Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes, bien plus que nos capacités.» Joanne K.Rowling

Froid et climatisation : Rendre professionnels les techniciens du domaine à travers la Validation des acquis de l’expérience

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 2 décembre 2020 à 21h00min
Froid et climatisation : Rendre professionnels les techniciens du domaine à travers la Validation des acquis de l’expérience

Le bureau national Ozone a organisé ce 02 décembre 2020 à Ouagadougou, un atelier de concertation sur le processus de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) des techniciens en froid et climatisation. Les acteurs du domaine réunis pour l’occasion, vont au cours de leurs échanges, définir les conditions et les méthodes qui permettront aux techniciens issus de l’apprentissage non formel, de connaitre et faire reconnaitre leur niveau de compétence sur le plan national grâce à l’obtention de certificats.

Selon la définition consensuelle retenue dans le contexte burkinabè, « la VAE est un dispositif qui permet à toute personne engagée dans le monde du travail, de valider les compétences acquises, quel que soit leur mode d’acquisition, en vue d’obtenir une reconnaissance officielle de la part de l’organisme responsable de la certification professionnelle, en se basant sur des référentiels dont le processus d’élaboration a été participatif à travers l’implication des partenaires sociaux et sur la base d’épreuves ». Elle contribue donc à reconnaitre, valoriser et valider l’expérience des acteurs du milieu professionnel, qui ne sont pas passés par le système formel d’apprentissage et donc ne disposent pas de diplômes attestant de leur niveau de compétence réel.

Tibila Pierre Ouédraogo, Secrétaire permanent de commission nationale de la certification

Pour les acteurs du domaine du froid et de la climatisation qui prennent part au présent cadre de concertation, la VAE leur permettra de mieux organiser le secteur, d’être plus crédibles sur le marché en disposant de documents attestant de leur niveau de compétence, de postuler à des offres d’emplois ainsi qu’à des marchés de l’Etat burkinabè mais aussi de s’assurer de la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le domaine.

La VAE, en tant qu’ingénierie de certification, a fait son apparition en 2018 dans le dispositif du secrétariat permanent de la commission nationale de la certification. Et pour qu’elle soit effective, il faut concevoir des outils mais aussi élaborer des textes administratifs qui ont trait aux documents à fournir et au coût de la certification selon Ouédraogo Tibila Pierre, secrétaire permanent de commission nationale de la certification. « Ces différents aspects doivent être mentionnés dans un document officiel, c’est-à-dire un manuel de procédures qui devait voir le jour en 2020. Le Covid-19 a malheureusement ralenti le processus mais nous espérons que dans le premier trimestre de l’année 2021, tout sera fin prêt », a-t-il soutenu.

Vue des participants

La rencontre du jour qui réunit des membres d’associations des techniciens du froid et de la climatisation, des enseignants du domaine ainsi que des experts du bureau nationale Ozone, va servir à élaborer une feuille de route pour la mise en place du processus de la VAE des professionnels du froid et de la climatisation. Les participants vont également dresser une liste des candidatures potentielles aux différents niveaux de validation des acquis et constituer un pool de professeurs, d’enseignants et d’experts dans le secteur du froid et de la climatisation.

L’organisation d’une telle rencontre par le bureau national Ozone trouve son sens dans le besoin d’amener les acteurs du froid et de la climatisation à participer à la protection de la couche d’ozone et à la lutte contre le réchauffement climatique. Les techniciens ont déjà bénéficié de formation sur les bonnes pratiques et les procédures de vérification de la qualité des réfrigérants utilisés.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dispensaire Saint Jean Malte de Ouagadougou : L’Association pour la Promotion de la Citoyenneté et le Développement offre des équipements
Cardinal Philippe Ouédraogo : "Au-delà des distinctions de religions, d’ethnies, des options politiques..., que nous soyons tous frères et sœurs !"
Dialogue inter-religieux : « Cette rencontre permet d’habiter nos existences, de nous rapprocher », Père Basile Paré
Burkina : « La cohésion sociale ne pourra venir que si nous nous écoutons, si nous nous réconcilions », lance Pasteur Henri Yé de la FEME
Assemblée générale de la F-SYNTER : L’exclusion des enseignants à temps plein et les ingénieurs de recherche du CAMES, le point qui fache
"Un salaire ne doit en aucun cas être un moyen de chantage", Bassolma Bazié à propos de sa démission de la fonction publique
55e journée mondiale des communications sociales : Le pape François invite les journalistes à aller sur le terrain
Santé bucco-dentaire : Les chirurgiens-dentistes appellent à en faire une priorité
Fonction publique burkinabè : La lettre de démission de Bassolma Bazié
Canal+ Burkina : Un portefeuille de plus de 50 000 nouveaux abonnés en 2020
Appui aux personnes vulnérables : Le diocèse de Ouagadougou lance son fonds de solidarité Alfred Diban
Cultures fruitières face au changement climatique au Burkina : « Si dans dix ans rien n’est fait, on court vers la catastrophe », avertit Dr Souleymane Nacro
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés