Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Plus il y a de candidatures pour une élection présidentielle, moins on préservera l’environnement.» Édith Boukeu Journaliste-fact Checker, Cameroun

Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • mercredi 21 octobre 2020 à 23h35min
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

Par la présente déclaration, le Mouvement Pour le Retour de Blaise COMPAORE et des Exilés félicite le Président Roch Marc Christian KABORE pour ses propos penchant sur la réconciliation Nationale et le retour des exilés, tenus le 15 Octobre 2020 recueillis par France 24 et RFI.

En Afrique, il y a un adage qui dit : « mieux vaut tard que jamais ». Mais il était essentiel pour nous, de faire la genèse de cette question de réconciliation et du retour des exilés qui se retrouve aujourd’hui dans des débats politiques à quelques jours des élections présidentielle et législatives.

Depuis 2014, soit plus de 6 ans, les clivages politiques exacerbés par une chasse aux sorcières règnent en maîtres au Burkina Faso.

Nous avons espéré que le régime de Roch Marc Christian KABORE se revêtirait de la tunique de sagesse des autorités Sud-africaines qui, malgré les atrocités et les barbaries de l’apartheid, ne se sont pas abreuvées dans la source destructrice de la haine, de la rancune et du règlement de compte tous azimuts. Mais hélas ! Les autorités aux commandes n’en ont eu cure de la nécessité de la réconciliation pour impulser un véritable développement économique et social dont le seul secret est l’unité nationale. Pourtant, des voix n’ont pas cessé d’appeler le président à la sagesse pour œuvrer à la réconciliation et au retour des Exilés.

Mais que c’est triste, rien ne fit ! Tout au contraire, le président du Faso, à travers plusieurs sorties médiatiques, n’a pas cessé d’associer le nom de ses adversaires politiques aux œuvres barbares des terroristes qui profitent des clivages politiques et sociaux pour instaurer un lit de désolation aux préjudices de nos braves et vaillants concitoyens des villes et campagnes.

En dépit des railleries, des supercheries et de l’indifférence avilissante du régime de Roch KABORE, nous avons toujours appelé de tous nos vœux, à des actions concrètes du gouvernement concernant le retour des exilés, au traitement décent des prisonniers politiques et à la réconciliation, ce, passant par nos actions de conférences de presse, d’interpellations de toute la Nation en général et du Président du Faso en particulier. Alors sur les visites des chefs coutumiers et religieux, nous n’en comptons pas le nombre de plaidoyers de 2015 à nos jours.

Notons encore que sur toutes nos sorties médiatiques, plateaux télé comme conférences de presse, conférences publiques et conférences débats, nous avons toujours interpelé le président Roch KABORE sur la nécessité de l’unité nationale pour un Burkina vrai, un Burkina des intègres.

Il sera intéressant de noter qu’il y a plus de 50 structures OSC qui travaillent depuis toujours sur la question de réconciliation nationale et du retour des exilés.

Selon l’anthropologue Georges Samuelson, lorsqu’un groupe divisé est sous l’emprise d’une menace exogène, il s’unit instinctivement pour se défendre contre ledit facteur extérieur constituant une menace à sa survie. Cet instinct habite nombre de nos concitoyens qui de manière organisée ou pas appellent à l’unité.

En effet, que par voie de presse, et à l’unisson avec des organisations telles le CED de Pascal ZAIDA, le CDR de NANA Thibaut, la CODER, le MPRCN de Safiatou Lopez, l’opposition politique Burkinabè par le CFOP et l’Appel de Manéga qui a d’ailleurs proposé une feuille de route sur le processus de réconciliation pour qu’enfin on parvienne à une véritable réconciliation Nationale pour l’intérêt de tous les Burkinabè.

Toutes les propositions émanant de ces structures ont été balayées du revers de la main par le régime KABORE qui n’a eu de cesse de fredonner leur refrain préféré : « Les frontières ne sont pas fermées ».

Alors, en somme, nous avons compris qu’il est difficile de réveiller quelqu’un qui ne dort pas.

Un régime qui était, hostile, farouche à toute idée de réconciliation et surtout des exilés, se livre à une volte-face depuis peu, à quelques jours des échéances électorales. Le régime vient d’inscrire désormais le thème de réconciliation nationale dans son agenda pour 2021 et ce, conditionné par la réélection de Roch Marc Christian KABORE. Cela est un affront, un mépris et une insulte à la conscience collective nationale et à la mémoire de tout le peuple. Durant 5 années, le régime s’est rendu sourd à la question de réconciliation et du retour des exilés qui est sans doute notre champ de bataille pour un Burkina uni.

Maintenant que l’heure des élections a sonné, prêt à tout compromis pour se maintenir au pouvoir, le régime, honteusement et par un simulacre de bonne volonté et un jeu théâtral, appelle à la réconciliation nationale.

Le président Roch Marc Christian KABORE, toute la nation épouse votre sens élevé de responsabilité pris sur le processus de réconciliation et du retour des exilés lors de votre interview accordée à France24 et RFI le 15 Octobre 2020. Mais conditionner cela à votre réélection est une insulte collective portée à toute la Nation burkinabè.

Nous restons confiants, déterminés, vigilants et soutenons tout engagement et propos de réconciliation nationale et du retour des exilés.

Vive la réconciliation des filles et fils du Burkina,
Vive les concitoyens des villes et campagnes en lutte contre l’hydre du terrorisme,
Vive le peuple déterminé à défendre sans concession l’intérêt de la Nation,
Vive les organisations en tandem luttant pour la Cohésion et le Développement.

Je vous remercie !

Ouagadougou, le 20/10/2020

Le Coordinateur du Mouvement Pour le Retour du Président Blaise Compaoré et des Exilés.

Mamadou Abdel Kader TRAORE

Lire aussi :Réconciliation nationale : « Nous allons régler la question dès le premier semestre 2021 », promet Roch Kaboré sur RFI

Vos commentaires

  • Le 21 octobre à 11:52, par Papa En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Gouverner c’est pas facile , le président Roch à promis le retour des exilés s’il est reelu, c’est une promesse à féliciter au lieu de rentrer dans le dénigrement du president. C’est Roch qui a chassé Blaise du pays ? le président Roch n’avait même pas ou n’était pas dans l’obligation de faire cette promesse car Blaise est parti en exile de lui même et de manière volontaire.Blaise Compaoré en choisissant l’exile se reproche de quelque chose et comme si ça suffisait pas il a opté pour une autre nationalité donc je ne vois pas en quoi on monte chaque fois sur des grands chevaux pour réclamer le retour de ce neo-Ivoirien . Laissez le président Roch en paix

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 12:05, par SAA En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Mamadou Abdel Kader TRAORE, un peu de respect pour les autres.
    Pour votre gouverne, détrompez-vous une fois pour tout si vous pensez que le président et les OSC bidons sans compter les partis membres de l’opposition politique à l’agonie peuvent formater une réconciliation nationale sans le vœux des victimes.
    Et si vous pensez que sans Blaise KOUASSI COMPAORE et compagnie, le Burkina n’aura pas la paix vous vous trompez.
    Et si vous pensez que Blaise KOUASSI COMPAORE doit marcher sur la justice Burkinabè pour une quelconque réconciliation, vous vous trompez.
    Et si vous pensez que la réconciliation est une marque exclusive des politiciens et politicards, vous vous trompez.
    Seule une volonté des victimes à pardonner fera venir votre KOUASSI Blaise COMPAORE sans passer par la justice.
    Blaise KOUASSI COMPAORE connait mieux la route du Burkina que vous et il peut venir sans tambour ni trompette.
    Pour finir, tu es trop jeune pour te trouver un travail noble et digne. Que de la médiocrité que des jeunes se donnent à la facilité. du vrai n’importe quoi. Sans Blaise KOUASSI COMPAORE et autres exilés le BURKINA demeurera.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 12:10, par Mkouka En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Curieusement, il est aussi bien difficile de reveiller quelqu’un qui pretend dormir. A ce que je sache, c’est votre conception de la reconciliation teinte d’impunite qui ne convient pas a la majorite des burkinabe. Votre refus d’accepter que votre heros a endeuille de nombreuses familles burkinabes et a ce titre doit passer par la case depart : justice, est plutot une vraie insulte a notre conscience et memoire. Vous manquez de bon sens et de realisme peut etre par ignorance, malhonnetete, mechancete, cupidite, inintelligence ou tout cela a la fois. Il ne sagit pas seulement de parler bien et gros francais mais de se demander a qui on s’adresse, qui est en face. Surement que les frontieres sont ouvertes et s’il y en a qui ont pu les utiliser pour sortir sans demande officielle pourquoi ne peuvent t ils pas faire l’inverse ; revenir par les memes portes.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 12:20, par Nestor HEMA En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Messieurs du mouvement pour le retour de Blaise Compaoré vous insultez la mémoire collective des burkinabè. Pour vous la désunion des burkinabè date de 2014 ; date à laquelle votre idole a pris la fuite en direction de la côte d’ivoire pour devenir ivoirien. Quelle parjure. C’est honteux de voir des burkinabè crier à longueur de journée pour soutenir quelq’un qui après avoir dirigé et pillé mon beau pays durant 27 ans s’en est allé de lui-même chez ses beaux parents. Quel sens votre Blaise Compaoré a eu de la réconciliation 27 ans durant ; que du mépris, de la haine et de la roublardise. Rassurez-vous je ne suis pas un supporteur politique de Rock. Votre champion de Blaise Compaoré a eu le mérite de poser les 03 premiers actes terroristes de l’histoire de notre pays : 15 octobre 1987,en 1989 avec les actes terroristes contre Clément Oumarou Ouedraogo et Tall moctar et en 1998 contre Norbert ZONGO et ses compagnons. Comme votre Blaise était lui identifié vous battez des mains et des pieds pour lui procurer l’impunité qui est sa sève nourricière. Ce n’était pas étonnant que sous Blaise Compaoré mon Burkina Faso était le pays doré des terroristes. Dans tous les cas nous attendons Rock et n’importe quel aventurier sur cette question de réconciliation nationale dépouillété de la vérité et de la justice. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 13:56, par nabayouga En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Je suis entièrement d’accord avec tous les post antérieurs car personne n’a chassé Kouassi blaise Compaoré. Sil veux revenir au BF, personne ne s’oppose a cela . Seulement il doit passer d’abord par la case justice pour se purifier des crimes qu’il a commis 27 années durant. D’ailleurs si ROCH prend l’initiative de faire venir ce criminel sans justice, il subira j’en suis certain le meme sort car les cadavres de Kouassi blaise sont encore chauds. Remarquez la concomitance du discours de Roch avec tous les procès futurs . Qui ose penser qu’on fera venir Kouassi blaise au moment du procès Sankara ?, ce grand homme assassiné par le traitre d’Abidjan ou de Lomé ? Dans les cas kouassi blaise étant devenu un SDF, c’est déjà cela le tribunal.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 13:59, par ACHILLE DE TAPSOBA En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Il faut la justice d’abord avant la réconciliation car rien se construit dans l’impunité. Blaise n’est pas dieu il n’est pas au dessus de la loi. Mr Rock a pris ses engagements. Faire croire que certains BURKINABES sont intouchables c’est visiblement la poudre aux yeux. Les familles des MARTYRS ont manifestement droit à la vérité. Les enfants des autres ne sont pas des poulets que certaines catégories de BURKINABES pensent qu’ils se donnent le droit de les tuer pour se maintenir éternellement au pouvoir. L’insurrection populaire en 2014 est la résultante d’une grosse injustice en d’autres termes le BRAVE PEUPLE a rejeté un régime pourri et corrompu dont leur mode de gouvernance était l’injustice et le pillage en bande organisée. Pendant 27 ans les placards étaient remplis de cadavres qui ne demandent que justice. Heureusement les intentions de nos BRAVES MARTYRS ont été exaucées la galaxie Compaoré a été littéralement balayée par un vent de révolte. DIEU EST JUSTE ET BON tout se paie sur terre avant la sanction céleste. Je ne reconnais jamais dans les déclarations de Mr Roch dont j’ai refusé de soutenir de près ou de loin car loin de la vision du GRAND THOM SANK. Je ne suis pas là pour faire plaisir aux grands sanguinaires de notre pays qui ont coulé le sang de milliers de BURKINABES et d’ AFRICAINS par leurs trafics d’armes. Si toute fois je dois mourir que je meure pour la VÉRITÉ. Je n’ accompagnerai jamais le mal ou le mensonge(les criminels) dans leurs projets machiavéliques ou funestes. Disons-nous les vérités au lieu de jeter dans un barrage de mensonges qui n’anèment nulle part.

    Qu’a fait le GRAND NORBERT ZONGO pour que François Compaoré le sulfureux pape de division et de révision de l’A37 le réduise en poudre ?
    Qu’a fait le GRAND THOM SANK pour que Blaise le médiateur pyromane le crible de ballles un soir du 15 Octobre 1987 ?
    Qu’ont fait Henri ZONGO et Boukary LINGANI pour que Blaise le falsificateur de l’A37 et Dienderé la machine à tuer les réduisent au silence sans le moindre procès ?
    Qu’ont fait les MARTYRS du 30 et 31 Octobre 2014 que Blaise le parrain des rebelles(Soro, Jonas, Prince) et des terroristes(Lyad ag ghali ...) les envoie au cimetière de Gounghin ?

    Autant de questions que les criminels doivent etre impérativement répondues devant nos juges on pourra envisager une possible réconciliation. Soigner les cœurs blessés ou meurtris(Familles des MARTYRS) un Autre BURKINA est possible. Je ne suis pas dans la démarche de la réconciliation au rabais ou déguisée. Le "dieu" du cdp avait organisé en 2000 une piètre réconciliation et a échoué frontalement car les familles ont refusé formellement de participer à cette mascarade.
    Le terrorisme ne peut pas etre une raison fondamentale pour absoudre des criminels de la justice. Ces terroristes qui nous attaquent sont leurs amis qu’ils ont logés à Ouaga 2000. Ce terrorisme est le fruit d’une mal gouvernance de 27 ans comme le disait le GRAND NORBERT ZONGO le BURKINA paiera à un prix fort un jour la mal gouvernance de Blaise voici on paie aujourd’hui très cher. Nous n’avons pas peur des criminels car nous tous sommes appelés à la mort un jour. Les criminels ne sont pas des dieux ni des anges. Je ne soutiendrai personne dans les crimes de sang. Ce qui est dit est dit sans peur et sans haine. Acceptons la logique la JUSTICE POUR TOUT BURKINABÉ. JUSTICE rien que la JUSTICE pour ces innocents tués impunément. Je ne pactiserai jamais avec les forces du mal(sanguinaires) je préfère etre couché mort dans un cimetière car ma foi religieuse et mes convictions personnelles m’interdisent d’aller vers le mal ou le péché(criminels).

    VIVE le GRAND MONUMENT AFRICAIN INOXYDABLE THOM SANK
    VIVE nos BRAVES FDS et nos VAILLANTS VDP
    VIVE le BURKINA PAISIBLE ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE
    A bas les criminels et les sanguinaires
    A bas les terroristes et leurs parrains.

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE.

    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE

    Paix et Succès à tous les BURKINABÉS. Amen
    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tant. Amen

    ACHILLE DE TAPSOBA (très différent du celui du cdp)pur produit de THOM SANK et de NORBERT ZONGO

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 14:07, par Seydou TOURE En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Mr Traoré,. Personne n’a empêché un fils de ce pays de rentrer chez lui , au Burkina Faso. Nous burkinabè chérissons tous les filles et fils de ce pays. Nous reprochons a certains leur gestion calamiteuse des affaires du pays et des décisions prises a un moment donné de cette gestion. Si quelqu’un se voie obliger de rester hors du pays par ce qu’il refuse de répondre de ses actes, c’est son choix."Après réconciliations, les filles et fils duu pays décideront des conditions de retour des exilés". Celui qui veut venir avant, qu’il rentre. Celui qui a quelque choses en justice doit s’y présenter. Voulez-vous une réconciliation où on ira libérer de pigeons (colombe) et dire personne n’a rien fait mais pardonnez nous. Ridicule.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 15:46, par Paul En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Décidément, trop de plaisantins dans la capitale du cinéma africain ! Blaise s’est exilé volontaire en Côte d’Ivoire et a pris la nationalité ivoirienne. A notre connaissance, personne ne lui a interdit de revenir. Pire, en tant que plaisantins avec Thibault et autres, vous aviez déjà annoncé avec fracas que Blaise revenait tel jour. De la même façon que Blaise a quitté en plein midi Ouaga, il peut prendre l’avion et revenir en plein jour avec Air Burkina ! Pas besoin de plaisantins comme vous pour jouer les intermédiaires intéressés. La réconciliation nationale passe par les cases : vérité, justice et pardon. Vous semblez trop souvent l’oublier pour prendre des raccourcis !

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 16:53, par le Vigilent En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Petit (Mamadou Abdel Kader TRAORE), il faut éviter de rentrer dans le jeux troubles des politiciens au passé plus que sombre et sans aucune perspective d’avenir. Evite de te faire rendre complice des regroupements de mendiants larmoyants depuis plus de 5 ans, tentent vainement de convaincre l’opinion de considérer désormais les plus grands criminels récidivistes de ce pays comme des saints et des messies en qui réside le salut du peuple burkinabè.
    Comme l’ont dit plusieurs internautes avant moi, Blaise Compaoré n’a besoin d’aucune autorisation de qui que ce soit pour rentrer au Burkina. Il est vrai que, pour convenance purement personnelle, il a pris la nationalité ivoirienne. Malgré tout, Il reste un citoyen burkinabè de plein droit. Et même si, par extraordinaire, il décide librement de renoncer à ses droits de citoyen burkinabè, il conservera le droit a la libre circulation et à l’établissement dans n’importe quel pays de l’espace communautaire dont fait partie le Burkina. Ces droits reconnus à Blaise Compaoré le sont également à tous les autres citoyens burkinabè ayant quitté volontairement le pays a un moment ou un autre.
    Tu ne trouves aucune excuse à Roch Marc Christian que tu accuses du pêché de manque d’une volonté manifeste et sincère pour une vraie réconciliation entre les fils et filles de ce pays. Tu t’apitoies avec insistance sur le sort de Blaise Compaoré qui aurait maintes fois exprimé le pressant désir de rentrer afin de participer à la résolution de l’insécurité que vit notre pays depuis 5 ans.
    Dis-toi que, dans l’histoire récente de notre pays, Blaise Compaoré, ce saint homme, d’après toi, que tu prétends être un vrai martyr victime de la méchanceté inqualifiable du Roch Marc Christian Kabore, n’a jamais été un adepte d’une vraie réconciliation entre les fils et filles du Burkina Faso. Même le simple pardon ne fait pas partie de son système de pensée. Si non il pouvait bien se réconcilier avec son ami et frere Thomas Sankara ; éviter le massacre des éléments du BIA de Koudougou et l’exécution sommaire de Boukary Jean Baptiste Lengani et de Heni Zongo ; l’assassinat d’Oumarou Clément Ouédraogo, de Guillaume Sessouma et de Dabo Boukary ; l’assassinat de Norbert Zongo et de ses compagnons de route de Dabo Boukari et autres, etc. Il aurait accepté de mettre en œuvre les recommandations clés du Collège des sages et aurait renoncee a son projet de modification de l’article 37 comme le lui recommandaient vivement plusieurs personnalités et organisations au niveau du Burkina, des pays de la sous-région, d’Afrique et du reste du monde.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 17:03, par Nabiiga En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Au lieu de vous constituer en un mouvement pour lutter à l’intérieur du Burkina pour le retour avec impunité de Blaise, qui est noble en soi, il faut plutôt vous constituer en cortege d’autocars pour vous rendre à Abidjan pour le chercher et le ramener au pays.. Blaise fut le Président sanguinaire du Burkina, que diriez vous aux parents de ses victimes en attendant. Du verbiage en effet.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 18:41, par Gongoni En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Certes il peut y avoir des choses à reprocher au président RMCK et à sa gouvernance . Mais il fait quand un premier pas dans le sens de la réconciliation fut- il petit et ce n’est pas rien . Au moins, ici là ,on le tient fermement avec une promesse très claire comme un premier pas vers la réconciliation nationale tant souhaitée par nombre de burkinabè . Il postule pour un deuxième mandat et il dévoile un des points entre autres de son programme politique de deuxième mandat . En quoi c’est un mal . Il a répondu à cette question en tant que candidat . ZEPH, EDDY , KADRE ,BARRY ETC .ont aussi promis d’engager des actions dans le sens de la réconciliation nationale et le retour des exilés ,si ils sont élus, sans exclure les aspects judiciaires, s’il y a lieu . Donc retenons fermement, que quel que soit le candidat qui sera élu, chacun a promis d’œuvrer à la réconciliation nationale et au retour des exilés et c’est cela qui est fondamental et qu’il faut encourager .

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 07:41, par Dedegueba SANON En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Nous avions eu, sous Blaise, une foire nationale dite journée nationale du pardon, avec la bonne volonté et la caution morale de notre cher évêque de Bobo. Qu’a fait Blaise des recommandations ? Il les a tout simplement placardisés. Et tout le peuple burkinabè a été roulé dans la farine, et l’impunité a continué de plus belle. Au point où nous nous sommes réfugiés sous la réflexion du Prof KI ZERBO, en espérant la justice divine. Puisque visiblement notre justice était dévoyée. Blaise a toujours refusé d’assumer, de s’assumer. Il " dort toujours lorsque le pays a chaud".
    Moi, ce qui m’inquiète c’est la perspective de ce retour qui peut ne pas être une vue de l’esprit. Parce que la "pseudo division" du CDP en CDP version Eddie et CDP version Kouanda plus AGIR qui peuvent fédérer lors des élections, et nous jouer ce sale tour. Et nous aurions fait notre insurrection pour moins que rien. Ce serait un retour à la case départ, et la cerise sur le gâteau avec Golf libéré et Djibril qui recouvre la santé. Que Dieu nous garde.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 09:43, par caca En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Réconciliation, réconciliation Nationale quand le président d’un pays répond à des journalistes étrangers. Cela devient une politique de réconciliation nationale dans une campagne électorale, mais là n’est pas le problème. Le problème se trouve quand la démence sénile empêche des internautes d’avoir de lucidité dans leur réaction. Les deux premières réactions des internautes permettent de comprendre la démence sénile dans le grand âge de nos aînés qui n’incarnent plus la sagesse. Quand, j’ai lu la caution de haine dans leur écrit, je me dis oh mon Dieu ! Quel gâchis pour le grand âge ?
    La démence sénile se définit comme étant l’affaiblissement progressif de toutes les fonctions intellectuelles résultant d’une destruction lente des cellules nerveuses du cerveau. On ne connaît pas actuellement la cause, le facteur déclenchant qui fait que la cellule disjoncte. Mais, on sait seulement que la personne présente des troubles de mémoire croissants, une perte de ses facultés de raisonnement, une désorientation dans le temps et dans l’espace, des troubles du comportement et du langage. En plus, ce qui caractérise la démence sénile de maladies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer , ce sont les troubles de la personnalité à type de paranoïa : la personne est persuadée qu’on lui en veut, qu’on l’écoute, qu’on surveille ses faits et gestes. De là, on constate l’aggravation progressive de la vie sociale et affective qui va se dégrader au point de devenir insupportable et finir par une assistance médicale à domicile.
    Pour bon nombre de burkinabè, la réconciliation nationale et le retour de son excellence de l’ex-président d’ailleurs que j’invoque la bénédiction de Dieu pour lui et sa famille serait une aberration. La simple invocation de son nom provoque des carences séniles dont beaucoup en souffrent.

    Répondre à ce message

    • Le 22 octobre à 18:39, par Dedegueba SANON En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

      Mon ami, finalement qui est sénile et qui délire ? Et comme la vieillesse est un processus naturel, gageons que toi aussi tu auras ton lot de sénilité et de démence un jour.
      À croire que tu ne lis pas les écrits. Même si tu es un inconditionnel de Blaise, bon nombre d’écrits disent que Blaise est libre de rentrer. Mais tout le monde sait cependant que même un homicide involontaire expose à des ennuis judiciaires, donc ce n’est pas un assassinat qui dérogera à cette règle.
      Donc sous prétexte qu’il a été un grand président, on devrait passer en pertes et profits toutes ces années violentes ? Sans même espérer de lui le moindre acte de contrition ? Sans doute aucun de tes parents n’a fait les frais de cette violence pour que tu sois aussi gentil. Le pardon vient toujours après un regret et une confession, et on ne s’abaisse nullement en reconnaissant ses erreurs.
      Il ne faut se moquer des gens.

      Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 09:43, par saam En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Blaise, au soir de ta vie, fais acte de contrition. Il y a un Dieu au dessus de toi. Au soir de ta vie, reviens au pays, assume tes responsabilités comme un homme. Par cela, apaise les cœurs de tout un peuple et encourage tes camarades exilés à faire de même. Viendras ensuite le pardon et la réconciliation et pardon il y aura car les burkinabé sont conscients que seul le pardon nous fera avancer dans un Burkina uni, fort et réconcilié.
    Au soir de ta vie, donnez le bon exemple aux fils et filles du pays, laissez un repère à la jeunesse. A l’image d’un père de famille, reviens au pays et avec l’aide de tous, rassemble tes fils, profite des derniers instants de la vie chez toi, auprès des siens. Quand viendra le moment du grand départ, du voyage sans retour vers l’éternel, tout un peuple réconcilié t’accompagnera avec tous les honneurs.
    Si tu préfères finir tristement en Côte d’Ivoire, loin de tes origines et de la terre qui contient ton placenta, restes-y !! En tout cas, le temps est compté.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 10:39, par Petit à petit En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Ca fait pitié. Le "Beau Blaise", "l’Enfant terrible de Ziniaré", "l’homme fort qui a dit ses gwè à Barrack Obama", le monsieur de "Ce sont des hommes forts qui mettent en place des institutions fortes" en est réduit à mendier un retour dans son propre pays, qu’il écrasait de sa toute-puissance.

    Et ce sont aujourd’hui des gamins qui se battent pour le retour au pays de cet homme, jadis terreur de toute la sous-région. Cet homme qui suscitait l’effroi et dont les opposants farouches étaient réduits ou en cendres (Oumarou Clement Ouedraogo, Norbert Zongo, etc) ou au silence éternel (Otis, Sigué Vincent, Gaspard Somé, Jean-Baptiste Lingani, Henri Zongo, Watamou Lamien, etc) ou à l’exil (Etienne Zongo, Mariam Sankara, etc).

    Non, on a beau dire, Blaise a déjà atteint le fonds. L’histoire l’a déjà jugé. Si les Burkinabé tiennent encore à le faire passer devant les tribunaux, c’est leur droit. Mais on n’en tirera aucun réconfort supplémentaire. Un peu à l’image du procès de Claus Barbie, on aura en face juste un individu qui a perdu ses illusions. Ses derniers discours à la nation empreints de lassitude avant sa fuite éhontée vers sa belle-famille, sa naturalisation ivoirienne montrent que l’image de cette homme avait juste été façonnée par son entourage. Car un homme fort, un homme digne ne fuit pas. Sankara ne l’a pas fait quand sa vie était en danger, Norbert Zongo ne l’a pas fait. Ces deux là ont fait face à leur destin. Laissez Blaise rentrer.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 12:09, par Teeltaaba En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    En voici encore des enfants qui se foutent de la république
    Invité à l’emission « Le tribunal de l’actualité » de la télévision 3 TV de ce matin , le responsable de ce regroupement a accepté cette invitation et s’est moqué des gens tout simplement en manquant à l’appel. Si vous n’êtes pas convaincus de ce que vous défendez, arrêtez de narguer les citoyens et n’entraînez pas des personnes qui vous croient à suivre aveuglement.
    Quelles foutaises !

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre à 22:31, par jeunedame seret En réponse à : Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…

    Juste un show politique pour cacher les frustrations de Blaise ivoirien. Yaa laado ! Donnez moi l’adresse de Blaise ; et je prends taxi et ses frais de retour en charge.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Initiative Suisse pour des multinationales responsables : Les propos du ministre Harouna Kaboré indignent
Burkina : « La réconciliation nationale reste d’une grande urgence », persiste et prouve Me Hermann Yaméogo (2e partie)
Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »
Laurent Bado : « Quand l’Africain se tournera vers une volonté de dompter la nature, les autres peuples ne verront pas sa poussière »
Attaque de Tin-Akoff : Pour le parti APP/Burkindi, « Cela augure de lendemains incertains pour le peuple »
Burkina : « La réconciliation nationale reste d’une grande urgence », persiste et prouve Me Hermann Yaméogo (1re partie )
John Jerry Rawlings : L’Afrique perd un panafricaniste, le Burkina perd un frère, regrette Roch Kaboré
Sondage en ligne sur le bilan du MPP et les candidats à la présidentielle : A vos claviers !
Burkina : « On a les gouvernants qu’on mérite. C’est la population qui a voté ces gens-là », dixit Smockey
Yacouba Isaac Zida, dossier Sankara, pouvoir Kaboré : Les confessions de l’ambassadeur Mousbila Sankara
Commémoration du 11-décembre à Banfora : Des fils et filles de la région demandent un report en 2021
Politique : « Les femmes du Burkina sont engagées pour un changement de leurs conditions », selon Martine Yabré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés