Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme» Winston Churchill

Culture et tourisme au Burkina : Tahirou Barry promet 185 milliards de Fcfa aux acteurs

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • mercredi 11 novembre 2020 à 14h28min
Culture et tourisme au Burkina : Tahirou Barry promet 185 milliards de Fcfa aux acteurs

Tahirou Barry, candidat à l’élection présidentielle, a rencontré, le mardi 10 novembre 2020, les acteurs culturels et touristiques du Burkina Faso. L’ancien ministre de la Culture est allé rassurer qu’une fois élu, il va opérationnaliser l’enseignement de la culture dans le système scolaire.

Tahirou Barry veut être président du Faso au soir de l’élection présidentielle du 22 novembre prochain. Pour y arriver, il doit récolter le plus grand nombre de voix. Pour ce faire, le candidat est allé à la rencontre des acteurs culturels et touristiques à l’espace Soarba de Ouagadougou. Il est allé leur présenter son programme politique dans le secteur culturel et touristique.

Il a d’emblée rassuré qu’il n’est pas venu faire des promesses de tramways, ni de 18 000 milliards. Il est plutôt là pour présenter des actions concrètes à réaliser.
Au niveau du Fonds du développement culturel et touristique (FDCT), le candidat du Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR) compte allouer un budget de 100 milliards de Fcfa au lieu de 3 milliards de Fcfa par an. Cela, selon lui, permettra de financer les projets des différents acteurs culturels.

Les acteurs culturels ont écouté religieusement le candidat Tahirou Barry.

Une fois élu, Tahirou Barry promet également 50 milliards de Fcfa pour réhabiliter tous les grands sites et attraits touristiques. Le Mémorial Thomas-Sankara, pour sa construction, sera soutenu à hauteur de 35 milliards de Fcfa. Les hôtels et restaurants ne seront pas oubliés. Des actions concrètes seront menées pour leur permettre d’exister et de prospérer. Le candidat du MCR compte également promouvoir les trésors humains vivants.

Au total, ce sont 185 milliards qui seront casqués. Tahirou Barry mise sur la culture car, selon lui, elle permet de lutter contre l’impérialisme. Il est convaincu que pour dominer une nation, il faut l’amener à douter de sa propre culture. Dans son programme politique, le candidat entend redonner au Burkinabè, sa fierté. Pour lui, le Burkina est un pays de rêve. Il fera donc du pays des hommes intègres une destination à ne manquer pour les autres peuples. Pour y arriver, le candidat compte s’appuyer sur les spécialistes du secteur pour la mise en œuvre des actions.

Oscibi Johan, artiste musicien

Après sa brève présentation, les artistes ont posé des questions de compréhension.
Ils ont tous salué la démarche du candidat Tahirou Barry. Pour Oscibi Johan, le candidat a du respect pour les acteurs culturels. Selon lui, il a un programme ambitieux, il met l’accent sur la relève en voulant intégrer la culture dans l’enseignement. L’artiste reggae-man dit avoir trouvé son compte. C’est le même son de cloche chez l’artiste Dick Marcus. Il a rappelé que le Burkina n’a jamais pris les artistes au sérieux. Les artistes sont plutôt vus comme des mendiants. Pourtant, croit-il savoir, Tahirou Barry est le seul candidat qui a pris la culture à bras-le-corps.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Festival Basga de Zorgho et organisateurs d’événement : Une convention pour mieux promouvoir la musique burkinabè
Musique : Toksa, le rappeur dont le flow va s’exporter en France
Poésie : L’enseignant Rassomane Savadogo dénonce l’exploitation minière avec des proses
Humour burkinabè : Il est temps d’arrêter la perversité et la mendicité
Watiti Watoma : L’artiste congolais qui veut conquérir le cœur des mélomanes burkinabè
Conte et éducation des enfants : « Le conte est incontournable pour la structuration de la vie de l’enfant », enseigne Kientéga P. Gérard dit KPG
Prix Goncourt des Lycéens et Prix Orange du Livre en Afrique : Critiques sur le sacre de Djaili Amadou Amal
Festival international de Danse de Ouagadougou (FIDO) : La 9e édition aura lieu du 23 au 30 janvier 2021
Culture du niébé au Burkina : Des chercheurs publient un livre sur sa progression des cinquante dernières années
Littérature : "Toute Chose est belle en son temps" une oeuvre de Ranipoma Bernard Zoungrana
Dans les griffes d’un vrai malade : Une nouvelle de Daniel GUIRE et SANON Anselme
Musique : L’artiste Amidos le mannequin dédicace son nouveau clip « Waguess Burkina »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés