Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

Lutte contre le Covid-19 : « Le confinement n’est pas à l’ordre du jour au Bénin », selon le président Patrice Talon

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mercredi 1er avril 2020 à 21h25min
Lutte contre le Covid-19 : « Le confinement n’est pas à l’ordre du jour au Bénin », selon le président Patrice Talon

Lors d’une intervention à la télévision nationale dans la soirée du dimanche 29 mars 2020, le locataire de la Marina, Patrice Talon, a opiné sur la question d’un confinement général de son pays et les dispositions prises par son gouvernement pour contenir et voire enrayer le covid-19.

Officiellement, le Bénin enregistrait 6 cas confirmés dont 5 sous traitement et 1 cas de guérison à la date du dimanche 29 mars 2020. Au titre des mesures pour venir à bout de l’épidémie du coronavirus qui fait trembler le monde, le Bénin a balayé d’un revers de la main, l’hypothèse d’un confinement strict de tous les citoyens. Parmi les raisons susceptibles d’expliquer ce choix, le président Patrice Talon évoque le faible niveau de vie de la majorité des béninois qui, selon lui, « ne permet pas à son gouvernement de décréter de telles mesures dont les conséquences négatives seront énormes ».

A l’en croire, tous ne sont pas égaux face aux mesures de confinement. « Contrairement aux citoyens des pays développés d’Amérique, d’Europe et d’Asie, la grande majorité des Béninois ont un revenu non salarial. Combien de personnes au Bénin ont un salaire mensuel et qui peuvent attendre deux, trois ou quatre semaines même sans travailler et vivre des revenus du mois ? […] Comment peut-on, dans un tel contexte où la plupart de nos concitoyens donnent la popote avec les revenus de la veille, décréter sans préavis, un confinement général de longue durée ? », s’est-il interrogé.

Conscient du contexte socio-économique de son pays, le président Talon s’est exprimé en ses termes : « Si nous prenons des mesures qui affament tout le monde, elles finiront très vite par être bravées et bafouées ». Huit grandes zones urbaines, dont Cotonou, la capitale économique, sont entourées d’un « cordon sanitaire » et les transports en commun suspendus dans ces localités depuis le lundi 30 mars 2020.

Selon le cabinet de conseil économique international NKC African Economic, les mesures de confinement et de ralentissement de l’économie sont très difficiles à mettre en place en Afrique de l’Ouest, où une grande partie de la population vit avec moins de 2 dollars par jour et dépend de l’économie informelle pour survivre. « L’impossibilité d’imposer des quarantaines totales dans les bidonvilles ou dans les quartiers défavorisés signifie que cela ne sera pas une option en Afrique », note le cabinet.

Aïssata Laure G. Sidibé
Sources : JeuneAfrique, beninwebtv, lemonde.fr

Vos commentaires

  • Le 1er avril à 20:37, par  ??? En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : « Le confinement n’est pas à l’ordre du jour au Bénin », selon le président Patrice Talon

    C’est n’est pas du tout raisonable pour un responsable.

    Répondre à ce message

    • Le 1er avril à 23:23, par Amidou En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : « Le confinement n’est pas à l’ordre du jour au Bénin », selon le président Patrice Talon

      Au contraire c’est bien responsable. Le président Patrice Talon est très lucide. C’est comme cela que notre président aurait dû gérer la pandémie. On dit que la maladie est bénigne dans plus de 90% des cas et que c’est seulement 10% des cas qui peuvent se compliquer (le plus souvent des personnes âgées, des diabétiques et des hypertendus). Les cas compliqués peuvent se soigner et guérir. La maladie est mortelle (le plus souvent des personnes âgées, des diabétiques et des hypertendus) dans seulement 1% à 2% des cas. Les 98% à 99% vont s’en tirer (certains ne savent même pas qu’ils sont malades !).

      La seule mesure à prendre pour des pays fragiles comme le nôtre c’est de laisser les gens vaquer à leur occupation (comme si de rien n’était) tout en protégeant les personnes âgées, les diabétiques et hypertendus ! Toutes ces mesures mises en place vont faire plus de mal au pays pour une maladie fatigante certes mais moins létale ! On verra tout de suite. Très vite les gens vont se fatiguer.

      Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 10:25, par sobèmin En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : « Le confinement n’est pas à l’ordre du jour au Bénin », selon le président Patrice Talon

    c’est totalement irresponsable de la part d’un chef d’état. donc talon pense que c’est de gaieté de cœur que les autres présidents prennent ces dispositions ? Il connait mal les peuples, quand la pandémie va faire des ravages dans son pays et que les critiques de ceux la même qui sont d’accord avec sa décision d’aujourd’hui vont fuser, il va regretter cette position populiste. s’il pense que le petit peuple béninois est plus pauvre que le petit peuple indien ou nigérian, il se fourre le doigt dans l’oeil. celui qui a voyagé en inde ou au nigeria sait ce que c’est que l’opulence des riches et également la misère des pauvres.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 11:39, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : « Le confinement n’est pas à l’ordre du jour au Bénin », selon le président Patrice Talon

    Soutien total au Président Talon. C’est dans situations difficiles que se révèlent les Grands hommes. Dans tout choix il y a forcement des avantages et des inconvénients et c’est la capacité de faire un arbitrage entre les deux et de prendre une décision rapide que révèle les grands dirigeants. C’est trop facile de se conformer à ce que font les autres sans tenir compte des réalités de chez choix. Nous avons peut être eu la chance que la maladie qui a commencé ailleurs nous livre des statistiques plus ou moins précises et qui puissent guider nos prises de décision. Cette maladie là a bel et bien une population cible. Laissons nos fausses émotions et nos réactions épidermiques de côté et réfléchissons. Protégeons la population vulnérable et laissons l’autre partie de la population maintenir les activités économiques. Le désastre que va causer l’inactivité de la population est 1000 fois plus dangereuse que cette maladie. La misère brise toutes les barrières dont celles morales. Ainsi donc, les violences de tout ordre, les vols, la prostitution, le grand banditisme(dont le terrorisme) seront banalisés dans peu de temps si les décisions aveugles de priver la population de ses ressources ne sont pas levées. Ne me parler pas de mesures d’accompagnement svp. C’est un leurre que des pays sous perfusion financière comme les nôtres puissent prétendre distribuer des revenus à des millions d’individus. Rien que pour les déplacés internes dus au terrorisme, on n’ arrive même pas à les prendre en charges convenablement, qu’en serait-il de millions d’individus.J ’aurai aimer que le développement de la situation me donne tort. En Tunisie, malgré ces fameuses mesures d’accompagnements des centaines de femmes et d’homme sont sortis manifester. Un des manifestant à travers l’interview que j’ai suivi , qu’il préfère mourir en martyre en affrontant le risque de contracter la maladie que de regarder sa famille mourir de faim.Et ce n’est que le début du commencement. Si c’est les promesses de nos marchands de rêves occidentaux, renseigner vous auprès des pays qui ont été victimes des catastrophes naturelles( plus de 200 mille morts en Haiti après le tremblement de terre ) et ils vous diront ce que valent les promesses. Puisse Dieu éclairer nos dirigeants.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 12:47, par SIAM En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : « Le confinement n’est pas à l’ordre du jour au Bénin », selon le président Patrice Talon

    Je pense qu’on doit commencer à reflechir nous-memes au BF au lieu de se contenter du copier coller. On a souvent l’impression que c’est juste pour qu’on cite Burkina-Faso dans RFI seulement
    Voyez, le simple couvre-feu de 19h à 5 h n’est meme pas respecter et vous croyez qu’on va pouvoir suporter un confinement (meme d’une semaine). Oubien on ne comprend pas le sens de confinement ?? Et quels FDS seront là pour controler l’effectivité de tout ça ? N’oubliez pas qu’on a une autre guerre à mener aussi (terrorisme) ; je ne suis pas dans le secret des dieux mais l’effectif des FDS risque d’etre problematique donc finalement ce sera un confinement de nom.
    Il faut plutot carburer dure coté recherche de medicaments curatif surtout chez les tradi-praticien( coté chloroquine il ya trop de tergiversations alors que l’épidemie gagne du terrain chaque jour)
    Après le confinement (s’il a lieu) il pourrait avoir des conséquences très facheuses ( licenciement en masse dans le privée, emeutes de la faim, défaut de paiement des salaires, banditisme jamais égalé...etc)
    REFLECHISSEZ BIEN

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 13:01, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : « Le confinement n’est pas à l’ordre du jour au Bénin », selon le président Patrice Talon

    Toutes mes felicitations au President Beninois pour cette independance d’esprit dont il fait preuve dans cette vague de psychose mondialisée. De tous les pays d’Afrique et du monde, je pense que le BENIN fait partie des rares pays courageux à respecter, en toute souverainété, les recommandations internationales en la matière : toute mesure doit repondre aux principes de :
    - necessité
    - proportionalité
    - legalité.
    Bravo au Benin !
    Dieu est Beninois !

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 16:51, par jeunedame seret En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : « Le confinement n’est pas à l’ordre du jour au Bénin », selon le président Patrice Talon

    Une vraie indépendance d’esprit ; Talon, BRAVO ! Le BF doit en garder une leçon. Nous qui imitons les pays d’Amérique et d’Europe sans aucune analyse de contexte ni de cohérence ni de fierté de vie personnelle. Un virus qui n’est même pas plus dangereux qu’un moustique de palu. Au moins ce TALON est Africain et bien confiant en lui-même. Cette victoire sur le stress est déjà une thérapie à corona ou covid19, 20,30. Vive la dignité ! Une poignée de main forte à ce président africain au sens noble du terme.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
CPI : Certaines restrictions contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé levées
Musique : Mory Kanté est mort
Cour d’appel de Cotonou : Le journaliste d’investigation Ignace Sossou condamné à six mois de prison ferme
Financement du « programme des 100 jours » en RDC : Vital Kamerhe sur le banc des inculpés
Burkina : Les amis et sympathisants de Soumaïla Cissé sollicitent l’implication des Présidents Roch Kabore et IBK
Législatives au Mali : Les contestations persistent contre les résultats de la Cour constitutionnelle
COVID-19 en Afrique : Mobiliser les artisans locaux pour la confection des "masques barrières" grâce à la normalisation
Second tour des législatives au Mali : L’URD dépose le parti au pouvoir à Bamako
Covid-19 aux Etats-Unis : Donald Trump suspend l’immigration légale, pour faire face à l’explosion du chômage
Coronavirus : l’Allemagne se lance dans le test d’un premier vaccin
Madagascar : Le président lance le remède « Covid-Organics », l’OMS émet des réserves
Stigmatisation des nigérians en Chine : Le nœud du problème, selon le ministre des affaires étrangères
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés