Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Affaire Justin L. Zongo • • mercredi 9 mars 2011 à 00h53min

Depuis l’affaire dite de la mort suspecte d’un élève à Koudougou, dans le Centre-ouest, les commissariats de police sont dans le collimateur des jeunes qui exigent justice et vérité pour le jeune homme. Convaincus que celui-ci serait mort à la suite de « mauvais traitements » dont il a été victime dans un commissariat de la ville précitée, et non de « la méningite » comme l’a annoncé un communiqué officiel, les manifestants s’en prennent principalement aux policiers de toutes les villes du pays.

Ainsi, après les commissariats de police de Koudougou, Réo et Léo il y a une semaine, la furia incendiaire s’est abattue sur celui de Koupèla ce lundi 7 mars. Les auteurs de cet acte ont non seulement réduit le poste de police en cendre, mais ils ont laissé échapper les délinquants qui y séjournaient. Au nom de la « justice » pour le défunt élève Justin Zongo, ces protestataires d’un autre genre ont préféré mettre leur propre localité en insécurité. Faudra-t-il brûler tous les commissariats du Burkina pour venger la mort de ce pauvre jeune homme ?

Telle est la question qui mérite d’être posée aux auteurs de la folie incendiaire.
Malheureusement, face à la montée de cet extrémisme ravageur de biens publics, le gouvernement se contente seulement de communiqués de mise en garde qui arrivent curieusement après les dégâts. Pendant ce temps, certains syndicats d’élèves et d’étudiants font monter les enchères, à l’instar de l’Association nationale des étudiants burkinabè (Aneb) qui promet de marcher ce mercredi sur la Direction générale de la police nationale pour la même cause. La même colère entrainera-t-elle la même folie incendiaire à Ouagadougou ? Les prochaines heures nous situeront.

Bark Biiga

Fasozine

Vos commentaires

  • Le 9 mars 2011 à 01:24, par Balamine En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    Le constat est et reste amer lorsqu’on regarde ce qui se passe dans nos villes et nos provinces,

    Oui c’est dommage et triste oui très triste pour un pays qui revient de loin.

    Oui chers frères et sœurs,triste la mort de quelqu’un,triste et encore pire de ce que nous voulons faire de l’après mort de cet homme,

    oui que voulons nous faire en voulant brandir l’épouvantail de cette personne dans le seul but de réclamer justice par la manière violente et brutale,ah je vois de quelle justice il s’agit ?,

    celle qui passe par la création de la violence et de la désolation dans tout le pays ?.

    Aidez moi,SVP aidez moi,je ne comprend absolument rien dans cette mayonnaise de désolation en création, que voulons nous juste,que veulent t’ils ces messieurs et damoiselles en faisant usage de la brutalité injustifiable ?.

    Pourtant,et pourtant le pouvoir en place remue ciel et terre pour rendre justice,oui le gouvernement s’est donné les moyens pour que justices soit rendu et les résultats sont probants et réels. Toutes les couches de la société sont interpellées pour cette cause oui pour rendre justice à Justin Zongo,et ceci est une action réelle louable de la part de nos gouvernants.

    « Sauvegardons nos acquis à travers nos comportements. » Ce pays est et reste le Burkina de nos aïeux,nul n’a le droit de le bafouer et de tronquer le vrais,et de subordonner le moi au détriment du vrais,pour sa propre cause politique par l’excitation à la violence et à la création du chaos.

    Je suis de tout cœur avec les familles éplorée,courage car justice sera rendu et le gouvernement s’est donné les moyens.

    Cordialement balamine

    Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 03:29, par Rino En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      S’il m’était permis de te manquer du respect,je t’aurai primo t’insulter.(je te prie de m’excuser mais c’est nécessaire pour moi).
      Apparament,tu ignore(autant pour moi) les réalités de NNNNotre Pays.
      Nombres d’événements se sont déroulés de la sorte sans que le président et son entourage ne montrent une compassion digne de foi.S’il est vrai que le BF soutient la "force légitime" qui pourait être utiliser contre GBABO,pouquoi comprendre moins ces actes de cette population escl.
      C’est à défaut de renier tout le système politique qu’elle agit de la sorte.Mais ça viendra.Qui vivra,verra.Nul n’est infaillible...S’il faut détruire un vielle maison usée pour en contruire une autre,c’est à féliciter...(Que les événements sont si liés !

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 03:34, par oniR En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Casser et bruler pour miuex contruire.Quand on agit pas de la sorte,personne ne porte attention aux malhuers de la population.Pour notre cas,c’était un mal nécessaire !!!

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 07:31, par Virus En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Mon cher Balamine, je crois que la question que vous devez vous poser, c’est pourquoi les jeunes ne font plus confiance aux promesses du gouvernement. L’histoire de ce pays a montré que les autorité ne comprennent que le langage de la force. Preuve en a été donnée cette fois-ci encore : il a fallu que les élèves se mettent dans la rue pour que les mesures dont vous parlez soient prises. Je crois que contrairement à ce que vous pensez, les jeunes ont tout compri.

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 09:23, par un contribuable En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Mr Balamine,

      je suis contre la violence.Mais je pense que c’est un mécontentement général, un ras de bol que les uns et les autres essaient de manifester.
      Combien de dossiers pendants sont à la justice ?
      Combien de fois le gouvernement nous a-t-il berné avec des propos mensongers ?
      Combien de fois ce gouvernement a-t-il promis mais jamais réalisé ?
      Les uns et les autres n’ont plus confiance à ce gouvernement incapable de les défendre, de les protéger, de les nourrir et de les soigner.
      Il y a une rupture entre le gouvernement et la population sur tout les plans.
      Les projets de développement ne prennent pas en compte la préoccupation réelle des populations,leur besoin primordial...
      .....
      Que fait-on quand il n’y a plus d’espoir ?

      Répondre à ce message

      • Le 9 mars 2011 à 17:17, par debtoubi En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

        cette violence ne s’arrêtera pas à cause du soutien de blaise compaoré à la destruction de notre pays à tous la côte d’ivoire.il vera de ses yeux .Wait and see.

        Répondre à ce message

        • Le 9 mars 2011 à 17:57, par GANGO KOURA En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

          Mon cher ami. Nous parlons de notre pays. Blaise n’a rien à voir avec ce qui se passe dans ton putain de pays. Sale réflexion. Nous savons tous qu’il y a des mains invisibles de la RCI derrière ces manifestations. Rassures-toi ! Nous trouverons une solution à notre problème à nous.
          A mes frères Burkinabè : manifester est légitime mais sachez que quiqu’il arrive, ces commissariats et ses véhicules détruits ne sont pas à notre avantage. Ils seront tous reconstruits sur le dos du contribuable que nous sommes.
          A mes frères étudiants et élèves, je compatie à votre douleur. Mais sachez qu’au Burkina, nous avons tous au moins un agent des forces de l’ordre dans notre famille. La chasse au policier ne saurait en aucun cas responsable de votre part. Manisfestez en toute responsabilité et évitons les récupérations. Justin fut notre enfant, notre frère, notre cousin... Repose en paix.

          Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 09:25, par Sidwaya En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Ce que vous oubliez de poser comme question, c’est comment se fait-il que les jeunes ne fassent pas de preuve du dicernement dont vous parlez. Sachez alors que c’est la faute à ce régime qui, après les manifestations consécutives à l’assassinat de Norbert Zongo, a tout fait pour liquider toute forme d’organisation à caractère révendicative. Dans les établissements, des organisations comme AESO ont été combattues frontalement pour faire émerger associations festives où tout ce qui compte, c’est le ventre et l’argent facile. Si vous vous souvenez bien, les actions en ces temps étaient bien encadrées et ceux qui croyaient au coup d’etat se sont alors trompés.

      Par conséquent, comment voulez-vous qu’en période de crise, ces jeunes soient conscients comme par enchantement. Tout se prépare dans la vie,on ne devient politiquement conscient du jour au lendemain. Si le pouvoir n’avait pas passé son temps à penser que toute organisation d’éveil de conscience est dirigée contre lui, nous n’en serions pas là.
      Ils ont semé, ils récoltent

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 09:29, par impartial En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Que c’est touchant et émouvant ! Balamine, s’il y a quelque chose que vous n’avez pas compris, c’est que vous ne vivez pas dans ce pays. Si vous vous posez autant de questions, c’est que vous êtes un des lieutenants du pouvoir en place donc dormant et mangeant grâce à nos impôts et par conséquent ne connaissant pas le prix du carburant à la pompe par exemple dans la mesure ou c’est nous qui payons.

      Le pouvoir en place a des technocrates à sa cause. Des sociologues qui ont bien étudiés le Burkina Faso et sont arrivés à la conclusion que le Burkinabè est laxiste de nature. Or vous n’êtes pas sans ignorer qu’à force de tolérer, un jour on explose. C’est ce que nos chercheurs ont oublié de dire.

      Il faut le reconnaitre, nous avons une pseudo paix, une pseudo sécurité interne. Nous vivons dans un monde virtuel. Pour preuve, le régime se veut démocratique mais n’est aucunement capable de justifier ses dépenses, de comprendre que la meilleure manière de faire entrer de l’argent c’est de récolter de petits fonds (nos gouvernants veulent tout en un jour).Une TVA élevée, des taxes à n’en pas finir, des policiers qui se cachent derrière les feux tricolores pour leurs sales besognes (suivez mon regard), une justice qui peine à faire justice et pour combler le tout, des agents de l’Etat corrompu jusqu’à la moelle épinière. Il suffit d’un petit feu pour que la colère latente fasse surface. Avez vous songez à tout ça ?

      A ma qualité de contribuable ( car moi au moi je paie mes impôts et mes impôts sont plus élevés que pour certaines personnes qui s’en sortent mieux que moi svp) je sais que c’est encore mon argent qui va contribuer à rembourser tout ça. Je partage votre crainte d’un débordement ou une quelconque récupération mais je dis une chose, à force de vouloir cacher la vérité, elle surgit un jour avec fracas.

      L’ex dr de la police du centre-ouest a juré la main sur le coeur qu’aucun de ses éléments ne courtisait la fille. Il dormait avec eux ? Les médecins savent-ils oui ou non que un traumatisme peut déclencher une maladie latente ?

      Les évènements qui se passent au nord de l’Afrique auraient pu inspirer les autorités. De gros mensonges passent partout, même à Yako mais pas à Koudougou surtout quand il s’agit d’un scolaire et l’ex gouverneur, ancien enseignant aurait dû de par son expérience le savoir.

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 09:56, par Kabakoden En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Mon cher, les acquis, des biens, ne sont qu’éphémères. La situation est une expression de la soif de justice et de la véritable paix. Nous (Burkina Faso)avons triché avec la démocratie, la vraie et nous avons mis en place des conditions réelles d’explosion sociale. Nous avons instauré l’injustice en outil de gouvernance. Des voix se sont élevées pour attirer notre attention sur les conséquences de tels actes. Nous avons dit qu’il s’agit de jaloux, d’aigris de frustrés. Rappelez-vous les déclarations du parti majoritaire, la dernière étant celle du Président de l’AN à l’ouverture de la session parlementaire. Et frop ..... ce qui devait arriver, arriva.
      La solution à la résolution de cette crise est aussi simple que de l’eau à boire. d’abord, INSTAURER UNE VÉRITABLE DÉMOCRATIE : Justice pour tous et non à double vitesse avec des citoyens n’importe-qui et ce qui ne sont pas n’importe-qui( cf. affaire DG de la douane) et égalité (cf attribution des marchés publics). La paix, ce n’est pas les exploiteurs du peuple et les bénéficiaire du système qui la font. C’est plutôt les exploités (les aigris, les jaloux et les frustrés)qui la font. Ces gens si réfléchies et si tolérantes mais toujours payées en monnaie de singe. Ensuite de la considération pour les citoyens considérés à tord ou à raison d’aigris, de jaloux et de frustrés.

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 10:04, par Yelwingtiim En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Bonjour,

      J’ai lu avec grand intérêt votre message, lorsque j’ai vu le titre. Et je puis vous assurer que le contenu me laisse perplexe.
      Certes,vous l’avez dit ce pays revient de loin, oui de loin ,mais au prix de quel sacrifice ? Les années passent,les générations se succèdent mais les dirigeants ne prennent pas assez bien la mesure de l’évolution des choses et cela nous conduira à pire que ce que nous vivons en ce moment.
      Cette "folie incendiaire" dont vous faite cas, à mon avis s’arrêtera lorsque le gouvernement actuel(que dis je, ils se ressemblent d’ailleurs)sera à mesure de discipliner ses troupes(aussi bien civil que miliatire),car on n’a pas besoin d’ampiler les morts pour exprimer son attachement à la justice,l’égalité et la liberté !
      Les peuples qui s’avourent aujourd’hui cette liberté sont passés par des luttes et malgré sa bravoure légendaire,le peuple Burkinabé, ne saurait être en reste et faire l’execption.

      Cependant, nous souhaitons que cette lutte soit conduite avec les dirigeants(s’ils prennent conscience) et non contre eux !!

      Merci !

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 11:06, par damonzon En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Je vous comprends Balamine. Je suis contre la violence pour résoudre ce problème. Seulement c’est ce pouvoir qui a poussé les gens à cet acte extrême malheureux. Il a pris l’habitude de mentir et d’être arrogant et méprisant à l’égard des citoyens. Alors, celui qui sème le vent récolte la tempête. Ce sont les frustrations de plusieurs années qui profitent s’exprimer de la sorte. Rappelez-vous le cas récent de Gaoua. Rien n’a été fait concrètement par le pouvoir si ce n’est la délégation conduite par Roch pour aller amadouer la population en usant de façon éhontée de la parenté à plaisanterie. La population a brûlé le commissariat et jusqu’aujd’hui il est tjrs fermé. EN tt cas il a compris le message et quiconque tentera de faire un passage en force sache que rien ne sera plus comme avant. Sus aux paroles arrogantes et menaçantes qu’on nous servait depuis lgtps. Place au dialogue, à la vérité et à la justice maintenant.

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 12:53, par barkbiga En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      moi je crois que c’est cet langage de violence que le gouvernement comprend,si il n’y avait eu cette violence ils n’auraient pas pris ces mesure et ces sanction, isl ont commencer a se foutre ds gens soit disant que justin est mort de la méningite,foutaissssssssssse

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 12:55, par sako En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Mon cher Balamine, je me demande si tu es vraiment au burkina faso. Combien de bavures policières impunis y a-t-il eu à ce jour ? Fais le décompte et tu comprendras les enfants.

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 19:18 En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Pour arreter tous ca il faut que le president s’ecarte de tous ceux qui son autour de lui, personne de ne lui dis la verite

      Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 02:09 En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    Le tout à l’heure actuelle est d’ouvrir le procès sans plus tarder et de sanctionner administrativement ceux qui sont impliqués et qui doivent l’être. Et nous savons tous que les autorités burkinabè si elles le veulent sont capables d’une célérité sans pareille. Il y a des exemples en la matière. Il faut simplement le vouloir.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 06:02, par Sniper de Chicado En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    Vouloir a tout prix "manger du policier" n’est pas bien. ces policiers veillent sur notre securite avec certes des insuffisances. un policier meurtrier fait il de la police entiere des meutriers ? voulez vous faire partir Blaise ? marchez sur Kossyam. les meurtriers y sont. c’est la bas le probleme. pas les commissariats. si vous liberez les voleurs, les coupeurs de routes et autres assassins que deviendront nos routes ? soyons citoyens meme dans la douleurs. je suis contre la modification de l’article 37. c’est la que doit se poser le combat. Il ne faut pas se tromper de luttes chers freres er soeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 08:32, par Ousmane le grand En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    Faudra-t-il brûler tous les commissariats du Burkina pour venger la mort de ce pauvre jeune homme ?

    Je me pose la même question. Nous étudiants devons comprendre que c’est n’est pas la meilleure solution. Nous avons besoins de ces commissariats de police, tout comme nous avons besoin de nos parents policiers. J’ai beaucoup d’amis qui ont des frères ou papa policiers, mais ils ne les tuent pas pour venger la mort des disparus. Nous devons trouver d’autres canaux pour exiger justice et non pas brûler les commissariats. De toute façon, beaucoup d’entre nous auront besoin d’y travailler en tant qu’agents ou d’y faire établir des papiers. Je sais que nos policiers, surtout les jeunes, sont pour la plupart des gens zélés mais il faut comprendre que nos commissariats nous servent.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 09:02, par silga En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    Balamine si tu n’as rien à dire tu te tais.Depuis quand il ya eu justice pour ce genre de crime au Burkina.C’est le cummul de faits semblables qui n’ont pas trouvé de solutions ddéfinitives qui est à l’origine de cette épidemie de méningite, pardon manifestation.Machiavelle disait:il ne faut jamais acculer l’ennemi jusqu’au desespoir.A mediter.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 09:06, par LincolnSixEcho En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    Monsieur Balamine
    Pouvez-vous compter le nombre de personnes tuées par la police (depuis 1998 seulement) et dont le dossier n’a pas connu de suite. on dit toujours "la justice fera son devoir" ou en est le dossier Flavien, les élèves de garango, à Gaoua,... Bref j’en passe. Non pas pour justifier la violence mais à un moment ou a un autre on a plus confiance malgré la soi disante bonne fois.
    C’est simple qu’il organise une commission d’enquête indépendante à laquelle prendre part les élèves et étudiants et que la justice en fissent avec les dossiers des élèves et étudiants tués par la police.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 09:15, par joeymax En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    JE VIS EN COTE D’IVOIRE ET JE DIS QU’IL FAUT METTRE UN TERME A TOUT CECI PAR TOUT LES MOYENS DIRE AUX JEUNES QUE TOUS CES BIENS PUBLIC DEGRADE SERONT RECONSTRUIT QUITTE A ZAPPER SUR CERTAIN PROJET DE DEVELLOPPEMENT CES ARGENT POURRAIT SERVIR A AUTRE CHOSES NE SOYONS PAS PRISONNIER DE NOS PASSION REGARDONS L’INTERET SUPERIEUR DE LA NATION LAISSON AGIR LA JUSTICE NOUS SOMMES UN PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT DONT LES RESSOURCES RESTENT A DECOUVRIR ET A EXPLOITER ALLONS A SAVOIR ET NON A LA DESOLATION METTONS FIN A CETTE FOLIE ET DEMANDONS NOUS PARDON IL SUFFIT D’UN RIEN POUR QUE LE PAYS S’EMBRASE OU IRONS NOUS PAS CHEZ NOS VOISINS QUI NOUS EN VEULENT TERRIBLEMENT ;PRENONS NOTRE MAL EN PATIENCE ET LAISSONS LA JUSTICE DE DIEU AGIR

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 09:37, par Le boss En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    Ce qui se passe au Faso actuellement n’ait que la reponse de la rue, voire du peuple face à l’impuissance ou l’incapacité de nos autorités face aux comportements indignes de forces de l’ordre.
    Prenez tous les cas, ou les forces de l’ordre ont été impliqués, vous ne verrez aucun cas, ou les sanctions ont été à la hauteur du préjudice. A chaque fois, qu’il y a eu perte en vie humaine à cause d’un des leurs etc., l’Etat condanne,arrête les responsables, pour ensuite les AFFECTER dans une autre localité au grand dame des familles éplorées. Ce que nos autorités oublies, c’est que ces genres d’informations (affectation faite en "sourdine") ne sont qu’une trainée de poudre. L’Etat doit prendre toute sa responsabilité et donner des signaux forts face à de tels agissements de ceux senser nous proteger.
    Cependant, lorsqu’il s’agit d’un vol avéré, le concerné est le plus souvent "déshabiller".
    La question qui me vient à l’esprit est que "Pourquoi affecte t-on le concerné lorqu’il s’agit d’un crime, voire decès d’un civil, et qu’on le déshabille lorsqu’il s’agit d’un vol avéré ?
    Le problème avec les forces de l’ordre et les civils doit être résolu pour de bon.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 09:46, par AN En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    c’est triste de voir cette folie incendiaire.cette crise de confiance entre autorité et administrés.personne ne croi plus en ces gens.fo k le gouvernement donne des gages de serieu et sincérité pour q le faso ne s’embrase.après tou c’est eux qui ont créer cette culture de l’impunité depuis des décenies.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 10:30 En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    ça n’en vaut plus la peine. je pense que ce sont là des délinquants qui se vengent maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 10:55, par eric En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    L’uniforme ne doit pas conférer à son porteur le droit de vie et de mort sur les autres citoyens.ces policiers ont comis un crime grave,ils doive etre pumis.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 11:14, par COULDBE En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    CE QUI SE PASSE AU BURKINA, EST LA CONSÉQUENCE DES INJUSTICES SUBIT PAR LA POPULATION ( EN PARLANT D’INJUSTICE, J’ACCUSE D’ABORD NOS DIRIGEANTS QUI NE FONT RIEN CONTRE CES COMMERÇANTS QUI SONT ENTRAIN D’ASPHYXIER LE PEUPLE ENSUITE CES COMMERÇANTS QUI SONT NOS FRÈRES, SŒURS ET PARENTS QUI VEULENT RÉALISER DES BÉNÉFICES DE PLUS DE 100%. POUR UNE PETITE AUGMENTATION A L’IMPORTATION LE COMMERÇANT EN PROFITE POUR S’ENRICHIR.). NOS DIRIGEANTS DOIVENT SURVEILLER LE COURS DES DENRÉES ALIMENTAIRES CAR UN PEUPLES QUI A FAIM CAUSENT DES ACTES QUE LUI-MÊME REGRETTERA APRÈS. IL NE FAUT PAS EN VOULOIR AUX MANIFESTANTS CAR C’EST LE DÉSESPOIR QUI LES CONDUIT A CELA. AUX MANIFESTANTS JE LEUR DEMANDE D’ÉVALUER LES DÉGÂTS CAUSES ET LA RÉPERCUSSION SUR CHACUN DES BURKINABE, ET LE PAYS

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 11:24 En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    Pouvons-nous vraiment vivre sans la police ? C’est une question que je pose aux manifestants qui détruisent les commissariats. Ce qui est sûr, les délinquants nous observent et sont entrain de se frotter les mains, ils ne vont pas nous rater. Réflechissons un temps soit peu.

    Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 13:28, par Aurore En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Bonjour
      Après mûr réflexion, je viens par cette note vous dresser la liste des principaux acteurs de ce désordre national :

      1- la fille( l’élève) qui à manquer du respect à son professeur
      2- l’enseignant (professeur) suite au comportement de l’élève : ici il faut voir que non seulement ce professeur manque de sagesse mais ausi, il méconnait le sens et le but de sa mission en tant que éducateur.Pour cela il mérite d’être licencié.
      3-Le défunt (ZONGO Justin)qui s’est permis de porter la main sur sa camarade de classe, alors aucun règlement ne lui autorise un tel agissement.
      4-le policier qui a stupidement convoqué le défunt (Z J) : Les établissements burkinabés sont regis par un règlement intérieur. Les délits commis par les élèves sont réglés par le personnel administratif des établissements
      5-le procureur qui ignore la fonction de procure
      6-le médecin qui a tenter de farder la verité sur mort de l’élève défunt.

      Chère population voici, les personne à sanctionner sans la moindre pitié.
      Merci

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 13:48, par Kabakoden En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Effectivement, réfléchissons un peu : N’est-il pas préférable d’avoir à faire à un délinquant qu’à un policier-délinquant ? dans ce cas, on se met en danger en pensant se mettre en sécurité. La Sécurité étant devenue sources d’insécurité, elle est traitée au même titre que les délinquants.
      Peut-on vivre sans la police ? Les populations de Gaoua vivent sans police depuis près d’un an, et ne s’en porte pas plus mal. Mieux, il paraît que les attaque à mains armées y ont beaucoup diminuer sinon disparu avec les policiers. Alors, beaucoup d’interrogations !

      Répondre à ce message

      • Le 9 mars 2011 à 18:07, par ETIO JUNIOR En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

        Mon cher kabakoden,la liberation forcé des délinquants n’est pas une bonne chose.LUTTER POUR QUE JUSTICE SOIT FAITE EST LEGITIME,mais il ne fallait pas en arriver la.des policiers d’une localité ont fauté esce pour autant qu’il faut bruler les autres commissariats et service de securité.Les marches de soutien auraient dues etre pacifiques et mobiliser un grand nombre de manifestants pour que les autorités accordent plus de credit a ce qui s’est passé a koudougou afin que lumiere soit faite.

        Répondre à ce message

      • Le 9 mars 2011 à 18:20 En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

        loool, je vois ce que tu veux dire !!!

        Répondre à ce message

      • Le 9 mars 2011 à 19:27, par BEN CHICO En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

        d’où tiens tu ces infos kabakoden ?Que c’est honteux de parler de la sorte d’une institution de ton pays.l’incivisme a t-il fait nid dans ton cœur ?
        REVENONS SUR TERRE et respectons la mémoire de nos ancêtres qui ont lutté pour la reconstitution de la haute volta,ils ont versé leur sang pour nous laisser en héritage un pays nommé BURKINA FASO avec des valeurs morales très cardinales:la paix et l’amour pour notre semblable,en guise d’exemple la parenté à plaisanterie sert a dissiper nos colères même en cas de provocation grave.si aujourd’hui nous pensons que la violence peut être un solutionne ment d’une crise c’est vraiment triste ;alors ce que nous laisseront comme héritage aux générations futurs sera:la vengeance,la haine le désordre social et pire encore l’impunité(que nos chassons d’une mauvaise manière)dans sa plus grande dimension ;sachons résoudre nos problèmes en réclamant JUSTICE HAUT ET FORT et évitons de tirer sur la corde qui nous mène a la poudrière.penses-tu pouvoir vivre sans la police ?as-tu vu un monde ou une vie sans règlement(même en famille il y a père et mère ainé et les cadets et le père joue le rôle de juge ainsi est hiérarchisé le monde entier)autrement dit serions nous a mesure de traquer ceux qui sont plus délinquant que les autres etc.OK que les autorités nous laissent vivre sans la police pendant une année et on tirera la leçon.si nous étions intelligent on allait arrêté de bruler les services de police ;pourquoi quand nos brulons,les policiers ne font pas de la résistance alors que la loi les autorisent a faire usage de la force dans de telles situations.RÉFLÉCHISSONS.soutien a BALAMINE

        Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 13:57, par Kon N’doungtouly En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Je crois qu’à l’allure où vont les manifestations violentes et saccagères ,s’il n’ya pas de mondération les premières victimes encore seront les élèves et étudiants.Où allez vous légaliser vos documents pour vos concours et autres ? Nous pleurons tous les élèves, étudiants et forces de l’ordre qui sont décédés depuis ces évenements certains dans leur droit de revendiquer justice d’autres dans les leurs pour maintenir l’ordre publique et, je crois que c’est assez lourd comme bilan macabre , n’en rajoutons pas à quelque niveau que ce soit.
      Permettez au moins que le gouvernement qui a pris la mesure de l’évenement, diligente l’enquête annoncée dans la tranquilité.Justice pour tous.

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2011 à 14:21, par l’inconnu En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

      Qui sème le vent récolte la tempête. Quand on érige l’impunité en système de gouvernance on récolte, le manque de confiance aux institutions républicaine (justice, police, etc.), surtout si ceux qui sont censé rendre justice sont les coupables. Il est temps que les pouvoirs publiques prennent leurs responsabilités, que les crimes de sang pendant soient jugés, que le crimes économiques soient sanctionnés. Nous avons marre que les voleurs de la république soient promu à des postes de responsabilité. Il est temps de mettre des hommes intègrent aux affaires. Il faut qu’on arrête de justifier le retour au gouvernement de personnes qui ont été soupçonnées de malversations ou de problèmes de mœurs par la simple raison qu’ils ont demandé pardon. C’est à ceux prix que le "vandalisme" et le calme reviendra de façon durable.

      Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 12:47, par iklod En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    En d’autres temps et sous d’autres cieux certains de ces bandits auraient été pendus. Oui, parce que c’est de ça qu’il s’agit.ce sont des bandits de grand chemin. Il ne marche pas pour demander justice mais pour ramener le pays 10 ans en arrière.
    Que croyez-vous qu’il va se passer après ces destructions de bâtiments et de véhicules publics. On va prendre l’argent du contribuable qui était destiné a autre chose(dispensaires, écoles, eau potable) pour réhabiliter tout ca.
    Et dire qu’avec ça vous voulez qu’on avance.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 14:06, par PEACE IN FASO En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    Vraiment la délinquance risque de regagner du terrain vu que les commissariats sont brulés. Le pire est à craindre car les braquages risquent de reprendre et de plus belle. Par ailleurs qui va légaliser les différents actes administratifs surtout à l’orée des concours ? Ne perdons pas cette stabilité qui nous est si chère car beaucoup nous envient pour cela. Que Dieu bénisse le Burkina Faso et réconcilie ses fils en ces moments de turbulences sociales.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 15:11, par jankelewitch En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    Entièrement d’accord avec Ousmane le Grand. Peut -on vivre sans la police ? non. Faut-il incendier les commissariats,non !
    les policiers peuvent-ils rétablir la justice ? non. A mon humble avis, il aurait fallu manifester devant les palais de justice pour réclamer la justice. Incendier les commissariats ne servira à rien, chers élèves. Au contraire. ne soyez donc pas étonnés que les voleurs et autres brigands cambriolent les magasins de vos parents à Koupéla ou Pouytenga et autres. vous allez vous adresser à qui ? sachons raison garder. la justice oui mais pas la destruction des bien publics

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 17:43, par concience En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    Qui pensons nous punir avec toutes les casses ? Avec l argent de qui pensons nous qu ils ont etabli cES bienS publicS ? Pourquoi payons nous des timbres ou pourquoi payons nous pour faire des cartes d identite ? Que veut dire public ?
    Je pense que ce sont des definitions qu il faudrais ajouter dans notre enseignement. comment un pays se construit doit etre clairement enseigner a nos eleves. Car c est l ignorance qui nous met dans cette situation. je ne di pas de ne pas se battre pour la justice mais une grande marche vers la capitale ensemble devant le palais de justice aurait eu un sens et aurait pu etre historique quant a notre envir de justice

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2011 à 19:00, par DEZ En réponse à : Burkina Faso : Qui arrêtera la folie incendiaire ?

    Merci à tous !moi ce qui m impressionne c est la croissance de la conscience de la jeunesse burkinabè,et partant de son niveau politique !
    Vous voyez Justin tué Koudougou, c est beaucoup !les autres tués suite à la marche,c est trop !en plus des dérives passés c est révoltant !Malgré tout cela le gouvernement par la sortie du ministre porte parole donne l’impression de menacer et on voit qu il ne va pas s arreter là car est prêt à utiliser la force, à réprimer.Plus ils vont tués,plus ca brulera.On ne peut pas comparer des biens publics détruits à des personnes tuées !
    En ce que je sache dans les marches de l’Aneb ,tant qu ils ne sont pas attaqués ils ne réagissent pas.Si le gouvernement veut que ca brule à ouaga aussi qu il face sortir les forces de l’ordre apres demain et ouaga brulera !A bon attendeur ,Salut !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
10 ans après le décès de Justin Zongo : « S’il était vivant, il allait devenir quelqu’un pour prendre soin de nous », regrette sa mère
AN I DU DECES DE JUSTIN ZONGO : Les élèves et étudiants s’en souviennent
An I de l’affaire Justin Zongo : Les cœurs s’apaisent à Koudougou
Affaire Justin Zongo : Le point des dossiers connexes
Affaire Justin Zongo : Les enseignements d’un procès
Affaire Justin Zongo : L’Etat a-t-il bradé les policiers pour sauver sa peau ?
AFFAIRE JUSTIN ZONGO : Le procès d’un certain Burkina
Procès Justin Zongo : Les inculpés écopent de 8 à 10 ans d’emprisonnement ferme
Affaire Justin Zongo : Des peines de 8 à 10 ans pour les policiers
Procès affaire Justin Zongo[ Acte 2] : « Il m’appelait papa » (Officier Roger Narcisse Kaboré, accusé)
Procès de l’affaire Justin Zongo [ Acte 1] : Les trois inculpés rejettent en bloc les accusations »
Affaire Justin Zongo : la justice va trancher
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés