Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

DECES D’UN ELEVE A KOUDOUGOU : Appel au calme et à la retenue à Koupèla

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Affaire Justin L. Zongo • • lundi 7 mars 2011 à 00h38min

Les élèves de Koupèla veulent manifester pour exprimer leur mécontentement suite à la mort de l’élève Justin Zongo de Koudougou. De leur côté, les autorités communales et provinciales appellent au calme et à la retenue.

La mort de l’élève Justin Zongo de la classe de 3e à Koudougou le 20 février 2011 a choqué les élèves de la province du Kourittenga. Ils ont voulu manifester leur mécontentement par des marches de protestation à travers la ville de Koupèla. Nous avons voulu en savoir davantage sur ces manifestations le 1er mars dernier. Mais pour des raisons qui leur sont propres, certaines autorités administratives et scolaires n’ont pas voulu se prononcer sur le sujet. Par contre, du côté des élèves, l’on s’est exprimé mais dans l’anonymat. Ce qui revient régulièrement est la condamnation de ce qui est arrivé et la demande de vérité et de justice pour l’élève Justin Zongo.

Les politiciens ont été aussi mis en garde quant à une éventuelle récupération du mouvement de mécontentement. Ainsi, le haut-commissaire du Kouritenga et le maire de Koupèla se sont dit attristés par la mort de l’élève Zongo. Tout en présentant leurs condoléances, ils ont déploré les pertes en vies humaines et les dégâts matériels enregistrés suite aux manifestations consécutives à cet évènement malheureux de Koudougou. Ces deux autorités ont entrepris des démarches et des actions préventives envers tous les acteurs susceptibles d’oeuvrer pour la paix.

Il s’agit notamment des délégués des élèves, des parents d’élèves, des enseignants de tous ordres, les chefs d’établissements du primaire et du secondaire, des maires, les préfets, les responsables de sécurité, etc. Les autorités disent avoir appris avec beaucoup d’émotions et de découragement la mort de l’élève. Au regard des manifestations et des actes de vandalisme qui ont occasionné d’importants dommages matériels et des pertes en vies humaines, le maire de Koupèla demande aux élèves de la pondération dans leurs actions, appelle au calme, au sens élevé de responsabilité et à faire preuve de retenue pour préserver les acquis dans sa commune, et dans la province qui a déjà connu des perturbations scolaires au premier trimestre.

Si d’autres perturbations venaient à s’y ajouter, il y aura des répercussions négatives sur le rendement scolaire en fin d’année scolaire 2010-2011. Tout en reconnaissant la liberté de manifestation, le bourgmestre invite le monde scolaire et la population à oeuvrer pour préserver les acquis et la paix. "Qui veut la paix prépare la paix". Dans cette recherche de paix, le maire dit travailler en synergie avec le haut- commissaire et les autres autorités déconcentrées et décentralisées de la commune et de la province". La démarche des autorités communales et provinciales semble avoir été comprise par les élèves car la situation était relativement calme au moment où nous tracions ces lignes.

Keynes Abdoulaye KOUANDA (Collaborateur)

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 7 mars 2011 à 02:46 En réponse à : DECES D’UN ELEVE A KOUDOUGOU : Appel au calme et à la retenue à Koupèla

    Pourquoi ne voudriez- vous pas que les politiciens recuperent vos erreurs ? C’est idiot,c a. Si vous etes reellement democrates, vous devez comprendre que les oposants ne sont pas vos amis et qu’ ils sont la pour relever et recuperer vos erreurs a vous pour l’alternance. Ils veulent etre la ou vous etes et si vous ne faites pas l’ affaire du peuple, ils vont jouer a fond vos erreurs pour vous bouiter hors. Ce n’est pas illegal de profiter de vos erreurs pour vous remplacer. A moins que vous soyez des democrates sur papier. Ou alors, agissez dans les meilleurs interest des populations. C’est la concurrences, les gars. Et comme devant un elep[hant mort ou comme devant un jolie damzelle, c’ est celui qui a le couteau tranchant, qui remporte. Surveillez vos pas, gouvernants et le peule qui est comme un chien (au sens positif) saura vous suivre si vous ne l’ appelez pas pour rien. Sinon votre churte sera fracassante car le puple n’ a pas d’ amis, il suit celui qui peut serbvir ses interets : l’ educxation, la sante, la securite, et j’ en passe.

    Yam Yiid Naaba.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars 2011 à 15:01, par tintin En réponse à : DECES D’UN ELEVE A KOUDOUGOU : Appel au calme et à la retenue à Koupèla

    le forfait est déjà fait !le commissariat est saccagé, pillé et volé !les zélés se dirrigeaient vers la mairie et le haut commissariat !heureusement les demandes de pardon ont prévalu !jj ai pu prendre plusieurs photo mais je ne sais comment vous les montrez

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
10 ans après le décès de Justin Zongo : « S’il était vivant, il allait devenir quelqu’un pour prendre soin de nous », regrette sa mère
AN I DU DECES DE JUSTIN ZONGO : Les élèves et étudiants s’en souviennent
An I de l’affaire Justin Zongo : Les cœurs s’apaisent à Koudougou
Affaire Justin Zongo : Le point des dossiers connexes
Affaire Justin Zongo : Les enseignements d’un procès
Affaire Justin Zongo : L’Etat a-t-il bradé les policiers pour sauver sa peau ?
AFFAIRE JUSTIN ZONGO : Le procès d’un certain Burkina
Procès Justin Zongo : Les inculpés écopent de 8 à 10 ans d’emprisonnement ferme
Affaire Justin Zongo : Des peines de 8 à 10 ans pour les policiers
Procès affaire Justin Zongo[ Acte 2] : « Il m’appelait papa » (Officier Roger Narcisse Kaboré, accusé)
Procès de l’affaire Justin Zongo [ Acte 1] : Les trois inculpés rejettent en bloc les accusations »
Affaire Justin Zongo : la justice va trancher
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés