Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme ne peut pas vivre sans feu, et l’on ne fait раs dе fеu sаns brûlеr quеlquе сhοsе. » René Daumal

Mort de Justin Zongo : Chaude matinée à l’Université de Ouagadougou

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Affaire Justin L. Zongo • • mercredi 16 mars 2011 à 01h16min

En bloquant, très tôt dans la matinée de ce 15 mars 2011, les voies d’accès à l’université de Ouagadougou, la gendarmerie a empêché l’Association nationale des étudiants du Burkina (Aneb) de tenir son assemblée générale. Cette assemblée générale devait décider de la conduite à tenir, après la marche organisée (et dispersée par les forces de l’ordre) par l’Aneb vendredi dernier afin de « protester contre les tueries des élèves et Etudiants du Centre-Ouest » et réclamer que justice soit faite. Pour manifester leur mécontentement, les étudiants ont érigé des barricades et brûlé des pneus sur les boulevards Charles De Gaulle et Ibrahima Babangida.

Projectiles en mains, les manifestants ont occupé à certains endroits les boulevards Charles De Gaulle et Ibrahima Babanguida. A l’aide de gros cailloux ou d’autres objets, ils ont érigé des barricades sur ces artères obligeant les usagers à changer d’itinéraire.

Pour les disperser, les équipes mobiles de la gendarmerie, qui patrouillaient dans le quartier Zogona, tiraient des grenades lacrymogènes. La tension entre gendarmes et étudiants est montée parce que les hommes en tenue ont fermé les entrées de l’Université de Ouagadougou refusant ainsi l’accès aux étudiants qui voulaient y tenir leur Assemblée générale. « Nous devions nous retrouver ce matin pour faire le bilan de notre marche-meeting du vendredi 11 mars dernier. Mais lorsque nous sommes arrivés à l’Université, nous avons trouvé la gendarmerie qui avait fermé les entrées pour nous empêcher d’y pénétrer.

Nous avons alors décidé de tenir l’AG non loin du campus. Mais les gendarmes nous ont dit d’aller plus loin. Ce que nous avons refusé. C’est en ce moment qu’un d’eux a lancé unegrenade lacrymogène vers nous », a raconté un étudiant. La course-poursuite s’est déroulée toute la matinée. Certains commerces sont également restés fermés.
En rappel, différentes localités du Burkina vivent des journées de manifestations depuis l’annonce de la mort, fin février à Koudougou, de l’élève, Justin L Zongo. Selon les sources officielles, l’élève est décédé des suites de méningite.

Mais pour ses camarades, il est mort des « mauvais traitements » que la police lui aurait infligés. Des étudiants qui manifestaient le vendredi 11 mars dernier sous l’égide de l’Aneb avaient été dispersés par les Forces de l’ordre. La situation a conduit le gouvernement à fermer les universités publiques et à avancer la date des congés scolaires.

Jacques Théodore Balima

Fasozine

Vos commentaires

  • Le 16 mars 2011 à 06:20, par prlefaso En réponse à : Mort de Justin Zongo : Chaude matinée à l’Université de Ouagadougou

    Si notre gouvernement croit venir a bout de tous ses soulevements populaires par la force, qu’il se detrompe ; Plus il durcit le ton, plus le coeur deja meurti des etudiants en particulier et des citoyens en general s’endurcit ;
    Il ne suffit pas de traiter d’incivisme les actes poses par les etudiants tout en oubliant les causes de cette incivisme. Tous ces actes sont justement une manifestation d’un ras-le-bol des Burkinabe contre des dirigeants arrogants qui se croient au dessus de tout ; Il ne fallait pas tuer Justin Zongo ; Helas c’est deja fait ; Mais au moins situez-nous sur les responsabilites ; Autrement dit, si vous ne comprenez pas, voici ce que l’on vous demande : Qui a battu Justin Zongo au point d’entrainer sa mort ? Et pourquoi a-t-il agit de la sorte ? Voila tout ce que l’on vous demande... Ce qui enerve ici au Faso, c’est que certains citoyens croient qu’ils peuvent brimer d’autres ou qu’ils n’ont de compte a rendre a personne.Sans Justice, la paix et la stabilite dont vous parlez a longuer de journee seront compromises ; Sachez que ca n’arrive pas qu’aux autres ; Chaque fois il se trouve des caciques d’un parti que je ne nommerai pas, qui s’evertue a nous dire ; "Le Burkina n’est pas la Cote d’ivoire, ni la Tunisie ou encore moins l’Egypte".Prenez garde, parce que si vous ne changez pas, le jour ou on vous aura, vous saurez de quel bois un Burkinabe mecontent se chauffe. A bon entendeur salut. Vives les honnetes citoyens Burkinabe !

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2011 à 10:17, par cestino En réponse à : Mort de Justin Zongo : Chaude matinée à l’Université de Ouagadougou

      vous pensez sérieusement que le gouvernement va laisser des vandales détruire notre ville ?

      Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2011 à 11:37, par l’inconnu En réponse à : Mort de Justin Zongo : Chaude matinée à l’Université de Ouagadougou

      Entièrement d’accord, s’ils sèment le vent, ils vont recolter la tempête. Il n’y aura pas de pouvoir à vie, dynastique ou patrimoniale dans ce pays.
      La patrie ou la mort nous vaincrons

      Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2011 à 11:58, par dékou En réponse à : Mort de Justin Zongo : Chaude matinée à l’Université de Ouagadougou

      La parole à une force inestimable. Il faut donc savoir s’en servir en fonction des lieux et des circonstances. Une situation s’est présenté (mort de Justin ZONGO), et a suscitée la colère de ses camarades et en suite de la population en général en raison des circonstances dans lesquelles il est mort.Ainsi est née une crise qui secoue le pays depuis le 20 février 2011. Mais comment en est-on arrivé là ? Si aux premières heures des manifestation la parole avait été bien exploité,si la parole avait été précédée d’investigation pour situer les responsabilités. On en serait pas là. Pourquoi les autorités se sont précipitées pour se prononcer sur les causes de la mort de l’élève ? N’était-il pas possible de faire une autopsie avant de se prononcer ? Les autorités doivent comprendre que les mentalité évolue et le burkinabé d’aujourd’hui n’est pas le burkinabé d’il y’a 50 ans.Pour ne pas mourir le peuple s’est réveillé. Merci à "nana" KI ZERBO qui nous a prévenu que si nous dormons nous sommes mort.

      Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2011 à 12:08 En réponse à : Mort de Justin Zongo : Chaude matinée à l’Université de Ouagadougou

      Mon cher ami !
      La plaisenterie a trop duré à mon humble avis. Si ces prétendus étudiants n’apprennent que la violence, et bien ! on utilesera la violence pour venir à bout de leurs actes. Comment comprendre qu’un titulaire d’un bac quelconque se mette à détruire un édifice public que des concitoyens ont mis des années entières à construire ? Comme ils aiment même à le scander "trop c’est trop". Quand même ! Donnez envie aux élèves d’avoir le bac !

      Répondre à ce message

      • Le 16 mars 2011 à 19:11 En réponse à : Mort de Justin Zongo : Chaude matinée à l’Université de Ouagadougou

        Donnez aux eleves l’ envie de porter la tenue qui est l’ uniforme representant la patrie. Ne vous camouflez plus dans une tenue cousue par le pays et donnee a vous pour tuer des innocentes populations. Que ce soit des vrais etudiants qui crient leur ras- le- bol ou pas, ce sont des hommes qui savent la valeur d’ une vie humaine. Les edifices, c’est quoi devant la vie des hommes qu’ on ote pour un oui ou pour une fesse ?

        Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 11:03 En réponse à : Mort de Justin Zongo : Chaude matinée à l’Université de Ouagadougou

    je suis entièrement d’accord avec toi mon frère.Trop c’est trop que justice soit enfin faite

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 11:38, par King En réponse à : Mort de Justin Zongo : Chaude matinée à l’Université de Ouagadougou

    Je ne cache pas a mes petits frères étudiants que vous courez le risque non pas d’une année blanche mais d’une année invalidée !
    A tous ces politiciens en perte de vitesse : Arrêtez de prendre en otage le système éducatif à travers cette association fantoche qu’est l’ANEB !
    Je soutiens entièrement le gouvernement dans ces douloureuses décisions.
    Justice d’accord mais responsabilité d’abord !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 12:23, par Le Decu En réponse à : Mort de Justin Zongo : Chaude matinée à l’Université de Ouagadougou

    Courage a tous ceux qui luttent contre l’arbitraire et l’oppression. courage a tous ceux qui luttent pour une justice equitable pour tous. courage pour tous ceux qui luttent pour un avenir radieux.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 18:11, par le presi En réponse à : Mort de Justin Zongo : Chaude matinée à l’Université de Ouagadougou

    Tel pere tel fils.Les etudiants et les eleves reagissent a l’image de leurs pretendus dirigeants.Je regrette de le dire mais la violence est le seul moyen pour se faire entende au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 22:46, par neeb99 En réponse à : Mort de Justin Zongo : Chaude matinée à l’Université de Ouagadougou

    bonjour à tous et toutes je suis très touchée par ce qui est arrivé à cet etudiant et je suis accord pour que ses camarades manifestent leur mécontentement. ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que vous les étudiants(es), vous êtes avenir de votre pays, et pour obtenir justement votre justice, c’est de tourner la page et de vous battre pour un meilleur avenir de demain = vos bagages intellectuels qui pourraient faire que tout cela change un jour.dites-vous bien que votre porte de sortie ne sera certainement pas de vous exprimer en cassant tout. cela est une bêtise car ce que votre pays n’avait pas il y a cinquante ans, vous êtes entrain de les détruire aujourd’hui pour finalement les reconstruire ? qui est plus arriéré que l’autre ? encore une fois pour sortir votre pays, de plus jamais ça, battez-vous intelligemment pour un mailleur changement de demain reprenez- les cours et travaillez bien pour venger votre camarade JUSTIN ZONGO car parmis vous il y a certainement un futur président (e) de demain courage à tous et toutes et oeuvrons pour la paix dans votre pays savez-vous que beaucoup de pays africain sont envieux du BURKINA FASO ? bien cordialement neeb99

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés