Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «De toutes les sciences humaines, la science de l’homme еst lа рlus dignе dе l’hοmmе.» Nicolas de Malebranche

COPEP - ADF/RDA : Un tandem de victoire pour Blaise Compaoré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • mercredi 5 octobre 2005 à 08h31min

La Coordination des partis extraparlementaires (COPEP) a organisé, le 1er octobre 2005, à Ouagadougou, en collaboration avec l’ADF/RDA, une journée nationale. Elle avait pour thème : « Stratégie de campagne et transparence du scrutin du 13 novembre 2005 ».

Cette journée de consultation, selon le président de la COPEP, Idrissou Koanda, se justifie par le fait qu’à « quelques jours d’une confrontation électorale ouverte et engagée aux enjeux très déterminants pour l’avenir de tout un pays et de tout un peuple, il est apparu nécessaire pour les forces politiques soutenant la candidature du président sortant, Blaise Compaoré, d’affûter leurs armes à travers une profonde réflexion autour d’une stratégie permettant de dégager les voies et moyens pour aborder avec succès et professionnalisme, les campagnes qui s’annoncent et relever le défit du 13 novembre prochain avec la manière et dans les règles de l’art ».

Dans sa communication sur le thème de la journée, le 3e vice-président de l’ADF/RDA, M. Ousséni Tamboura a abordé des aspects tels que le contexte électoral, les objectifs de la campagne, les fraudes.

M. Tamboura a également insisté sur l’appropriation par les dirigeants et militants de la COPEP du programme politique du candidat Blaise Compaoré « pour ne pas promettre des choses que le candidat lui-même n’a pas prévues » .

Dans la stratégie de campagne, il a conseillé de soutenir fermement le président Blaise Compaoré à travers les meetings ou le porte-à-porte mais tout en se démarquant du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). L’objectif étant de garder sa personnalité, a expliqué le député Tamboura.

En somme, dira le cadre ADF-RDA, une machine électorale bien huilée au cours de la présidentielle ne peut être que porteuse de victoires aux municipales de février 2006 et aux législatives de mai 2007.

Une motion de soutien à la candidature de Blaise Compaoré a sanctionné les travaux de cette journée de consultation nationale (voir encadré) de la COPEP. La COPEP regroupe le Parti national populaire (PNP), le Rassemblement des républicains (RDR), le Front intégration, développement social (F/IDS), le Rassemblement démocratique et populaire (RDR) et la Ligue nationale pour la démocratie/Mouvement coalisé pour l’alternance démocratique (LINAD/MOCLAD).

Alassane NEYA (Stagiaire)


Motion de soutien

- Vu la politique du dialogue, de la concertation, de la tolérance et de la concorde nationale dont en a fait son cheval de bataille le président Blaise Compaoré,

- Vu le rayonnement international du Burkina Faso sur le plan diplomatique et démocratique,

- Vu la stabilité politique et la paix sociale que connaît le Burkina Faso sous la conduite de Blaise Compaoré.

Nous, partis extraparlementaires réunis en journée de consultation nationale sur le thème « Stratégie de campagne, transparence du scrutin », réitérons notre soutien indéfectible au candidat Blaise Compaoré et lançons un appel solennel aux militants et sympathisants de la COPEP pour qu’ils renouvellent massivement leur confiance à notre candidat et lui assurer une victoire dès le premier tour au soir du scrutin du 13 novembre 2005.

Fait à Ouagadougou, le 1er octobre 2005

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés