Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Électrification au Burkina • Chronique du gouvernement • mercredi 14 mai 2014 à 00h59min
Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

La consommation en électricité au Burkina Faso augmente de plus de 13% par an. Le réseau interconnecté de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) a aujourd’hui une capacité moyenne de 177 MW pour l’ensemble de son réseau interconnecté (plus l’énergie importée) pour une demande moyenne de 197 MW en temps normal et de 217MW en période de pointe (mars, avril et mai). Cette année la période de pointe s’est située au mois d’Avril avec une forte demande de 225MW.

Au mois d’avril la SONABEL devrait avoir fini les opérations de maintenance de ses groupes électrogènes afin de disposer de toutes ses capacités de production pour gérer la saison chaude. Dans le même temps, les trois groupes thermiques de la 3e phase de Komsilga devraient entrer en service. Ce qui va donner une capacité moyenne de 196MW pour l’ensemble du réseau interconnecté y compris les importations de la Côte d’Ivoire qui varient entre 50 et 80MW.

Pour des besoins moyens de consommation de 217 MW, le consommateur n’est pas à l’abri des désagréments liés aux délestages avec un déficit énergétique pouvant atteindre 21 MW de profondeur pendant la période de pointe de cette année 2014. Toutefois, en cas de défaillance importante de l’une des deux sources d’approvisionnement à savoir le parc de production de la SONABEL et les sources d’importation d’énergie, le déficit pourrait entrainer un rationnement plus important de la fourniture d’électricité.

Dans tous les cas, il est demandé aux consommateurs d’avoir des réflexes d’économie d’énergie dans les services et les foyers.

Les projets de renforcement des capacités de production de la SONABEL.
Pour permettre de planifier les actions à mener en vue de faire face efficacement aux défis du secteur, deux études ont été réalisées avec le concours des partenaires techniques et financiers ; "le Schéma Directeur d’Electrification du Burkina à l’horizon 2030" et "les Schémas d’Investissement de la SONABEL et leurs implications tarifaires".

Ces études ont fait une prévision de l’évolution de la demande d’énergie électrique et défini ensuite les investissements requis pour y faire face. Il en ressort un besoin de renforcement des capacités de production nationale pour une puissance cumulée de 750 MW, la réalisation d’interconnexions électriques avec les pays de la sous-région pour importer environ 400 MW sur la période 2015 – 2030 et l’ajustement des tarifs de vente pour que la SONABEL puisse maintenir sa santé financière.

La situation des projets à l’horizon 2019 dans cette optique de renforcement de l’offre d’énergie électrique se présente comme suit : les projets de construction de centrales thermiques et solaires et les projets d’interconnexion. Cette chronique va aborder les projets de construction de centrales thermiques.
Suivant les recommandations du schéma directeur d’électrification du Burkina, il a été retenu de créer de nouvelles centrales thermiques.

1. La Centrale Ouaga Est

Elle est prévue pour être construite dans la banlieue Est de la ville de Ouagadougou pour une capacité totale de 150 mégawatts, en trois tranches de 50 MW chacune.

Le coût de la première tranche du projet est estimé à 70 milliards de FCFA. La Banque Islamique de Développement (BID) a manifesté sa disponibilité à participer au financement de cette tranche.

2. La Centrale de Donsin

Une nouvelle capacité est prévue être développée dans la partie nord-ouest de la ville de Ouagadougou ; pour prendre en compte la nécessité de sécuriser l’alimentation électrique du nouvel aéroport de Ouagadougou. Il a été retenu en plus de développer dans les environs de la nouvelle zone aéroportuaire, une centrale pouvant recevoir à terme une capacité totale de 150 MW.
La réalisation de cette centrale nécessitera la mobilisation sur la période 2014-2019 de 153 milliards de FCFA, dont 51 milliards de FCFA pour la première phase de 50 MW à partir de 2014.

3.Les Centrales thermiques des Pôles Régionaux de Croissance

Afin de sécuriser l’alimentation électrique des localités de l’intérieur raccordées au Réseau National Interconnecté (RNI), il a été retenu de développer des "Pôles Régionaux de production" à Fada N’Gourma, Dori, Ouahigouya, Dédougou et Gaoua. Pour le renforcement des capacités actuelles de production de ces pôles, un financement a été obtenu auprès de la Banque Mondiale dans le cadre du Projet d’Appui au Secteur de l’Electricité (PASEL) pour la mise en place de groupes thermiques diesel d’une puissance totale de 15 MW à Ouahigouya et à Fada N’Gourma. Pour les trois pôles restants à savoir Dédougou (10 MW), Dori (3,75 MW) et Gaoua (3,75 MW), le financement est à rechercher.

4. Recrutement d’un producteur indépendant

Afin de faire participer le privé au financement des ouvrages de production d’énergie, compte tenu de l’ampleur des besoins en la matière, le Ministère des Mines et de l’Energie a été autorisé à recruter un Producteur Indépendant d’Electricité (PIE) pour construire une centrale de 70 à 100 MW à Ouagadougou. Un premier appel d’offres lancé à cet effet a été déclaré infructueux à l’issue de l’examen des offres reçues. Une reprise du dossier est en cours pour un lancement des avis d’appel d’offres au début du second semestre de 2014.

A ces projets il faut ajouter les prévisions d’interconnexions d’une capacité de 400 MW pour la période 2015-2023 et les projets de centrales solaires en cours de 67 MW au total.

Ministère des Mines et de l’Energie/MME

Vos commentaires

  • Le 13 mai 2014 à 15:39, par parlepasboku En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    LA moitie des 21MW de deficit pourrait venir des menages , des entreprises industrielles et/ou commerciales et meme de l’administration(ferie et week end)
    Encourager l’investissment dans des systemes solaires ainsi l’Etat pourrait racheter le surplus de production ... Ou tout au moins permettez une forme de compensation avec l’introduction de compteurs electriques reversibles ...
    ce sont des solutions NON REVOLUTIONNAIREs cela a ete fait ailleuirs et ca MARCHE .

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2014 à 15:44, par un abonné obbligé En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    De chiffre faramineux , mais le résultat est toujours nul. Quand on peut on parle pas beaucoup , on fait et les gens apprécie. Il faut juste faire un audit des investissement passé pour mieux se projeté dans le futur. Autrement nous allons vivre la meme galère avec les memes incompétences.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2014 à 15:47, par LA STAR En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    Il est bien de monter des projets de telles envergures mais quelles sont les sources de financement et les échéances pour leurs réalisations car le délestages au BF ne datent pas de maintenant. Si gouverner veut dire planifier afin de faire face au besoin à long terme où étaient tous ces projets.
    Arrêter de distraire le peuple céder la place à d’autres qui feront leur preuve.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2014 à 15:50, par ELHADJ VERITE En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    Ce charabia est destiné a endormir les consciences des paisibles citoyens ; personne ne conteste la hausse des besoins ; mais ;nous tenons pour responsable les choix managériaux de cette entité depuis une dizaine d’année ; diriger c’est prévoir ; anticiper ; planifier ; les 1ers responsables ont priorisés leur intérêt clanique au détriment du service publique ; la SONABEL a été gérée comme une épicerie ;on a oublié le caractère hautement stratégique de l’énergie dans le développement du pays ;le DG en son temps n’avait de compte a rendre a personne ; ainsi pendant dix ans les errements de gestion se manifestent par la vétusté de l’outil de production ; le non respect des échéances de réalisation des plans ; des travailleurs démotivés ; brisés ; on a urgemment besoin d’un plan stratégique de relance de la SONABEL ;si il reste a Salif un peu de conscience il doit pas pouvoir dormir tranquille mais ça ce n’est pas évident

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2014 à 16:05, par Conscience du Faso En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    Tout sauf couper le courant dans les hôpitaux ou formations sanitaires. On vous comprend mais comprenez nous aussi. Quelques fois, pour vous faire pardonner en période de coupure de courant, laissez tomber les pénalités, revoir le montant des rédevances à la baisse, etc. Puisque quelque part le contrat qui nous lie n’est pas à 100% respecté. Ailleurs dans les pays de vrai droit, on pourrait vous poursuivre en justice et vous faire payer beaucoup aux clients que nous sommes pour contrat non respecté. Regardez l’état dans lequel vous aviez mis les soudeurs, les pauvres femmes qui font les jus, tous ces gens du secteur informel qui ont besoin de courant pour leurs activités. Et avec tout cela l’Etat va pointer son nez chez ces gens pour leur demander de payer les taxes, les impôts, etc. Avec quel argent vont ils payer tout ça ? Alors, quand vous êtes à l’origine du manque d’activités chez les gens en leur privant le courant, il faut accepter perdre un peu de ce qui vous revient aussi de droit. Sinon, ne venez pas parler de l’incivisme chez nous.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2014 à 16:10, par 2015 : fin de l’aventure En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    En regardant vos projets d’ici 2019, il faut donc s’attendre à ce que ces projets n’aboutissent pas avant 2017 le temps de boucler les études, les appels d’offres... et, s’il n’y a pas trop de dealers pour "bouffer" l’argent au passage... Bref, avec un taux de demande annuel de +13%, le déficit moyen de 20 MW passera à plus de 40 en 2015 et à 70 en 2016 avant d’espérer une embolie si vos projets aboutissent positivement ce qui n’est pas garanti.
    Voilà, en décortiquant votre petit article, on se rend compte de votre incompétence, de votre mal gouvernance car prévoir c’est gérer et anticiper ce que ce régime est incapable de faire depuis 27 ans avec Blaise à sa tête et le sinistre des mines qui a mis à genou la Sonabel depuis plus de 10 ans. Heureusement, fin 2015, vous serez débarqués par le Peuple qui en a marre de vos âneries et belles promesses jamais tenues .

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2014 à 16:12, par big boss En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    Des agents travaillant sans équipements de protection individuel. C’est vrai que la Sonabel en manque. Mais si le ministre va visiter une centrale on lui donne des équipements de protection. vraiment dommage !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2014 à 16:20, par LA STAR En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    Je n’interviendrai plus jamais sur ce site car vous n’affichez pas mes réactions.Bande de corrompus

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2014 à 16:22, par sompougdou En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    Je voudrais lancer un sos au DG de la SONABEL afin qu il sauve les populations de DORI et de GOROM GOROM ; victimes du DELESTAGE le plus cruel de son histoire. Coupures de courant de 22h a 07h du matin et de 13h a 18h dans ma zone. Beaucoup de services sont non fonctionnelles. Pitié pour nous vivant au sahel

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2014 à 18:08, par Révolté En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    Pur délire hypocrite et mensonger...Déjà, le début de l’article : "au mois d’Avril, la SONABEL "devrait avoir fini"...recyclage d’un vieil article de propagande de Janvier afin de calmer les foules...

    De plus, l’"article" nous parle de besoins actuels de consommation de 217 MW et d’une consommation en hausse de "au moins" 13% par an (c’est quoi au moins 13% ? 25 % ? 70 % ???).
    A ce rythme, il faudra une production de : 400 MW en 2019 ( 1ere date citée) et de 1534 MW en 2030 ( 2ème date citée).
    Sans compter le fait que l’augmentation annuelle de la consommation risque fortement de dépasser les 13% par an, vu la démographie.

    Or, l’article nous dit : "Il en ressort un besoin de renforcement des capacités de production nationale pour une puissance cumulée de 750 MW"...Phrase hyper vague comme la totalité du sujet (dates mélangées etc...) qui pourrait se traduire par :
    - il faut "augmenter" la production de 750 MW, ce qui donnerait : 750+217=967 MW...On est bien loin des 1534 MW nécessaires.
    - ou : la production finale cumulée devra être 750 MW (en 2030 ?), et c’est encore pire !

    En gros, cet article indigent nous explique qu’en 2030, les cranes d’oeufs qui se gavent à la SONABEL ont prévu un déficit GIGANTESQUE entre l’offre et la demande. Quand on voit ce qu’un déficit de 21 MW (annoncé) peut provoquer comme nuisances, imaginez ce que ça serait pour 550MW minimum...

    erreur de calcul ? de communication ?

    ca montre une fois de plus que certaines personnes au sommet de cette entreprise sont au minimum incapables.

    Et qui parle de la cimenterie prévue prochainement en zone industrielle et qui va "pomper" à elle seule la totalité de l’accroissement de production de Komsilga 3 ?

    Au moment où on trouve des milliards pour un Sénat ou un referendum, je dis que donner l’électricité à tous, tout le temps, doit être LA priorité des gouvernants.

    Au fait, encore des coupures aujourd’hui, 3 chez moi pour le moment, et ça dés 6h20 du matin.
    L’effet "balai citoyen" est-il passé ?

    P

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2014 à 18:21, par pakono En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    c’est honteux !!!arretez d’apeler ces groupes électrogènes des centrales

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2014 à 19:33, par L’oie verte En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    "Il en ressort un besoin de renforcement des capacités de production nationale pour une puissance cumulée de 750 MW ... et l’ajustement des tarifs de vente pour que la SONABEL puisse maintenir sa santé financière." Vous parlez toujours de relèvement des tarifs de l’électricité. Cela est malhonnête à plusieurs titres. D’abord, les agents de la Sonabel disposent gratuitement de l’électricité. Ils ont une dotation tellement élevée qu’ils se permettent d’avoir plusieurs climatiseurs, plusieurs congélateurs et frigos, tout ça dans une seule cours/maison. Qui paie le prix de l’électricité ainsi gaspillée par les travailleurs de la Sonabel ? C’est les clients qui n’ont pas ces faveurs et sont obligés de payer leurs factures chaque mois, sans le moindre jour de retard, sinon bonjour la pénalité illégale de 2000 fcfa.
    Ensuite, viennent l’Etat et toutes les structures qui lui sont rattachées. L’électricité dans les organismes publics est gaspillée... de façon outrageuse.
    Qui paie le prix de ces gaspillages ? Les citoyens de ce pays qui paient leurs impôts et taxes et qui paient leurs factures d’électricité chaque mois.
    A cela s’ajoutent tous les deals faits sur le dos de la Sonabel. Ex : achats de groupes électrogènes avec l’argent de la Sonabel, pour ensuite louer ces groupes à la Sonabel. Les achats de matériels de mauvaise qualité (le fameux groupe de Komsilga) qui sont revendus à prix d’or à la Sonabel.
    Qui paie le prix de cette mauvaise gouvernance, de ces comportements malhonnêtes et criminels ? Les contribuables burkinabè et les clients de la Sonabel qui honorent leurs factures chaque fin de mois.
    Je ne vous parle même pas des recrutements de complaisance au sein de la Sonabel et de toutes les pratiques illégales qui y sont faites par certaines personnes (comme payer pour qu’on vienne installer votre compteur d’électricité alors même que vous avez respecté toutes les procédures de la société).
    La Sonabel peut publier autant de plans qu’elle veut, elle peut publier des livre blancs, tous autres documents qu’elle voudra, nous ne croyons pas en la capacité de la Sonabel de faire face à la demande d’électricité au Burkina.
    Regardez tous les projets cités dans le document de la Sonabel. Rien de nouveau, d’ambitieux et de cohérent n’y apparait. Donc, aucun problème d’électricité ne sera résolu.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mai 2014 à 01:50, par Calmos En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

      L’oie verte arrête ton charabia ! On peut tout reprocher à la SONABEL, même le niveau de gratuite de l’électricité qu’’ils ont (je t’apprends que ce n’est pas illimite), mais pas de bénéficier de ce privilège qui existe dans pratiquement tous les pays et dans beaucoup d’autres métiers et corps.
      Tiens toi-même Oie verte, si tu en est un vraiment, avoue que tu niques les oies rouges tous les jours…Crois-tu que les agents de la SONABEL jouissent de ce privilège ? Circule oui !

      Répondre à ce message

      • Le 14 mai 2014 à 14:47, par L’oie verte En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

        Calmos, je vois que vous avez beaucoup de mal à garder votre calme.
        Je ne suis pas surpris de votre réaction. A chaque fois que l’on s’attaque à des
        privilèges indus, la réaction de ceux qui bénéficiaient de ces privilèges est la même : injures, mensonges, calomnies, menaces...
        Mais sachez que ce système de privilèges inique mis en place à la Sonabel et dans d’autres boites publiques sera purement et simplement supprimé.
        Qui paie l’électricité utilisée gracieusement par les agents de la Sonabel ?
        Vous êtes vous une seule fois posé cette question ?
        Ou bien, pensez-vous que cette électricité est produite gratuitement ?
        Pour votre information, je n’ai jamais parlé de gratuité illimitée de l’électricité pour les agents de la Sonabel. Au contraire, j’ai parlé d’une dotation tellement élevée que le coût de ce gaspillage pour les clients qui paient leurs factures chaque mois est excessif.
        Si vous aviez pris la peine de bien me lire, vous auriez remaqué cela. Mais vous êtes plus inquiets pour la préservation de vos privilèges indus.

        Sachez que les insultes et les paroles grossières n’ont pas leur place dans ce débat d’idées.
        Votre comportement est la réaction normale des "rentiers" qui voient leurs rentes remises en cause.
        Imaginez un seul instant que les enseignants du primaire, du secondaire ou du supérieur puissent inscrire leurs enfants gratuitement dans les écoles (primaires, secondaires, supérieures), sans aucun frais, où ce système nous conduira-t-il ?
        Imaginez que les médecins, infirmiers et tous les autres travailleurs de la santé puissent bénéficier de la gratuité de tous les soins et médicaments pour leurs parents, pensez-vous que ce système sera viable à long terme ?
        Imaginez que chaque policier/policière puisse bénéficier d’une protection pour tous ces parents, 24h/24, où irons nous ?
        On peut multiplier les exemples ainsi.

        Vous voulez des solutions au gaspillage d’électricité dans ce pays ? Il y a des pistes.
        On peut accorder une prime forfaitaire (en espèces) aux agents de la Sonabel, quitte à chacun et chacune d’en faire l’usage qu’il ou elle veut. Mais il faudra justifier cette prime (pénibilité ou dangérosité du travail ? Eviter des malversations ?). La prime forfaitaire ne vous amenera pas à gaspiller l’électricité puisque le montant de la prime ne dépend pas de votre consommation d’électricité.
        Quand vous dite que ce système d’électricité "offerte" aux agents de la société d’électricité existe dans tous les pays, je vous retorque qu’en France, il est possible de payer sa facture d’électricité chaque 2 mois, chaque 6 mois ou une
        seule fois dans l’année. Tout dépend du niveau de consommation de chaque ménage et les ménages qui consomment plus peuvent demander à payer moins de fois dans l’année.
        Au Sénégal et en Côté d’Ivoire, les factures ne sont pas envoyées aux abonnées chaque mois.
        Alors, il ne s’agit de dire simplement "ça existe partout".
        Au Burkina, nous avons un déficit énorme d’électricité. Que pouvons nous faire pour accroître la production, l’accessibilité de l’électricité ?
        Nous pouvons accroître notre capacité de production ; nous pouvons choisir des sources de production pérennes (éolien, solaire, géothermique, gaz, charbon), nous pouvons réduire les gaspillages ; construire avec des matériaux adaptés ; inciter les ménages à s’équiper en plaques solaires, à utiliser du matériel qui consomme moins d’électricité (ampoules et autres appareils)...
        Retorquer que ces solutions ne sont pas adaptées au Burkina n’est que la réponse des gens sans ambition et sans vision qui sont incapables de penser l’avenir de ce pays.

        Une chose est sûre : les avantages indus (car supportés par ceux qui paient leurs factures) accordés aux agents de Sonabel cesseront.
        Préparez vous à payer vos factures comme tous les Burkinabés, clients de la Sonabel.

        TROP C’EST TROP.

        Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2014 à 07:40, par Momo En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    je remet en cause la capacité de gestion des actuels dirigeant. Sinon qu’est ce qui manque ? la technologie ou les moyens financiers ?
    Et jusqu’à preuve du contraire, les Burkinabés payent ce qu’ils consomment, alors pas d’excuse bidon pour se justifier.
    Mettez vous sérieusement au travail.
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2014 à 08:36, par bet En réponse à : Consommation en électricité en temps de pointe : Un besoin moyen de 217MW pour une capacité moyenne de 196 MW

    à quand l’électrification du quartier BAROGO(SAABA) ; nous y croyons depuis plus de 4 ans

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Électricité à Bobo-Dioulasso : Des compteurs de courant à partir de 3 000 FCFA
Énergie : Dans un an, Nagreongo disposera d’une centrale solaire de 30 mégawatts
Projet d’électrification rurale décentralisée : 42 localités de la Boucle du Mouhoun et des Hauts-Bassins sont bénéficiaires
Fada N’Gourma : Une centrale thermique de 7,5 mégawatts inaugurée pour mettre fin aux délestages.
Cluster solaire : Une initiative pour mieux organiser le secteur de l’énergie solaire au Burkina
Electrification des zones péri-urbaines : Bientôt 17 500 branchements à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso
Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétiques : le programme « 10 actions canicule » lancé
Energie : L’Autorité de régulation fait le point de l’année 2018
Électricité en milieu rural : Vers l’amélioration du fonctionnement des coopératives privées
Approvisionnement en électricité au Burkina : L’autorité de régulation veut s’attaquer à la durée et aux fréquences des coupures d’électricité
Région du Centre-est : La « belle surprise » du département de l’énergie aux populations
Accès des populations à l’électricité : 11 localités de la province du Nahouri électrifiées
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés