selon Dr Moussa Bougma, coordonnateur de la formation, « lorsque l’on collecte les données, c’est une masse d’informations qui sont collectées. Pour qu’elles puissent servir, il faut trouver un moyen pour les synthétiser afin de les rendre plus compréhensibles afin qu’elles puissent être utilisées par les décideurs ou toute personne intéressée ». C’est ainsi que le logiciel permet de synthétiser les données, au regard des objectifs que l’on se fixe dans une collecte de données, afin de pouvoir prendre des décisions.

A l’issue de la formation, Augustin Badolo, technicien supérieur des services touristiques en poste au ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, a dit être désormais capable de mieux gérer les données collectées. « Au cours de la formation, j’ai appris à apprécier les variables pour les études, car nous en réalisons beaucoup. En apprenant ces techniques, cela nous permet d’améliorer les données collectées. Nous avons aussi appris à interpréter et analyser les données collectées à travers le logiciel SPSS, ainsi qu’à faire des tableaux et des graphiques pour montrer les corrélations entre les phénomènes. Nous pouvons maintenant aider nos institutions à créer des bases de données », a-t-il déclaré.

Dr Moussa Bougma, coordonnateur de la formation.

Cette session de formation s’inscrit dans le cadre du programme « Renforcement des capacités, productions et diffusion de connaissances sur la population burkinabè » financé par l’Union européenne. L’appui financier reçu permet à l’ISSP, selon son directeur Dr Abdramane Soura, de tenir des formations de longue et de courte durée sur des thématiques comme le système d’information géographique, le suivi-évaluation des programmes et le genre. L’objectif visé par le programme est de produire de nouvelles connaissances sur la population burkinabè et de renforcer les capacités des cadres en analyse de données sur les populations. Débuté en 2018, le programme va s’étendre jusqu’en 2022.

Dr Abdramane Soura, directeur de l’ISSP.

Abdramane Soura a invité les cadres des administrations qui manipulent des données au quotidien, à prendre part à ces renforcements de capacités pour accroître le nombre de personnes pouvant mieux analyser les données et favoriser la prise de décision, à partir de données fiables et bien traitées.

Armelle Ouedraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Université libre du Burkina : Les étudiants en diplomatie et relations internationales s’exercent aux débats internationaux
Agence universitaire de la Francophonie : Le Recteur dévoile ses projets aux étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo
Santé : « La dysfonction érectile est un signe de maladie cardiovasculaire », Dr Boukary Kabré, urologue-andrologue
Urbanisme au Burkina : « Aide-toi et le ciel t’aidera », enseigne Me Bénéwendé Sankara
Entrepreunariat : Les lauréats du « Prix Idrissa Nassa » pour l’innovation reçoivent leurs chèques
Frontière Côte d’Ivoire-Burkina : Des véhicules burkinabè interdits d’entrer sur le territoire ivoirien
Projet « Voix et leadership des femmes » : Equipe technique et bénéficiaires harmonisent leurs positions
Cité de la diaspora : Des souscripteurs reçoivent leurs clés à Ouagadougou
Cadre sectoriel de dialogue défense-sécurité : Fin d’une phase…, début d’une nouvelle ère !
Marchés agricoles : Les acteurs font le bilan du projet AMIAGRI
Ganzourgou : Le FONA-DR se dévoile aux travailleurs déflatés et retraités
Ouagadougou : Les demandes d’occupation de la voie publique suspendues
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés