LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “« L’erreur n’annule pas la valeur de l’effort accompli. » Proverbe africain” 

Sénégal : Le Réseau des féministes du pays déplore la faible représentativité des femmes dans le gouvernement

Publié le lundi 8 avril 2024 à 14h43min

PARTAGER :                          
Sénégal : Le Réseau des féministes du pays déplore la faible représentativité des femmes dans le gouvernement

Dans un communiqué en date du 6 Avril 2024, le Réseau des féministes du Sénégal a manifesté son mécontentement après la formation du gouvernement. Sur vingt-cinq ministres, seulement quatre sont des femmes. Elles ne représentent donc que 13,33% « dans ce gouvernement dit de rupture, d’inclusion et d’équité », a constaté le Réseau.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Du Réseau des féministes du Sénégal

C’est avec consternation que nous avons reçu l’annonce de la composition du gouvernement ce 05 Avril 2024. Une composition ne nommant que 4 femmes sur une liste de 25 ministres et 5 secrétaires d’Etat. Les femmes ne représentent donc que 13,33% dans ce gouvernement dit de rupture, d’inclusion et d’équité.

Un Gouvernement paritaire était effectivement possible, attendu et souhaité surtout venant d’un régime qui dit vouloir travailler pour plus de justice sociale. Nous constituons la moitié de la population du Sénégal. Ce poids démographique ne se reflète pas dans la représentation des femmes aux instances et processus de prise de décision. Rappelons que le Sénégal a ratifié, sans réserve, le Protocole à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des femmes en Afrique (Maputo). Depuis 2001 la Constitution sénégalaise reconnaît que « les hommes et les femmes sont égaux en droit ». Ces instruments garantissent l’accès équitable des hommes et des femmes à la prise de décision et à l’exercice des responsabilités civiques et politiques.

Par ailleurs, nous constatons également le changement d’appellation du Ministère de la Femme, de la Famille, de l’Equité et du Développement communautaire en Ministère de la Famille et des solidarités. Le choix d’enlever le terme “femme” du ministère nous amène à penser que le statu quo sera maintenu, que des compromis seront faits avec nos droits. Cela ne présage ni d’un engagement clair pour l’équité et l’égalité ni d’une réelle prise en compte de nos besoins spécifiques. Nous espérons qu’avec le décret portant répartition des services de l’Etat, la direction de l’équité et de l’égalité de genre demeurera.

La nécessité d’une amélioration tant qualitative que quantitative de la participation des femmes au niveau gouvernemental se pose avec acuité. Il se pose d’autant plus qu’il n’est pas concevable de parler d’un approfondissement du processus démocratique sans que la participation de la moitié de la société soit effective et croissante. Nous nous attendions à des mesures claires pour la concrétisation de nos droits et non pas à la mise en place d’un dispositif qui va contribuer à la marginalisation de nos voix des femmes.

Fait à Dakar le 6 Avril 2024

Le Réseau des Féministes du Sénégal RFS

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 8 avril à 16:09, par PATRICK En réponse à : Sénégal : Le Réseau des féministes du pays déplore la faible représentativité des femmes dans le gouvernement

    Quelle a été le nom de la candidate du réseau des féministes sénégalaises présentée aux élections présidentielles de mars 2024 AU SENEGAL ?
    Si vous en aviez pas eu de candidate,là c’est déplorable.
    N’attendez pas d’être servie, passez à la table.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril à 16:56, par Indjaba En réponse à : Sénégal : Le Réseau des féministes du pays déplore la faible représentativité des femmes dans le gouvernement

    Première promesse non tenue des Sanko. C’est facile de faire des promesses lors des campagnes, de contester depuis son fauteuil d’opposant mais quand on est dans l’antichambre du pouvoir, les choses changent et on devient méconnaissable. Demander à Basolma et à son IUTS sous Rock c’est à dire pendant le terrorisme

    Répondre à ce message

    • Le 8 avril à 23:29, par AES En réponse à : Sénégal : Le Réseau des féministes du pays déplore la faible représentativité des femmes dans le gouvernement

      Cela n a jamais été une promesse
      C est du chantage c est ainsi que Macky s était retrouvé avec une centaine de ministres et ministres conseillers avec ce que cela coûte au contribuable
      Sonko sait ou il va
      Des ministres compétents et intègres quel que soit leur genre pourvu qu’ils soient sénégalais
      PASTEF a dit rupture avec l ancien système donc pas de gouvernement de partage du gâteau avec des quotas religieux confrerique genre ethnique régionaux et je ne sais quoi encore .
      Allez travailler finis les stanpontins

      Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 07:31, par kwiliga En réponse à : Sénégal : Le Réseau des féministes du pays déplore la faible représentativité des femmes dans le gouvernement

    Il parait que le sous secrétariat auprès du premier ministère va proposer des postes de masseuses...? Surement un fake.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 12:44, par Sidy En réponse à : Sénégal : Le Réseau des féministes du pays déplore la faible représentativité des femmes dans le gouvernement

    C’est la même réaction des féministes après la nomination d’un nouveau gouvernement et le taux de femmes inférieur à 20% dans nos pays. Cependant, Ousmane Sonko n’a jamais promis un gouvernement paritaire, nulle part dans ses interventions et dans le Projet, mais un gouvernement de sortie du système néocolonial et de distribution équitable des ressources nationales. Il n’est donc pas question chez lui d’égalité de genre, mais de compétences et d’engagement.

    Au Sénégal, si beaucoup de femmes sont compétentes pour occuper des postes ministériels, elles sont en général peu présentes dans le leadership politique et surtout très peu nombreuses ces trois dernières années à manifester en même temps compétences et engagement civique et citoyen, en dehors de la lutte contre les violences faites aux femmes. Par exemple, ce Collectif des féministes 2.0 non identifié n’a jamais tenu une réunion publique sur l’implication des femmes dans l’espace public ou civique et n’a émis aucune déclaration de soutien à la seule femme candidate à l’élection présidentielle.

    En termes de perspectives, ce nouveau gouvernement a promis qu’en lieu et place de la nomination discrétionnaire par le président aux postes de direction, des appels à candidatures seront lancées et les meilleurs profils sélectionnés. Les organisations de femmes (et pas seulement les féministes) doivent dès lors travailler à renforcer les capacités des femmes, et surtout des jeunes femmes à prétendre à ces postes qui leur ouvriront plus facilement l’accès aux postes ministériels.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:07, par LE FORGERON En réponse à : Sénégal : Le Réseau des féministes du pays déplore la faible représentativité des femmes dans le gouvernement

    Bonjour,

    Tout poste doit être mérité par son occupant. Si vous les femmes, vous n’êtes pas compétentes alors on ne peut pas vous nommer pour vous faire plaisir. Il faut mériter le poste. Alors la question que vous devez vous poser est la suivante : est-ce que notre réseau des femmes possède des candidates intègres, honnêtes et méritantes à proposer au poste de Ministre au Président ? Si oui, l’avez-vous fait ? Si non, penser à cela prochainement. Le problème du genre est un faux problème imposé par l’impérialisme et ses valets locaux pour nommer leurs copines et maîtresses. Les femmes doivent travailler et s’illustrer pour mériter des postes ministériels car seul le mérite compte.

    Courage à vous les femmes, et mettez vous au travail car le copinage est fini.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nigeria : Une attaque terroriste fait plus de 40 morts